Actuellement, dans quelle filière êtes-vous et en quelle année ?:
Médecine (2ème année)

Quelle fac, et l’année de votre PACES ?:
Bordeaux, 2010-2011 et 2011-2012

Votre bac ? Votre spécialité ? Votre mention ?:
Bac S, spé SVT, mention assez bien

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?:
Doublante

Quel(s) concours avez vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?:
Médecine : 30ème et Sage-femme : 2ème

Votre niveau au lycée ? Etiez vous assidu ou dilettante ?:
Niveau plutôt bon, j’étais assidue mais sans fournir le maximum non plus…

Lors de votre PACES, habitiez vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?:
Toute seule en appartement.

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?:
5 minutes à pied

Avez vous trouvé vos repères facilement à la fac ?:
Je m’étais pas mal renseignée sur la première année de médecine donc je savais à peu près à quoi m’attendre mais on ne peut pas vraiment se rendre compte de ce que ça représente avant de le vivre.
On se prend forcément une petite claque au premier cours mais on arrive à s’adapter tant bien que mal au rythme des cours.

Avez vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?:
Non, j’ai préféré profiter pleinement de mes vacances pour pouvoir arriver en forme et prête à affronter cette dure année. Il n’y a pas de vacances ensuite et pour pouvoir soutenir le rythme mieux vaut ne pas s’épuiser trop tôt. Certains commencent à travailler en aout et finissent par s’essouffler au moment des révisions… Bien sur s’il s’agit juste de se remettre dans le bain une semaine avant, ce n’est pas la même chose.

Pratiquiez vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?:
Non, j’étais trop stressée par la moindre perte de temps mais pourtant je suis sure que ça m’aurait été bénéfique.

Aviez vous des loisirs ? Des sorties ?:
Manger avec une copine de temps en temps mais pas plus.

Aviez vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?:
Mon père est dentiste, ma mère sage-femme et mon oncle médecin.

Combien d’heures de sommeil aviez vous par nuit ?:
7/8h, le sommeil c’est vraiment primordial pour être efficace la journée ! Et le cerveau travaille pendant la nuit !

Combien d’heures travailliez vous par jour ?:
J’allais toujours en cours, ce qui prennait 4h + environ 6h de travail personnel, soit 10h par jour (un peu moins dans les mauvais jours…).

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ? (Soyez le plus précis):
Aller en cours, prendre des notes, bien écouter et ne pas discuter, c’est déjà une bonne part du travail. Ensuite essayer de comprendre son cours et le recopier pour le retenir.

Faisiez vous des fiches ? Si oui comment ?:
Oui, mais c’était plus une autre version du cours qu’une fiche résumant le cours à proprement parler. Comme je partais du principe qu’il fallait tout savoir, je recopiais le cours en mélangeant mes notes et les diapos (recopier le texte, redessiner les schémas importants…) tout en réorganisant le tout sous forme de tirets,
flèches…
J’évitais les phrases plus dures à mémoriser. Ensuite je n’ai quasiment fait que relire ces fiches en les surlignant notamment.
J’ai également fait pas mal de tableaux qui pour moi étaient une bonne façon de mémoriser. J’avais aussi des fiches uniquement de formules à relire au dernier moment.

Avez vous travaillé seul(e) ? En groupe ?:
En primante surtout à la bibliothèque en groupe et en doublante chez moi avec mon copain.

Travailliez vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?:
Primante : à la bibliothèque, ça motive de voir les autres travailler !
Doublante : chez moi, c’est trop stressant de voir les autres travailler ! Et puis on voit toujours les mêmes gens, on s’assoit à la même place… je l’avais trop fait en primante j’avais besoin de changer d’air.

Etiez vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?:
Primante : tutorat, qui est plus en accord avec mes convictions.
Doublante : prépa, poussée par mes parents et pour n’avoir aucun regret de ne pas avoir tout essayer en cas d’échec. Ca m’a aussi permis de sortir de la fac et de redoubler tout en ayant l’impression de vivre une année différente de la première.

