Actuellement, dans quelle filière êtes-vous et en quelle année ?
Pharmacie 2ème année

Quelle fac, quelle année, quel numerus clausus ?
Lyon Est, année 2015-2016, environ 110 en pharmacie

Votre bac ? Votre spécialité ? Votre mention ?
Bac S, spécialité physique-chimie, mention bien

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?
Primante

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?
Seulement celui de pharma, 47ème

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?
Plutôt assidue, sans en faire trop. Je faisais le minimum demandé.

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?
J’habitais chez mes parents.

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?
Environ 1heure.

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?
Oui, le fait de travailler seule, en autonomie me convient bien. Le fonctionnement de la fac ne m’a donc pas du tout déstabilisée dans ce sens.

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?
Oui, j’ai participé à un stage de pré-rentrée (boîte à colle, pendant 2 semaines) afin de ne pas prendre de retard dès le début de l’année et de bien comprendre ce que l’on attendait de moi. Cela permet aussi de reprendre en douceur pour être à fond dès le premier jour de fac.

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?
Non, absolument pas !
Je pense qu’il est important de garder une activité sportive si l’on avait l’habitude de faire du sport.

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?
Je mangeais une fois par semaine avec des amis hors fac. Ça permet de se détendre (et surtout d’être sûr de ne pas parler de biomol). Mais sinon, rien de bien fou, ahah.

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?
Aucun

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?
J’avais pour objectif de ne pas me coucher trop tard, aux alentours de 22h30. Ça me laissait en général 8h de sommeil.
Il faut surtout savoir s’écouter, garder un rythme correct et beaucoup dormir, c’est ce qui permet de tenir toute l’année. Il ne faut pas se laisser influencer par ceux qui « se sont couchés à 3h du matin pour ne pas prendre de retard » !

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?
J’avais mes 4 heures de cours en amphi le matin auxquelles j’assistais toujours. Puis je bossais environ 6 heures l’après-midi. En révisions, j’arrivais à faire des journées de 11 heures, mais jamais bien plus.

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?(Soyez le plus précis)
De façon générale, je travaillais systématiquement le cours dispensé en amphi le matin, l’après-midi même.
J’ai énormément bossé sur les polys que j’imprimais avant le cours en amphi. Mon surligneur était mon meilleur ami ! J’allais également à toutes les colles (boîte à colle et tutorat), c’est un entraînement à ne pas négliger.

Les matières à par coeur (UE1, UE2 et 2bis, UE5, UE6) :
Pour apprendre par coeur, il n’y a pas de super méthode ! Je sais que je suis très visuelle, donc j’annotais mon poly de cours, je le surlignais pour être sûre de rester attentive tout le long du cours magistral (ce qui n’est pas si facile !). Il est au début difficile de faire les colles dans ces matières (trop d’informations à emmagasiner en très peu de temps), mais il ne faut surtout pas se décourager, tout le monde est dans le même cas !

Les matières à réflexion (UE3 et 3bis, UE4) :
Pour ces matières, j’ai fait et refait les exercices. J’ai assisté à tous les ED proposés à la fac et à la boîte à colle, ainsi qu’à toutes les corrections détaillées (non, on ne perd pas son temps quand on corrige, c’est super important de le faire, et bien).

La SSH (UE7) :
C’est la plus redoutée par tous ! Je pense que la première chose à faire est de soigner son orthographe. J’allais à toutes les conférences puis je me faisais un cours avec les idées principales, je ne m’encombrais pas avec des choses non comprises (sauf si cela paraissait vraiment important). J’ai regardé le magazine de la santé de France 5 le vendredi soir, en replay, pour ne choisir que les thèmes utiles au programme de l’année.

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?
J’ai fait très peu de fiches. En UE3 et 3bis, je faisais des fiches avec les définitions à connaître absolument, les formules et les différentes lois. Ça m’a beaucoup aidée à toutes les retenir, car on peut les lire n’importe quand. En plus, les cours d’UE3 sont longs, il m’a donc paru important de les synthétiser.
Sinon, pour quelques cours qui me posaient problème, je prenais le temps d’en faire des tableaux. C’est plus visuel, plus court, on associe mieux les idées entre elles : donc plus facile à retenir !

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?
J’ai beaucoup travaillé seule. Je pouvais toutefois poser mes questions quand j’avais un doute.

Travailliez-vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?
Je travaillais soit chez moi, soit dans les locaux de la boîte à colle.

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?
J’étais au tutorat et dans une boîte à colle.
J’utilisais essentiellement les polys du tutorat.
La boîte à colle m’a permis d’avoir une pré-rentrée (un sacré atout je pense) ainsi que des ED en UE3 et en UE4 complémentaires à ceux de la fac, qui ne me suffisaient pas, même en étant plutôt autonome dans mon travail. J’avais également deux fois plus de colles, et tout entraînement est bon à prendre.
D’après moi, les deux sont complémentaires. Il faut bien choisir sa boîte à colle, savoir ce que l’on attend de plus et se renseigner sur le tutorat qui évolue très rapidement.

