Actuellement, dans quelle filière êtes-vous et en quelle année ?
Médecine 2ème année

Quelle fac, quelle année, quel numerus clausus ?
Caen, 2015-2016, 200 en Médecine.2015-2016, 200 en Médecine.

Votre bac ? Votre spécialité ? Votre mention ?
Bac Scientifique, Spécialité Mathématiques, Mention Très Bien.

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?
Doublante.

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?
Médecine, 24ème. Odontologie, 13ème. Pharmacie, 4ème.

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?
Assidue.

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?
Chez mes parents.

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?
30 min, en voiture maximum.

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?
Avant ma première PACES, je m’étais beaucoup renseignée sur la PACES donc j’y étais assez préparée mentalement. La première semaine, j’étais un peu perdue dans les différents locaux, mais on d’adapte rapidement et sans problème.
A la faculté de Caen, l’avantage, c’est que l’ensemble des bâtiments sont majoritairement concentrés dans un même lieu, le PFRS.

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?
Ma première année, j’ai effectué un stage pré-rentrée dans une prépa privée, MédiCaen : très très utile.
Ma deuxième année, j’ai travaillé solo chez moi pendant tout le mois d’août avec mes cours de l’année passée.

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?
Je ne pratiquais pas d’activité sportive particulière, mais j’écoutais beaucoup de musique pour me détendre, danser et me changer les idées.
L’avantage, c’est que je pouvais le faire à n’importe quel moment, quand je sentais que j’avais une baisse de régime ou une baisse de moral.

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?
En début de semestre, je sortais parfois le soir avec des amis et ma famille, mais rarement.
Je conseille toutefois de sortir parfois pour prendre l’air, se changer les idées pour mieux rependre après et pour se re-motiver.
A la fin du deuxième semestre, à force de ne presque jamais faire de pause, j’ai craqué sous la pression et la fatigue ; mieux vaut prendre une ou deux soirées par semaine.

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?
Non, pas particulièrement.

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?
Au premier semestre, je dormais très peu : environ 6h, mais j’étais extrêmement fatiguée.
Au deuxième semestre, je dormais plus, disons 7h30 et j’ai senti une nette différence. J’avais moins de mal à m’y mettre le matin, j’étais plus en forme, moins de mauvaise humeur.

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?
Environ 10h par jour, voire plus.
En période de révision, j’essayais d’atteindre 11h.
Appart quelques fois où je travaillais 8h, je faisais quasi-tous les jours 10h. Je travaillais moins au premier semestre puisque j’avais un peu d’avance sur le programme.

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?(Soyez le plus précis)
– Lire le cours une fois, en tachant de comprendre les points essentiels, de surligner ou souligner, sans vouloir tout tout retenir.
– Le refaire, en s’attachant aux détails, en essayant de bien tout comprendre cette fois.
– Le revoir, deux fois minimum de manière espacée.
J’avais fait un tableau avec tous les chapitres pour chaque UE et 5 colonnes. A chaque fois que je faisais le cours, je faisais une croix à côté. Cela me permettait de voir quels cours j’avais le moins revu et quels sont ceux que j’avais déjà revu maintes fois.

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?
Je ne faisais pas de fiches. J’avais un tableau veleda, accroché au mur.
J’y notais toutes les formules, les termes de cours, les détails que j’avais vraiment des difficultés à retenir ou encore les réactions de biochimie. Je les regardais chaque matin et dans la journée. Une fois la notion écrite acquise, je l’effaçais et la remplaçait par de nouvelles, ect.
Parfois, j’écrivais quelques fiches, mais je ne les relisais presque jamais.

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?
« En groupe », au premier semestre. Mais attention, j’étais avec mes amis à la BU, mais on ne parlais presque jamais, sauf en cas de questions ou d’incompréhension, mais pas plus de 10 min par tranche de 3h. Le risque, c’est de blablater et de perdre du temps.

Seule, au deuxième semestre. Je me sentais plus efficace, mais c’est plus difficile de tenir moralement dans la durée : heureusement que je voyais mes parents le matin et soir.

Travailliez-vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?
A la bibliothèque, la premier semestre. A Caen, je conseille d’aller au premier étage, en haut, près des livres. C’est plus calme, et il y a moins de bruits parasites.
Chez moi, au deuxième semestre.

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?
J’allais au Tutorat, pour les colles. Toutes les colles, au premier semestre. Presque aucune, au deuxième semestre (bouh), parce que j’avais du retard et je ne voulais pas perdre mon temps à aller à la FAC, mais je les faisais chez moi après.
J’étais inscrite à MédiCaen : c’est la prépa privée la plus connue à Caen. Les prépas, c’est une eu moche, c’est payer pour réussir. J’avoue qu’à la fin de mes deux années, j’étais un peu dégoutée du système de la prépa.
Après, si vous en avez les moyens, PRENEZ LA PREPA; en tout cas, à Caen.
Les fiches de cours, sont vraiment, vraiment super. Ca donne un gain de temps considérable, toutes les nouveautés y sont et surtout, pour les perfectionnistes comme moi, les fiches sont structurées, bien construites avec des schémas.
Petit bémol pour l’UE7 – mieux vaut aller en cours pour la SHS – c’est plus de la compréhension et de l’écoute que de l’apprentissage par coeur. Les séances de cours données par la Prépa, je reste un peu sceptique, en doublante, je n’en ai pas fait et je trouve que c’est un peu une perte de temps, surtout en tant que primant.

