Actuellement, dans quelle filière êtes-vous et en quelle année ?
Médecine 2ème année

Quelle fac, quelle année, quel numerus clausus ?
Université de Genève (Suisse), 2ème année.

Votre bac ? Votre spécialité ? Votre mention ?
Maturité ( = bac chez vous) en bio-chimie sans mention.

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?
Primant.

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?
Pas vraiment un concours. Il fallait avoir la note de 4 (sur 6) selon un barème adapté en fonction du nombre d’étudiants maximal à faire passer.

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?
Plutôt assidu.

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?
J’habitais chez mes parents.

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?
20 minutes en bus.

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?
Oui. Même si je manquais de confiance au moment de commencer les cours. Du coup, j’étais un peu effrayé par le changement de rythme, d’environnement.. Par ailleurs, voir 400 personnes dans l’amphi est assez troublant au tout début.

En ce qui concerne le bâtiment en soi, il était petit donc on s’y retrouve très facilement après quelques jours.

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?
Non, je n’ai vraiment rien fait, car on m’a dit que c’était inutile de s’user mentalement avant le début de l’année. Et ce conseil s’est avéré finalement payant.

Selon moi, les cours de prépa qui se font pendant les vacances (à Genève) servent principalement à se mettre dans l’ambiance et dans le rythme.
L’avantage au niveau des notions apprises est seulement de courte durée. Du coup, je n’ai pas jugé utile de faire tout ça. Surtout que c’était loin d’être gratuit.

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?
Oui. 3-4 fois par semaine. Durant les grosses semaines de cours et la période d’examen, je faisais seulement du HIIT le matin chez moi avant de partir vu que ça ne prenait que 20 minutes en plus d’être efficace pour sécher. Sinon pendant les autres semaines, je suis allé en salle de muscu’.

Pour moi, c’est absolument primordial d’en pratiquer au moins 2x par semaine, ne serait-ce que pour se rafraîchir mentalement et être en bonne santé.

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?
Je regardais quasiment tous les matchs de foot de mon équipe préféré chaque semaine sans problème. Je suivais aussi très activement mes séries préférées.

Concernant les sorties, je sortais une fois, voire deux fois par mois durant les week-end. Mais jamais pendant la semaine pour ne pas être fatigué le jour suivant.

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?
Non.

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?
Entre 7 et 8 heures. J’ai réussi à maintenir ce rythme tout au long de l’année, car on est bien moins performant fatigué.

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?
Je n’ai jamais travaillé plus que 6-7 heures par jour. Au-delà, mon cerveau commence à rouiller et je mémorise plus rien. C’est là qu’il faut arrêter.

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?(Soyez le plus précis)
Tous mes notes et cours sont sur OneNote.

J’écrivais uniquement ce que le prof disait en plus de ce qu’il y avait sur les diapos. Je trouve que c’est inutile de retranscrire bêtement un cours quand il y a, la plupart du temps, tout qui est déjà écrit. Les images sont souvent assez parlantes, mais certains étudiants les omettent.
Par ailleurs, il y a souvent des images incrustées sur les diapos provenant de livres en anglais avec un peu de texte. Il ne faut pas avoir peur de lire ce qu’il y a d’écrit. C’est, selon les cas, bien plus clair que ce qui est expliqué par le prof.

Pendant la période de cours, quand je rentrais chez moi, je commençais à bosser vers environ 14h. Puis je finissais en principe vers 21h grand maximum.

En semaine, je faisais surtout mes travaux dirigés et un gros travail (internet, lire à fond les diapos…) pour comprendre (quasi) parfaitement mes cours. Après oui, il y a des cours où on galère vraiment à comprendre. Mais il faut de temps à autres savoir les laisser de côté pour réessayer une autre fois.

Pour finir, je passais le samedi et une petite partie du dimanche à mémoriser réellement les notions que j’ai apprises durant la semaine. Le dimanche me servait surtout à revoir des cours vus plus tôt.

Pour mémoriser, il n’y a pas de méthode suprême. Personnellement, je n’ai rien fait d’autre que de lire plusieurs fois les cours pour mémoriser à fond.

C’est un gros gain de temps par rapport à une mémorisation par écrit. Il faut aussi régulièrement revoir les notions apprises pour pouvoir les ancrer définitivement. J’ai également jamais fait de planning à cause de ma flemmardise. Mais j’avoue que ça aurait pu être utile. Bon, la méthode J+1, +2 est un peu extrême à mon goût.

