Actuellement, dans quelle filière êtes-vous et en quelle année ?
Médecine 2ème année

Quelle fac, quelle année, quel numerus clausus ?
Limoges, 2014/2015, 128 en médecine, 18 en sage femme

Votre bac ? Votre spécialité ? Votre mention ?
Bac S, spé SVT, mention TB

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?
Doublante

Quel(s) concours avez vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?
38 en médecine, 3 en sage femme

Votre niveau au lycée ? Etiez vous assidu ou dilettante ?
Bon niveau, assidue

Lors de votre PACES, habitiez vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?
Toute seule, dans un studio ! Le mieux selon moi (même si c’est loin de comporter que des avantages)…

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?
Le matin, à cause de la circulation, entre 20 et 25 minutes (je venais en voiture) mais le soir, à 20h30, les rues étaient presque désertes et le trajet durait moins de 10 minutes !

Avez vous trouvé vos repères facilement à la fac ?
En primante, un peu difficilement…
Enfin, la fac en elle-même est petite et on trouve les amphis très facilement !
De même, la BU est juste à côté, donc pas de soucis de ce côté là non plus !
Par contre, trouver la corpo a été une autre affaire : c’est en « sous sol » avec plein de couloirs (du moins, c’est vraiment l’impression que j’ai eu la première fois ^^), et ne connaissant personne (je ne venais pas de Limoges), j’ai un petit peu galéré pour la trouver…

Donc un conseil : petits primants, n’hésitez pas à demander votre chemin ! On vous renseignera avec plaisir ! 🙂

Et sinon, un petit temps d’adaptation est nécessaire pour les cours en amphi ! Personnellement, je pensais être « psychologiquement préparée » aux amphis de 400 personnes et pourtant, ça fait toujours un petit choc au début !

Ah oui et je voulais dire aussi que la pré-rentrée du tutorat nous permet de trouver nos marques petit à petit (que ce soit concernant la fac elle-même, les amphis ou le contenu des cours) et de commencer l’année plus sereinement !

Et en doublante, c’est vraiment différent, tout nous est familier, on a déjà nos petites habitudes, nos amis… La fac est clairement notre deuxième maison ! ^^

Avez vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?
Alors, en primante, je m’étais contentée de récupérer les cours d’une étudiante passée en 2ème année et j’avais brièvement jeté un œil aux cours de psycho, mais plus pour me faire une idée un peu plus précise de ce qui m’attendait que pour commencer à les apprendre…

Et en toute honnêteté, je déconseille vraiment – lorsqu’on est primant – de commencer à bosser les cours durant l’été, pour la simple et bonne raison qu’on n’a strictement aucune idée de la façon dont il faut s’y prendre ! Et ça risque plus de vous décourager qu’autre chose !

Cela dit, se renseigner sur le déroulement de l’année, lire les témoignages sur « réussir ma paces » ^^, se questionner sur l’organisation à adopter, sur votre type de mémoire… ne peut pas faire de mal !

Par contre, je conseille vivement de faire la pré-rentrée du tutorat fin août (qui dure une semaine et demi), ça apporte vraiment beaucoup !
C’est l’occasion de vous faire des amis si vous ne connaissez personne et surtout de vous familiariser avec la fac et le contenu des cours !

Et vraiment, c’est un énorme plus car les tuteurs nous guident dans l’apprentissage des premières notions et surtout dans la résolution des exercices !
L’accent est surtout mis sur les matières « à réflexion » (biophysique, maths, chimie physique et chimie organique…) et cela nous permet de nous sentir moins « perdu » lors des premiers cours en amphi !

Et durant l’été entre mes deux paces, j’avoue que j’ai pas mal bossé ! Pas de manière intensive (surtout pas, ce serait une erreur !) mais ponctuellement : une matinée par ci, une matinée par là…
Cela m’a permis de revoir l’intégralité de l’anat du premier semestre qui m’avait un peu posé problème en primante !

C’est vraiment une des matières les plus intéressantes en paces mais également une des plus indigestes, alors la revoir sans aucune pression ou contrainte de temps m’a permis d’apprivoiser un peu tous ces os et organes (et d’obtenir un 17,5 au partiel d’anat de janvier ! ^^).
Et j’avais également revu un peu de biologie cellulaire, pour me remettre dans le bain !

