Actuellement, dans quelle filière êtes-vous et en quelle année ?
Maïeutique 2ème année

Quelle fac, quelle année, quel numerus clausus ?
Nancy, 2010-2011 et 2011-2012, NC de 30 pour Nancy

Votre bac ? Votre spécialité ? Votre mention ?
S SVT spé physique-chimie mention bien

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?
Doublante

Quel(s) concours avez vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?
Médecine (NC à 308, classée 420) et maïeutique : 22

Votre niveau au lycée ? Etiez vous assidu ou dilettante ?
Assidue et attentive en cours, mais feignante quand il s’agissait de travailler à la maison

Lors de votre PACES, habitiez vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?
Chez mes parents

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?
20 min

Avez vous trouvé vos repères facilement à la fac ?
Ma première PACES, ça a été dur. Je sortais du lycée sans méthode de travail à proprement parler. J’ai passé toute ma première PACES à chercher une façon de travailler efficace avec comme seul évaluation mes résultats au concours. Le changement a été rude au début mais on finit par s’y faire. Et puis, le tutorat avait organisé une semaine de pré-rentrée et ça s’est avéré bien utile.

Avez vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?
J’avais pris quelque cours particulier avec une prof et amie en 4ième année de médecine pour commencer à formater mon cerveau, ça n’avait pas pour but de m’avancer sur le programme. Elle préférait que je me repose bien avant de débuter.

Pratiquiez vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?
Non, j’ai arrêté le sport dès ma première PACES.

Aviez vous des loisirs ? Des sorties ?
Oui, je jouais dans un orchestre où les répétitions étaient tous les jeudis soirs. J’ai arrêté en deuxième PACES parce que c’était beaucoup trop chronophage.
Au niveau des sorties, le premier mois de chaque semestre je m’accordais quelques sorties le samedi soir (pas les grosses soirées où on rentre à 4h du matin, celles-ci étaient réservées pour les post-exams). Aps ce mois-là, je me laissais uniquement 30 min tous les samedis soirs pour voir mes amis en coup de vent.

Aviez vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?
Oui, j’ai 3 médecins dans ma famille. Ca n’a pas changé grand chose si ce n’est que j’avais leur soutien moral à tout moment. C’est d’ailleurs chez eux que je m’isolais dans le fin fond de la normandie pour mes révisions pour ne pas être tentée à voir mes amis.

Combien d’heures de sommeil aviez vous par nuit ?
Cela dépendait de mon état d’anxiété. Hors révision, 6h/nuits en semaine et 9h/nuits en WE.

Combien d’heures travailliez vous par jour ?
En semaine, je travaillais 6-7h en plus des cours et 2 fois 2h de prépa par semaine en soirée.

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?(Soyez le plus précis)
Après mes cours, quand je rentrais, je les apprenais directement. Je surlignais les infos avec un code couleur, j’apprenais par coeur les mots-clés en les récitant à voix haute et en écrivant sur un brouillon. Ensuite, je relisais à voix haute. Mon but, c’était de voir le plus de fois mon cours. j’ai une mémoire très visuelle.

Avec les couleurs, je savais où retrouver les informations dans mon cerveau. Quand j’avais fini d’apprendre les cours du jours, je revoyais les cours de la veille. Le samedi, je rattrapais mon retard si besoin et je revoyais tous les cours de la semaine. Et le dimanche, je révisais une UE entière et faisait des QCMs.

Faisiez vous des fiches ? Si oui comment ?
J’en ai fait pour certaines matières. Surtout pour les cycles (Kreps, formation d’un AG etc…), et les formules à savoir absolument en physique et en maths.

Avez vous travaillé seul(e) ? En groupe ?
Il m’arrivait de travailler en groupe mais c’était trop facile d’être distraite alors même quand j’étais en groupe, je m’isolais.

Travailliez vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?
Lorsque j’avais cours le matin, je travaillais à la BU l’aprem. Quand j’avais cours l’après-midi, je travaillais le matin chez moi.

