Actuellement, dans quelle filière êtes-vous et en quelle année ?
Paramédical 2ème année

Quelle fac, quelle année, quel numerus clausus ?
Université Bordeaux Segalen, 2014-2015 NC de 75, 2015-2016 NC de 91

Votre bac ? Votre spécialité ? Votre mention ?
BAC S option SVT, mention passable, promo de 2008

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?
Obtention PACES en doublant

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?
Concours kiné primante et doublante, en primant : 143e/548, en doublant : 77e/522

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?
Au lycée, contrairement au collège où j’étais toujours parmi les premiers, j’ai presque totalement arrêté de travailler, surtout dans les matières scientifiques

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?
Je loue seule un appartement près de la fac

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?
5 min en voiture, 10-15 min à pied

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?
J’y étais déjà venue avec une amie qui était en 4e année de médecine, elle m’a beaucoup aidé à me faire sentir à l’aise. J’avoue que sans elle, j’aurais eu un peu de mal !!

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?
En primant, je n’ai absolument pas travaillé pendant l’été. Je venais d’aménager et j’avais beaucoup de travaux de rénovations à faire avant la rentrée. J’ai quand même été à la pré-rentrée du tutorat, ce qui m’a énormément aidée ! Et en doublant, j’ai un peu bossé de l’anatomie mais sans grande conviction : je n’avais pas mes classeurs avec moi pendant les vacances

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?
N’étant pas une sportive assidue en temps normal, j’ai été surprise d’avoir à plusieurs reprises envie de me lever de ma chaise pour aller courir.
Mais non, je n’ai pas fait de sport pendant mes 2 années de PACES. Je regrette d’ailleurs, j’ai pas mal maigri ! Si j’ai un conseil à vous donner, c’est de ne pas hésiter à prendre quelques heures dans la semaine pour vous défouler et vous vider la tête, ça ne vous fera que du bien !!

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?
Pour ma première PACES, je ne sortais pratiquement que pour aller en cours, au tutorat et aux colles. Je suis tout de même sortie quelques fois avec des amies mais c’était assez rare et je culpabilisais toujours 🙂
A ma deuxième PACES, je sortais un peu plus; j’allais quelques fois au cinéma, chez des amis, au restaurant, à des soirées pizza, bref, je vivais plus!!
Et je dois avouer que ça m’a fait du bien, j’étais carrément plus relax, moins stressée et plus confiante qu’à ma 1e PACES !!

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?
Dans ma famille, personne n’est dans le corps médical, mais mes meilleures amies sont toutes les 2 étudiantes en médecine et ce sont elles qui m’ont encouragée à passer par la PACES pour entrer en kiné, et soutenue tous les jours

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?
Il m’a toujours fallu plus de 8h de sommeil pour être en forme la journée; à ma 1e PACES, je n’en tenais pas compte, alors je faisais plusieurs siestes dans la journée, une vraie marmotte !!!

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?
Honnêtement, je n’ai jamais compris le principe de comptabiliser les heures de travail.

En principe, je ne fonctionne pas en heures de travail mais en chapitres; je m’imposais 2 ou 3 chapitres de matières différentes à voir pendant la journée et tant que je n’avais pas fini ces chapitres, je n’allais pas me coucher !! Donc je commençais à bosser vers midi et avec des pauses pour le déjeuner, le goûter et le dîner, j’allais me coucher vers 2-3h du matin.

Certaines matières me demandaient beaucoup de concentration et d’efforts pour apprendre – je pouvais passer 3 à 4h sur un même chapitre – alors que pour d’autres matières, en 3-4h je pouvais abattre 2 voire 3 chapitres !
Je suis assez lente à la détente, donc je ne pouvais pas bosser plus de 3 matières par jour et encore !

