Actuellement, dans quelle filière êtes-vous et en quelle année ?
Médecine 2ème année

Quelle fac, quelle année, quel numerus clausus ?
Paris XI Chatenay, 2015-2016, 130 en médecine

Votre bac ? Votre spécialité ? Votre mention ?
Bac S, Spé Physique Chimie, Mention Bien

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?
Doublante

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?
35 en Médecine, 38 en Dentaire et 21 en Pharmacie

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?
Totalement dilettante, beaucoup d’absences, très peu de travail personnel et résultats de plus en plus médiocres chaque trimestre (problèmes familiaux et médicaux) même si j’ai pas mal de facilités.

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?
Chez mon papa pendant les 2 ans

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?
Moins de 10 minutes à pieds!

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?
Plutôt oui!
Il y avait pas mal de gens de mon lycée, dont plusieurs ami(e)s ou connaissances.
On rencontre des gens en PACES, on peut même se faire des copains, même si c’est un concours. Du coup, je n’ai pas eu trop de mal à trouver mes repères, un petit groupe de copains et ça roule. J’avais fait une pré-rentrée dans une prépa privée aussi, qui peut permettre de rencontrer du monde et de se mettre dans l’ambiance.

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?
L’été entre mon bac et ma première PACES non, on me l’avait déconseillé. Par contre j’ai fait une pré-rentrée en prépa, qui m’a vraiment pas mal aidée.
Ca évite de se prendre une trop grosse masse de travail en arrivant en PACES, et connaitre les premiers cours ça aide vraiment, on se sent moins perdus dans le monde merveilleux de la PACES.

L’été entre mes deux PACES, j’avais repris le boulot vers mi-août, histoire de me remettre dans le bain tout doucement.
Revoir un peu de chimie/bioch, les premiers cours de biocell, j’avais refait aussi un peu de stats mais pas de physique (pas le courage…). Ca m’a aidé à prendre un maximum d’avance par rapport aux primants et aux autres doublants qui n’avaient pas repris le boulot.
Et ça donne surtout une bonne confiance en soi de ne pas voir le retard s’accumuler et d’avoir des bons résultats dès les premiers concours blancs.

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?
Non, je n’ai jamais fait de sport avant, je n’allais pas m’y mettre en PACES!

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?
Je me laissais un soir voire deux par semaine pour voir mon copain et/ou mes amis.
J’arrêtais de travailler en général vers 18-19h ces jours-là. Je pense que c’est très important de se laisser des bouffées d’air de temps en temps, en tout cas moi je n’aurais pas tenu sans.
Se tuer à la tâche sans sortir ni voir personne, c’est quelque chose que je n’aurais jamais pu faire. Et je ne sais pas si c’est vraiment bénéfique au final.
J’avais aussi de très bons copains à la fac, donc rien que d’aller aux cours magistraux de la fac me « sortait », ça me faisait voir du monde, même si j’avais déjà les cours.
Il faut sortir en PACES, sinon l’overdose arrive vite.

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?
Une grande soeur qui est aussi en médecine. Et des arrières-grands-parents, je ne sais pas si ça compte …

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?
Environ 9-10h par nuit.
Je suis depuis toujours une très très grosse dormeuse, et c’est quelque chose sur lequel je n’ai jamais réussi à réduire.
Je me couchais le plus souvent vers 23h30-Minuit et je me levais rarement avant 9h. Ca peut paraître dingue et ça étonnait beaucoup mes amis, mais je suis totalement inefficace si je n’ai pas mes 9 heures de sommeil minimum.
Alors je préférais dormir beaucoup, et être efficace en me levant le matin plutôt que de me lever à 7h et somnoler devant mes cours…

C’est important de respecter son rythme. Il y a des couche-tôt, des lève-tard… Chacun est plus efficace à un moment différent de la journée. Moi je suis plus efficace le soir, alors que le matin je ne peux travailler que des matières que j’aime. Alors je préférais me lever un peu plus tard, mais je travaillais en général jusqu’à 23h-minuit voire 1h parfois.

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?
En période de cours, je travaillais de 9h30/10h à 12h30 le matin, ensuite j’avais CM de 14h à 18h en général.
Ensuite, les soirs où j’avais concours blancs, je ne travaillais pas ou pas beaucoup en général puisque je rentrais chez moi vers 20h/20h30 totalement épuisée.
Les soirs ou je n’avais pas concours blancs, je travaillais 3 à 5 heures en plus avec au moins une heure pour dîner.

