Actuellement, dans quelle filière êtes-vous et en quelle année ?
Médecine 2ème année

Quelle fac, quelle année, quel numerus clausus ?
Bordeaux, 2015-2016, NC de 334 en médecine

Votre bac ? Votre spécialité ? Votre mention ?
Bac S, spécialité mathématiques, mention très bien

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?
Primante

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?
Médecine, classée 198 sur 1859

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?
J’avais souvent des très bonnes notes dans les matières scientifiques. J’étais assez assidu en cours (même si j’étais très bavarde) et carrément dilettante chez moi. Je bossais au CDI lors des trous.

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?
J’habitais seule dans un petit studio. Ça m’a permit de bosser tranquillement mais la solitude, ça a été vraiment très dur pour moi.

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?
Je dirais de 5 à 10 min en vélo en fonction de mon retard. Et 20 min à pieds, ce que je faisais rarement.

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?
Pour les amphis, c’est facile, tout est concentré. Je me suis juste perdue au début quand je cherchais les salles d’ED ou du tutorat. Ensuite, on a une petite routine, donc ce n’est pas très compliqué.
Au niveau de l’ambiance de l’université, je me suis sentie bien. J’aime le fait qu’on soit complètement autonome.

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?
Je n’ai pas du tout travaillé pendant l’été. Au début je voulais revoir quelques bases mais finalement j’ai préféré profiter jusqu’au dernier moment et m’y mettre directement le jours venu.
L’été m’a plus permis de me préparer psychologiquement, j’ai lu le livre réussir ma paces (« Je Vais Vous Apprendre à Réussir la PACES » NDLR) et j’ai lu pleins de témoignages.
Je me posais des questions sur les méthodes que je pouvais utiliser, comment m’organiser dans le quotidien… etc.
Le jour de la rentrée, je n’attendais plus que travailler tellement je m’y étais préparée.

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?
Je n’avais rien de régulier. J’ai du courir 3, 4 fois pour les gros moments de craquage.
Je suis allée à la piscine une fois. J’aurai aimé y aller plus souvent mais une fois retrouvée dans le rythme, j’arrivais pas à me dire clairement  » allez, on va à la piscine ». Sinon je me défoulais sur une musique dans ma chambre pendant mes pauses, 15 min et hop ça repart!
C’était mon petit sport. Les quelques minutes de vélo par jour me faisait du bien aussi, je voyais le jour, et rien que ça, c’est fou!

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?
Des quoi ?
Non ça va. Je crois qu’en s’organisant très bien, on peut réussir à garder un des loisirs qui nous tient à coeur, ou à sortir.

Je culpabilisais pas mal de sortir donc ça s’est limité à 1 cinéma, 1 sortie en ville, 1 restaurant (ou 2) et 1 week end au ski (c’était un rêve éveillé). Pour le week end au ski, c’était au deuxième semestre, et je m’étais dit  » si je suis dans le NC, je vais au ski ». J’ai pu faire une après-midi de ski, et une matinée de spa, puis le reste c’était 5h de train aller retour où je travaillais. Ça m’a vraiment fait respirer et j’ai pu repartir du bon pied.
Pour voir mes amis, en général, je préférais qu’ils viennent manger chez moi ou qu’on ailler manger ailleurs vite fait plutôt que de sortir trop longtemps. Mais si mon année était à refaire, je sortirai plus je pense, pour me faire des vraies pauses.

Si on considère que regarder des séries est un loisir alors j’avais 2h de loisir par jour. Ces deux heures correspondait à mon repas du midi et du soir.(cuisiner+manger+faire la vaisselle = 1h tout pile).

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?
J’ai ma tante qui est médecin généraliste. Ma cousine passe actuellement en 4ième année de médecine (mais pas dans ma fac). Je ne pense pas que cela change grand chose. Ma cousine m’a beaucoup parlé de la paces, mais on peut aussi se préparer grâce à ce site.

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?
Pour ma part, je me suis vite rendue compte que perdre une heure de sommeil par rapport à ce qu’on a besoin, c’est passer une journée comme un légume sur sa chaise.