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?(Soyez le plus précis)
Ma méthode de travail s’est perfectionnée avec le temps : au début j’étais méga-ultra lente, je voulais absolument tout apprendre par cœur et tant que je n’avais pas parfaitement appris un chapitre, je refusais de passer au suivant.
C’est donc ainsi que je me suis retrouvée le jour des partiels du premier semestre avec même pas le quart des cours appris ! Un cauchemar !!
Je me suis améliorée au second semestre, mais mon véritable rythme, ma véritable méthode de travail, ça m’est venu en doublant (eh oui, je vous avais dit que j’étais lente !)

Je me faisais des plannings pour bosser, il me fallait une ligne de conduite pour la semaine pour savoir où j’en étais : sur une feuille A4, je notais au crayon les jours de la semaine, 2 matières par jour (ou 3) et les chapitres que je devais abattre. Je précise pour le crayon, parce que mes plannings n’étaient pas figés, il m’arrivait de les modifier au cours de la semaine, d’échanger les matières, de rajouter ou supprimer des chapitres etc etc.

J’ai appris à être à l’écoute de mon cerveau, ça peut paraître ridicule comme phrase, mais c’est véridique. Si j’avais envie de faire de l’anat alors que sur mon planning il était prévu que je fasse de l’histologie, eh bien je faisais de l’anat, parce que je savais que si je me forçais à faire de l’histo, je n’aurais aucune motivation et donc que je prendrais beaucoup plus de temps qu’en temps normal pour apprendre un chapitre d’histo

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?
Oui et non. Surtout non en fait. J’ai imprimé tous mes cours, parce que je n’arrivais pas à apprendre sur un écran.
Quand j’apprenais un chapitre, j’écrivais des annotations au crayon à côté des diapos et je surlignais les notions essentielles ou que j’avais du mal à retenir et ce sont ces annotations et ces notions surlignées qui me servaient de « fiches ». En ouvrant mon classeur pour réviser vite fait un chapitre, je pouvais lire en diagonale et ce pour la plupart des matières.

Pour l’anat par contre, ça m’a beaucoup aidé d’écrire sur des feuilles volantes les différents muscles, leur innervation et les mouvements auxquels ils participaient.

Je dois avouer que je n’aime pas trop le concept des fiches, on finit toujours par ne compter que sur elles et oublier des notions qui nous ont paru sans intérêt.
MAIS je vous conseille d’en faire pour le jour des partiels, vous verrez que c’est pratique de les avoir sur soi avant et entre les épreuves (je crois à fond au principe de la mémoire immédiate !)

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?
J’ai toujours travaillé seule. Mais j’aimais assez discuter des cours avec une amie en paramed comme moi, cela m’aidait à voir ce que j’avais compris ou pas.

Travailliez-vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?
Je travaillais chez moi. Ca m’est arrivé en primante, de suivre des amies à la BU, mais je me suis vite rendue compte que l’atmosphère pesante et silencieuse alimentée par tous ces étudiants stressés sous pression, ça n’était pas du tout mon truc !! 🙂

De plus, j’ai une forte tendance à marcher en rond et parler à voix haute pendant que j’apprends, alors je me sentais un peu cloîtrée à la BU

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?
J’étais au tutorat en primante et doublante. Pourquoi le tutorat ?? Parce qu’on a l’avantage de bénéficier des conseils et tuyaux des profs relayés par les tuteurs, tuteurs qui nous ont précédé et qui nous font bénéficier de leur expérience !! N’ayant jamais été dans une prépa, je ne saurais vous donner mon avis sur le sujet.
Je suppose que dans une prépa, on est vraiment suivi pas à pas, mais au tutorat, si vous êtes sympa et poli et que vos tuteurs le sont aussi (et généralement c’est le cas) vous pouvez être aussi « soutenu », en n’hésitant pas à vous mettre en avant au tutorat, à poser des questions (pas trop quand même hein) aux tuteurs en live et par mail

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?
Absolument pas du tout !!
Le tutorat a son planning et son rythme, moi j’avais les miens et nous nous concordions rarement !
J’étais un peu lente de la comprenette, donc aux colles, les chapitres concernés par les QCM, je ne les avais ou pas encore vus, ou pas assez traités et dans les 2 cas : mauvaises notes !!