En période de révisions avant les concours, j’étais à 10-11h de travail par jour avec 45minutes-1h de pause le midi, 30 minutes vers 16-17h et 1 heure de pause pour dîner.
Les deux dernières semaines avant le concours, je pouvais travailler jusqu’à 13-14heures par jour.

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?(Soyez le plus précis)
Moi j’apprends en écrivant. Pour le par coeur en tout cas. J’avais mes fiches de cours et à côté un cahier de brouillon, j’écrivais et réécrivais sur mon cahier les choses importantes ou qui ne rentraient pas dans mon crâne juste en lisant.

J’étais plutôt du genre à ne pas passer des heures sur un cours, mais à les faire beaucoup, beaucoup de fois.
En général je mettais 1h pour faire une fiche de cours, mais j’en faisais 10 à 12 par jours du coup. Je rabâchais sans cesse. Je déteste passer trop de temps sur un cours, alors je faisais vite mais beaucoup.
Après pour la physique, les stats, pas de secret il faut faire et refaire des exercices et des concours blancs!

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?
J’avais les fiches de ma prépa privée, et le tutorat nous faisait aussi des fiches de cours. Alors je n’en faisais pas moi même.

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?
Seule en général, mais aussi régulièrement avec des amis, surtout en période de révisions quand on ne va plus à la fac et que le stress s’accumule… C’est pas mal de se soutenir dans ces périodes, travailler ensemble (uniquement avec des gens qui laissent bosser sans parler toutes les 5 minutes…) c’est vraiment un plus!

On ne passe pas ses pauses tout seul devant la télé mais avec des copains, c’est quand même mieux.
Et puis on peut se poser des questions entre nous, si on ne comprend pas quoi que ce soit. Par contre moi j’avais besoin de me retrouver toute seule aussi, j’étais toujours plus concentrée en étant seule.
Il faut trouver un équilibre en fait, en fonction des caractères de chacun. Se trouver un bon groupe de travail aide vraiment, mais personnellement j’avais aussi besoin d’être seule régulièrement.

Travailliez-vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?
Pendant les périodes où on avait cours l’après midi, je préférais travailler chez moi.
Parfois j’allais à la bibliothèque de la fac le matin avant les cours, et je restais après les cours jusqu’à 20h de temps en temps.

En période de révisions, j’allais plus souvent dans des bibliothèques sur Paris comme la BSG ou la BnF (1 ou 2 fois par semaine), mais je restais en général chez moi quand même ou chez des amis. La dernière semaine avant le concours du S2, j’allais tous les jours en bibliothèque avec des amis.
Chacun a sa préférence, rester chez soi ou aller en bibliothèque, il faut surtout travailler là où on est le plus efficace!

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?
Les deux! Le tutorat de ma fac était super, a l’avantage de coûter quasiment rien et nous faisait des fiches de cours vraiment pas mal. On avait 2 à 3 concours blancs avec le tuto par semaine, ça aide vraiment à savoir où on en est dans toutes les matières.
On avait aussi un CBG avant chaque concours. J’ai rarement loupé des concours blancs du tuto, et je pense que tout le monde devrait s’inscrire au tutorat de sa fac, c’est essentiel et indispensable (je pense).

En primante j’étais à une prépa privée qui m’a aussi bien aidée, avec 4 heures de TD par semaine, des fiches de cours au top et des concours régulièrement, deux/trois fois par semestre.
Je ne pense pas qu’être à une prépa privée soit indispensable vu que le tutorat nous fait des fiches de cours, mais en tout cas moi ça m’avait bien aidée, ça encadre bien pour les moins sérieux et les moins travailleurs.
En doublante j’étais inscrite à la version doublants de la prépa privée, c’était que des concours blancs, 1 par semaine. Et des concours blancs généraux (toutes les matières) une fois par mois. C’est de l’entraînement intensif et ça vaut vraiment le coup.

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?
1er semestre : J’étais toujours dans le numérus au tutorat, et toujours dans les 30 premiers à la prépa. Sauf l’UE3, mais au final je m’en suis pas mal sortie au concours (11,5).
2ème semestre : J’étais toujours dans le numérus au tutorat, et plutôt dans le top 15. Idem à la prépa.

