Actuellement, dans quelle filière êtes-vous et en quelle année ?
Médecine 2ème année

Quelle fac, quelle année, quel numerus clausus ?
Maraîchers, 2013-2014, 81 places en médecine

Votre bac ? Votre spécialité ? Votre mention ?
Bac S, mention bien, spécialité SVT

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?
Doublante

Quel(s) concours avez vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?
Médecine : 15e Sage-femme : 6e et pharmacie : 10e mais seul médecine m’interressait

Votre niveau au lycée ? Etiez vous assidu ou dilettante ?
Assez bon niveau, travail régulier et assidu

Lors de votre PACES, habitiez vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?
J’habitais chez mes parents pour un maximum de soutien

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?
Entre 30 et 45 min, en voiture et/ou transports en commun

Avez vous trouvé vos repères facilement à la fac ?
Ça s’est relativement bien passé grâce à la pré-rentrée et grâce à des amies du lycée qui étaient également en PACES 🙂

Avez vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?
En primant pas du tout, par contre en doublant je voulais tirer le maximum de profit de mon année précédente. Donc j’ai commencé à travailler en août à raison de 2 à 5h de travail personnel par jour en commençant par les matières qui m’avaient le plus posé problème histoire d’aborder l’année plus sereinement.

Pratiquiez vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?
Pour ma part, je faisais du jogging, environ 1h une à deux fois par semaine. Ça dépendait de la charge de travail, si je me sentais débordée je n’en faisais qu’une heure (voire pas du tout) et sinon, j’en faisais 2 fois dans la semaine pour évacuer la pression.

Aviez vous des loisirs ? Des sorties ?
Personnellement, je suis du genre à concentrer mes heures de travail en étant le plus efficace possible pour libérer du temps et pour me détendre ! Les coupures, c’est TRÈS TRÈS important ! Ça permet de décompresser, de se détendre, de penser à autre chose qu’à la médecine pour un temps ^^

Par exemple, assez régulièrement je mangeais au RU avec des amies qui n’étaient pas en médecine. Tous les soirs vers 20h, si j’estimais avoir bien travaillé pendant la journée, je regardais des séries ou j’écoutais de la musique, etc…
Ne pensez surtout pas que je me la coulais douce ! Je travaillais intensément, je suis juste quelqu’un qui a besoin de pauses.

Aviez vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?
Deux de mes tantes sont médecin et dentistes mais ça n’a aucune importance puisque ça n’a pas eu d’incidence sur mon travail.

Combien d’heures de sommeil aviez vous par nuit ?
En période de cours entre 7 et 8h, un peu plus le week-end.
Bien dormir c’est important 🙂

Combien d’heures travailliez vous par jour ?
Je travaillais globalement de 12h30 à 20h avec une pause d’une demi-heure à 16h pour goûter avec mes amies (travailler, ça creuse) ^^

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?(Soyez le plus précis)
J’avais cours le matin, donc je m’octroyais une demi-heure pour manger (c’est court mais plus je commençais tôt, plus je finissais tôt) puis je montais à la BU et je revoyais tous les cours de la matinée.

Je commençais en général par les matières les plus faciles pour les liquider le plus vite possible et pour terminer par les matières qui me posaient problème/les plus difficiles à apprendre. De cette façon, si j’avais un réel souci (de compréhension, ou de mémorisation) je pouvais déborder le soir sur mon emploi du temps et y consacrer plus de temps sans me préoccuper des autres matières.

Mais j’avais une amie qui faisait exactement l’inverse, il n’y a pas qu’une seule façon de s’organiser !
Les jours où il y avait peu de travail, je reprenais un cours d’avant pour m’éviter de l’oublier.
Le week-end, je revoyais (encore) les cours de la semaine et une fois que j’avais fini, je revoyais les cours d’avant, les TDs, etc…

Faisiez vous des fiches ? Si oui comment ?
Pour ma part, je n’en faisais pas mais j’ai eu l’occasion de récupérer celles de ma tutrice et ça m’a aidé à avoir une vison synthétique de mes cours.

Avez vous travaillé seul(e) ? En groupe ?
Le week-end je travaillais seule chez moi par contre en semaine, je passais mes après-midi à la BU avec des amis de PACES. C’était beaucoup plus sympa, on s’entraidait et on se questionnait mutuellement !
Je savais que ces personnes là savaient exactement ce que je traversais, on était tous dans le même bateau !

