Actuellement, dans quelle filière êtes-vous et en quelle année ?:
Médecine 3ème année

Quelle fac, et l’année de votre PACES ?:
Lyon Est 2010-2011 (année d’instauration de la PACES)

Votre bac ? Votre spécialité ? Votre mention ?:
Bac S Spé SVT Mention TB

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?:
Doublant

Quel(s) concours avez vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?:
Médecine 155

Votre niveau au lycée ? Etiez vous assidu ou dilettante ?:
Dilettante, mais de grosses bâches aux bacs blancs m’ont fait bosser mon Bac…

Lors de votre PACES, habitiez vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?:
Seul

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?:
20-25min

Avez vous trouvé vos repères facilement à la fac ?:
En bizuth il a fallut un temps d’adaptation mais quand on est carré, on connait déjà tout. Après, il vaut mieux se renseigner avant sur les choses basiques pour ne pas être complètement perdu les premiers jours.

Avez vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?:
Oui vu que je redoublais j’ai donc travaillé les cours que je savais qui seraient maintenus par la réforme. J’ai également fait une prépa fin Août pour me mettre dans le rythme le plus tôt possible, et également acquérir quelques connaissances en avance.

Pratiquiez vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?:
Non, à part courir après les transports en commun.

Aviez vous des loisirs ? Des sorties ?:
Aucun loisir, quelques « soirées » (19h30-22h…) entre amis au second semestre.
J’avais l’habitude de beaucoup jouer aux jeux vidéo au lycée, cela a causé mon redoublement en bizuth et je n’y ai pas touché pendant les 8 mois de mon année de carré.

Aviez vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?:
Oui : 2 grands-parents et 1 oncle

Combien d’heures de sommeil aviez vous par nuit ?:
7h ou moins

Combien d’heures travailliez vous par jour ?:
1er semestre (hors révisions) : 12-13h pures (donc sans compter les pauses)
2eme semestre (hors révisions) : 9-10h pures

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ? (Soyez le plus précis):
Je mettais en forme mes cours (à savoir, compléter ce qu’il manquait, souvent au dictaphone ou avec le poly du prof) et les apprenais le jour même (aucune exception). En revanche les fiches de révisions je les faisais plus tard.
Après pour l’apprentissage : je relisais mes cours en les surlignants, jusqu’à les avoir à peu près compris et retenu (aussi bien que l’on puisse retenir un cours au premier passage, donc pas parfaitement…)

Faisiez vous des fiches ? Si oui comment ?:
Oui. Des bristols de base ou je recopiais le cours de façon synthétique et clair. Cela permet d’apprendre mieux ses cours en le faisant et ça donne un support plus clair, lisible et transportable pour les révisions.

Avez vous travaillé seul(e) ? En groupe ?:
Seul

Travailliez vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?:
Ni l’un ni l’autre, ma boite à colle mettait à disposition des salles 24/7 dans lesquelles je passais mes journées.

Etiez vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?:
Le « ou » dans la question est curieux, vu qu’à lyon on peut parfaitement combiner les deux (ce que je recommande).
Le tutorat (à lyon : 1 colle sur une UE par semaine) demande un très faible investissement et doit toujours être fait par l’étudiant (même si vous n’avez pas révisé votre colle). En effet ça permet de se donner une idée de ce qu’on vaut en terme de classement et dans la matière. Pour ne pas fausser la représentativité de votre
classement en « sur-travaillant » une colle, je recommande d’y aller sans l’avoir spécialement révisée (donc en se basant uniquement sur votre travail régulier)
Le prépa privée dépend de chacun, certains sont capables de travailler seuls, d’autres ont besoin d’un cadre pour structurer leur travail. C’est à vous de voir si vous en avez besoin et si oui, laquelle est la mieux adaptée à votre mode de travail.

Aviez vous du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez vous ?:
Non, exception faite des cours dont le prof mettait du temps à sortir le poly et où ce dernier était nécessaire (prise de notes lacunaire ou besoin des illustrations). Dans ce cas, je me contentais de le rattraper petit à petit après avoir révisé les cours de la journée.

Quel était votre rythme de travail ?:
Les journée de cours, j’allais en cours avec un peu d’avance pour ne pas rater le début, je le prenais en note et l’enregistrait au dictaphone.
L’après midi je la passais à ma prépa (cours ou révisions) pour réviser les cours du matin, en étant éventuellement interrompu par un rare ED (je crois savoir que toutes les fac ne les ont pas maintenus après la réforme). Voir plus bas pour plus de détails…

Dans quel état d’esprit étiez vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?:
Esprit de compétition sans pour autant tomber dans le sabotage des mes collègues.

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?:
Excessivement stressé aux examens, moins en en cours, absolument pas en colle du tutorat. Après, de manière générale, le plus on travaille, le moins on a de retard, le mieux on maîtrise ses cours et donc le moins on stress.