Les classement à la prépa donnent une idée du niveau mais ne sont pas vraiment représentatifs du concours parce qu’on y est pas assez.
Dans ma prépa en doublante on n’était que moins de 200 sur plus de 1000 inscrits à la fac.
Ceux du tuto sont plus représentatifs, parce que beaucoup plus de gens viennent, et qu’il y a primants et doublants mélangés. Mais les sujets ne sont pas toujours représentatifs. En UE2 par exemple au premier semestre je n’avais pas des supers notes aux tutos (11-12) et j’étais pas super bien classée, sauf au concours blanc général.
Et pourtant j’ai eu 16 au concours, note que j’avais à la prépa en général.

Aviez-vous du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez-vous ?
En primante oui, j’en avais pas mal et je le gérais mal. J’étais très mal organisée et c’est sûrement ça qui m’a fait louper ma première P1 à 12 places près…
En doublante j’en avais très très peu, je faisais tout pour l’éviter, je prenais beaucoup d’avance dans les cours.
Et j’apprends très vite. J’avais toujours une semaine minimum d’avance sur les cours à la fac. Sauf quelques matières où je ne pouvais pas prendre d’avance, l’anatomie par exemple (les cours changent chaque année).

Prendre de l’avance c’est hyper important surtout en tant que doublant pour faire la différence, et aussi si on peut en primant (pré-rentrée, etc). Le retard c’est un peu inévitable, il faut le gérer et ne pas stresser, tout le monde en a au bout d’un moment, il faut juste en avoir moins que les autres!

Quel était votre rythme de travail ?
Je ne travaille bien que sous la pression. Alors je faisais beaucoup de plannings, surtout pour les weekends et les semaines de révisions.
Ca me poussait à travailler pour ne pas me retrouver à avoir fait la moitié de mon programme… J’avais des amis qui détestaient faire des plannings, alors ça ne sert à rien de forcer mais je pense que pour les semaines de révisions c’est quand même super utile pour ne rien oublier et se rendre compte du nombre de cours à faire par jour.

Je travaillais aussi pas mal en fonction des concours blancs, je détestais aller à un concours blanc sans avoir vu les cours au programme. On dit souvent qu’il ne faut pas bosser en fonction des concours blancs mais au final, moi ça me poussait vraiment à bosser et à ne pas prendre de retard.

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?
Pas mal d’esprit de compétition j’avoue, mais pas méchamment.
Ca fait toujours plaisir d’être mieux classée que les autres aux concours blancs on ne va pas se mentir, mais je n’ai jamais refusé d’aider un ami ou même quelqu’un que je ne connaissais pas plus que ça.

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?
Je ne suis pas du tout quelqu’un de stressé de base. Je n’irais pas jusqu’à dire que j’étais décontractée, mais c’est vrai qu’avoir des bons classements aux CB ça détend et ça donne pas mal de confiance en soi. Je n’ai jamais été vraiment stressée, sauf quelques jours avant les concours, et encore.
La confiance en soi en P1, c’est super important! Il faut gérer son stress et maitriser ses émotions, sinon on est vite submergés et du coup, beaucoup moins efficaces!

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?
Dispersée, j’avoue… J’y allais avec des copains, on parlait beaucoup et on écoutait pas grand chose.
Je le regrette un peu parce que c’était des heures de perdues pour la plupart, où j’aurais mieux fait d’écouter ou de bosser à la BU! Sauf en anatomie, où on était efficaces, organisés pour prendre les cours et on écoutait vraiment.

En fait, il faut se donner la peine d’aller en CM uniquement si on y est concentrés, sinon c’est une perte de temps considérable et autant rester chez soi pour travailler.

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?
Je venais en cours avec mes fiches de la prépa de l’année dernière et je rajoutais les nouveautés de l’année. Ce n’était pas une très bonne solution parce qu’au final pas grand chose ne change d’une année sur l’autre et c’est difficile de se concentrer avec cette méthode.

Les seuls cours que je prenais sérieusement c’était l’anatomie parce que mes fiches de l’années dernière ne servaient plus à rien, le cours changeant chaque année. On était un groupe de trois, deux qui prenaient le cours sur ordi (histoire de ne rien louper!) et un qui prenait les dessins.
C’est pratique de prendre ses cours sur ordi je trouve, sur papier c’est quasiment impossible de tout noter, ça va beaucoup trop vite.
Prendre les cours sur dictaphone c’est vraiment pas le top, au final on n’a pas le courage de réécouter 4 heures de cours tous les jours… Je ne conseille pas du tout.

