Sommaire de l'article

Alex ML, en 2ème année de Médecine à Toulouse nous parle de son parcours et du vécu de sa PACES

Quelle année était votre PACES, quel était son numerus clausus ?

2017 – 2018, 40 dans le NC

Votre bac, votre spécialité et votre mention ?

BAC S, spé SVT, mention Bien

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?

Doublant

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?

Médecine pour les deux années, 41 en doublant.

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?

Au lycée j’étais organisé et plutôt assidu. Je travaillais plus les matières qui me plaisaient, et je préparais bien mes examens.

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?

Dans une chambre étudiante chez ma marraine.

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?

20 min en bus + 10 min à pied pour arriver à l’amphi

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?

Je crois que mon cas est assez rare. Je ne suis pas français, je viens d’un pays d’Amérique centrale qui s’appelle Nicaragua (je serais étonné si vous arrivez à le placer dans une carte). J’ai eu une bourse pour faire mes études en France et j’ai choisi la ville de Toulouse parce que ma marraine habite ici (et parce que c’était le seul endroit où mes parents allaient accéder).
En primant, non. Je suis arrivé en août pour ma première fois en France et j’avais plein des choses dans ma tête : est-ce que je veux vraiment rester ? je suis très loin de ma famille et de mon pays, j’aime pas trop le fromage… Donc il a fallu beaucoup de temps pour connaître bien mes repères, mais au moins je savais où étaient les amphis et mon emploi du temps.
En doublant, je connaissais pas mal la fac et tout était plus simple. La BU, le RU et les salles de TD sont les lieux que je fréquentais le plus.

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?

En primant, pas du tout. Le stress psychologique était incroyable que je ne me suis pas renseigné sur ce qui était proposé par le tutorat, ni par des prépas (pré-rentrées).
En doublant, je suis allé à la pré-rentrée organisée par le tutorat, une semaine avant la rentrée et ç’était super. J’ai connu des doublants comme moi et j’ai écouté les témoignages des gens en 2e ou 3e année, ce qui m’a super motivé pour commencer l’année. En plus, ils nous ont fait des petits cours avec des exos pour nous mettre en ambiance. Et j’ai aussi profité de l’été pour mettre mes cours au propre. Mais je n’ai pas bossé avant, je voulais bien me reposer, profiter du temps avec ma famille et recharger mes piles pour tenir toute l’année.

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?

En primant, j’ai commencé à le faire pendant le S2. Je faisais de la natation deux fois par semaine pendant 1h30.
En doublant, j’ai continué à le faire. Et des temps en temps, j’ai faisais de la course les samedis pendant 45 min. Ca m’a aidé à combattre le stress et me détendre après avoir bossé toute la journée à la BU.
Donc si vous êtes quelqu’un sportif et que ça aide à votre bien-être, faites le. Ca ne sert à rien de bosser quand on n’en peut plus, il faut vider son cerveau et changer d’ambiance pour continuer après.

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?

Je faisais pas des grosses sorties, mais je sortais presque tous les samedis après 19h avec mes potes du Nicaragua qui se trouvent sur Toulouse (on était amis avant). On allait au cinéma, chez quelqu’un ou au resto, et je profitais pour parler d’autre chose que la paces. Je rentrais avant 23h/minuit. Zéro alcool ou d’autres substances.
Comme loisir, je faisais du sport. Mais aussi je jouais la guitare pendant les pauses.

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?

Mes deux parents sont médecins ! Oui, c’est leur faute…

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?

Je suis quelqu’un qui aime beaucoup dormir, j’ai besoin de dormir au moins 8h pour tenir la journée, donc en général 8h. Et pendant les périodes de révision et d’examen, 9h pour bien reposer mon cerveau.
En primant j’ai essayé de réduire mes heures de sommeil mais je n’étais pas attentif durant les cours magistraux et j’avais zéro motivation pour bosser. Grosse erreur de primant, ne faites pas ça!

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?

Je me levais vers 7h et j’allais à la BU pour travailler de 8h30 à 13h00. Ensuite j’allais en cours de 14h à 18h, je rentrais chez moi et puis je continuais de 20h à 22h30. Au total, 11h par jour. Mais des fois je travaillais moins, ça dépendait des cours que je devais réviser et du travail.

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?

En primant, je n’avais pas une vraie méthode de travail et je pense que ça m’a trop pénalisé pour le concours. Donc super important de trouver une méthode de travail qui vous convient.
Ce que je faisais en doublant, c’est d’aller en cours l’après midi et de bien écouter le prof. J’essayez de le suivre pendant tout son cours et je complétais mes cours que j’avais déjà sur mon ordi. C’est important d’avoir déjà les cours, ça vous économise du temps, donc je vous conseille de demander à votre tuteur ou quelqu’un d’autre.
Puis je rentrais chez moi et après une pause, je relisais mes cours de la journée pour bien les comprendre. Je lisais à voix haute et cherchais des moyens mnémotechniques pour mieux retenir des détails importants.
Le jour suivant, j’allais à la BU, je finissais de lire mes cours si j’avais pas eu le temps la veille et je commençais à faire des QCM. Je faisais en premier ceux proposés par le tutorat et je notais sur une feuille à part mes erreurs et des questions à poser aux tuteurs ou aux profs.
Les week-end je faisais des QCM sur les thèmes de la semaine, je relisais les parties des cours qui me posaient un peu plus de problème. Je préparais aussi les TD et les colles.
J’avais révisé au moins 3 fois tous les chapitres avant le concours.

