Sommaire de l'article

Alexia R., en 2ème année de Médecine à Grenoble nous parle de son parcours et du vécu de sa PACES

Quelle année était votre PACES, quel était son numerus clausus ?

2016 – 2017, 190

Votre bac, votre spécialité et votre mention ?

Bac S, spé SVT, mention TB.

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?

Doublante.

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?

Médecine, 65.

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?

Assidue.

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?

Toute seule en chambre étudiante, mais je revenais presque tous les week end chez mes parents.

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?

5 minutes.

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?

La fac de Grenoble est assez petite et tout est bien indiqué donc il est plutôt facile de trouver ses repères, d’autant plus que l’association de la fac fournit un petit manuel très pratique pour expliquer les différents lieux de la fac.

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?

Avant ma première paces, je n’ai pas touché un seul cours puisque toutes les personnes en médecine que je connaissais et tous les témoignages que j’ai lu conseillaient de ne pas le faire. Je pense que c’est un bon conseil : beaucoup de cours changent, et ce n’est pas la peine dans se lancer seul, sans préparation, dans des cours parfois assez compliqués ! Au contraire, je pense qu’il est important de se reposer et de profiter avant la paces.
Entre mes deux paces, j’ai repris un cours de physique avec lequel j’avais eu beaucoup de mal au premier semestre, mais c’est tout. Encore une fois, j’ai préféré me reposer avant la reprise pour reprendre les cours en pleine forme.

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?

Non, mais je n’en pratiquais déjà pas avant.

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?

Je voyais très régulièrement (le soir après les cours) mon petit ami, qui fait lui aussi des études en santé dans la fac de Grenoble (mais il n’était pas en paces). Il m’a beaucoup aidé psychologiquement et parfois même dans mes cours.
Mis à part ça, je faisais vraiment très peu de sorties.

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?

Non, aucun.

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?

J’ai besoin de beaucoup de sommeil, sinon je suis complètement inefficace… Donc je faisais tout pour avoir au minimum 8h de sommeil ! Pendant les révisions du second semestre, je dormais un petit peu moins à cause du stress, mais cela restait au dessus des 7h de sommeil par nuit.

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?

Au minimum 9h par jour en semaine, un petit peu moins le week end (7 à 8 heures), et en période de révisions environ 12h par jour (jamais plus en général), même le week end.

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?

En paces à Grenoble, le cours est sur DVD et il y a deux « modules » à travailler par semaine.
Le lundi et le mardi matin, j’écoutais le DVD tout en surlignant mes polycopiés fournis par l’AESG (association des étudiants en médecine de Grenoble).
Pour mieux apprendre, j’avais un code couleur de stabilo :
– jaune pour les choses importantes
– rose pour les choses très importantes
– vert pour les exemples / maladies
– orange pour les choses à comprendre
– bleu / violet pour les listes et pour les titres (pour structurer mon cours en fait)
Le mardi après midi (et plus ou moins le mercredi matin), je faisais des fiches résumant les cours.
Jusqu’à la fin de la semaine, je relisais attentivement mes polycopiés, en les annotant, et j’alternais avec mes fiches de révisions. Pour des matières telles que la physique, je refaisais les exercices du cours jusqu’à les avoir parfaitement compris.

Le week end, je révisais pour mes tutorats qui étaient le lundi et le mercredi. Je pense qu’il est vraiment important de ne pas réviser ses tutorats le jour même, il faut travailler la mémoire à long terme ! Le jour du concours, on ne peut pas réviser tous ses cours le jour même…

Pendant mon année de doublante, je n’ai réécouté le DVD que pour les cours qui avaient changés. Pour les autres, je travaillais seulement avec le polycopié. J’ai repris intégralement mes fiches pendant ma deuxième année, car je ne les trouvais pas assez complètes. Je réécrivais donc mes fiches le lundi, et le reste de la semaine je relisais mes cours sérieusement, tout en alternant avec les fiches.

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?

Oui, je faisais des fiches. Pour les faire, je prenais mon polycopié, et je le résumais en gzrdant la plupart du temps les titres et les infos importantes, que j’avais donc surlignées en rose dans mon polycopié.
Je sais que beaucoup de personnes pensent qu’il est inutile de faire des fiches puisqu’il faut « tout apprendre », mais personnellement cela m’a beaucoup aidé parce que j’apprenais bien mon cours en le réécrivant. De plus, les fiches sont très pratiques pendant la période de révision, quand on n’a pas forcément le temps de reprendre le polycopié en entier.

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?

Je travaillais à la bibliothèque tous les jours avec une très bonne amie, pendant les deux ans. Lors de ma deuxième paces, mon petit ami nous rejoignais souvent pour travailler ses cours aussi. Le week end, je travaillais seule chez mes parents.

Travailliez-vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?

Comme je le disais plus haut, la semaine je travaillais à la bibliothèque, et les week end chez mes parents.

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?