Après, les matières à revoir, ça dépend vraiment de vous : si vous avez plus de difficultés en maths, faîtes des maths; si c’est l’anat ou la biocell comme moi, travaillez ces matières là !
Mais dans tous les cas, ne vous tuez pas à la tâche, l’année de doublant est particulièrement longue et la fatigue accumulée des deux dernières années va se faire sentir beaucoup plus tôt dans l’année que lors de votre année de primant !

Et toujours, je conseille également pour les doublants la prérentrée du tutorat qui m’a permis de comprendre un gros paquet de choses en biophysique notamment !

Pratiquiez vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?
Non, absolument aucune activité physique ! Cela dit, je n’en suis pas fière et je pense que faire un peu de sport permet vraiment de s’aérer la tête et de s’oxygéner le cerveau !
Et pour ceux qui étaient habitués à pratiquer une activité sportive de manière relativement intensive au lycée, ne stoppez pas complètement, vous risquez vraiment de péter un câble au cours de l’année sinon !

Aviez vous des loisirs ? Des sorties ?
Des loisirs, oui ! J’ai regardé sur l’ordi de nombreuses séries et j’ai regardé un nombre inimaginable de films ! Après, c’était mon moyen à moi de décompresser, donc chacun son truc !

Des sorties, vraiment très peu : en primante 4 cinés + quelques restos, et en doublante : 1 resto pour Noël et je suis allée chez une amie jusque tard (tôt ?) dans la nuit après les résultats du premier semestre ! ^^

Aviez vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?
Aucun ! C’est d’ailleurs une grande fierté pour moi ! ^^

Combien d’heures de sommeil aviez vous par nuit ?
Alors, j’étais de celles qui au lycée se couchaient à 21h30 (devoirs pour le lendemain finis ou non) et qui se levaient à 6h45 en semaine (et jamais plus tard que 8h- 8h30 le week-end), donc plutôt grosse dormeuse et rythme de sommeil trèèès régulier !

Par contre, en paces, mon rythme a été complètement perturbé : déjà, le soir, je ne rentrais jamais avant 20h15-20h30 (car tutorat jusqu’à 20h et parfois ça durait un peu plus, surtout au premier semestre) et là il me restait à cuisiner, manger, faire la vaisselle, se laver, finir d’apprendre les cours de la journée si ce n’était pas terminé…

Donc il a fallu que mon corps s’habitue à un autre rythme et automatiquement à moins d’heures de sommeil !

Au final, pour répondre clairement à la question : dans le meilleur des cas, je me couchais à 22h30 (premier semestre) / 23h (deuxième semestre) pour un lever à 6h45 / 7h, soit en théorie 8h du sommeil environ (mais en pratique, je mettais souvent une grosse heure pour m’endormir, donc ça tournait davantage autour de 7h, voire moins parfois, mais quasiment jamais en dessous de 6h) !
En tout cas, ne négligez pas le sommeil, on ne le répètera jamais assez ! 🙂

Combien d’heures travailliez vous par jour ?
Aaaah voilà la question qui fâche ! ^^
En gros, en semaine, cours de 8h à 12h puis BU de 13h à 17h30 puis pause de 30 minutes (avec goûter !!!!) puis tutorat de 18h à 20h puis en moyenne 1h le soir (parfois plus, parfois pas du tout), ce qui nous fait un total de 10h30 cours et tutorat compris !
J’essayais de ne pas descendre en dessous de 10h globalement !

Et le week-end par contre, c’était beaucoup plus variable !
Au cours de l’année, j’avais un peu de mal à bosser chez moi, surtout les matières à par cœur ! Donc la plupart du temps, je préparais les ED de la fac, les TD du tutorat, je faisais des QCM…

Mais il m’est arrivé de ne pas travailler du tout certains week-end : du coup, je rangeais l’appart, je faisais un peu de ménage, je regardais des films… Il y avait également les courses à faire !
Donc vraiment je ne peux pas dire combien d’heures je travaillais le week-end, ça allait de 0h à 12h/ jour !

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?(Soyez le plus précis)
Bon, je vais parler de la méthode de travail que j’ai utilisé en tant que doublante, vu que c’est celle qui a été fructueuse !

De 13h à 17h30, j’apprenais les cours du matin et la majorité du temps, je n’avais le temps de faire que ça ! Et j’essayais d’apprendre les cours dans l’ordre, c’est-à-dire que je commençais par apprendre celui qu’on avait eu de 8h à 9h puis celui de 9h à 10h etc.

