Actuellement, dans quelle filière êtes-vous et en quelle année ?:
Dentaire, 2ème année

Quelle fac, et l’année de votre PACES ?:
Paris 6 – 2010-2012

Votre bac ? Votre spécialité ? Votre mention ?:
S Spé Maths (baah) Mention Bien

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?:
Doublante parce qu’une fois c’était pas assez rigolo

Quel(s) concours avez vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?:
Médecine : 425 / Dentaire : 145 / Pharma : 352 / SF : 143 / Kiné : 224

Votre niveau au lycée ? Etiez vous assidu ou dilettante ?:
Bon, un peu assidue.

Lors de votre PACES, habitiez vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?:
Chez mes padre.

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?:
1h

Avez vous trouvé vos repères facilement à la fac ?:
Non, mon S1 de primante a été un bon échec, j’étais complètement perdue et dépassée par les évènements.
A partir du S2 de primante, ça s’est débloqué.

Avez vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?:
Primante et doublante, en août, j’ai fait un stage de prérentrée de 60h dans une prépa, vraiment bien pour se remettre les neurones en marche et arrivée au taquet le jour de la rentrée.
L’été de doublante, j’ai également un peu bossé quelques chapitres (histologie, membre inférieur…) qui m’avaient posé de gros problèmes en primante pour prendre un peu d’avance.

Pratiquiez vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?:
Oui, du squash, 3/4h par semaine, ou de l’aquagym, même durée. Sans ça, je devenais complètement hystérique.

Aviez vous des loisirs ? Des sorties ?:
En primante : S1, quasiment  pas, sauf les 18 ans d’un ami. S2 : beaucoup de glandouille, j’étais loin mais dans le seuil de redoublement.

En doublante : S1 : un ou deux ciné pour des films que j’attendais depuis longtemps, une ou deux demie journées de repos pour reprendre à fond et plus sereinement le lendemain.
Au S2, j’en ai fait sensiblement plus parce que j’étais au bout du rouleau mentalement : des cinés, des demi journées de pause, partir quelques jours chez ma marraine pour retrouver un peu de santé mentale. Pas de soirées, j’avais pas envie, j’étais pas dans l’esprit.

Aviez vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?:
Nope.

Combien d’heures de sommeil aviez vous par nuit ?:
En primante: pas assez.
En doublante : entre 6h30 et 8h, j’essayais de ne pas faire moins.

Combien d’heures travailliez vous par jour ?:
Primante : oublions
Doublante : entre 10 et 12 heures au S1, moins de 8h par jour au S2.

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ? (Soyez le plus précis):
Hum, tough question. Y a pas 2 matières où c’est pareil
Dans toutes les matières vous pouvez rajouter : Stabilotages de poly, QCM QCM QCM QCM QCM QCM QCM et encore des QCM, et de la relecture très régulières
En doublante, j’allais au tutorat toutes les semaines aussi, en guise d’entraînement.

UE1 : Chimie G faire une fiche de formules, l’apprendre, faire plein d’exercices
Chimie O : fiches, suivre les réactions avec le prof au brouillon, faire des exercices
Bioch : lire, lire, lire, quelques fiches synthétiques et tableaux pour bien visualiser,
UE2 : Biologie cellulaire : quelques fiches, plein d’exercicesHistologie et Biologie de la reproduction : avec de l’acharnement médical, un million de lectures du poly ULTRA SOUVENT, ça a mis un temps fou à rentrer
Embryo : Quelques tableaux synthétiques, quelques dessins pour BIEN VISUALISER
UE3.1 (note : on a le droit aux docs et à la calculatrice):  Physique : impasse sur tout sauf la radioactivité, donc exercices réguliers.
Biophysique : de l’acharnement sur le cours pour bien le comprendre, puis plein d’exercice
UE3.2 : Physiologie : quelques tableaux synthétiques, et surtout plein de QCM
Biophysique (droit aux docs et à la calculatrice)  : cf UE3.1
UE4 (droit aux docs et à la calculatrice) : beaucoup d’exercices,
UE5 et tout ce qui est anatomie : de la révision quotidienne, et surtout, j’ai essayé de VISUALISER un maximum (y a de chouettes logiciels et sites de 3D pour ça, )
UE6 : révisions régulières et QCM, rien de bien extraordinaire.
UE7 : révisions quasi quotidiennes, gratter, gratter, gratter pour apprendre par coeur mot à mot. Des fiches pour pouvoir situer les grandes idées.

UE de pharma et médecine : quelques fiches, beaucoup d’insultes, et… nan ne m’écoutez pas, je l’ai planté cette épreuve.
UE d’odonto : j’ai lu et stabiloté tous les chapitres, je les ai regardés en version accélérés, j’ai fait les QCM d’autoévaluation pour cibler ce qu’on nous demandait pour chaque chapitre, fait une fiche pour chaque chapitre sur ces éléments.
UE de maïeutique : Suis pas allée à l’épreuve.

Faisiez vous des fiches ? Si oui comment ?:
Oui.
J’aime BEAUCOUP les tableaux pour organiser mes idées, l’idée c’est de faire tenir beaucoup de trucs sur une ou deux pages. Je suis très visuelle, donc parfois je me souvenais de réponses parce que je voyais parfaitement où elle se situait dans mon tableau.
Les tableaux permettaient de regrouper les éléments de même catégorie (protéines, devenir de tissus etc…) ensemble pour ne pas faire de confusion.

Avez vous travaillé seul(e) ? En groupe ?:
Seule la plupart du temps.