J’avais besoin de 8h de sommeil, et 9h c’est le top du top. Le problème, c’est que j’avais souvent du mal à m’endormir, j’avais toujours envie de faire un truc sur mon ordi ou dans mon appart. Il m’est arrivé de me coucher super tard juste pour cuisiner, pour finir un film avec trop de suspense ou pour trainer sur internet, Facebook, youtube…

Donc j’ai lutté toute l’année pour trouver des solutions pour me coucher tôt. Je pense que c’est important d’avoir un rituel si vous avez du mal à vous endormir, personnellement, je lisais une demi heure. Après ça peut être la douche, puis écouter un peu de musique ou appeler sa maman ou écrire…
Tout est bien pour s’endormir sauf les écrans. Mais je pense que vous le savez tous. Dès que j’étais décidée à le faire, après le repas, je mettais mon portable en mode avion et j’éteignais mon ordinateur.

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?
Je n’étais pas du tout régulière. J’avais des heures fixes « sur le papier », mais dans la réalité c’était assez différent.

J’ai eu des périodes où je travaillais très bien, et je pouvais bosser 6h en plus des cours de 4h donc 10h. Mais j’ai aussi eu des périodes où je travaillais 3h-4h en plus des cours. Il me semble que j’arrivais à travailler environ 11h pour mes révisions.
Fin je ne comptais pas forcément mes heures. Je travaillais quand j’arrivais à le faire.
Si je n’arrivais pas à travailler, je faisais tout pour y arriver. Dans tous les cas, le nombre d’heure ne veut pas dire grand chose. Il faut privilégier la qualité à la quantité.

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?(Soyez le plus précis)
J’ai pris énormément de temps à trouver « une méthode ». Peut être que je me suis trop pris la tête sur le  » il vous faut une méthode ».

J’ai donc plusieurs méthodes selon le cours de l’année.
Donc chronologiquement :

Semestre 1

– Au début, je voulais faire la méthode des J, donc relire ses cours plusieurs fois à des intervalles de temps qui s’allongent au fur et à mesure. Je me suis rendue compte, que je ne me concentrais pas assez, que je lisais trop en surface. Même après quelques relectures. Puis au bout d’un moment, j’avais l’impression d’avoir du retard, je pense que j’avais fixé la barre trop haute au niveau du nombre de relecture et j’ai changé de méthode.

– Ensuite j’ai décidé de passer tout mon temps pour gober une leçon d’un coup. Je pouvais passer de 2h à 10h selon la leçon. 10h, c’était pour l’anatomie. Je prenais beaucoup de retard jusqu’à 1 semaine ou 2 même mais je ne savais pas comment je pouvais m’y prendre autrement.
Pour gober un cours, je faisais page par page pour mon livre d’anatomie ou 4 diapos par 4 (plus ou moins selon le contenu). Je le surlignais pour voir globalement le cours avec un code couleur (vocabulaire/important/très important/chiffre.. ). Je le lisais pour comprendre. Puis je relisais pour apprendre.

Ensuite je devais tout répéter, soit j’écrivais sur mon tableau blanc, soit je le disais à voix haute, soit les deux en même. ( en général, je gigote en même temps, je fais les cents pas dans mon appart, essayez! ). Je vérifiais ensuite si ce que j’avais dit/écrit était bon. Après je relisais le cours dès que je pouvais un autre jour (c’est à dire 3/4 fois pour chaque cours sur le semestre).

Semestre 2

J’étais pas convaincue par ma méthode, j’avais envie de mieux m’y prendre. J’ai beaucoup stressé pendant mon premier semestre à cause du retard. Alors j’ai fais un mélange de mes deux premières méthodes.

Pour mes matières où j’avais besoin de COMPRENDRE comme physique, chimie.. etc c’est à dire UE1 et UE3. J’utilisais la méthode du « gobage de cours ». Je devais savoir expliquer les réactions, les phénomènes, savoir réécrire toute la biochimie. Puis je faisais des exercices dès que j’en avais marre de bosser. C’était un peu le moment plaisir.

Pour mes matières où j’avais besoin d’APPRENDRE comme l’anatomie spécialité, l’histologie, ou la santé publique. ( UE9s, UE2, UE7 ) Je relisais un maximum de fois pour bien retenir le vocabulaire. Mais pour réussir à me concentrer sur de la lecture, je gribouillais à côté ( dessins, écriture du vocabulaire.. ).