Cela me permettait de ne pas privilégier certains cours par rapport à d’autres ! (Bon, certains jours, si pendant les 3 premières heures, c’était des matières à par cœur et la 4ème heure une matière type maths, biophys… il m’arrivait de caser l’apprentissage de ce dernier cours au milieu, histoire de ne pas saturer sur le par cœur !).

En ce qui concerne l’apprentissage en lui-même, j’avais une mémoire visuelle mais surtout manuscrite au lycée (écrire pour apprendre) mais en paces, c’est une méthode qui prend énormément de temps, donc en doublante, j’ai complètement arrêté cette technique et j’ai vraiment développé ma mémoire visuelle (et un peu auditive) : je me contentais de lire, lire et relire tout simplement (en chuchotant tout doucement, s’il n’y avait personne à ma table à la BU) et ça a porté ses fruits !
(Bon maintenant, je ne peux plus lire un livre sans avoir le réflexe d’apprendre tout par cœur, déformation professionnelle, on va dire ! ^^).

Et en ce qui concerne les surligneurs, j’avais des couleurs différentes pour les titres, sous-titres , mots importants mais ça s’arrêtait là…
Et par contre, dans la marge, je mettais de « +++ » à côté des notions importantes, lorsque je voyais que le prof insistait, ou que je m’étais faite avoir la veille au tutorat, ou si j’avais vu que ça revenait souvent dans les annales…

Faisiez vous des fiches ? Si oui comment ?
En doublante, je n’en ai fait aucune ! Par contre, il m’est arrivé d’utiliser certaines fiches réalisées par des tuteurs et surtout de réutiliser certaines de celles que j’avais faites en primante !

Alors, c’est vrai que globalement, je déconseille de faire des fiches, dans la mesure où c’est systématique (pour absolument chaque cours, qu’il soit difficile ou non, qu’il nous pose problème ou non…).
Dans ce cas, c’est « faire des fiches pour faire des fiches », ce qui est une perte de temps et nous conduit à laisser de côté des détails importants !

Par contre, faire des fiches de formules en Biophys, un tableau récapitulatif pour l’histologie de l’appareil reproducteur féminin et masculin (avec le type d’épithélium pour chaque partie, le type de cellules: ciliées, glandulaires, intercalaires etc), un tableau récapitulatif en chimie orga (avec les caractéristiques respectives des SN1, SN2, E1, E2, les lois qui s’appliquent dans chaque cas…) ou encore des fiches résumés (en psycho, en enzymo ou en biocell pour le chapitre « récepteurs et médiateurs » lorsqu’on voit que certains profs posent des questions générales et récurrentes d’une année sur l’autre), ça peut être méga utile, un énorme avantage et un gros gain de temps aux révisions !

Avez vous travaillé seul(e) ? En groupe ?
Seule à la BU. Enfin, avec parfois des amis à la même table que moi, mais on ne se parlait pas, sauf ponctuellement pour se poser une question sur une notion mal comprise ou si on avait un doute sur quelque chose…

Travailliez vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?
A la BU !!!! Indispensable pour moi ! Et ce pour plusieurs raisons :

1) comme j’avais tutorat à 18h (et parfois les ED de la fac l’aprèm), c’était une perte de temps de rentrer après les cours du matin pour revenir quelques heures après (surtout que je risquais de ne plus avoir de place sur le parking de la fac après… ^^)

2) voir les autres bosser autour de moi me stimule et me motive à travailler

3) en paces, on est quand même très seul, et mine de rien, le seul fait d’observer les gens aller et venir à la BU (même si je ne leur parlais pas forcément) me permettait de voir du monde et d’avoir l’impression d’être moins seule dans cette galère !

Je n’aurais clairement pas pu rester enfermée chez moi tous les jours, sans voir personne tout au long de l’année ! Rien que le week-end me paraissait interminable et j’avais hâte d’être au lundi !

Bon après, c’est certain que parfois, pour peu qu’on tombe sur des « voisins de table » un peu bavards, ça peut être gênant voire carrément énervant, mais globalement c’est calme !