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?

Je ne faisais pas des vraies fiches. Ce que je faisais, c’est faire des schémas récapitulatifs qui m’aidaient à mieux comprendre mon cours quand je le lisais. La majorité des cours sont très denses, donc j’essayais de les résumer pour avoir une idée générale du chapitre. De cette manière, quand j’avais besoin de rafraîchir ma mémoire, je lisais ma fiche et ça me revenait.
Attention, si vraiment je ne me souvenais pas du tout, je relisais à nouveau le cours. J’utilisais les fiches que pour avoir une notion de l’idée principale, mais il faut relire ses cours régulièrement pour mieux les retenir.

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?

Personnellement je préférais travailler seul à la BU. Mais les weekends j’allais à la BU avec un petit groupe de travail (nous étions 4), chacun révisait son cours mais on se posait des questions entre nous quand on ne comprenait pas bien un QCM ou une partie du cours.
Je trouve que travailler en groupe de temps en temps permet de remonter le moral et motive, car tu vois que t’es pas le seul à être dans cette situation. Et aussi de parler et rigoler pendant les pauses. Mais ne le faites pas si ça vous distrait beaucoup.

Travailliez-vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?

Les deux, les matins j’allais à la BU et le soir chez moi. Je suis quelqu’un qui a besoin de changer de place parce que sinon je m’ennuie rapidement.
A la BU, l’ambiance était sérieuse, les gens ne faisaient pas de bruit, il y avait beaucoup de lumière et ça me donnais vraiment envie de travailler. Puis le soir chez moi, l’espace était un peu plus petit mais j’étais seul, donc je pouvais lire à voix haute mes cours et bouger un peu dans ma chambre (ce que tu peux pas faire à la BU, normalement).

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?

Pendant les 2 années, j’étais au tutorat. J’avais pas un gros budget pour être dans une prépa, donc j’ai fait que le tutorat, qui est gratuit à Toulouse. Il organise des colles toutes les semaines, le concours blanc (pour le S2) et rédige des polys qui contiennent les cours et sutout des QCM. Donc j’allais aux colles tous les lundis et je m’entrainais avec les QCM. Les cours je les avais déjà et je suis plutôt organisé, donc être dans une prépa n’était pas très important pour moi. En plus, j’ai vu des gens qui étaient en prépa et n’ont pas eu le concours parce qu’ils priorisaient les cours de la prépa que ceux de la fac ou parce qu’ils arrivaient fatigués en cours et n’écoutaient pas le prof.
Donc je recommande de faire le tutorat. Et si vous avez vraiment des soucis avec une ou deux matières, d’aller dans une prépa. Mais je pense que ça suffit avec le tutorat, les cours des profs et les annales.

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?

En tant que primant, j’était plutôt dans les 300 (sur 860), donc non haha.
Mais en doublant, au début à la 1ère et 2e colle j’étais classé 210, puis 150. Après, j’étais classé toujours avant les 84 (le NC pour médecine). Evidemment, en doublant on est moins stressé par les colles car on sait comment ça marche et on a de l’expérience. Mais le plus important est d’apprendre des erreurs : après avoir fait une colle, le soir je la refaisais et je la corrigeait. Je ciblais mes erreurs, puis je notais les bonnes réponses sur une feuille à part. J’avais un cahier où je notais tous les détails que j’avais tendance à oublier et je les relisais régulièrement, à la fin je terminais par les retenir.

Aviez-vous du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez-vous ?

Oui, comme tout le monde je crois. Mais j’essayais de les rattraper les week-ends pour ne pas les accumuler. C’est normal d’avoir du retard mais il ne faut pas que ça s’accumule. Essayez de prioriser les matières les plus difficiles pour vous, puis les matières plus faciles. Comme ça vous allez avoir du retard plutôt pour les matières plus faciles, mais vous pourrez le rattraper vite.

Quel était votre rythme de travail ?

Soutenu. J’étais bien organisé avec mes journées, je faisais des plannings et j’essayais de les suivre et les faire sérieusement. Avec les matières les plus compliquées en premier, et les moins difficiles en dernier. Mais je changeais l’odre de certaines matières selon ma disposition. Il faut faire des plannings qui vous conviennent et qui sont faisables.
Comme ça je me sentais bien d’avoir fait ce que je m’avais proposé, et après je pouvais sortir avec mes amis, regarder des séries ou juste me reposer sans culpabilité.