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?
J’ai trouvé les classements assez représentatifs. Malgré tout, il faut rester vigilant. Il faut savoir prendre du recul, un mauvais classement ne doit pas décourager (au contraire, ça fait un électrochoc, et ça motive). Au contraire, un bon classement peut basculer, donc on ne se relâche pas.

Aviez-vous du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez-vous ?
Je pense qu’on a (presque) tous du retard à un moment donné, et c’est normal. Au S1, j’ai réussi à ne pas me laisser débordée car de nombreux cours, déjà acquis, n’étaient plus tellement à revoir (au contraire du par cœur). J’ai quand même eu un peu de retard sur la fin, que j’ai rattrapé assez facilement dans les premiers jours de révisions.

Le S2 a été plus compliqué pour moi. Je suis moins à l’aise en par cœur, et chaque cours doit être revu en permanence.
De plus, la spé pharma se fait en parallèle du tronc commun (diapos audio), contrairement aux autres spécialités. Je continuais toujours d’apprendre les cours du matin le même jour, sinon c’est de pire en pire. Le retard se rattrape ensuite sur les week-end et pendant les « vacances ».

Quel était votre rythme de travail ?
J’ai une bonne capacité de concentration donc les pauses étaient assez rares. Par contre, je ne travaillais jamais très tard le soir. Voir organisation de la journée.

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?
Ni vraiment l’un, ni vraiment l’autre. Je me souciais peu des autres mais je n’hésitais pas à aider mes amis en difficulté.
L’esprit de compétition n’est pas vraiment réel, on n’a pas le temps pour ça !

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?
Bizarrement, je n’ai pas été hyper stressée. Je n’étais pas décontractée non plus. J’étais toujours à fond, je ne me relâchais que très rarement.
Au concours, le stress est monté, mais il ne faut pas oublier que notre meilleur avantage de bizuth est d’avoir une 2ème chance, et donc, moins de stress !!

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?
J’ai assisté à tous les cours théoriques, cela me paraissait super important de le faire. Comme dis plus haut, j’étais très concentrée et active (surlignage et annotations).

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?
Je ne prenais pas les cours. J’imprimais tous les polys du tutorat et je n’avais plus qu’à les compléter.
Les cours vont vite, on n’a pas le temps de tout écrire ni de faire de la mise en page. C’est conseillé de lire le poly le soir avant le cour du lendemain (oui oui, on suit mieux après), mais ce n’est pas toujours possible (on manque toujours de temps, fatigue…).

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?
Les annales sont indispensables. Je ne connais personne qui a passé le concours sans les avoir faites. Je les faisais le plus tard possible (pendant les semaines de révisions, à raison de deux par jour) et en temps réel.
Avant ça, j’utilisais les anciennes colles du tutorat et les concours blancs. Il ne faut pas « gâcher » les annales, on en a peu, il faut les faire bien !

Comment était organisée votre journée ?
En semaine :
– 6h20 : Lever
– 8h15 à 12h30 : cours en amphi
– 12h30 à 13h30 : travail perso
– puis 30 à 45 minutes de pause pour manger
– 14h à 19h15 : apprentissage des cours du matin, révisions de cours plus anciens, entraînements, colles, EDs,…
Après, je prenais le temps de manger et de me détendre un peu pour ne pas me coucher après 22h30.

Le w-e :
« Grasse mat' » jusqu’à 9h, puis j’en profitais pour rattraper mon retard (si j’en avais) et réviser tous les cours de la semaine. Le travail était moins acharné, les repas plus longs,…

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?
Le plus important est de toujours rester motivé !! Il faut aussi savoir s’écouter, si l’efficacité n’est plus là, ne pas hésiter à faire une petite pause, appeler des amis,… Il faut garder une bonne hygiène de vie et ne pas négliger le sommeil !
Il faut réussir à ne pas se laisser influencer et culpabiliser par les autres : chacun son rythme et ses méthodes. Et ceux qui parlent le plus ne sont pas forcément les meilleurs…
Il ne faut pas hésiter à se faire aider par un ami en année sup ou par les tuteurs : leurs conseils sont les meilleurs même s’il faut se les approprier.

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?
– Ma motivation
– Ma bonne humeur : j’ai réussi à relativiser et à passer de bons moments (si, si, c’est possible) !
– Ma concentration : je peux travailler longtemps sans avoir besoin de pauses

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?
Sur le moment, je l’ai trouvée plutôt longue même si avec la charge de travail, tout va très vite ! Cette année n’a pas laissé beaucoup de place aux loisirs mais le sacrifice en vaut le coup !

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?
J’ai bien aimé lire ce site et particulièrement les témoignages qui permettent de mieux se représenter ce qui nous attend.

13