* Pour ma spécialité médecine avec un coefficient aussi important, j’ai voulu tout faire pour bien apprendre.
J’ai redessiné le livre entier (qui n’est pas si ENORME que ça, j’ai pris quand même pas mal de temps) et j’ai réécris toutes les informations sur le schéma directement avec une couleur pour chaque partie du dessin qui avait la même couleur que l’info. Je n’écrivais pas tout car certaines choses étaient logiques.

* J’ai fais énormément de jeux de carte avec un recto verso pour apprendre tout ce qui est date en UE7 ou dans la spé (UE9) pour l’organogenèse, puis les champignons et les plantes en UE7. Dés qu’il y avait une liste d’informations qui ne passait pas je faisais un jeux de carte et ça rentrait.

-> Au final j’ai gagné 2,5 points sur ma moyenne du semestre 1 au 2 ( de 14,5 à 17 ) . Donc je pense que mes efforts à trouver ma méthode d’apprentissage ont payé. De plus que je m’étais habituée à la Paces, et que j’avais pris confiance avec les résultats du premier semestre.

QCM
Je pense qu’il est important d’essayer (au moins) de suivre le timing des ED de la fac, de les faire avant. Mais aussi pour les colles du tutorat, si vous y êtes. Cela permet vraiment de voir les informations qui ne passent pas et de rebosser plus de temps sur ça la prochaine fois.

Je notais toutes mes notes (+ classement) de colles et d’ed dans un tableur. Lors des révisions j’ai refais tout ce qui était en dessous de 14,5 ( c’était la moyenne minimale que je fixais). Je pouvais voir ma progression en cours d’année et bosser les matières avec les notes les plus basses.

Quelque soit la méthode utilisée, il faut réussir à être organisé dans son apprentissage. A vous de trouver votre méthode et votre organisation. J’espère que ma façon de faire vous donnera des idées.

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?
Au premier semestre, j’ai fais pas mal de fiches sur l’ordinateur qui m’ont pris du temps et que je n’ai finalement pas trop utilisé. J’en ai plus trop fais au second.

Je faisais des post-it ou des mini fiches dès que je mélangeais des informations pour les comparer entre elles, ou alors des vraies fiches pour des dates. J’avais aussi des fiches erreurs, je notais toutes mes erreurs aux QCM, puis je relisais ces fiches quand j’avais le temps avant une colle.

Il m’arrivait souvent d’apprendre directement sur des fiches déjà faites (par mes tuteurs par ex). On dit souvent qu’il vaut mieux faire ses fiches soit même mais c’était un gain de temps, et j’apprenais tout pareille étant visuelle. J’ai besoin d’un tableau avec de la couleur, en général ça rentre.

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?
Seule. J’ai essayé de travailler en groupe mais je suis trop bavarde. Le seul moment où je travaillais avec quelqu’un ,c’était chez ma grand mère avec ma cousine qui était aussi en paces (courage à toi si tu passes par là! <3) , ou avec une amie pendant les révisions.

Travailliez-vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?
Chez moi. J’ai besoin de parler, bouger et rester en pyjama.

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?
J’étais au tutorat parce que j’en ai toujours entendu du bien, que je n’aime pas être trop encadrée comme pourrait l’être une prépa et que surtout je ne voulais pas payer.
Ce que j’ai préférais au tutorat, ce sont les colles régulières avec des classements qui sont significatifs puisqu’on est beaucoup, le contact avec les tuteurs, et les ed qui permettaient d’y voir plus clair pour certains cours.
Après je trouve que 3h d’un coup le soir c’est un peu long. Au bout d’un moment, on lâche un peu mais comme on est libre on peut fractionner soi même son tutorat, aller 1h30 un soir et 1h30 un autre.
Je recommanderai le tutorat pour ceux qui se sentent autonome et la prépa pour ceux qui ont besoin d’un cadre. Mais n’allez pas à la prépa en pensant que payer changera quelque chose ou vous rassurera ( ce qui est peut être le cas des parents ). La seule chose qui détermine votre résultat, c’est vous.

