Actuellement, dans quelle filière êtes-vous et en quelle année ?
Médecine 2ème année

Quelle fac, quelle année, quel numerus clausus ?
Caen, 2014, NC 193

Votre bac ? Votre spécialité ? Votre mention ?
Bac S spé SVT, mention TB

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?
Primante

Quel(s) concours avez vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?
Médecine, 8ème sur les 835 inscrits en médecine

Votre niveau au lycée ? Etiez vous assidu ou dilettante ?
Bon niveau, jamais de difficultés et bonne méthode de travail déjà bien acquise.

Lors de votre PACES, habitiez vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?
Toute seule, dans une résidence universitaire (bien bruyante !)

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?
15 min en tram ou vélo

Avez vous trouvé vos repères facilement à la fac ?
Oui, à Caen il y a une pré-rentrée organisée par le tutorat qui permet de prendre ses repères sans le stress des cours intensifs de début septembre. J’avais pas mal d’amis doublants pour me guider aussi.

Avez vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?
J’ai fait un trimestre de classe prépa BCPST après le bac, mon premier choix étant de faire vétérinaire. Ce que j’ai appris en prépa ne m’a pas servi en tant que tel pour la PACES mais j’ai compris comment VRAIMENT travailler.
J’ai pu récupérer des diapos du premier semestre que j’ai regardé vite fait entre l’arrêt de la classe prépa et la rentrée suivante, sans comprendre la moitié n’ayant pas assisté aux cours. Je ne suis donc pas le cas type d’étudiant qui rentre en PACES tout de suite après le bac !

Mais je déconseille de réellement travailler avant septembre. Il faudra être à fond dès le début et pendant les 9 mois qui suivent, ne vous fatiguez pas inutilement avant. D’autant plus que vous ne comprendrez pas ce qu’il faut apprendre, comment il faut l’apprendre –> grosse perte de temps donc.
Restez sur la plage !

Pratiquiez vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?
Non, j’étais très sportive à la base, et j’ai tout arrêté au début du premier semestre. La fatigue jouant beaucoup : aller courir permet de s’aérer et de se sentir mieux, oui, mais j’étais incapable de me remettre à travailler après.
Grosse perte de temps donc. Mais j’allais à la fac en vélo, je marchais pas mal, il faut quand même essayer de bouger un minimum.

Aviez vous des loisirs ? Des sorties ?
Je rentrais chez mes parents tous les weekends en train, ce qui me faisait perdre deux heures le vendredi et le dimanche soir. Je ne suis pratiquement pas sortie de chez moi mis à part pour aller à la fac, pour rentrer chez mes parents, pour aller faire les courses, bref les choses essentielles.

Cependant le samedi soir je regardais la télé en famille pour ne pas devenir totalement folle (même si on le devient forcément un peu en PACES…)

Aviez vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?
Non.

Combien d’heures de sommeil aviez vous par nuit ?
Entre 4 et 6h. Très peu donc, mais je ne peux m’endormir facilement quand je suis stressée. Cela ne m’a pas empêché de réussir, dormez 8h par nuit si vous le pouvez, si vous n’y arrivez pas, ne vous en faites pas.

Combien d’heures travailliez vous par jour ?
A Caen les journées sont très remplies, le matin TD sur un campus, l’après-midi CM sur un autre campus, parfois CM de 8h à 18h. Il faut donc pouvoir rester à jour et assister à tous les cours, à tous les TD…

En période de cours je travaillais en semaine 5h le soir de 19h à minuit, le weekend dans les 12h par jour (un peu moins au deuxième semestre).

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?(Soyez le plus précis)
Je répétais les CM de la journée à voix haute pour les apprendre par coeur tous les soirs en semaine.
Pour l’UE3, la chimie et l’UE4 je préparais les TD le samedi soir (après ma pause télé !) ou la veille du TD si je n’avais pas pu les finir le samedi.
C’est très important de les préparer à l’avance, ou tout du moins d’essayer (il y aura des choses infaisables avant d’avoir vu la technique en TD, mais avoir cherché un petit peu aide pour être au taquet en TD).

Je les refaisais alors avant les colles du tutorat, et en période de révisions (certains exos de biophy retombent tels quels au concours, mêmes les données sont identiques. Si vous avez une bonne mémoire vous pourrez ainsi vous rappeler de la bonne réponse le jour du concours !).

Le samedi je revoyais les CM plus difficiles à retenir de la semaine, ou ceux que je n’avais pas eu le temps d’apprendre correctement, et le soir TD.

Le dimanche était ma journée de révisions pour la colle du lundi midi. J’essayais de revoir tout ce qui était au programme de la colle en une journée, difficilement faisable mais ça permettait de revoir un UE en entier par semaine (même si c’était assez survolé).
Le midi entre les CM ou pendant les pauses café en amphi je ne sortais pas souvent mes cours pour les revoir. Je préférais sortir prendre l’air, aller au RU le midi et discuter avec mes amis d’autre chose que des cours.

