Actuellement, dans quelle filière êtes-vous et en quelle année ?
Médecine 2ème année

Quelle fac, quelle année, quel numerus clausus ?
Toulouse Rangueil, 2015-216, NC de 80

Votre bac ? Votre spécialité ? Votre mention ?
BAC S mention bien, spé bio

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?
Primante

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?
Medecine, 34

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?
Entre les deux, je bossais un peu pour me maintenir quand je voyais que je baissais. Mais je n’étais pas du tout une mordue de travail..

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?
Toute seule, en cité U.

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?
10mn à pieds.

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?
Oui, au début c’est assez stressant on se sent un peu perdu, mais au bout d’une semaine on commence à comprendre comment ça fonctionne, ce n’est pas très compliqué et puis la fac c’est la partie la plus minime de la journée…

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?
Surtout pas! Déjà parce que je n’y comprenais pas grand chose avant la rentrée, parce que ça ne sert à rien de s’épuiser avant l’heure, et parce qu’il est possible que les cours changent d’une année sur l’autre.
Il faut profiter le plus possible avant la rentrée!!

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?
Au premier semestre non, je n’avais pas le temps du tout..
Après j’ai du aller courir 2 ou 3 fois dans le semestre le samedi matin très tôt mais ça voulait dire 1h de moins de sommeil : je ne voulais pas empiéter sur mon temps de travail. Avec la fatigue souvent je n’avais pas le courage de sacrifier du sommeil.

Au deuxième semestre je faisais un peu de zumba avec la fac: les horaires sont aménagés aux étudiants donc c’était le jeudi entre 12h30 et 13h30.
Ca ne me plaisait pas plus que ça mais ça permet de se défouler un bon coup, si après on est plus efficace ça en vaut la peine.

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?
Une fois par semaine j’arrêtais de travailler à 17h et je ne bossais pas jusqu’au lendemain. En général c’était une soirée en week end, j’en profitais pour faire un restau, un ciné, voir des gens etc.

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?
Pas du tout. Ce n’est pas indispensable, surtout en PACES où ce sont vraiment les cours de la fac qui comptent, ce n’est pas vraiment nécessaire d’aller chercher des infos ailleurs.

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?
J’essayais d’avoir 7h30-8h.
Après ça dépendait des moments dans le semestre: au début ça passait, au milieu c’était plutôt 6h30 en semaine et 7h le week end.
Il faut se fixer une limite d’heure à ne pas dépasser pour se coucher sinon on se décale très vite et facilement, surtout avec le stress.

Ca dépend des gens mais la dernière semaine de révisions j’essayais d’avoir 9h de sommeil, sans succès parce que avec le stress c’est au moins deux heures pour s’endormir. D’où l’intérêt de se coucher à 22h… pour s’endormir à minuit ^^

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?
8h-9h en semaine et à peu près 12h le week end.

En révision au premier semestre c’était 11h-12h par jour. Au deuxième semestre c’était plus 13h. Sauf la dernière semaine de révisons ou je me forçais à arrêter à 21h donc je devais faire 10h.

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?(Soyez le plus précis)
J’avais cours le matin. J’essayais d’avoir le moins de choses à compléter ou à réécouter l’après midi, donc j’écrivais le plus possible.
Au début de l’année c’est très dur de suivre les cours et de les écrire en même temps donc j’avais l’impression d’aller en amphi seulement pour avoir mes cours.
Au fur et à mesure on s’habitue et à la fin du premier semestre quand je sortais de cours à midi j’en connaissais déjà la moitié. La mémoire ça se développe!
Je rentrais à midi, je mangeais, je reprenais à 13h30.

Je bossais en fonction des coefficients donc je commençais par le plus gros coeff ou la matière que j’aimais le moins. Je lisais le cours globalement : je surlignais les points importants et j’essayais de repérer les pièges potentiels. Ensuite je l’apprenais.
Et ainsi de suite avec toutes les matières de la matinée.

Le samedi je revoyais mes cours de la semaine.
Le dimanche je revoyais mes cours des deux semaines précédentes + d’il y a un mois. Et l’après midi QCM à partir de mi-semestre.

Il ne faut pas se décourager si tout ne rentre pas immédiatement : c’est impossible, la mémoire est sélective. C’est en revoyant encore et encore que ça se fait et en INSISTANT +++ (très dur parfois).

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?
Au cours de l’année non (il faut tout savoir), en révisions oui.
En fonction des annales et des pièges fréquents ou hypothétiques, ou des endroits ou j’avais tendance à me tromper fréquemment.

Après j’étais une fana des post-it : à chaque fois que je me trompais plusieurs fois ou qu’il y avait un nom que je n’arrivais pas à retenir je me le marquais, comme ça quand mon regard se posait dessus j’étais obligée de réfléchir pour me rappeler d’où ça sortait et au final je retenais. :p

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?
Seule. Je préfère. 🙂 Mais ça varie beaucoup en fonction des gens.