J’étais inscrite au tutorat de la fac : c’est indispensable ! Ce sont les profs qui posent les questions et ils préparent la correction avec les tuteurs, qui sont des étudiants des années supérieures. Les tutorats sont en général très représentatifs, permettent de poser toutes nos questions et d’éclaircir les zones d’ombres.
Je n’avais pas de prepa privée, je considère qu’à Grenoble elles sont totalement inutiles ! Au début d’année, elles envoient des étudiants vous dire que sans elles vous ne réussirez pas, etc… Mais vous pouvez tout à fait réussir sans dépenser plus de 3000€/an dans une prepa. La fac de Grenoble a à coeur de faire en sorte que tous les étudiants soient égaux, en mettant en place des systèmes pour que tout le monde ait accès à des tutorats gratuits de qualité, des polycopiés reprenant les cours, et des concours blancs.

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?

Je regardais assez rarement mes classements de tutorats, ça ne m’intéressait pas vraiment puisque je considère que tout peut changer au concours, mais les fois où j’ai regardé j’étais bien classée, du moins j’étais dans le numerus.

Aviez-vous du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez-vous ?

Je n’ai JAMAIS eu de retard dans mes cours, je faisais tout pour ne pas en avoir !

Quel était votre rythme de travail ?

Je travaillais en général de 8h à 11h30, puis de 12h30 à 19h, et jusqu’à 20h les jours de tutorat.
En période de révisions, je commençais à 7h et je terminais ma journée vers 21h30

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?

Je n’ai jamais eu l’esprit de compétition. Je suis plutôt altruiste, mais comme je suis une personne assez discrète et introvertie, je ne communiquais pas avec beaucoup de personnes, donc c’est difficile à dire.

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?

La deuxième année, j’étais assez irritable, même si je ne me sentais pas spécialement stressée.

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?

Les cours sont sur DVD, mais quand je les travaillais j’essayais toujours d’être concentrée.

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?

Je surlignais les polycopiés du cours que nous avions sur ordinateur.

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?

Pendant la période de révision, oui beaucoup. Certains profs aiment beaucoup poser le même genre de questions tous les ans et pour des matières comme physique ou maths, cela permet de s’entraîner, même s’il faut se méfier des corrections puisque ce sont des corrections faites par des deuxièmes années et non revues par les professeurs.

Comment était organisée votre journée ?

Je me levais vers 7h, pour arriver à la bibliothèque vers 8h, je travaillais jusqu’à 11h30. A 11h30 j’allais manger puis je faisais une pause jusqu’à 12h30 (la pause durait parfois un peu plus d’une heure) je travaillais jusqu’à 19h (20h les jours de tuto) , l’heure à laquelle je rentrais chez moi, pour ensuite aller dormir vers 22h.

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?

Comme je le disais plus haut, profitez de vos vacances avant la rentrée.
Ensuite, essayez de trouver rapidement les méthodes d’apprentissage qui vous conviennent (si vous pouvez les trouver avant la rentrée, c’est même mieux, personnellement je m’étais faite une petite idée en lisant pleins de témoignages, notamment sur ce site).
Je vous conseillerai aussi de croire en vous, et de ne pas trop écouter les autres. Essayez de ne pas accorder trop d’importance aux méthodes d’apprentissage des autres si vous avez trouvé celle qui vous convient.
Je vous conseille aussi de vous inscrire pour avoir un parrain / une marraine ! Ma marraine m’avait apporté une aide précieuse lors de ma première paces.
Allez au tutorat de la fac et n’en loupez aucun (ou du moins essayez de le rattraper), c’est vraiment très important.
Accordez vous des moments de détente, accordez vous quelques soirées, faites du sport si vous aimez ça, et surtout gardez une bonne hygiène de vie.

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?

De base, j’ai certaines facilités d’apprentissage, mais cela ne fait pas tout, loin de là. Je pense que ce qui m’a fait réussir, c’est ma volonté. À aucun moment je n’ai lâché prise ou abandonné, même si parfois j’avais l’impression que je n’avais vraiment plus la force de continuer.

(Doublant uniquement) Qu’est ce qui a contribué selon vous, à votre redoublement ? Quels enseignements en avez-vous tiré pour in fine, réussir ?

Au premier semestre de ma première année, j’étais dans le numerus (j’étais 130ème). Mais au second semestre, j’ai eu de très mauvaises notes en anatomie, ce qui m’a fait chuter dans le classement. En deuxième année, je connaissais mon point faible et j’ai mis les bouchées doubles en anatomie, pour finalement avoir de bonnes notes.

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?

Très longue, difficile psychologiquement et parfois même physiquement, mais au final je pense que ça m’a apporté de la confiance en moi, une connaissance de moi même et de mes capacités plus importante, et je pense être devenue plus forte.

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?

C’est un site très intéressant qui m’a permis de me rassurer, de m’informer et de trouver des méthodes de travail !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here