Travailliez vous à la bibliothèque  de votre université ou chez vous ?:
Majoritairement chez moi, avec quelques semaines de bibliothèques quand je n’étais pas efficace.

Etiez vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?:
J’ai fait des stages de prérentrée en prépa que je recommande très très vivement pour arriver frais le jour de la rentrée. La P1 ça s’attaque DES LE DEBUT.
En primante, j’ai fait un semestre de prépa privée en plus, j’ai pas aimé. J’étais 10000 fois plus efficace en me mettant des coups de pieds aux fesses toutes seules.
En doublante, je n’ai quasiment pas loupé un seul tutorat comme il était d’un bon niveau.
Si le tutorat n’assure pas, je conseille très vivement une prépa proposant des concours blancs réguliers, l’évaluation est très très importante, c’est un fil conducteur.

Aviez vous du retard dans vos cours ?  Si oui, comment le gériez vous ?:
En doublante, globalement non, ou peu donc c’était facilement gérable.

Quel était votre rythme de travail ?:
Regarder les cours, les apprendre, faire beaucoup de QCM.

Dans quel état d’esprit étiez vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?:
Les deux.
J’ai pas mal aidé d’amis, ça me faisait du bien, c’est gratifiant, c’est motivant, mais il y a aussi des moments où j’ai dit non parce que c’est un concours et que je voulais pas que l’aide aux autres se fasse à mes dépens.

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?:
STRESSEE, de mauvaise humeur, avec une peau dans un état minable pour témoigner de mon absence de paix intérieure.

Quelle attitude aviez vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?:
J’essayais d’être un max concentrée. J’essayais, ça réussissait
pas toujours.

Comment preniez vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?:
(à P6 les cours sont filmés et archivés pour donner une idée)
Ordinateur pour l’anat, les ue spé, quelques autres trucs, à la main sur le poly pour le reste

Vous serviez vous des annales pour réviser ?:
OUI OUI OUI. méga important.

Comment était organisée votre journée ?:
Hum, pour une journée de boulot chez moi : lever 7h30, bosser de 8h jusqu’à midi (avec des petites pauses de 10
minutes max pour boire un coup, ou respirer un coup). Plutôt de l’apprentissage bête et méchant.
Pause déjeuner devant une série. Aprem à bosser, avec les mêmes petites pauses voire une petite
sieste (20-30min environ) Plutôt des exercices et QCM pour rester éveillée.
Diner
Bosser jusqu’à 22h30/23h

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?:
Hum, j’en ai plein :
– IL N’Y A PAS DE METHODE UNIVERSELLE EN P1! Fermez vous au « y a que comment ça que ça marche ». C’est débile. N’hésitez pas à vous inspirer de ce que chacun raconte, à travers des témoignages et rencontres et faites votre propre mayonnaise
– Entraînez vous, régulièrement, tout le temps. Des concours blancs réguliers vous permettent d’avoir un fil directeur et tant pis si vous n’êtes pas parfaitement prêt, roh, prenez vous une claque, ça fait du bien parfois, ça vous relancera.
– Soyez bien entouré, les amis en P1, même quand on les voit pas souvent, c’est super important.
– Dépassez vos limites et apprenez à connaître vos limites extrêmes de la mort qui tue : vous serez fiers d’avoir accompli de tels exploits mais le but ce n’est pas de devenir complètement dingue non plus. C’est déjà suffisamment dur comme ça.
– La P1 est un marathon (comme je suis originale là) la vitesse ça compte un peu mais c’est surtout l’endurance! Et oui, les murs de la douleur c’est affreux et parfois, il faut avancer sans se poser trop de questions pour que les choses se dénouent un peu.
– APPRENEZ A VOUS REMETTRE EN QUESTION : si vous n’êtes pas efficaces, agissez tout de suite, okay votre amour propre en prend un coup mais vaut mieux ça que d’aller droit dans le mur
– Allez de l’avant, comprenez vos échec, votre retard et avancez, se plaindre non stop n’arrange rien du tout.
– Appréciez vos pauses : une pause doit être régénératrice, oubliez la P1 pendant ce temps là, sinon autant vous taper la tête contre un mur en écoutant de la musique que vous n’aimez pas hein.
– La P1, ça se commence dès le début, dès le premier jour.
– Ecoutez vous, ne devenez pas fous.

et j’en oublie sûrement plein 🙁

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?:
J’étais motivée et la seule à me pousser vers cette orientation, mes parents n’ont absolument pas influencé ce choix. ça aide. Un bon soutien parental, de très bons amis en P1 surtout, j’avais envie de réussir pour les rendre fiers aussi un peu.

Pour terminer, comment avez vous trouvé cette première année des études de santé ?:
Je suis bien contente que ça soit fini, j’en ressort transformée (ça fait cliché mais c’est un peu vrai). Il y a eu de très bons souvenirs et des photos qui sont accrochées partout dans ma chambre,
mais globalement, je n’y retournerais pour rien au monde. La P1 est une sacré expérience si elle est abordée de manière intelligente : bon okay on perd 30 ans d’espérance de vie par le passée par là et d’avoir réussi
: vous apprenez une énorme quantité de trucs incroyables, vous avez un rythme auquel vous n’auriez jamais pensé, vous dépassé vos limites, vous apprenez à apprécier les petits riens, mais aussi à relativiser, à vous remettre en question etc… C’est une année d dingue mais qui peut être très enrichissante sur différents plans.

Que pensez vous du site www.reussirmapaces.fr ?:
Je viens juste de découvrir, mais l’initiative est excellente!

10