Travailliez vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?
Le week-end chez moi, les jours de cours à la BU

Etiez vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?
J’étais inscrite au tutorat et j’avais également une prépa privée.
Le tutorat m’a énormément aidée, surtout en ce qui concerne les questions de cours et le soutien psychologique ! Je le conseille à n’importe qui ^^
Pour ce qui est de la prépa, j’avais seulement pris une matière pour chaque semestre. Ça m’a aidé à combler mes lacunes personnelles, mais je ne pense pas que ce soit indispensable. Je connais des étudiants qui ont eu leur concours sans prépa.

Etiez vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?
Globalement c’était le cas, mais je ne pensais pas que c’était trés représentatif.

Aviez du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez vous ?
En doublant, très peu. En général, je me débrouillais le week-end ou les soirs de la semaine pour le rattraper. Surtout ne paniquez pas dans ces moments là ! Continuez à travailler normalement en bossant les cours de la journée et profitez de votre temps de libre pour rattraper ça !

Quel était votre rythme de travail ?
Le rythme de travail était assez soutenu, mais je ne travaillais pas non plus jusqu’à l’acharnement. Comme je l’ai dit au-dessus, les pauses étaient sacrées.

Dans quel état d’esprit étiez vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?
Je déteste la compétition. Aussi mon objectif n’était pas d’écraser les autres mais de faire de mon mieux ! Je n’ai jamais induit un étudiant en erreur pour me faire « gagner des places ».
Je pense qu’il faut essayer de se surpasser et de ne pas penser aux autres.
Je me mettais beaucoup de pression, je plaçais la barre très haut ! Je me fixais parfois des objectifs que j’avais parfois du mal à atteindre mais ça a payé ^^
Et bien sûr je n’hésitais pas à aider les gens autour de moi dès que j’en avais l’occasion.

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?
C’était assez fluctuant. Parfois j’avais des nausées et des sueurs froides rien qu’en pensant au concours et parfois, grâce à mes pauses, j’étais détendue.
Par contre pendant les révisons et la veille du concours, j’étais au bord du malaise tellement j’étais tendue.

Quelle attitude aviez vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?
J’étais très concentrée, j’essayais de ne pas perdre une miette du cours. Je partais du principe que tout ce que je retenais en cours ne serait pas à apprendre l’après-midi !

Comment preniez vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?
Sur papier en complétant si besoin avec le dictaphone.

Vous serviez vous des annales pour réviser ?
Oui, surtout la veille du concours car certains items retombent d’une année sur l’autre !

Comment était organisée votre journée ?
Je travaillais toute l’après-midi jusqu’à 20h (s’il n’y avait pas de problème particulier) en faisant une pause à 16h.

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?
Il faut avoir confiance en ses capacités, et foncer sans se poser de questions ! Même si on en oublie parfois pourquoi on travaille si dur, il faut garder en tête ses objectifs et sa motivation +++

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?
Je pense que ça a été ma persévérance, le fait d’apprendre de mes erreurs et de sans cesse essayer de m’améliorer.

(Doublant uniquement) Qu’est ce qui a contribué selon vous, à votre redoublement ? Quels enseignements en avez-vous tiré pour in fine, réussir ?
J’ai redoublé à cause d’un gros problème de méthode au premier quad en primant. J’ai accumulé beaucoup de retard.
Au deuxième quad, je me suis ressaisie pour remettre les compteurs à zéro et travailler du mieux que je pouvais. J’ai gagné beaucoup de places et au final j’ai raté médecine d’une vingtaine de place.

Ça m’a énormément motivé en doublant, j’ai repris confiance en moi ! Je me suis dit que j’en étais capable (ce qui en primant ne m’avait jamais traversé l’esprit) et j’ai foncé.
Au départ je ne croyais pas en moi, je me disais « médecine, c’est pour les autres, ceux qui savent se démener » et après les résultats finaux de mon année de primante, je me suis rendue compte que c’était peut être une erreur.

Pour terminer, comment avez vous trouvé cette première année des études de santé ?
Personnellement, j’ai trouvé que la sélection était rude et qu’il y avait beaucoup de pression. Les coups de blues étaient pour ma part inévitables, à plusieurs reprises j’ai voulu tout plaquer. J’en avais assez de travailler, j’avais l’impression que cela ne me servait à rien ! Heureusement que je pouvais compter sur mon entourage dans ces moments là.

Que pensez vous du site www.reussirmapaces.fr ?
Je pense qu’il peut être d’une grande aide pour tous les PACES 🙂

26