Adrien, en 2ème année de Paramédical à Marseille nous parle de son parcours et du vécu de sa PACES

Quelle année était votre PACES, quel était son numerus clausus ?

2016 – 2017, 316ème Kiné

Votre bac, votre spécialité et votre mention ?

Bac S ; Spé Physique-Chimie ; Mention Assez Bien

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?

Doublant

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?

J’ai passé les concours médecine et kiné, car à Marseille ce sont les mêmes matières. Je voulais médecine mais j’ai raté une matière donc j’ai fini 423 en médecine et 316 en kiné, j’ai donc pris kiné.

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?

J’étais un élève correct, mais qui faisait tout au dernier moment. J’étais plutôt attentif en cours et chez moi je bossais raisonnablement pour tourner à 13-14 de moyenne, sans trop forcer.

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?

J’étais en appartement seul la semaine et je rentrais un week-end sur deux chez mes parents.

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?

A pieds je mettais entre 5 et 10min pour me rendre de chez moi à l’amphithéâtre.

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?

Oui, au début ça paraît gigantesque mais au final les PACES vont toujours aux mêmes endroits, donc c’est très facile de se repérer.

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?

En Primant j’avais travaillé pendant 3 semaines avant la rentrée sous recommandation de ma prépa, évidemment j’avais été peu efficace c’était de la découverte mais ça m’avait permis de faire du repérage.

En Doublant par contre j’ai commencé à travailler dès le 1er Juillet, parce que notre premier quad est très difficile et j’avais beaucoup du lacunes de ma première année.

Je ne regrette pas, c’est ce qui m’a permis d’avoir un aussi bon classement à la première partie du concours (403 sur 2900). Par contre je ne me tuais pas dix heures par jours, j’étais en vacances quand même ! Je devais bosser entre 3 et 5h par jour selon mes humeurs.

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?

Non, aucune activité sportive.

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?

Aucune sortie, cependant je regardais souvent (peut-être trop souvent avec le recul) des épisodes de série, entre midi et deux, le soir avant de dormir etc. Et ça je reconnais que c’était pas top.

Et j’avais toujours 2 soirées dans la semaine, où j’arrêtais de bosser à partir de 19h. Parmi ces 2 soirées, l’une d’elle était consacré à ma copine qui venait me voir 2h et qui repartait ensuite. Là encore, avec le recul, je m’aperçois que 2 soirées par semaine c’était trop, mais sur le coup ça fait tellement du bien.

Prenez quand même du temps pour souffler un peu si vous en ressentez le besoin, sinon vous aller craquer avant la fin, c’est très important de prendre un peu de temps pour soit, mais raisonnablement en fonction de vos difficultés/facilités d’apprentissage.

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?

Non, aucun médecin, dentiste, pharmacien, infirmier ou kiné dans la famille.

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?

En primant je voulais trop bien faire et je bossais trop, je dormais 5-6h par nuit parfois moins, autant vous dire que dès le milieu du quad j’étais cuit !
Le sommeil est essentiel, en doublant au début de chaque quad j’arrivais à tenir des nuits de 10h et vers le milieu du quad je basculais gentiment vers les 8h du sommeil.

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?

Par jour au début des quads je bossais 7-8h, rapidement on tombe dans du 10h par jour. Et pendant les deux semaines de révisions pré-concours j’étais sur du 12-14h.

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?

En général, allant à la fac l’après-midi, je revoyais les cours du jour le matin avant d’y aller quand je savais que ceux-ci ne changeraient pas. Ca m’aidait à rester concentré en cours vu que je savais et que je comprenais de quoi le prof parlait.

Pour vraiment « apprendre » les cours, en général je les lisais entièrement 2-3 fois, puis je recommençais morceau par morceau en recopiant les paragraphes, quitte à reformuler les phrases, dessiner ou à trouver des moyens mémo-techniques bidons pour retenir certaines parties compliquées.

J’essayais aussi de revoir les cours le lendemain quand c’était possible, et bien entendu tous les week-end.

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?

Non aucune fiche, je n’ai jamais compris comment les gens réussissaient à en faire.

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?

Je travaillais seul.

Travailliez-vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?

Je travaillais chez moi la plupart du temps, de rares fois il m’est arrivé de bosser à la prépa quand j’avais besoin de m’aérer.

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?