En période de révisions et le dimanche je me chronométrais : je me fixais un certain nombre de CM à revoir en 4h, et je répartissais mon temps entre chaque CM en fonction de la longueur ou de la difficulté. Puis le je relisais à voix haute en essayant de le boucler en 15, 30 ou 45 minutes en dépendant du CM. Mais le premier apprentissage de chaque CM se faisait sans chrono, il fallait que je l’apprenne correctement. Cette méthode me permettait de rester sur mes objectifs de la journée.

En période de révisions je faisais un UE par jour. D’un côté si j’aimais pas l’UE je passais une mauvaise journée, mais ça me permettait de ne pas me disperser et de pouvoir réviser chaque UE plusieurs fois pendant les trois semaines avant le concours. Faire un chapitre de chaque matière me faisait perdre du temps.

Refaire les schémas en embryo, en bioch refaire les réactions de façon visuelle permet de bien retenir les choses aussi. Donc en résumé lecture à voix haute (répéter chaque diapo plusieurs fois) et entraînement avec les TD.

Faisiez vous des fiches ? Si oui comment ?
J’ai fait une fiche par cours en UE4 (en biostat) pour retenir les choses essentielles (formules, quand les appliquer et tout). Je faisais aussi des fiches pour les réactions en biochimie pour avoir une réaction entière sous les yeux, et pas étalée sur 10 diapos.

Mais ne tombez pas dans le piège de vouloir faire des fiches bien propres pour chaque matière, énorme perte de temps. Vous ne retiendrez pas les cours en les refaisant de façon jolie comme ça, et on ne peut rien résumer, il faut apprendre chaque détail. Apprenez sur le diapo tout moche du prof, tant pis, c’est plus rapide.

Avez vous travaillé seul(e) ? En groupe ?
Seule (apprendre à voix haute, pas terrible pour les autres autour de soi !). Si on avait des difficultés ou des choses mal comprises, on se demandait entre nous, mais pas d’apprentissage à plusieurs.

Travailliez vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?
Chez moi (encore une fois, apprendre à voix haute à la BU, ça passe mal ^^)

Etiez vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?
Au tutorat. J’ai hésité à prendre une prépa privée ayant déjà « perdu un an » entre la fin du lycée et la PACES, voulant mettre toutes les chances de mon côté. Mais finalement une prépa représente une grosse somme d’argent et d’heures de cours en plus.

Il ne faut pas se dire qu’aller en prépa le soir remplace le travail personnel, il faut faire les deux. A réfléchir donc avant de se lancer. Cependant à Caen les fiches de cours fournies par la prépa privée sont très bien faites, j’ai pu en récupérer d’une amie qui m’ont bien servies.
Faut peser le pour et le contre. Si vous êtes déjà bien autonomes dans votre travail, pas la peine d’en prendre une.

Etiez vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?
Toujours dans le NC dans les colles du tutorat, dans les 50 premiers en général. Les colles du tutorat sont assez représentatives, étant donné que beaucoup de gens les font. Il est absolument nécessaire de les faire pour se situer dans le classement et pour acquérir une bonne gestion du temps pendant les épreuves.

On peut facilement passer 20 minutes sur un exercice en TD mais le jour du concours faudra le faire en 5 minutes, et les colles permettent de se rendre compte de la rapidité qu’il faut avoir.

Aviez du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez vous ?
Il y a toujours un ou deux CM bien chiants par semestre que j’avais pas la motivation d’apprendre correctement, mais sinon aucun retard. Il faut essayer de revoir les CM du jour le soir même, et reprendre ceux mal appris le weekend.

Ne laissez jamais tomber une matière en entier (je pense notamment à la chimie orga que beaucoup détestent), vous n’aurez pas le temps pendant la période de révisions pour la reprendre dès le début. Si vous n’aimez pas la matière, alternez la avec celles qui vous plaisent plus, mais il faut s’efforcer de TOUT revoir.

Quel était votre rythme de travail ?
5h de travail tous les soirs en semaine, sinon plus si on finissait avant 18h. Le weekend 12h par jour.
En période de révisions avant les concours, entre 11 et 14h par jour. Mais 14h grand maximum, on finit par péter un cable sinon.
Et il y a forcément des jours où je bossais un peu moins, il faut essayer d’en faire le maximum pour tenir au long terme. Si je bossais plus de 13h le lendemain je ne tenais pas.

Dans quel état d’esprit étiez vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?
Altruiste jusqu’au bout. Parfois même un peu trop ^^ Mais je suis d’avis qu’il faut bosser pour soi. Par là je veux dire que ce n’est pas en cachant ses cours de ses voisins, se coupant de ses amis et en essayant de faire tomber les autres qu’on réussit.
Il faut pas se dire : « j’espère que tout le monde se craquera en biophy », mais : « je vais faire en sorte de gérer en biophy ».
J’ai bossé pour ME surpasser et pas les autres.

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?
Stressée, au point de devenir un peu insomniaque. Dans l’année il y a des périodes plus tranquilles et d’autres horribles. C’est une année difficile mais il faut apprendre à apprécier les petites choses, comme le trajet en vélo à la fac, le midi au ru, les pauses café… quasiment tout le monde est stressé, il faut juste pas que ça vous freine le jour du concours.