Faire les TD de la FAC et de la prépa, en primant en tout cas, je pense que c’est clairement impossible. Il faut se concentrer vraiment sur ceux de la fac.
Les profs aiment mettre des QCM ressemblant aux TD dispensés par la FAC, sans oublier que les séances données par la préposa durent 2h15 x3 par semaine : je pense que c’est trop, surtout pour les matières par cours.

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?
Oui, au Tutorat : toujours dans les 10 premiers, en tant que doublant au premier semestre et dans les 50 premiers, au deuxième semestre.
Les colles du Tutorat ne sont pas très représentatives pour moi parce qu’une seule petite matière tombe chaque lundi. Beaucoup sont toujours classé aux colles, mais une fois toutes matières confondues, ils y arrivent beaucoup moins.
Oui, à la Prépa : beaucoup plus représentatif, je pense.

Aviez-du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez-vous ?
En primant, toujours.
En doublant, j’arrivais à être relativement à jour.

Quel était votre rythme de travail ?
Soutenue. En doublante, j’étais vraiment à fond. Je vivais PACES, je pensais PACES et je dormais en pensant à la PACES. C’est un peu hard, mais ça me permettait de ne jamais perdre mon rythme, mes objectifs. J’avais trop peur de perdre le fil.

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?
J’étais altruiste avec mes amis. Je leur donnais mes cours, des conseils, des astuces et les motiver quand ça n’allait pas.
C’était plus un challenge face à moi-même. Je me donnais des objectifs, et je ciblais à chaque fois mes points faibles pour les travailler plus et en faire des points forts.

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?
Décontractée au premier semestre. Avant le concours, j’étais stressée, mais ce n’était pas un stress paralysant, donc ça allait.
Très stressée et extrêmement fatiguée, à la fin du deuxième semestre.
J’étais épuisée physiquement, mais surtout moralement. Je n’en pouvais plus, je n’avais qu’une envie : que ça se termine (le 4ème semestre est vraiment hard).

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?
En primante, dispersée mais j’allais à tous les cours.
En doublante, je n’allais qu’à peu de cours, mais j’étais vraiment concentrée. Si vous sentez que vous aurez des difficultés à écouter le cours, n’y allez pas.

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?
J’écoutais, avec la diapo sous les yeux. Aucune note, même si ça peut aider la mémorisation, au bout d’une heure, je n’en pouvais plus. Les cours vont assez vite, alors écouter, comprendre et retranscrire, je n’ai jamais réussi…
J’attendais les cours de la prépa en primante, et je les lisais en même temps que le cours, en doublante.

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?
Oui, c’est ESSENTIEL.
Au deuxième semestre, la majorité sont des annales dans beaucoup de matières.
Cela permet de voir quels points du cours sont essentiels, quels types de QCM posent généralement le professeurs et leurs difficultés.

Comment était organisée votre journée ?
J’ai adopté deux méthodes différentes au premier et au deuxième semestre.

Au premier semestre :
Je me levais à 6h30 pour être à 8h, à la faculté.
J’allais à certains cours et à tous les TD de la FAC. Le reste du temps, j’allais à la BU. Je faisais 8h-11h30, je prenais une heure pour manger environ et reprenais à 12h30-45 jusqu’à 15h30. Petite pause de 30 minutes à la cafétéria. Puis, 16h-18h30. Pause dîner : 1h. 19h30-22h.

L’important, c’est d’être vraiment, vraiment efficace dans ce que l’on fait. Ne pas passer 2h30, sur le même polycopié, sans arriver à le terminer.
Il m’arrivait de faire mes polys par partie, une matin, une l’après-midi ou une un jour et la deuxième, le jour d’après. Cela permet de vraiment être efficace, de bien retenir et de ne pas tout mélanger.

A Caen, le premier semestre est vraiment intense, surtout pour les primants. Il y a beaucoup de cours et tout autant de TD. Il faut s’organiser au mieux, essayer de toujours se maintenir dans un bon rythme.

Au deuxième semestre :
Je travaillais chez moi. Ce semestre comprend des UE littéraires (UE7) et des UE d’anatomie (UE8-UE12-UE5).
J’avais acheté un bon Atlas d’anatomie, très bien légendé et plutôt simple à comprendre, mais surtout j’ai téléchargé l’application Visible Body que je conseille vraiment, vraiment, surtout pour la spécialité médecine.
Du coup, j’aimais vraiment être au calme, lire mes cours à l’oral.

J’ai senti que j’étais beaucoup plus efficace qu’au premier semestre, car j’alliais mémoire orale et écrite. J’avais tous mes cours à portée de main, ce qui me permettait de vraiment pouvoir changer de matière et de chapitre, comme bon me semblait. Je n’allais pas du tout en cours, mis à part en UE7.

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?
Etre motivée, vraiment et surtout, organisée : savoir où l’on en est.

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?
La masse de travail que j’ai fourni, sans jamais réduire mon rythme.
Le fait de vraiment comprendre les choses au lieu de les apprendre par cours.

(Doublant uniquement) Qu’est ce qui a contribué selon vous, à votre redoublement ? Quels enseignements en avez-vous tiré pour in fine, réussir ?
En tant que primante, j’étais trop dissipée, pas assez concentrée et centrée sur mon objectif.

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?
C’est vraiment, vraiment éprouvant physiquement et mentalement.

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?
J’aimais bien lire les témoignages, ça donne des idées pour s’organiser et ça motive, parfois.

20