Mais cela ne me décourageait pas, mes notes aux colles n’avaient pour moi aucune importance; tout ce que je voulais en faisant les colles, c’était savoir où en étaient mes connaissances et c’était grâce aux QCM des colles que je refaisais chez moi que j’approfondissais les cours.
Je parlais de ligne de conduite plus haut en parlant de mes plannings, eh bien les QCM des colles en étaient une aussi pour moi.

Aviez-vous du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez-vous ?
Comme je l’ai dit plus haut, en primant j’avais énormément de retard au 1er semestre. J’en avais beaucoup moins au second semestre de primant, mais j’en avais pas mal quand même.
En doublant, à part les derniers cours en pharma et la chimie organique (petit coeff pour les kinés héhé), j’avais tout vu 1 semaine avant les partiels, bien sûr certaines matières bien plus que d’autres
Je prenais mon retard pour un moyen de pression, et je travaille beaucoup mieux sous pression !!

Quel était votre rythme de travail ?
Mon rythme ?? Assez lent je dois dire, mais je parvenais toujours plus ou moins à respecter les deadlines que je m’étais fixée

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?
J’étais dans la team Bisounours ! Enfin, pour la 1e PACES.
A ma 2e PACES, je ne voulais pas savoir si les gens à côté de moi en cours ou au tutorat étaient en kiné comme moi ou pas. Si par malheur c’était le cas, je me sentais… menacée, j’étais en mode parano, je me disais que j’étais nulle, que ces personnes assises à côté de moi qui veulent kiné elles aussi me surpassaient et qu’elles avaient de bien meilleures notes que moi.

Quand j’entendais parler de quelqu’un voulant kiné qui avait abandonné la PACES, j’étais tellement contente !! Ne vous inquiétez pas, c’est une réaction normale, enfin, humaine surtout.

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?
J’étais super relax au 1er semestre en primant, parce que je savais que je n’allais pas réussir (c’est dur de dire ça, mais c’est la vérité), le second semestre j’avais plus et mieux travaillé mais pas suffisamment, pourtant j’étais toujours aussi relax ! Je disais:  » L’important, c’est de participer ! C’est l’intention qui compte ! « 

Par contre à ma 2e PACES, j’avais bien bossé et je sentais la pression qui pesait sur moi, surtout pour les matières à gros coeff

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?
En cours, j’étais plutôt très concentrée, je m’intéressais à tout ce que les profs disaient, je prenais pas mal de notes. Mais il est vrai que j’allais en cours en solo, les rares cours où je pouvais être à côté d’une amie, j’étais un peu plus dissipée

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?
Tout à la main, au crayon; à l’ancienne quoi !

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?
Ah ça oui, c’est essentiel ! Les annales vous montrent l’état d’esprit des profs, ce qu’ils veulent qu’on apprenne, qu’on comprenne et vous verrez que pour certaines matières, plusieurs questions reviennent et pour certains profs, ils aiment se focaliser sur des points particuliers de leurs cours

A ma 2e PACES, j’ai fait un genre de compilation d’annales des 5 dernières années pour chaque chapitre dans chaque matière, ça prend un peu de temps, mais ça s’est avéré vraiment pratique !
Donc, je révisais un chapitre, ensuite je prenais les annales concernées et j’essayais de répondre aux questions; si je n’arrivais pas à y répondre, je prenais mon classeur pour revoir le point en question

Comment était organisée votre journée ?
Je me levais assez tard, vers 10-11h, douche + jus d’orange (plein de vitamines !!), si j’avais la foi, je faisais des annales ou des exos avant de déjeuner, sinon je survolais des leçons, mais ma journée de travail commençait véritablement après le déjeuner de 12h

Je traitais une matière (avec deux ou plusieurs chapitres) jusqu’à 18h, là je faisais une assez grosse pause dîner devant une série quelconque et je reprenais le travail vers 21h. Je m’autorisais une aussi grosse pause, parce que je suis plutôt quelqu’un de nocturne. De 21h à 2 voire 3h du matin, j’étais au taquet.