Etiez vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?
TUTORAT Je pourrais écrire un roman pour vanter les mérites du tutorat mais je vais essayer d’être concise :

– 2h de tutorat de 18h à 20h du lundi au jeudi dans chaque matière (lundi : UE 1, mardi : UE 3, mercredi : UE 4…) avec alternance de colles et de TD pour les matières dites à réflexion + tuteurs compétents, dévoués et disponibles + en lien avec les profs (pour la correction des colles et TD)

– programme de parrainage : un parrain ou une marraine (de 2ème ou 3ème année) nous est attribué, et nous apporte conseils + soutien moral. Petite dédicace à ma super marraine ! <3

– examens blancs très représentatifs et dans les mêmes conditions que l’examen, à la fin de chaque semestre

– un espace en ligne avec sujet et correction des TD et colles, forum où les infos sont transmises et où les étudiants peuvent poser leurs questions !

– cours de l’an passé mis en ligne par les tuteurs (ce qui ne dispense pas d’aller en cours, car les profs peuvent bien évidemment modifier leurs cours d’une année sur l’autre !)

– depuis cette année, dans les salles d’ED, des aides individuelles ou en tout petit groupe pour ceux qui le souhaitent et qui ont davantage de difficultés !

– gratuité totale

Voilà je crois que j’ai fait le tour ! Encore un grand merci aux tuteurs, s’ils passent par là ! Sans eux, je n’y serai clairement jamais arrivé !

Donc pour conclure, entre tutorat et prépa privée : à l’heure actuelle, prestations semblables pour un prix qui est loin d’être le même !
Après, ce n’est que mon avis personnel bien sûr et ça dépend de chacun : la seule différence qui persiste à mes yeux entre tutorat et prépa, c’est le fait qu’en prépa, les étudiants sont vraiment très encadrés et sous pression, ce qui est bien moins le cas au tutorat !

Mais ce n’est ni un « plus », ni un « moins », c’est un fait, et ça conviendra à certains étudiants mais pas à d’autres !

Etiez vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?
Oui bien classée en doublante ! Mais ce qui reste le plus représentatif, ce sont les colles organisées par la fac (il y en a 4 par semestre), c’est une grande chance que l’on a à Limoges !

Merci aux profs de l’organiser, car c’est vraiment top pour se situer par rapport aux autres !

Aviez du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez vous ?
En primante, à ne plus savoir quoi en faire ! Je ne le gérais pas, pour ainsi dire ! Je suis donc arrivée au concours sans avoir eu le temps de tout voir !

En doublante, pas de retard globalement (je devais absolument avoir appris mes cours du matin l’après midi, c’était mon mot d’ordre !).

Enfin, pour être totalement honnête, un léger retard en psycho au premier semestre mais c’était calculé : étant donné que l’épreuve au partiel est rédactionnelle (et les points attribués en fonction du nombre de mots clés que l’on aura réussi à caser), je faisais des fiches où j’éliminais tout ce qui me paraissait inutile !

Donc au cours de l’année, j’étais à jour dans mes fiches mais je ne les avais pas véritablement apprise. Je les ai donc apprises à proprement parlé, en les lisant un peu chaque soir durant toute la dernière semaine avant le partiel de janvier !

Et au deuxième semestre, j’ai eu une méga otite qui m’a donné des acouphènes donc, même si je n’ai pas loupé un seul cours, l’apprentissage l’après-midi était laborieux et peu efficace, mais le retard a été comblé relativement rapidement, dans les deux semaines suivantes !

Quel était votre rythme de travail ?
Rythme de travail soutenu, pour ne pas dire acharné en semaine ! Et plus relax le week-end !

Dans quel état d’esprit étiez vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?
Ni l’un, ni l’autre (ou les deux à la fois, c’est une question de point de vue ! ^^)
Disons par exemple que voir les autres travailler autour de moi à la BU me stimulait et me poussait à bosser, donc peut-être en ce sens un léger esprit de compétition…
Mais ça restait sain !

Par contre, altruiste avec mes amis (qu’ils soient primants, doublants…), on s’entraidait et se soutenait mutuellement ! Et il m’est arrivé par exemple sur le forum du tutorat de répondre à des questions d’autres étudiants (« concurrents directs et inconnus » ^^), si je connaissais la réponse !

Et vraiment, à Limoges (plus que dans d’autres fac je pense), l’esprit de compétition ne se fait pas sentir, les étudiants sont respectueux les uns des autres, voire s’aident spontanément même lorsqu’ils ne se connaissent pas et dans le pire des cas, restent indifférents !