J’étais dans une prépa privée, je sais qu’en fonction des académies les prépa sont plus ou moins populaires mais à Marseille en tout cas c’est quasi obligatoire pour réussir.

Très peu d’élèves de nos jours arrivent à réussir sans aide. Il faut d’énormes facilités, une excellente organisation et surtout une très grande maturité pour y arriver, choses que la plupart des élèves n’ont pas à la sortie du lycée.
Petit conseil : quitte à prendre une prépa et à allonger la monnaie, prenez une prépa physique et non pas une prépa en ligne. Sachez aussi que les prépa les plus chères ne sont pas forcément les meilleures, prenez le temps de vous renseigner et de choisir une prépa qui vous correspond, c’est essentiel !

Rater votre année ne signifie pas forcément que votre prépa est mauvaise non plus. Enfin, pour ceux qui n’ont pas les moyens de prendre une prépa, le tutorat de la fac de Marseille est disponible pour presque rien (quasi gratuit). Personnellement je trouve que ça ne vaut pas une prépa privée mais ça en a sauvé plus d’un !

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?

En doublant j’étais classé environ top 25 sur 100 au premier quad, ce qui est correct mais je voulais toujours plus. Au final j’ai terminé 400 sur 2900 au premier concours, j’étais ravi.
Au deuxième quad je tournais à top 15 parfois même top 10 et parfois même je majorais, ça dépendait des matières.

Globalement, comme beaucoup de gens, j’ai eu de meilleures notes au concours (largement) sauf dans la matière que j’ai loupée, j’ai eu la même note qu’en colle (11,5).

Aviez-vous du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez-vous ?

Oui ça m’arrivait d’avoir du retard, en général je le rattrapais dans la semaine. J’ai eu un véritable retard dans une seule matière au deuxième semestre, retard que je n’ai jamais réussi à rattraper et qui m’a coûté ma place en médecine.

Quel était votre rythme de travail ?

J’avais un rythme de travail assez soutenu, même si parfois je m’écoutais un peu trop et prenais de nombreuses micro-pauses de 5-10min pas franchement nécessaires.

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?

J’avais un état d’esprit à la fois confiant et défaitiste, en fonction des jours (paradoxal). C’est les montagnes russes notre moral pendant la PACES, surtout quand vous voyez que vos résultats sont un peu trop just. J’ai perdu beaucoup de temps à me morfondre et à me dire que je n’y arriverai jamais, ça m’a pollué la tête.

Vis à vis des autres, j’avais souvent tendance à être malgré tout altruiste : j’aidais les autres et quand j’avais besoin ils m’aidaient en retour, c’est un échange. Attention cependant à ne pas faire confiance à n’importe qui !

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?

J’étais extrêmement stressé au quotidien.

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?

Je n’allais pas toujours en cours, seulement à ceux dont le contenu risquait de changer ou qui étaient complexes, donc en général quand j’y allais j’étais plutôt concentré.

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?

Je modifiais directement les cours qui m’étaient fournis par la prépa sur l’ordinateur et j’imprimais le soir. Il existe aussi des « organismes » qui prennent les cours pour vous et qui les mettent à votre dispositions le soir (ce n’est pas gratuit bien entendu), c’est très pratique pour les cours qui changent peu, mais il faut être prudent pour les cours un peu plus compliqués ou qui changent énormément.
Pour certains cours très précis j’utilisais également un dictaphone si le prof parlait vite et/ou sans support.

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?

Oui bien sûr, les annales sont essentielles ! Certaines questions reviennent tous les ans, il est impératif de les connaître, et même si pour d’autres cours les questions varient au fil des années, cela permet quand même de comprendre un peu la façon de penser du prof, si il est pointilleux ou au contraire très général, etc.

Comment était organisée votre journée ?

Ma journée idéale type était celle-ci :
Je me levais à 7h30, je commençais à bosser les cours du jour le matin quand je savais qu’ils n’allaient pas changer, je mangeais de 12h à 13h30, j’allais à la fac, je rentrais à 18h, je mangeais et ensuite de 19h à 22-23h soit je bossais à nouveau les cours du jour si ils avaient un peu changé ou si ils me posaient problème, soit je révisais des cours de la veille.
Quand je n’allais pas à la fac ça faisait plus de temps pour réviser les cours antérieurs.