Et bien sûr, toute la journée avec de la musique classique en fond, les bonbons à portée de main (le cerveau a besoin de glucose !!) une bonne tasse de thé à côté, et beaucoup de bonne humeur !!

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?
Soyez sérieux sans l’être, les cours et les profs sont déjà là pour vous mettre la pression, alors ne vous en ajoutez pas

Gardez en tête votre objectif, n’hésitez pas à l’écrire sur des post-it sur votre bureau ou dans votre salle de bain, ça vous motivera

Privilégiez les couleurs, dans vos cours, sur vos fiches etc, même si vous n’êtes pas très visuel, au moins ça vous donnera la pêche !

N’hésitez pas à sortir au soleil vous vider la tête et faire fonctionner vos muscles, on devient très vite des légumes livides à force de rester assis derrière un écran

N’abandonnez pas votre rêve, vous avez envie d’être médecin, sage-femme, podologue, kiné plus tard ?? Ce n’est pas impossible ! Si les autres y parviennent, vous aussi vous pouvez le faire !! Même si vous n’y arrivez pas du premier coup, continuez à croire en votre objectif, ne lâchez rien, croyez en vous !!

Vous avez trouvé un rythme de travail ? Maintenez-le tout au long de l’année, ne relâchez pas la pression, gardez la motivation !

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?
Honnêtement, je ne sais pas, je n’ai pas de qualité particulière
J’ai bossé, j’ai réussi voilà tout.

Ma 1e PACES, au premier semestre, je n’ai même pas eu 9 de moyenne (shame on me) et pourtant j’étais dans les 200 premiers ! Comme je m’attendais à finir dans les 500 derniers, ça m’a énormément reboostée et ce boost, je l’ai gardé même pendant ma 2e PACES !

Si je devais expliquer ma réussite, j’aurais dit que c’est du à mon optimisme à tout épreuve, je ne me suis jamais laissée décourager, jamais. Même en constatant la forte augmentation des moyennes à ma 2e PACES, j’ai gardé ma confiance

(Doublant uniquement) Qu’est ce qui a contribué selon vous, à votre redoublement ? Quels enseignements en avez-vous tiré pour in fine, réussir ?
Ma méthode de travail, ma gestion du temps, des cours, ma gestion des annales.. Je n’étais pas au point, et de loin

En doublant, j’ai appris tout ça, j’utilisais beaucoup plus les annales, les QCM du tutorat, je me mettais dans les places de devant au tutorat et je n’hésitais pas à participer, quitte à dire des bêtises

Bref, je m’investissais plus, je me sentais vraiment en première année de médecine, je m’intéressais aux cours, Wikipédia était mon ami !
Je me suis rendue compte que plus je faisais des recherches sur un cours (je parle de UE7, UE2 principalement), plus vite je l’apprenais et mieux je le comprenais

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?
A vrai dire, ma 1e PACES était un genre de « coup pour rien »

Globalement, j’ai gardé de ma 1e PACES un souvenir pas très joyeux malgré mon optimisme, je me souviens que je ne pouvais même plus voir en peinture mes post-it et mes plannings au mur après les partiels du second semestre

Mais ma 2e PACES, j’ai gardé la pêche jusqu’au bout, mes post-it et plannings sont toujours au mur (on est en juillet) et quand je repense à l’année qui vient de s’écouler, je n’ai aucun mauvais souvenir, bien au contraire !!

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?
Je trouve que c’est une excellente idée, ça m’a permis en tant que doublante de me rassurer; en lisant les témoignages, on se rend compte qu’il n’y a pas de méthode de travail type, chacun gère (bien) comme il veut !

15