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?
Au premier semestre, j’avais un peu de tout comme classement. C’était à cause de mon retard, si je bossais bien les cours, j’avais en général un assez bon classement. D’autres fois je n’étais pas du tout préparée, ou alors je connaissais la moitié du programme de la colle donc là c’était pas terrible.

Au second, j’avais moins de retard, j’ai eu de très bons classement et c’était motivant. Le but c’était de ne pas sortir du cercle vicieux. Ne pas être en retard, avoir un bon classement, être motivée, ne pas avoir de retard … etc

Aviez-vous du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez-vous ?
Je crois que j’ai un peu répondu à la question du retard. Oui, j’ai en eu et des fois beaucoup. Ça m’a stressé, mais j’ai réussi à le rattraper grâce aux semaines de révision et aussi parce que je lâchais rien.

Quel était votre rythme de travail ?
Mon rythme de travail dépendait vraiment de mon état de concentration, de ma motivation, mon humeur… J’essayais de travailler dès que j’avais du temps, cela ne devait jamais aller sur mes heures de sommeil ou de repas. Je faisais une sieste dès que j’en avais besoin, elle ne dépassait pas 15min (30 grand max). J’en avais souvent besoin après manger.

Je faisais une pause de 15 min dès que j’en avais marre, mais qu’est ce que c’est court dis donc. Ça dépassait souvent… Choisissez bien vos pauses, évitez Facebook ou internet/portable en général. Ça passe vite et on a pas l’impression d’avoir fait une pause.

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?
Je suis rentré en paces et me disant  » 1 ans c’est tout ». J’ai toujours eu un peu un esprit de compétition, je voulais y arriver. Mais je n’étais pas en compétition avec mes amis. J’ai pas 334 amis, donc mon but c’était d’y arriver avec eux, on avait tous la possibilité de l’avoir.

J’aimais bien expliquer des choses quand on me posait des questions, déjà pour aider mais aussi parce qu’en général, après ça, je l’ai retenu jusqu’au concours si j’ai réussi à l’expliquer de mémoire.

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?
Un peu stressé tout le long de l’année de peur de me noyer dans mes cours, et un fois arrivée au concours plutôt décontractée.
J’étais tellement contente d’y être enfin, et surtout parce que pour les deux concours je me sentais prête. Si c’est le concours qui vous fait peur, ce n’est vraiment pas terrifiant. Il y a une bonne ambiance entre les épreuves dans la salle, ça permet de penser à autre chose en écoutant les conneries que certains crient. (Peut être spécifique de Bordeaux)

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?
Quand c’était des cours où tout était sur le diaporama, j’arrivais vraiment pas à me concentrer, sauf si j’aimais bien le cours ou le prof. Certains sont vraiment drôles à écouter. Je parlais souvent en cours, c’est un peu la récréation de la journée.

Pour d’autres cours que je devais taper moi même ou prendre des notes (très nombreux quand même), j’étais très concentrée parce que je ne voulais pas rater un mot. Même si il m’arrivait des fois de me disperser… Je le regrettais parfois arrivée chez moi. On prends plus de temps à comprendre certaines notions sans les notes du prof. Donc suivez en cours le plus possible, c’est un conseil!

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?
J’ai toujours pris sur ordinateur, parce que je vais plus vite et que c’est plus pratique pour modifier les notes. Je complétais les diaporama des professeurs si il y a quasiment tout dessus ( soit directement à l’ordi ou au stylo). Sinon je tapais le cours.

J’ai eu un dictaphone en début, mais je perdais du temps alors si vraiment j’avais des trous je demandais le cours d’une amie, et on se complétait.

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?
Indispensable pour les révisions. J’essayais tout faire jusqu’à une certaine année et si la note était trop faible et que j’ai le temps, je refaisais une seconde fois.
Pour certaines matières, les professeurs ne changent pas grand chose d’une année à l’autre, c’est vraiment des points gagnés. Il faut quand même faire attention au changement de professeurs entre chaque année pour savoir si c’est bien celui actuel qui a fait les annales des années passées.

