Actuellement, dans quelle filière êtes-vous et en quelle année ?:
Médecine, 5ème année

Quelle fac, et l’année de votre PACES ?:
Tours, 2009

Votre bac ? Votre spécialité ? Votre mention ?:
S, biologie, TBF.

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?:
Primant.

Quel(s) concours avez vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?:
Tours, 65ème.

Votre niveau au lycée ? Etiez vous assidu ou dilettante ?:
Assidue, plus à mes passions qu’aux études.

Lors de votre PACES, habitiez vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?:
Dans une résidence universitaire.

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?:
20 minutes.

Avez vous trouvé vos repères facilement à la fac ?:
Yep. C’est un peu dur dans une ambiance compet’ de se faire des amis, mais si on est ouvert et sympa, on s’intègre très vite. Vogue la galère!

Avez vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?:
Fainéantise. Le bac c’était duur. Je ne voulais pas bosser. Je ne le regrette pas, finalement, ça n’a pas joué pour beaucoup : à quoi bon bosser des cours qu’on a de grandes chances de ne pas comprendre?
On consomme un capital repos qui nous fera cruellement défaut l’année à venir.

Pratiquiez vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?:
Je dirais que je montais les escaliers au moins trois fois par jour! A pieds, oui oui.

Aviez vous des loisirs ? Des sorties ?:
Pratiquement aucune. Réussir en un an, ça demande un certain nombre de sacrifices.

Aviez vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?:
Aucun.

Combien d’heures de sommeil aviez vous par nuit ?:
Les nuits de semaine, 8. 23H/7h, c’est le nombre d’heures optimales.
Le week end, 8.
Les vacances, 8.
Noel, 8.
Une certaine hygiène de vie et s’imposer des règles permet de garder un rythme continu.

Combien d’heures travailliez vous par jour ?:
10 heures personnelles ajoutées au 3 heures de cours.
Ça peut paraître énorme. Ca ne l’était pas. J’avais une immense satisfaction à la fin de la journée.

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ? (Soyez le plus précis):
Lire, relire le cours. Relire encore.
Surligner les mots importants, puis les moins importants, et les encore moins importants. Et recopier, recopier, recopier. Jusqu’à être capable de savoir les petits détails.
S’entraîner aux colles, déceler les lacunes dans une matière, relire le chapitre concerné une fois, deux fois. Encore. Rabâcher, rabâcher, rabâcher.

Faisiez vous des fiches ? Si oui comment ?:
Non

Avez vous travaillé seul(e) ? En groupe ?:
Seule oui. Parfois avec une copine, mais c’était rarement aussi productif qu’en silence complet.

Travailliez vous à la bibliothèque  de votre université ou chez vous ?:
La BU contient des livres justement parce que ceux qui y travaillent en ont besoin. Et ceux qui en ont besoin, c’est ceux qui sont en D2, D3, D4. Par respect pour eux je n’allais pas à la BU, et maintenant en temps que D3 je suis ravie que les PACES saisissent qu’ils n’ont pas besoin d’occuper un siège de la BU pour travailler alors que moi, si. Au final, l’année de PACES est la moins médicale de toutes, et travailler à la BU, à part pour avec un siège, la chaleur et un environnement studieux, ça ne sert à rien. Un peu d’altruisme les loulous !

Etiez vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?:
Prépa. J’avais besoin de pression pour travailler.

Aviez vous du retard dans vos cours ?  Si oui, comment le gériez vous ?:
Presque jamais. Assiduité et endurance.

Quel était votre rythme de travail ?:
Intensif.

Dans quel état d’esprit étiez vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?:
Altruisme à 200%.

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?:
Stressée moi? Pas du tout.
Je me souviens d’avoir rêvé d’un cours qui n’existait pas. D’avoir rêvé une centaine de fois ne pas l’avoir. Avoir pleuré, craqué, déprimé, mangé 15 kg de chocolat, dormi parfois deux heures par nuit. Faut pas se leurrer, c’est une année difficile. Mais on y arrive, et c’est tant mieux, parce que la suite vaut tous les sacrifices du monde.

Quelle attitude aviez vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?:
Concentrée. Et si je ne l’étais pas, le dictaphone l’était pour moi.

Comment preniez vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?:
Papier. Il faut apprendre à mal écrire pour être un bon médecin.
Et dictaphone, parce que des fois, c’est vrai, on a du mal à se relire.

Vous serviez vous des annales pour réviser ?:
Faut en bouffer de ces trucs! Genre, à toutes les sauces.
S’entrainer, c’est la clé !

Comment était organisée votre journée ?:
7h : lever. Café. Douche.
8/11h : Cours
Retour à l’appart, déjeuner.
13h/15h : boulot.
15 min de pause.
2h de boulot;
15 min.
Etc, jusqu’à 23h : repas/dodo.

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?:
Il faut se limiter aux besoins primaires. Boire, manger dormir sont des priorités après les études. Ne jamais privilégier une sortie avec des amis plutôt que dormir.
Les sacrifices payent. Ceux qui ne font pas d’effort ne réussissent jamais. Tous ceux qui réussissent ont fait des efforts.

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?:
La motivation.

Pour terminer, comment avez vous trouvé cette première année des études de santé ?:
Ouaaaais. Ben c’est comme le TR ou la péridurale. Vaut mieux pas savoir avant comme c’est.
Une fois que c’est passé, ça va vachement mieux! 😀

Non, plus sérieusement. La médecine, ça vaut le coup. Chaque étape est dure, chaque étape est magique. Go, go, go!

Que pensez vous du site www.reussirmapaces.fr ?:
Très bien!

2