Travailliez-vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?
Chez moi : je récitais beaucoup au premier semestre donc j’ai gardé l’habitude.

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?
Tutorat, il est top à toulouse. Pas de prépa, après je ne le déconseille pas non plus mais il faut faire attention ça à tendance à prendre beaucoup de temps et donc à en enlever sur le travail perso..
Et puis je n’en ressentais pas le besoin, je trouve que c’est assez discriminatoire.

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?
Au premier semestre entre 200 et 50 (sauf à la première parce que tout le monde se prend un carton ahah, j’avais fait 396 par là donc no stress!)
Au deuxième semestre entre 70 et 3.

Il faut s’y fier mais jamais se décourager parce qu’on progresse énormément, c’est juste le temps de prendre le rythme. Au premier semestre au concours blanc j’avais fini 170, au vrai concours 90 donc tout compte tout le temps (surtout les révisions).

Aviez-vous du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez-vous ?
Le moins possible. Au milieu du semestre avec les TD l’après midi, il m’arrivait de ne pas finir mes cours de la matinée le soir, mais je finissais le lendemain.
Je ne suis jamais arrivée en week end avec du retard.

Quel était votre rythme de travail ?
En semaine lever 6h30, cours 8h-12h puis travail 13h30-19h / 20h-22h30 (voir 23h).
En week end lever 7h, travail : 8h-12h, 13h30-19h, 20h-22h (ou 23h, ça variait pas mal en fonction du programme).

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?
Compétition mais avec moi même plus qu’avec les autres.
Ca ne me suffisait pas d’être bien classée, ni de connaître mon cours suffisamment pour avoir une bonne note en colle.
Je voulais le connaître sur le bout des doigts, et ne plus faire aucune erreur. (Mais attention parfois c’était presque trop, on se fait du mal aussi si on est jamais satisfait de soi).
Après j’avais un bon groupe de copain avec qui on était soudés et on s’aidait sans problèmes!!

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?
Stressée. Le contraire total de mon caractère dans la vie réelle ^^
Après j’étais stressée énormément pendant l’année, je ne m’accordais aucun écart. Mais les semaines de concours en revanche je me sentais plutôt détendue.

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?
Ca dépendait des cours ahah! J’essayais d’être concentrée. Mais parfois c’était difficile de garder les yeux ouverts, surtout lorsque le cours nous était donné. Puis on rigolait beaucoup, ça faisait détente.
Il faut savoir dans quels cours se lâcher et dans lesquels être à l’affut de la moindre information.

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?
Papier. Je n’ai jamais utilisé d’ordi, ceci dit au 2ème semestre ça peut être utile en anat par exemple ^^
Au dictaphone j’enregistrais tout, mais j’écoutais très peu, ça fait perdre trop de temps. C’était plus « au cas ou ».

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?
Presque que de ça.
C’est très important et on remarque aussi comment certains profs rédigent les QCMs, les pièges qu’ils ont l’habitude de faire etc. Il y en à qui sont plus pointilleux que d’autres, ça évite de douter le JJ.

Comment était organisée votre journée ?
Déjà dit plus haut 🙂

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?
Toujours se remettre en question, mais sans jamais se décourager. L’année est une succession d’étapes à franchir, autant physiquement que mentalement, il faut garder un esprit critique et du recul alors qu’on à le nez dedans, c’est le plus dur.

Ne pas s’infliger de stress supplémentaire : par exemple si c’est trop de stress de rentrer le week end chez les parents parce qu’on perd trop de temps, alors ce n’est pas la peine. En revanche si ça fait du bien: il ne faut pas hésiter. Il faut s’écouter beaucoup, on ne gère pas tous de la même façon.
Il y a des gens qui on besoin de se cadrer à la minute près (bonjour), dans ce cas inutile de se mettre dans des situations où le stress prédomine, d’autres qui sont moins à cheval sur les horaires..

Après bien sur tout ce qui est hygiène de vie: dormir; et surtout manger. A un moment de l’année on est tellement dans un autre monde qu’on ne pense même plus à manger, d’où l’intérêt aussi d’avoir des horaires fixes.

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?
Endurance et persévérance. Après il n’y a pas de secret : le travail ^^
Et sûrement aussi ma pause de la semaine que j’attendais avec impatience.

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?
Enrichissante. A vivre. J’ai aussi appris à me connaître comme je ne me connaissais pas, ce qui peut être assez perturbant ^^
Il faut y passer et ça donne aussi quelques idées sur la façon de gérer sa vie, puisqu’on est poussé à des limites inconnues auparavant.

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?
Je le consultais tout le temps avant l’année, pour la méthode, et même pendant quand j’avais un coup de déprime pour me dire : c’est possible, il y en a qui y arrivent.

44