Quelle attitude aviez vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?
Concentrée la plupart du temps, mais quand je trouvais que le cours était trop facile, j’écoutais peu ^^
Il y a certains cours où le prof lit son diapo et n’apporte aucun complément. Je suis allée à tous les cours quand même, mais ne pas écouter un cours qui est écrit sur son diapo permet de faire une pause dans la journée !

Comment preniez vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?
Sur papier, directement sur les diapos que j’imprimais à l’avance. En anatomie on prenait le cours à plusieurs, deux personnes écrivaient et deux dessinaient histoire d’avoir bien noté tout ce que le prof disait.

Et dictaphone pour les conférences en sciences humaines (même si je ne les réécoutais que pour compléter un trou dans mes notes..) et en anat, quand le prof commence à débiter trop vite pour tout écrire.
Mais je conseille pas de réécouter les cours en entier, grosse perte de temps.

Vous serviez vous des annales pour réviser ?
Oui, mais surtout en période de révisions. Je dirais aussi qu’il ne faut pas oublier de refaire les TD à fond. Les profs se basent plus sur ce qui a été posé en TD pendant l’année pour le concours que sur ce que l’ancien prof a posé au concours de 2008.

Comment était organisée votre journée ?
Du lundi au vendredi, lever à 7h pour les TD ou à 5h30 pour les CM à 8h (on allait dans l’amphi du prof pour les CM, il faut arriver tôt pour avoir des places..)
Cours de 8h à 12h, pause déjeuner souvent au RU, puis cours de 14h à 18h ou 16h en dépendant de l’emploi du temps. Le soir je faisais une pause en rentrant pour manger et me reposer un peu. Puis travail de 19h/19h30 jusqu’à 21h30, douche, et travail de 22h à minuit.
Le samedi et le dimanche je travaillais peu le soir – repos pendant 3h le samedi soir, histoire de me changer les idées et train pour revenir à Caen le dimanche soir.
En période de révisions je me levais à 7h30 pour commencer à travailler à 8h, pause mi matinée de 10 minutes, pause manger de midi à 13h/13h30, pause dans l’aprem de 10 minutes, et pause manger le soir de 18h à 19h30. Puis travail jusqu’à 23h ou minuit en dépendant de ma motivation.

Et au second semestre, les journées étant moins chargées, je me laissais une « grasse mat » le vendredi jusqu’à 8h30/9h, et certains soirs je ne travaillais pas plus de 2h. Et en période de révisions je tournais plus à du 10h par jour, question de motivation.

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?
Etre plus que motivé, acharné ! Etre capable de continuer à travailler malgré la fatigue. Mais il faut quand même savoir s’arrêter ! Un pause par semaine pour faire du sport, voir des amis ou juste regarder la télé ou lire un livre (autre que ceux du cursus ^^).

Il ne faut pas non plus trop écouter les autres. Par exemple celui qui dit travailler 16h par jour pendant les trois semaines de révisions, c’est juste pas possible. Il y aura toujours quelqu’un qui se lèvera plus tôt, qui se couchera plus tard, qui bossera le midi alors que vous non…

Faut faire le maximum possible pour soi, et ne pas se comparer à l’acharné à côté (qui finalement sera peut être moins bien classé !). Et tout le monde exagère de toute façon, ça fait toujours mieux de dire qu’on bosse 13h non stop que 9h avec 4h à faire semblant de bosser alors qu’on est sur facebook 😉

Il faut croire en soi, si vous êtes bien classé à chaque colle, si le premier semestre se passe bien, n’ayez pas peur de relâcher (un tout petit peu, faut pas ne plus bosser du tout !) au second semestre.

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?
Ma méthode de travail, j’ai une très bonne mémoire et je peux me rappeler de petits détails revus il y a trois mois. Et j’ai une très bonne réaction au stress le jour du concours, j’ai tendance à être encore plus rapide et efficace avec la peur. Sinon il y a pas de secret. Il faut travailler le plus possible et surtout être efficace pendant ce travail.
Ca sert à rien de faire semblant de relire son cours alors qu’en fait on pense à autre chose. Assumez vos pauses, tout le monde en fait, et bossez quand vous devez bosser. Ah et bosser le jour de Noël, pas forcément nécessaire 😉

Pour terminer, comment avez vous trouvé cette première année des études de santé ?
Difficile, surtout au mois de novembre/décembre. Il fait moche, on accumule trois mois de fatigue, le concours approche..
Faut s’accrocher. Mais je me suis faite de très bons amis, il y a eu plein de fous rires en amphi, je garde quand même une bonne impression de la PACES.
Ou alors mon cerveau a choisi de planquer les moments de désespoir et je ne m’en souviens plus ^^

Que pensez vous du site www.reussirmapaces.fr ?
Très utile pour découvrir qu’il n’y a pas une seule méthode pour réussir, et que faire des pauses n’est pas un crime !

10