Quand j’étais en terminale, j’étais très inquiète sur ma capacité à réussir la PACES, sur l’organisation, etc.
Maintenant que j’ai réussi à vaincre la PACES (ahah) je vais essayer de repenser à mes inquiétudes passées et y répondre pour vous, via les divers articles que je vais pouvoir rédiger. 

Pour commencer, nous allons aborder un sujet très (très très) important afin d’optimiser ses chances de réussite en PACES : que choisir entre la prépa ou le tutorat.
Ne nous voilons pas la face, réussir la PACES sans aide : prépa ou tutorat, est très compliqué. Cet article a donc pour but de vous éclairer dans votre choix. 

La prépa et le tutorat sont deux organismes différents dans la forme, l’un est payant l’autre gratuit (ou très peu cher). Cependant, dans le fond leur but est le même : VOUS aider à réussir ce fameux concours. Ayant bénéficié des 2 organismes je peux aisément en faire une comparaison.

Le tutorat 

Il dépend de la fac, et se déroule donc au sein de la faculté, dans les amphis, le soir. Il regroupe un grand nombre d’étudiants, il est donc important de s’investir chaque soir : poser ses questions, donner les réponses … afin de trouver sa place mais surtout pour y trouver son interêt.
On ne va pas venir vous chercher : vous posez des questions, vous interrogez.
C’est à vous de vous faire entendre. Ne vous placez pas au fond de l’amphi à attendre que le temps passe car cela ne vous mènera à rien et le tutorat ne vous sera pas d’une grande aide. Faites votre place, affrontez votre timidité, faites-vous des amis, vous en ressortirez gagnant à coup sur !

Le tutorat est un organisme tellement innovant et dynamique. Vous avez plein de choses à y apprendre que se soit au niveau des cours ou sur le plan humain. Il est composé d’étudiants non rémunérés (dans la quasi majorité des universités), qui sont donc là uniquement pour apporter leur aide et donner le meilleur d’eux même. 

De plus, le tutorat a généralement un contact direct avec les professeurs de la faculté. Ils leur font relire leurs colles, leurs TDs. Ils peuvent également leur poser des questions par rapport au cours lorsqu’un point n’est pas très clair. Le tout se faisant dans la bonne entente, tout en restant évidemment sérieux. 

Le tutorat permet d’accéder à une grande banque de données en ligne pour s’exercer : comme les colles des années précédentes, des colles en autonomies, etc. Certains tutorats ont même développés des QCMs en ligne se qui permet de s’entrainer via son ordinateur, sa tablette tranquillement dans son lit (joindre l’utile à l’agréable ahah).

Dans certaines facultés, le tutorat met en place un système de parrainage au début de l’année ce qui vous permet, si vous le souhaitez, d’être coaché par un étudiant d’une année supérieure (2ème année souvent) afin de vous aider à prendre vos repères à la fac mais aussi dans votre travail.
Tous les élèves peuvent bénéficier de cette aide même ceux qui choisissent l’option prépa. 

Personnellement, je prenais un plaisir à aller au tutorat chaque soir car l’atmosphère était détendue et j’y retrouvais des amis. Cependant, même si je retrouvais mes amis, je restais concentrée sur mon travail. Je ne prenais pas ce temps au tutorat pour me relâcher complètement !!

Les prépas

Outre l’aspect financier de la chose, les prépas sont différentes du tutorat sur différents points.
Premièrement, elles se décomposent en classes. Le nombre d’étudiants avec lequel vous serez sera donc plus réduit. Si vous êtes réservé, il sera plus simple pour vous de poser vos questions, de vous faire des amis… Néanmoins, la compétition entre les étudiants se fait beaucoup plus ressentir. Selon moi, intégrer une prépa est parfois beaucoup plus stressant que d’intégrer le tutorat. 

Deuxièmement, le suivi est beaucoup plus rapproché, vous êtes plus entouré avec des entretiens (réguliers) avec le directeur pour suivre votre progression. Si vous aimez avoir un cadre strict, je pense que la prépa est plus adaptée à votre profil. 

Les cours à la prépa se déroulent généralement le soir, parfois le week end. L’organisation reste propre à chaque prépa. Vous renseignez lors des portes ouvertes reste le mieux pour détenir des informations précises. 

Sachez également que les locaux des prépas sont généralement accessibles le week-end, les jours fériés, les jours de grèves. C’est à dire que pour les habitués de la BU, ceux qui ne peuvent pas travailler chez eux pour divers raisons cela constitue un point non négligeable.

Les classements

Au sein de ses deux aides vous aurez, bien sûr des classements afin de vous situer par rapport aux autres. Pour moi, que se soit les classements du tutorat ou de la prépa, ils ne veulent rien dire. Les colles que vous ferrez ne seront que des entrainement ne traitant qu’une partie du cours cela n’est donc pas représentatif du partiel qui, lui, traitera l’ensemble du cours.

Donc, ne prêtez pas trop d’attention à ces classements là, seul celui de la fin d’année compte ! ;) Si vous êtes bien classés tant mieux mais attention de ne pas se relâcher. Au contraire, si vous êtes mal classés continuez à vous battre car rien n’est joué. Ne soyez jamais découragé par l’un de vos classements ! Celui qui gagne le classement final est celui qui n’a jamais abandonné.

Quelque soit votre choix, donnez vous à fond. Posez toutes vos questions, ne restez pas avec un point d’interrogation sur une notion. Vous devez arriver le jour du partiel en ayant tout compris.

Cet article ne remplacera pas les informations que vous pourrez recueillir au près du tutorat de votre faculté ou des prépas de votre ville. ll reste très large sur les notions abordées, je vous conseille donc d’aller aux portes ouvertes, de poser vos questions afin de faire votre choix au mieux. 

Je vous remercie d’avoir lu cet article en espérant vous avoir aidé. N’hésitez pas à me laisser un petit commentaire si vous avez des questions.
Si vous aimeriez qu’un sujet soit traité, n’hésitez pas non plus à me le suggérer en commentaire.

Camille D. 

À propos de l’auteure : P2 médecine, j’ai réussi ma PACES en doublante à Limoges.