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?
Oui, mais dans toutes les matières.
En UE3 c’est indispensable, en UE1 aussi. Après en UE2 ça dépend beaucoup des profs, il y en a qui vont poser le même genre de question tous les ans, et d’autres qui changent totalement…
J’ai pas beaucoup bossé l’UE2 avec les annales parce que pour moi c’était que du par coeur à rabâcher.
Pour l’UE4, il faut faire des annales, mais pour moi la prof a changé l’année dernière et a changé le programme, alors ça n’a pas vraiment servi…
En UE5 c’est inutile dans ma fac parce que les questions sont différentes tous les ans. En UE6 j’ai beaucoup bossé avec les annales, les questions sont assez récurrentes. Et en UE7 je trouve que les annales ne sont pas utiles, les QCS et QROC sont différents tous les ans.

Comment était organisée votre journée ?
Je me levais en général à 9h, et je commençais à 9h30. Je prenais une pause midi vers 12h30 pendant une heure.
Une autre pause vers 16h30, une heure pour dîner vers 20h, et j’arrêtais de travailler à 23h, minuit voire 1h en fonction de mon efficacité de la journée.
J’organisais mes journées en faisant mes matières préférées le matin (UE2 et Biochimie au S1, UE7 et UE5 au S2).
Je finissais toujours par l’UE4 au S1, et souvent des entraînements, des annales. Je reprenais les concours blancs, etc.

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?
Ayez confiance en vous, c’est essentiel! Mais pas trop quand même…
Il faut trouver rapidement son rythme de travail, organiser son temps et surtout, ne pas négliger les matières qui nous plaisent le moins parce que ce sont souvent celles dans lesquelles on a le plus de difficultés! L’organisation c’est indispensable.

Entrainez vous au maximum, en faisant des annales, en allant aux concours blancs organisés par le tutorat et/ou prépa.
Ne négligez pas le temps de sommeil, sortez ou voyez des amis au moins une fois par semaine (bon, pas jusqu’à 5h du mat…), passez du temps avec votre famille et vos amis. L’hygiène de vie c’est super super important.
En parlant d’amis, pensez à en garder, et même à vous en faire, même en P1, s’isoler ce n’est pas du tout une bonne solution. Travaillez entre amis régulièrement, ça change les idées!

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?
J’ai des facilités et j’apprends vite, mais ça ne suffit pas en PACES.
Ce qui m’a fait réussir ma deuxième PACES, je pense que c’est mon organisation et ma confiance en moi (modérée). La motivation joue aussi énormément.

(Doublant uniquement) Qu’est ce qui a contribué selon vous, à votre redoublement ? Quels enseignements en avez-vous tiré pour in fine, réussir ?
En primante, j’avais échoué à 12 places du dernier pris en médecine.
Au premier semestre j’étais 143ème (130 places en médecine), et je savais que la place du dernier pris en médecine était rarement plus haute que 144. Alors j’ai beaucoup relâché au deuxième semestre, je travaillais moins, moins bien et sortais plus. Et ça m’a eue, j’ai fini 149ème en médecine, et je ne l’ai pas eu, le dernier pris en médecine était 137ème.

Louper médecine de peu, ça donne beaucoup de confiance en doublante mais ça met aussi beaucoup la pression. J’ai beaucoup mieux organisé mon travail et mon temps cette année.
Et j’ai aussi modéré ma confiance en moi, parce qu’au final j’en avais eu trop l’année d’avant. Et ça a payé! En doublant, on a de toute façon beaucoup plus de pression qu’en primant, mais il faut surtout rester motivé et ne rien lâcher!

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?
Question compliquée… Ce n’était certainement pas les deux meilleures années de ma vie, mais je les ai vécues mieux que ce à quoi je m’attendais. C’est une (ou deux, voire trois) année de bachotage, de sélection pure et dure, de travail (presque) sans arrêt…
C’est difficile à tenir mais avec de la motivation et du soutien, c’est faisable!

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?
J’avais lu beaucoup de témoignages avant ma première paces, et pas mal de conseils, je dois dire que ça m’a aidée à débuter cette PACES! Et ça motive vraiment.

17