Actuellement, dans quelle filière êtes-vous et en quelle année ?
Médecine 2ème année

Quelle fac, quelle année, quel numerus clausus ?
Tours, 2016, 255

Votre bac ? Votre spécialité ? Votre mention ?
Bac S, spécialité physique-chimie, mention très bien

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?
Primante

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?
Médecine, 4ème

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?
J’avais un bon niveau au lycée, j’etais une élève assidue, qui travaillait et participait beaucoup.

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?
J’habitais seule dans un appartement.

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?
Environ 15 minutes à pied.

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?
Ma première rentrée dans un amphithéâtre a été assez déroutante. En effet, je savais que l’on était très nombreux en PACES mais quand on rentre seule, que l’on ne trouve pas de place et que l’on entend les redoublants crier, chanter… on est un peu perdu.

Cependant j’ai vite trouvé mes repères, notamment parce que j’avais une très bonne amie en PACES avec moi.

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?
J’ai seulement révisé quelques bases de cours de première et de terminale. On m’avait demandé de le faire avant de faire une pré-rentrée.

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?
Je n’ai fait aucune activité physique en PACES.

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?
Je voyais quelques fois mon copain mais très peu. En fait, je ne suis quasiment pas sortie de l’année.

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?
Je n’ai aucun médecin, dentiste ou pharmacien dans ma famille.

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?
Au premier semestre et début du deuxième semestre, je dormais environ 8h par nuit. A la fin du deuxième semestre j’essayais de dormir 7h ou 7h30 par nuit. Le sommeil est très important pour bien retenir les cours et rester concentré !

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?
Plus la fin s’approchait plus je travaillais. J’ai oscillé entre 13 et 15 heures de travail par jour quand nous n’avions pas cours.
En période de cours je travaillais environ 10 heures par jour.

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?(Soyez le plus précis)
J’ai une mémoire plutôt visuelle donc je colorais énormément mes cours. J’essayais de les revoir le plus souvent possible.
Le week-end, je révisais entièrement les matières des colles de la semaine à venir. Après les cours en amphithéâtre, je revoyais les cours de la journée puis je révisais les cours que je n’avais pas eu le temps de faire le week-end.

Mon emploi du temps était donc rythmé par les colles.

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?
Je faisais seulement des fiches en UE3, je notais les formules à retenir, les unités et quelques points de cours compliqués.

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?
J’ai toujours travaillé seule, travailler en groupe me met la pression car mes camarades ne révisent pas forcément les mêmes cours que moi.

Travailliez-vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?
J’ai dû aller une ou deux fois en salle d’étude, jamais à la bibliothèque de la fac.
Je préférais vraiment travailler chez moi parce que je pouvais me mettre à l’aise et que j’avais accès à tous mes cours.

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?
J’étais au Tutorat Santé de Tours surtout parce que j’avais peur de la mauvaise ambiance en prépa privée et de la pression que les directeurs pouvaient nous mettre. Il faut aussi avouer que le tutorat est beaucoup plus abordable qu’une prépa, ce qui m’a confortée dans mon choix.

Je recommande sans hésiter le tutorat. On se sent plus à l’aise avec nos tuteurs, avec les membres du bureau… On ne nous met pas la pression et en cas de baisse de moral, on sait qu’ils seront là pour nous re-motiver.

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?
Au premier semestre, je n’ai été qu’une seule fois dans les 50 premiers. Mon classement se situait généralement entre la 100ème et la 150ème place.

Au deuxième semestre, j’étais quasiment toujours dans les 100 premiers, et très souvent dans les 30 premiers en fin de semestre.

Aviez-vous du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez-vous ?
J’avais assez rarement du retard dans mes cours. J’avais tendance à trop remplir mon emploi du temps donc je me sentais en retard mais je ne l’étais pas vraiment.
Trop charger mon emploi du temps m’a motivée à travailler de plus en plus efficacement pour essayer de dépasser mes limites.