Quelle attitude aviez vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?:
Concentré, mais cela dépend de l’amphi (pour les fac en visioconférence) où vous vous trouvez, s’il y a du chahut ou non.
Etant très solitaire, je ne bavardais pas en cours et je le déconseille.

Comment preniez vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?:
Sur papier, au stylo bille (le stylo plume supporte mal le « fluotage »), avec un dictaphone pour enregistrer TOUS les cours (ED exclus) que j’archivais ensuite sur un disque dur. J’avais également en permanence dans mon sac un appareil photo au cas ou le poly du cours ne nous soit pas donné par le prof.

Vous serviez vous des annales pour réviser ?:
Oui mais uniquement pendant les révisions (c’est d’ailleurs à cette période là qu’elles étaient imprimées par notre fac/corpo). Elles peuvent être de piètre qualité et avoir pas mal de hors sujet mais c’est le meilleur moyen de s’entraîner pour connaître les questions récurrentes par coeur. C’est aussi nettement plus « fun » que de relire ses cours en boucle, enfin bon, on va dire que ça change les idées.

Comment était organisée votre journée ?:
6h15 : Réveil (Tous les jours, samedis et dimanches compris, cours ou pas cours) puis douche (Ça réveille, et faut pas croire ceux qui prétendent que la zapper fait gagner du temps, ya d’autres moyens moins con d’en gagner)
6h30 : Petit dej’ : obligatoire et systématique pour tenir la matinée
7h20 : départ pour la fac ou prépa (l’une était à 5 min de l’autre à pied)
8h : Début des cours ou de mes révisions
12h : repas (=sandwich) sur le chemin fac->Prépa ou dans la salle de travail de ma prépa (quand pas de cours)
13h : Reprise du travail pour toute l’après midi (sauf en cas de
tutorat, colle ou cours de ma prépa, ou ED de la fac)
15h : Sieste de 15-20 min (assis sur une chaise, vous ne dormirez pas plus longtemps de toute façon) la digestion se faisant sentir.

[2eme Semestre] 19h : Retour chez moi : manger / me reposer[1er Semestre] 23h : Retour chez moi pour manger et dodo.

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?:
On vous le dira surement et c’est assez vrai : le premier semestre est un sprint et le deuxième est un marathon.
Premier semestre = 3mois de cours non stop sans vacances
Versus Second semestre = 4 mois avec les cours de spé auxquels vous n’allez pas + les vacances
Donc donnez tout sur le premier semestre, c’est là que tout se joue, et calmez (juste un peu) le jeu au second semestre pour ne pas vous épuisez trop vite et tenir les 4 mois.
Allez à toutes les colles de votre tutorat (c’est gratuit !), sans les réviser, et revoyez/corrigez les juste après pour voir et comprendre vos erreurs (ou celles des tuteurs).
Soyez exhaustifs dans votre prise de note (dictaphone +++) et dans vos révisions, c’est plus difficile, mais ça paye.

Enfin, comme on dit : il y a autant de façon de réussir sa PACES qu’il y a de places dans le numerus clausus. Trouvez la méthode qui vous va le mieux (mais trouvez-la vite) et ne vous laissez pas trop influencer par les autres, regarder éventuellement comment ceux qui ont réussi ont fait, mais il n’y a pas de recette miracle.

PS : Votre motivation doit vraiment être sans faille et je vous conseil d’être vraiment sûr que vous ne voulez rien faire d’autre comme métier car si vous choisissez médecine, les ennuis ne font que commencer en PACES…

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?:
Ma motivation au travail presque obsessionnelle, ma quantité de travail et mon rythme.
La plus grosse aide était d’être carré, mais je ne recommande pas de redoubler bien évidemment ; au contraire, le plus vous aurez travaillé, le plus de connaissances seront gravées dans votre mémoire si jamais vous redoublez, donc donnez tout dès le premier essai.

Pour terminer, comment avez vous trouvé cette première année des études de santé ?:
Rétrospectivement et en voyant ce qui nous attends après, on se dit que c’était pas si difficile que cela. Cependant, je l’ai personnellement très mal vécu et vous conseil de ne pas être trop solitaire car votre moral va en pâtir. C’est une année difficile moralement et physiquement, mais une fois au bout on se dit que finalement les 8 mois sont passé assez vite.
Pour avoir vécu à la fois la PCEM1 (en bizuth) et la PACES (en carré), je pense que la réforme a apporté quelques bonnes choses, mais la fusion avec la première année de pharmacie était une très mauvaise idée, pour eux comme pour nous…

Que pensez vous du site www.reussirmapaces.fr ?:
C’est une très bonne initiative (en admettant que les témoignages ne soient pas édités avant d’être rendus publiques) et à but non lucratif qui plus est ! Certaines fac/corpo donnaient déjà des documents avec ce genre d’informations mais là c’est nettement plus fourni et plus accessible pour les lycéens.
Et puis pour les vieux comme nous ça permet d’utiliser notre connaissance de la PACES (qui ne nous sert plus à rien) à bon escient.

14