Sur le fond de la question, je pense que quelqu’un qui se donne les moyens de réussir le concours y arrivera, qu’il soit au tutorat ou dans une prépa. Mais si on a besoin d’être encadré, un peu comme au lycée, c’est sur que la prépa est plus adaptée.

Aviez du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez vous ?:
Oui toujours ! En primante je me suis vraiment laissée débordée, à vouloir trop que mes cours soient repris au mot près, et je me suis noyée à essayer d’apprendre tout en détails au lieu de commencer par l’essentiel.
J’ai pas vraiment réussi à le rattraper…
En doublante j’avais aussi du retard parce que j’étais de ceux qui passent énormément de temps sur un cours mais qui en tout ne le verront que 3/4 fois plutôt que de ceux qui les voient rapidement mais 10 fois. Au final je ne voulais pas aller à une colle sans avoir vu un cours, donc je le lisais rapidement tout en essayant de le voir plus en profondeur plus tard.
Mais ne rien laisser de côté totalement sinon on n’y revient pas. Après je savais que je maitrisais mieux certains cours que d’autres donc j’adaptais mon temps de travail.

Quel était votre rythme de travail ?:
Tous les jours, je travaillais régulièrement.

Dans quel état d’esprit étiez vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?:
Un peu les deux, être en compétition ça motive mais pas de là à être méchante avec les autres non plus. Partager ses connaissances et aider les autres ça aide beaucoup à comprendre et retenir.

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?:
En primante, un juste milieu entre les deux.
En doublante, très stressée !

Quelle attitude aviez vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?:
Très concentrée sinon ça ne sert à rien d’aller en cours, c’est une perte de temps. Les explications du prof servent énormément pour comprendre et me marquaient. De plus, on retient quand même déjà l’essentiel du cours en écoutant.

Comment preniez vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?:
Sur papier, ce qui me permettait d’écrire en abréviations et parfois directement sur les diapos. De plus, je ne tapais pas très vite à l’ordinateur et quand on prend un cours avec on a souvent envie qu’il soit parfait, on inclue les diapos… ce qui prend énormément de temps ! Le dictaphone ce n’était que vraiment lorsque c’était
indispensable c’est-à-dire quand le cours est vraiment imprenable et qu’il n’y a quasiment rien d’écrit sur les diapos sinon c’est aussi une énorme perte de temps.

Vous serviez vous des annales pour réviser ?:
Oui surtout pendant les révisions, c’est indispensable ! Ce sont souvent les mêmes choses qui retombent d’année en année.

Comment était organisée votre journée ?:
Si j’avais cours le matin, je rentrais, je mangeais, je faisais parfois une petite sieste de 20 minutes pas plus pour ne pas être ramollie en se réveillant, puis je travaillais jusqu’au soir en faisant une bonne pause dans l’après-midi et en fonction de l’heure et de ma fatigue je travaillais ou non encore un peu après manger.

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?:
Arriver très motivé, conquérant.
Ne pas se laisser abattre, se dire que c’est pareil pour tout le monde, que personne n’est un sur-homme.
Ne surtout pas écouter les autres, ils racontent n’importe quoi.
Travailler, travailler, travailler mais aussi savoir décompresser un peu de temps en temps.

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?:
Ma motivation, ma détermination et mes nombreuses heures de travail.

Pour terminer, comment avez vous trouvé cette première année des études de santé ?:
Très dure, très stressante, c’est ce qui m’a le plus dérangée, plus que la dose de travail à fournir. Mais pas insurmontable c’est ce qu’il faut se dire, quand on veut on peut, faut y croire !

Que pensez vous du site www.reussirmapaces.fr ?:
Ce site peut être un bon outil pour guider les futurs PACES et les rassurer un petit peu, je suis sure que j’aurais beaucoup aimé lire des témoignages avant d’affronter moi-même cette année !

2