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?

Plutôt altruiste avec les autres. C’est vrai qu’en paces il est compliqué de se faire des amis, mais j’avais quand-même trouvé quelques uns sur lesquels je pouvais compter. Je pense que la compétition est plutôt avec soi-même : progresser et apprendre de ces erreurs, trouver la motivation et ne jamais lâcher. Pour moi le but était de travailler tous les jours pour gagner ma place dans le numérus.

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?

Plutôt stressé, particulièrement pendant les périodes d’examens. Il y avait des jours dans lesquels je me demandais si j’allais arriver, si j’avais bossé assez, … Quand j’étais dans cet état, je parlais avec mes parents et je travaillais sur ma confiance. Je me disais que je pouvais le faire, que j’avais bien travaillé et que j’allais faire mon meilleur effort. Je pense que c’est un point qui est souvent négligé mais qui est très important, travailler la confiance en soi et être dans le meilleur état possible le jour J. Le stress peut être bon, mais jusqu’à un certain degré.

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?

Concentré, c’est très important de suivre les cours pour bien les noter et essayer de comprendre le plus, ça fait partie aussi du travail de tous les jours.

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?

Au premier quad, sur papier et j’imprimais les polys parce qu’il y avait la majorité du cours.
Au deuxième quad, sur ordinateur parce que les matières étaient plus denses (anatomie, médoc, physio).
Et j’enregistrais toujours les cours avec mon portable, comme ça s’il y avait quelque chose que j’avais pas écouté, je notais le temps pour réécouter après. Et en plus, on n’est pas dérangé par son portable ;)

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?

Bien sûr ! Je les gardais plutôt pour les semaines de révision pour m’entrainer avec des QCM officiels et m’habituer au niveau de difficulté (avec le chronomètre et tout). C’est très important car il y a beaucoup des questions qui se ressemblent et on se fait une idée de ce qui peut tomber.

Comment était organisée votre journée ?

En gros c’était ça, mais ça pouvait changer.
Je me réveillais à 7h15 et j’allais à la BU à 8h30. Je bossais de 8h30 à 13h, puis au RU pour manger.
De 14h à 18h j’avais cours, je restais après à la BU ou je rentrais chez moi (ça dépendais de la quantité de travail que j’avais à faire) jusqu’à 20h00. Je dinais et je reprenais les cours vers 21h30 jusqu’à 23h.
Les samedis j’allais à la BU de 9h à 12h30. J’allais déjeuner, puis je reprenais de 14h jusqu’à 18h30/19h. Après je prenais une grosse pause pour sortir avec mes amis.
Les dimanches matins je me levais tard et je profitais pour faire le ménage. Puis je bossais l’après-midi de 14h à 19h. Je préparais les colles et les TD de la semaine à venir.

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?

Restez motivés, pensez à quelque chose qui vous motive tous les jours (vos rêves, votre avenir, vos projets).
Ayez confiance en vous et en votre travail. C’est vous qui connaissez vos atouts et vos points faibles, travaillez surtout ça.
Prenez des pauses quand vous sentez que votre cerveau est saturé. Faites du sport ou ce qui vous aide à vous détendre, parlez avec votre famille et amis. Et soyez attentifs à votre sommeil !

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?

Ma persévérance et mon organisation. J’essayais toujours de faire mieux durant les TD et les colles, de ne pas commettre les mêmes erreurs et surtout de les comprendre. De faire les plannings, être constant et poser des questions en cas de doute.
Malgré tout le stress de la paces, j’avais toujours une bonne disposition et motivation, c’est indispensable pour bien tenir toute l’année qui peut paraître longue mais le temps passe très vite.

(Doublant uniquement) Qu’est ce qui a contribué selon vous, à votre redoublement ? Quels enseignements en avez-vous tiré pour in fine, réussir ?

Je pense que le fait de changer de pays et vivre seul et loin de toute ma famille a été le plus grand défi que j’ai vécu. En plus de la quantité de travail en paces. Je n’étais pas à 100%, et je me suis rendu compte trop tard. Je n’avais pas une vrai méthode de travail et mes cours étaient incomplets car je n’étais pas concentré.
En doublant, j’ai travaillé sur tout ça, en plus de ma motivation, je me suis organisé vraiment. C’était ma dernière chance et je devais donner tout car j’étais convaincu que c’était ce que je voulais faire.

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?

Epuissante, après le dernier jour des examens j »ai passé les trois jours suivants au lit pour me reposer. Mais quand on est doublant, on sait ce que nous attend et on a un peu plus d’avantage. Mais il faut pas se confier !

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?

C’est un site que j’ai lu pendant l’été après mon année de primant et les témoignages m’ont beaucoup motivé. Ils m’ont aidé à me rendre compte que c’est possible de réussir la paces. Et je revais d’écrire après mon témoignage pour inspirer les autres.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here