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?
Au début de l’année, j’essayais d’en faire pour chaque cours, mais je me suis aperçu que la balance bénéfice/temps était complètement défavorable. Je passais en effet plus de temps à les faire qu’à réellement apprendre.
C’est pour cette raison que j’ai arrêté tout ça pour uniquement lire et comprendre ce qu’il y avait sur les diapos. En relisant relisant, je finissais par mémoriser et ce, dans un temps bien plus court qu’en faisant des fiches.

Durant la période des examens, j’ai fait un fichier texte où j’ai recensé absolument tous les détails avec qui j’ai eu plus ou moins du mal à mémoriser en séparant distinctement chaque cours. Je pense que c’est ça qui m’a permis d’être chaud pour les QCM vu que ça se joue toujours sur les détails et non sur la compréhension globale.

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?
Seul. Je stresse un peu quand je révise avec d’autres personnes. Et comme on dit : « On n’est jamais mieux servi que par soi-même. »

Travailliez-vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?
Au début de ma 1ère, je travaillais à la biblio puis j’ai fini par trouver que c’était un environnement très déprimant. Du coup, j’ai passé le reste de l’année à travailler chez moi sans pour autant être moins performant. Le plus dur quand on est chez soi, c’est de se décider à commencer à travailler, mais sinon ça ne change pas grand chose en ce qui me concerne avec le bonus confort en plus.

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?
Pas de tutorat dans mon université… Et les prépas privées sont chères. Je n’ai au final rien fait.

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?
///

Aviez-vous du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez-vous ?
J’ai de la chance d’avoir une capacité de compréhension assez rapide et de pouvoir mémoriser juste en lisant. Du coup, je n’ai jamais vraiment eu de retard.

Quel était votre rythme de travail ?
Quand il faut travailler, il faut le faire efficacement et pas trop longtemps pour pas burnout.

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?
Au début, je doutais, car je ne faisais que penser aux conséquences d’un éventuel échec. Chose qu’il faut éviter si on ne veut pas stresser inutilement.

Puis au fil de l’année, j’ai surtout pensé au Jour-J où il fallait que je sois prêt mentalement et au niveau de la théorie. Du coup, ma confiance s’est agrandi au fur et à mesure où j’avançais.

Concernant ma relation avec les autres étudiants, j’aidais au mieux si on me demandait de l’aide vu que la réussite de la première année dépend essentiellement de sa propre personne. L’esprit de compétition était surtout dans ma tête pendant les examens pour me motiver.

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?
Je suis stressé de nature malheureusement. Mais j’ai appris à relativiser cette année pour être au mieux mentalement.

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?
Concentré pour ne pas perdre de temps au niveau de la compréhension. Ca sert à rien de venir si c’est pour rien faire.

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?
Sur ordinateur via OneNote uniquement pour les matières sans calculs. Il vaut mieux rester sur un seul support.

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?
Pas de ça à Genève.

Comment était organisée votre journée ?
Réveil à 6h30, ptit-déj (très important !), cours jusqu’à midi, je rentre chez moi, puis pause manger et détente jusqu’à 14h pour bosser jusqu’à 20-21h avec des pauses (+ sport) selon mon humeur. Je me couche entre 23h et minuit.

Le week-end, réveil à 8h30, puis je bosse jusqu’à que j’en puisse plus. Le samedi soir, je touche pas à mes cours.

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?
Mon 1er conseil, c’est de ne pas écouter les forceurs qui ne font qu’exagérer sur cette 1ère année de médecine. L’année est dure, mais de loin pas impossible. Ceux qui passent x temps en biblio et qui ratent ont très probablement une mauvaise méthode.

Mon 2ème conseil, c’est qu’il faut surtout pas lâcher les loisirs et sa vie sociale pour une année entière. Ca n’en vaut pas la peine. Et le temps passé à travailler compense à peine le temps dépensé pour les loisirs. Il faut savoir s’organiser en gros.

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?
J’ai su rester frais mentalement et confiant jusqu’aux examens. Je n’ai jamais senti subir une grosse pression.

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?
C’était assurément l’année où j’ai appris le plus de choses au niveau de la santé et qui a le plus agrandi ma soif de connaissances. Du coup, positif !

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?
Le concept de témoignages m’a bien plu ! Quelques conseils utiles aussi.

3