Etiez vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?
Ma première PACES, j’avais uniquement le tutorat. Ma deuxième PACES, uniquement une prépa privée. Ca dépend des personnes, si vous avez besoin d’un encadrement, la prépa sera parfaite pour vous.
Et ils sont strictes, ambiance lycée (si on était absent, ils appelaient nos parents, et vu que je vivais encore avec ma mère, j’avais pas intérêt !) mais rassurante. Si vous avez seulement besoin de QCM et de quelques conseils de temps à autres, inutile d’investir dans une prépa, le tutorat suffit.

Etiez vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?
Cela dépendait des matières, mais proportionnellement, j’ai été mieux classée au concours que pendant mes colles de prépa.

Aviez du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez vous ?
Au premier semestre, j’avais réussi à maitriser mon travail, si bien que mes révisions m’ont servie à réviser et non à apprendre mes cours. En revanche, au deuxième semestre, c’était plus délicat, je m’étais un peu laissée emportée et arrivée aux révisions, j’étais un peu prise au dépourvu.
Je me suis fait un planning de travail que je me suis obligée à respecter et au lieu de dormir 9h, je dormais 7h et tout est rentré dans l’ordre.

Quel était votre rythme de travail ?
Je m’efforçait de ne pas dépasser 2h pour apprendre 1h de cours. Parfois, ça allait plus vite et parfois c’était plus long. Ca dépendait de mon état d’esprit et du cours. Quand je dis « apprendre », je ne compte pas les révisions et les relectures. Pour moi, apprendre c’est la première vision.

Dans quel état d’esprit étiez vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?
J’étais plutôt altruiste mais pas avec tout le monde. J’avais mon petit groupe d’amis à qui ça ne me gênait pas de partager mes petits tuyaux, mes cours etc… Mais c’est tout. Ca reste quand même un concours et personne ne vous fera de cadeaux.

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?
Très stressée.

Quelle attitude aviez vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?
J’étais concentrée autant de temps que je le pouvais, en général, j’arrivais à tenir les heures de cours. Et puis pendant les inter-cours, je décompressais avec mes amis.

Comment preniez vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?
Papier.

Vous serviez vous des annales pour réviser ?
Oui, je trouvais ça indispensable. Et surtout très utile lorsque le prof recycle ses QCMs chaque année.

Comment était organisée votre journée ?
Matin debout 6h45 puis cours. Ensuite, je prenais bien le temps de manger (surtout quand si je mange au RU avec mes amis, ça change les idées). Ensuite, BU jusque 19h puis je rentre chez moi. Repas en speed, douche et je bossais de 21h jusque 23h-00h environ (parfois plus tard si j’avais pas fini un cours).

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?
La motivation, c’est l’unique moteur qui vous fera tenir. Un membre de ma famille qui est médecin m’a dit un jour : « continue de travailler parce que ce métier en vaut vraiment la peine ».J’ai gardé en tête cette phrase pendant mes deux PACES et c’est ce qui m’a permis de ne jamais baisser les bras.
Le tout, c’est d’être fort dans sa tête car c’est une pression psychologique assez intense.

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?
Ma motivation, ma hargne de réussir.

(Doublant uniquement) Qu’est ce qui a contribué selon vous, à votre redoublement ?Quels enseignements en avez-vous tiré pour in fine, réussir ?
Comme je l’ai dit plus haut, je ne savais pas vraiment comment fonctionner mon cerveau, je n’avais pas cette méthode de travail, et cette rigueur de travail. La prépa m’a apporté cette rigueur, et le temps, la méthode de travail.

Pour terminer, comment avez vous trouvé cette première année des études de santé ?
Quand on la vit, on se dit que c’est un enfer et effectivement, c’en est un. Mais finalement, quand on prend du recul, c’est quand même une belle leçon de vie, et je ne regrette pas d’être passée par là. Même si je conçois parfaitement que le concours tel quel n’est pas idéal pour sélectionner un futur professionnel de santé.

Que pensez vous du site www.reussirmapaces.fr ?
C’est une bonne idée pour les PACES (ils peuvent y trouver de la motivation et des réponses à leur question) et pour les futurs PACES qui peuvent se rendre compte de ce qu’ils sont susceptibles de vivre et de les en dissuader s’ils ne sont pas prêts.

3