Actuellement, dans quelle filière êtes-vous et en quelle année ?
Médecine 2ème année

Quelle fac, quelle année, quel numerus clausus ?
Bordeaux, 2012

Votre bac ? Votre spécialité ? Votre mention ?
Série S, Spécial Physique, TB

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?
Primant

Quel(s) concours avez vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?
Médecine : 28 ; Pharmacie : 7.

Votre niveau au lycée ? Etiez vous assidu ou dilettante ?
Assez bon niveau, assidu mais pas énormément de travail.

Lors de votre PACES, habitiez vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?
Chez mes parents.

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?
Environ 15 minutes en voiture, 45 en bus.

Avez vous trouvé vos repères facilement à la fac ?
Nous étions beaucoup de mon lycée à entrer en médecine, du coup l’intégration a été assez rapide. Après une semaine on commence à se repérer dans les bâtiments, et cela facilité le travail.

Avez vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?
Non, je voulais vraiment profiter des derniers jours de repos avant une très longue et dure année.

Pratiquiez vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?
Non, un peu de marche pour aller à la fac, mais rien d’autre.

Aviez vous des loisirs ? Des sorties ?
Quelques minutes de guitare à l’occasion. Un ou deux restos au premier semestre, un peu plus de sorties en ville au second.

Aviez vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?
Mon père et mon oncle sont médecins, mon grand-père est dentiste.

Combien d’heures de sommeil aviez vous par nuit ?
Environ 7, même si cela dépendait de l’heure à laquelle finissaient le tutorat ou les colles par exemple.

Combien d’heures travailliez vous par jour ?
A peu près 6-7h, en plus des 4 heures de cours quotidiennes.

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?(Soyez le plus précis)
Au premier semestre je prenais presque tous mes cours à la main, du coup je les assimilais un peu pendant le cours, et j’essayais ensuite de les apprendre dans la semaine, et de les revoir ensuite quelques jours après. Au second semestre je ne prenais que des notes en complément des diapos. Le week-end était souvent dédié à la révision des colles du mardi.

Faisiez vous des fiches ? Si oui comment ?
Pas de fiches.

Avez vous travaillé seul(e) ? En groupe ?
Seul.

Travailliez vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?
Cela dépendait des périodes, de ma capacité de concentration, mais le plus souvent chez moi.

Etiez vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?
J’étais au tutorat. Je ne pense pas qu’il y ait une grande différence par rapport aux prépas privées (sauf concernant le prix…), tout dépend de l’implication de l’étudiant à mon avis. Mais je recommanderais bien sûr le tutorat, qui apporte beaucoup de soutien sur le plan du travail et moralement.

Etiez vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?
Assez bien classé.

Aviez du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez vous ?
Un peu de retard, parce qu’il est quasi-impossible d’être à jour en apprenant correctement ses cours. Mais il faut rester en dessous d’une semaine de retard je pense. Quand le rythme baisse un peu avant la période de révision, on rattrape petit à petit.

Quel était votre rythme de travail ?
J’allais en cours le matin ou l’après-midi, et l’autre demi-journée était consacrée à l’apprentissage des cours de la semaine, de 13h à 19h environ, avec une petite pause pour le goûter. Mais je n’étais pas un grand fan des pauses à rallonge, je préférais enchaîner plusieurs heures de travail pour finir ce que j’avais à faire le plus tôt possible. Après manger le soir je travaillais encore une heure ou deux, puis dodo (une bonne nuit de sommeil est absolument essentielle si l’on veut tenir la cadence en P1).

Dans quel état d’esprit étiez vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?
L’esprit de compétition est nécessaire, on nous l’inculque dès le premier jour lors de la réunion de présentation de l’année. Mais il est très important de former un noyau d’amis en qui l’on a confiance et avec qui il est nécessaire de partager des choses, pour le pas s’enfermer totalement dans une bulle (9 mois, c’est long, encore plus si l’on est seul…).

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?
Plutôt stressé de nature, mais il faut savoir décompresser de temps à autre !

Quelle attitude aviez vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?
Concentré au premier semestre puisque je prenais tout à la main, mais la fatigue arrive forcément à un moment ou à un autre durant les 4h de cours. Au second semestre j’essayais d’écouter attentivement, mais là les décrochages étaient plus fréquents…

Comment preniez vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?
A la main avec Dictaphone au premier semestre, sans Dictaphone au second.

Vous serviez vous des annales pour réviser ?
Elles ont été très utiles en période de révisions.

Comment était organisée votre journée ?
Cours le matin ou l’après-midi, travail le reste de la journée, pendant 6 à 7h, avec quelques petites pauses.

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?
Se mettre dans le rythme dès le début, ne pas lâcher même si la quantité de travail est très importante, et garder à l’esprit que si plus de 300 seront pris, c’est que réussir n’est pas impossible. Bien dormir, bien manger, et ne pas se laisser avoir par la liberté apparente qu’offre la vie à la fac : il faut être beaucoup plus exigeant avec soi-même qu’au lycée.

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?
Le fait de suivre les conseils que j’ai donné plus haut.

Pour terminer, comment avez vous trouvé cette première année des études de santé ?
Dure, fatigante, mais quand même excitante d’une certaine façon. Et pour peu qu’on ait un bon groupe de copains, elle passe mieux !

Que pensez vous du site www.reussirmapaces.fr ?
Bonne idée pour les futurs P1 en manque de repères (et nous l’étions aussi) et à la recherche de conseils.

3