Le week-end globalement je faisais du 8h30-22h avec plusieurs pauses dans la journée, j’essayais de revoir tous les cours de la semaine en priorité, puis je préparais la colle de ma prépa pour la semaine à venir et enfin je revoyais les cours qui me posaient le moins de problème en dernier.

Je fonctionnais beaucoup en demi-journée, c’est à dire Samedi matin UE4, Samedi aprem UE1, Dimanche matin UE3 et Dimanche aprem UE2, c’était parfait au premier quad car nous n’avions que 4 matières mais c’est devenu beaucoup plus compliqué au deuxième quad vu qu’il y avait 6 matières.

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?

Pas de conseils particuliers, chacun est différent et vit son année à sa façon.
Après il y a les grands classiques : soyez motivés, déterminés, faites vous mal, ne lâchez rien, croyez en vous… Les conseils qui reviennent tout le temps, rien de bien original désolé.

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?

C’est assez délicat, beaucoup de gens autour de moi me disent que j’ai réussi ma PACES puisque j’ai obtenu quelque chose, j’ai obtenu une filière (kiné) que beaucoup veulent dès le départ, mais j’ai toujours en travers de la gorge mon échec vis à vis de la filière médecine et j’ai du mal à considérer que j’ai pleinement réussi.

Comme dit plus haut si vous voulez réussir, pour le commun des mortels il faudra vous faire du mal, très mal, ne pas vous écouter, lutter contre cette petite voix intérieure qui vous suppliera de prendre une pause. C’est le plus difficile. Il faut vous couper de tout. DE TOUT. Vous devez vous faire votre bulle.

Bien entendu ce message ne s’adresse pas aux aliens qui apprennent par cœur un cours de 20 pages en une heure.

Pour finir sur une note positive qu’est-ce qui m’a permis de quand même sortir un peu du lot par rapport à ceux qui n’ont rien eu du tout ? Je dirai que c’est ma détermination et ma motivation. Même si j’ai eu des moments de faiblesse c’était un rêve que je voulais absolument réaliser et c’est ce qui m’a porté pendant 2 ans.

(Doublant uniquement) Qu’est ce qui a contribué selon vous, à votre redoublement ? Quels enseignements en avez-vous tiré pour in fine, réussir ?

Je bossais énormément en primant, vraiment énormément, j’étais hyper motivé. Seulement, je travaillais mal, j’étais désorganisé, ma méthode était mauvaise, je n’allais pas assez en profondeur, je comptais trop sur “la chance” et mon cerveau n’était pas encore formaté pour ce genre d’apprentissage, je mettais presque une journée pour connaître ne serait-ce qu’un cours, alors qu’en deux-trois heures c’était bon en doublant.

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?

Imbuvable. Surtout en doublant, où la pression est immense. C’est extrêmement difficile de donner tout ce qu’on a pour au final ne pas obtenir la filière pour laquelle on s’est battu.

Et ça fait également de la peine de voir ses amis échouer quand ça arrive. On met beaucoup de temps à redescendre et à s’en remettre. C’est une année injuste, qui sélectionne les individus selon les mauvais critères.

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?

J’ai lu beaucoup de témoignages avant d’entrer en PACES et je trouve ça vraiment bien que des étudiants puissent partager leur expérience vis à vis de cette année si particulière. Bon courage aux futurs P1 !

5

Ajouter cet article aux favoris !

2017-07-01T16:28:05+00:00 1 juillet 2017|Categories: Doublant, Les témoignages, Maïeutique, Marseille, Paramédical|1 commentaire
  • Caro;

    “ça ne vaut pas une prépa privée” je ne suis pas de ton avis ;) J’ai été en primante seulement au TAM et classée dans les 700, en doublante j’ai pris une certaine prépa reconnue pour “mettre toutes les chances de mon côté” qui au final m’a fait perdre un temps fou et a fait partie des causes qui m’ont fait rater médecine comme toi, à quelques places (j’étais 409, mais il y a 2 ans :) )

    J’ai beaucoup d’amis qui ont réussi médecine avec seulement le TAM, c’est possible et ce n’est pas seulement de la chance, et c’est loin d’être des mentions TB ^^
    Juste je tenais à le dire pour les primants Marseillais qui passeraient par ici et qui regretteront en doublant d’avoir claquer 3000€… (pas tous mais beaucoup beaucoup!)