Quel était votre rythme de travail ?
Je travaillais énormément, sans relâche. Je ne vivais que pour mes cours, j’y pensais tout le temps mais étrangement je trouvais un certain plaisir à travailler. En effet, ne pas travailler me faisait stresser donc je préférais travailler énormément. Toutefois, en début et milieu de semestre, je me réservais environ 2h par jour pour regarder la télévision en mangeant.

De plus, environ une soirée par mois, je voyais mon copain pour souffler un peu et ne pas craquer. Et quand j’avais réussi mes colles, je regardais un peu la télé le soir.

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?
J’étais assez compétitrice avec les inconnus mais altruiste avec mes amies (deux d’entre elles préparaient le concours pharmacie et les deux autres le concours médecine, comme moi).
J’estime qu’il faut savoir « baisser la garde » de temps en temps, il faut se faire des amis de confiance pour se sentir soutenu toute l’année et se faire tirer vers le haut.

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?
Je suis très stressée de nature donc j’étais aussi assez stressée en PACES. Travailler me faisait rester plus calme car je savais que je ne prenais pas de retard.

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?
J’étais très concentrée en cours, j’écrivais tout ce que le professeur disait. Cependant, comme tout le monde, il y a des jours où je n’arrivais pas à me concentrer et où j’avais tendance à parler avec mes amies. Néanmoins j’essayais de me concentrer le plus souvent possible car sinon ça me faisait perdre du temps de réécouter ce que je n’avais pas entendu en cours.

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?
Je prenais mes cours sur ordinateur et j’utilisais un Dictaphone, c’est quasiment indispensable en PACES à mon avis.

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?
Je faisais les annales en fin de semestre, pendant les semaines de révision. Je trouvais ça plus utile de les faire une fois tous les cours vus.

Comment était organisée votre journée ?
Je commençais généralement à travailler vers 8h du matin.
Je faisais une pause d’une heure à midi et reprenait donc le travail vers 13h.
Ensuite, je travaillais jusqu’à 19h environ et là aussi je faisais une pause pour manger et me doucher.
Enfin, je travaillais à nouveau jusqu’à environ minuit.

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?
À mon avis, la clé de la réussite est la MOTIVATION ! Si l’on est motivé à travailler, les résultats seront là !
Il ne faut jamais perdre de vue son objectif, même si parfois c’est compliqué, même si on en a marre de ne pas pouvoir sortir, profiter de ses amis et de sa famille…

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?
Selon moi, j’ai réussi car je me sentais soutenue. Mon entourage avait confiance en moi et était là pour me remotiver. Je n’ai donc quasiment jamais eu de coup de blues de l’année, j’appelais ma famille tous les jours, je me sentais donc moins seule.
De plus, mes parents m’apportaient mes courses et m’aidaient à faire le ménage ce qui me faisait gagner énormément de temps.

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?
On appréhende beaucoup la PACES. Je ne vais pas vous mentir: c’est une année vraiment compliquée et qui nécessite de beaucoup se priver. Cependant, bizarrement, j’en garde un bon souvenir.

Malgré ce que l’on peut penser, il y a une assez bonne ambiance en cours. Les redoublants nous font rire avec leurs chansons et les étudiants ayant réussi la PACES passent souvent faire des animations pendant les pauses. Enfin, lors des journées déguisées, on ressent vraiment une bonne ambiance, une volonté de rigoler tous ensemble parce que, finalement, on est tous dans la même galère.

En fait, on se prive tellement que l’on se souvient de chaque bon moment, chaque sentiment est en quelques sortes décuplé. Malgré la compétition, on sent que certaines personnes nous soutiennent, on se rend compte des personnes qui croient vraiment en nous.

Enfin, le bonheur que l’on ressent quand on a réussi cette année tant redoutée nous fait (presque) oublier tous les sacrifices que l’on a fait. On peut se dire qu’on l’a fait, qu’on a énormément travaillé mais qu’on a réussi et qu’on va enfin pouvoir commencer nos études dans la filière qui nous fait tant rêver !

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?
C’est un site qui m’a aidée. J’ai lu le livre avant de rentrer en PACES et ça m’a aidée à me familiariser avec quelques matières, il m’a donnée quelques astuces qui m’ont été d’une grande aide durant cette année.

22