Comment était organisée votre journée ?
7h : Levée + Repas ( 8h au second semestre – j’étais souvent fatiguée )
8h30 – 12h45 : Cours (si du matin)
13h- 14h : Repas + Série
14h -19h : Travail (AVEC DES PAUSES ET SIESTES SI BESOIN)
19h – 20h : Repas + Série
20h – 22h : Travail (en général à cet heure, je fais les matières qui étaient juste à lire)
22h- 22h30 : Lecture
22h 30 : Dodo

( de 7 à 9h de sommeil )

La réalité ressemble à ce planning, mais je peux m’y écarter très rapidement. Même si je faisais tout pour rester dedans.

Les fois où je rentrais chez mes parents c’était complètement différent. Déjà je prenais toute une après midi pour rentrer vu que j’habite pas tout près. Je bossais dans le train même si des fois je ne pouvais pas. Je rentrais environ toutes les 3 semaines le premier semestre.

Et j’ai l’impression d’avoir passé tout mon second semestre chez mes parents dés le mois de mars. On avait plus trop de cours, j’en loupé quelques uns juste pour me faire des grands week ends. Je ne pouvais plus rester seule à Bordeaux, c’était pas possible moralement. J’allais beaucoup chez ma grand mère pour bosser, sans internet et avec des plats tout faits ( le luxe ). J’ai fais une bonne partie de mes révisions là bas, j’étais super efficace.

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?
Il y a beaucoup de facteurs qui rentrent en compte dans la paces. Ce que vous pouvez faire avant d’y être, c’est de tout faire pour regrouper ses facteurs :

– La première chose qu’il faut avoir, c’est la motivation. C’est la seule chose qui te permet de te lever un matin même si tu sais que ta journée va ressembler à toutes celles que t’as vécu depuis les derniers mois. C’est aussi grâce à elle que tu trouves que ton cours sur la communication cellulaire est super intéressant.
– Ensuite c’est l’entourage pour le moral. Si ta famille ne peut pas te soutenir comme tu le souhaiterais, compense avec tes amis. Continue de les voir.
– Il faut y croire, avoir confiance en soi. Tu peux avoir un pot de motivation avec pleins de proverbes qui te disent que tu vas y arriver. Tous les jours t’en pioche un. Ne pas se comparer aux autres, c’est important aussi. Fais la Paces à ta sauce.
– L’organisation.
– L’environnement pour travailler. C’est à toi de le trouver. Personnellement, je me lassais vite d’un endroit alors je changeais régulièrement.

J’aimerai dire quelque chose que je n’ai pas souvent vu ou entendu. Je me suis mise une grosse pression en voyant le nombre d’heures de certaines personnes, et de voir qu’elle ne faiblissaient jamais. Mais c’est faux j’imagine, il y a peut être des gens qui arrivent à travailler d’arrache pied jour et nuit, j’en sais rien, on ne peut pas être là pour vérifier de toute façon. Je voulais juste dire que j’ai passé certains de mes après midi à me poser beaucoup de questions sur le « mais qu’est ce que je fous là ».

C’est tellement plus facile d’arrêter que j’étais capable de me trouver une autre vocation juste pour arrêter parce que j’en pouvais plus.
J’ai beaucoup pleuré, douté…etc (moment émotion). Mais le but, c’est de se relever le plus vite possible, et une fois que j’ai réussi à remettre le pied à l’étrier, je me dis « Mais t’es con Margaux, t’adore ce que tu fais ». Et hop! Ne pensez pas au temps que vous venez de perdre en vous lamentant sur vous ,de toute façon c’est trop tard.

« Quand on veut, on peut »

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?
Mon envie de l’avoir en un an, ma curiosité, et mon entourage qui croyait en moi!

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?
Je commence par le négatif pour finir par le positif : C’est vraiment une année que je ne veux absolument pas refaire. Comme je l’ai dit dans ma séquence émotion, j’en suis venue à me poser trop de questions. J’admire ceux qui vont la repasser et je leur donne bien du courage.
Sinon je pense qu’on en apprend sur soi (et les autres), et qu’on apprend des choses super intéressantes. On est seulement peut être trop prêt de ses cours pour s’en rendre compte.

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?
Ce site est vraiment l’idéal quand on ne sait pas à quoi s’attendre. C’est aussi bien pour se redonner un coup de motivation (ou pas) une fois en paces.
J’ai du le lire de fond en comble au niveau des témoignages.

23