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?
En primante, (trop) décontractée.

En doublante, très stressée les deux premiers mois, puis lorsque j’ai vu que j’étais bien classée au tutorat et à la première colle de la fac (10ème sur 1000 étudiants environ), je me suis détendue (sans me relâcher non plus), donc relativement décontractée le reste de l’année, à l’exception des périodes de partiels où j’étais stressée (nausées avant de se rendre sur le lieu des épreuves, mais une fois arrivée, bizarrement ça passait, je restais stressée mais pas non plus paralysée !).

Quelle attitude aviez vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?
La plupart du temps, concentrée. Parfois dispersée mais en tant que doublante, on sait davantage sur quels cours on peut se le permettre ! ^^

Comment preniez vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?
En primante, j’avais récupéré les cours d’une étudiante passée en deuxième année, les avais imprimés pendant l’été et au cours de l’année, j’avais apporté les modifications de façon manuscrite.

C’était peut être moins « beau » mais ça me permettait de voir tout de suite, en apprenant ou relisant mon cours, ce qui avait été rajouté (et donc ce qui était encore plus susceptible de tomber au concours) et également pour une question pratique (pas de perte de temps à imprimer au cours de l’année, et de toute façon, j’écris plus vite que je ne tape à l’ordi, donc le choix a été facile !)

En doublante, j’ai réutilisé mes cours de primante, toujours en apportant les modifications de façon manuscrite !

Par contre, cette année, le prof de biochimie a changé donc j’ai repris intégralement le cours à la main (avec un dicataphone au cas où, mais je ne le réécoutais que partiellement et seulement si besoin).
De même, nouveau prof de toxicologie donc cours pris à la main, mais cette fois pas besoin de dictaphone !

Et un petit conseil aussi, prenez un appareil photo ! Il vous sauvera la vie, notamment en santé publique ! Vous comprendrez tout seul, quand vous y serez ! ^^

Vous serviez vous des annales pour réviser ?
Oui, je m’en suis beaucoup servi !
C’est vraiment très important et j’ai négligé ce point durant mon année de primante ! Cela dit, si pour la plupart des matières (biologie cellulaire, biophysique, maths, UE 1…), je les utilisais de façon classique, c’est-à-dire exclusivement à la fin des révisions; pour d’autres (anatomie, UE 6, santé publique, histoire de la médecine), je les faisais au cours de l’année (en utilisant la correction réalisée par le tutorat) et j’intégrais les items un peu tordus à mes cours, tout en mettant des « +++ » à côté des paragraphes importants, ce qui me permettait, lorsque je les relisais ultérieurement, de m’y attardais un peu plus !

Attention, cette méthode marche bien pour les cours des profs qui posent le même type de QCM d’une année sur l’autre, le piège étant de ne relire QUE les passages importants et d’en oublier le reste !
ça m’a donc joué quelques tours dans certaines matières mais c’est aussi ce qui m’a permis
de faire la différence dans d’autres, donc c’est à vous de voir !

Comment était organisée votre journée ?
Journée type (durant l’année, en semaine)
6h45/7h : lever (oui, entre le moment où mon réveil sonne et celui où je me lève, il se passe parfois quelques minutes ^^)
7h35 : départ pour la fac
8h – 12h : cours
12h – 13h : repas à la fac
13h – 17h30 : BU
17h30 – 18h : pause (avec goûter)
18h – 20h : tutorat
20h – 21h15 : trajet de retour à l’appart, appel de ma famille (parents, tante…), dîner, vaisselle, douche
puis soit film, soit travail (1h), suivant le travail effectué pendant la journée, la motivation, la fatigue…

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?
– Apprenez à vous connaître (type de mémoire, nécessité de faire du sport, nombre d’heures de sommeil nécessaire, plutôt travail à la BU ou chez soi…)

– Soyez entourés, il vous faudra un moral d’acier pour tenir et ça passe essentiellement par le soutien de vos amis et de votre famille

– Ménagez vous des moments de pause et détente (sport, films…), c’est IN-DIS-PEN-SA-BLE !

– Avoir une bonne hygiène de vie : bien manger, bien dormir mais aussi faites tout pour ne pas tomber malade (une grippe, une gastro… je n’irai pas jusqu’à dire que ça peut foutre en l’air votre année, mais ça peut vous désorganiser et vous faire prendre du retard difficile à combler par la suite !

– Et y a pas de secrets : BOSSEZ ! Ne perdez pas de vue l’objectif final (devenir médecin / pharmacien / dentiste / kiné / sage femme…) car on est vite pris dans la routine et une certaine monotonie, à tel point qu’on se demande parfois ce qu’on fait là et pourquoi on fait tous ces efforts !

Ne perdez pas du temps inutilement à avoir des cours parfaits et esthétiquement magnifiques, ça ne sert à rien (dur dur pour les perfectionnistes, mais il faut être rapides en paces !) !
Et quelque chose qui m’a posé problème en primante : ne passer pas trois plombes sur un même cours, mieux vaut y passer un peu plus rapidement et trouver le temps d’y revenir deux jours plus tard ou le week-end que d’y passer beaucoup de temps, de ne pas trouver le temps de le revoir quelques jours après et de prendre du retard sur le reste !

C’est un cercle vicieux dont il est difficile de se sortir après ! Faites votre maximum pour avoir bosser les cours du matin, l’après-midi même ! Et donnez le maximum pour ne pas avoir de regrets

Voilà je crois que j’ai tout dit ! Travail, motivation, organisation, persévérance, entraînement et confiance doivent faire partie de votre vie de paces !
Ne lâchez rien et tenez bon, ça vaut vraiment le coup ! (et pensez au stage inf qui vous attend si ça peut vous aider à vous motiver !!!)

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?
– Le fait d’avoir été à jour et de ne pas avoir pris de retard au cours de l’année
– Le soutien énorme de ma famille et de mes amis (en paces, en 2ème année et hors paces)
– Le fait d’être doublante (on a une vision globale, un recul que l’on n’a pas forcément lorsqu’on est primant où on est davantage « la tête dans le guidon ») et d’avoir été sérieuse en tant que primante
– Le fait de connaître la fac et les habitudes respectives des profs
– Le fait d’avoir travailler un peu mes cours l’été entre mes deux paces (avance manifeste en anat + confiance apportée par ce travail)
– Le fait d’avoir assisté à tous les cours
– Le fait de travailler à la BU
– Les deux dernières semaines de révisions avant chaque demi-concours où – le stress aidant – j’étais au maximum de mes capacités
– L’aide apportée par un tutorat de grande qualité
– Le fait de vouloir faire médecin depuis petite

(Doublant uniquement) Qu’est ce qui a contribué selon vous, à votre redoublement ? Quels enseignements en avez-vous tiré pour in fine, réussir ?
Il n’y a pas une raison en particulier, c’est un ensemble de choses : pas assez de travail fourni, travail pas assez efficace et rapide, retard accumulé à cause d’une méthode non appropriée (perte de temps dû à un apprentissage en écrivant…), avoir dans l’esprit qu’ « au pire, on a deux ans », le fait d’arriver sur limoges et de ne connaître personne, le fait de ne pas être seule dans un studio (c’est ce qui me convenait le mieux et je ne m’en suis pas rendue compte tout de suite)…

Enseignements tirés du redoublement pour finalement réussir : se remettre en question et ne pas avoir peur de changer totalement de méthode de travail si celle que l’on a n’est pas appropriée !

Pour terminer, comment avez vous trouvé cette première année des études de santé ?
Dure physiquement et psychologiquement, surtout après deux ans !

Mais à partir du moment où l’on sait que l’on est reçu, on ne garde que les bons souvenirs en tête (si, si, il y en a !!), les magnifiques rencontres qu’on a pu faire (elles se reconnaîtront ! <3) et on pense à l’avenir, aux années de folie qui nous attendent et feront de nous des médecins, à la blouse dans laquelle on va flotter car même les plus petites sont toujours trop grandes, aux soirées étudiantes particulièrement…festives, et au fait qu’on est quand même en train de réaliser un de nos rêves !

En bref, la paces est un passage obligé, pas des plus agréables certes, mais qui nous permet d’accéder au métier qu’on veut faire plus tard…

Que pensez vous du site www.reussirmapaces.fr ?
Super site ! Surtout la partie « témoignages » qui apporte beaucoup de réconfort, conseils et motivation ! Merci d’exister !

44