Lucille A, en 2ème année de Paramédical à Toulouse nous parle de son parcours et du vécu de sa PACES

Quelle année était votre PACES, quel était son numerus clausus ?

2015 – 2016, médecine 82, kiné 26 – J’étais à Maraîchers, futur Maraichois n’hésite surtout pas à me poser toutes les questions qui te passent par la tête (Rangueillois et Purpanais on peut s’arranger aussi)

Votre bac, votre spécialité et votre mention ?

S SVT mention AB

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?

Doublant

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?

Uniquement médecine/kiné: 345ème en primant, 158ème en doublant -> 22ème en kiné 😀

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?

Je faisais le minimum vital, j’ai jamais vraiment bossé (d’où la grande claque à l’arrivée en paces)

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?

Je suis restée chez mon chat au domicile familial

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?

1 heure (voiture + métro), c’était vraiment pas pratique mais on s’habitue et puis c’est sympa de réviser dans le métro (enfin surtout aux heures de pointe)

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?

La pré-rentrée du tutorat m’a bien aidée pour faire connaissance avec l’amphi, les salles de TD et même une petite présentation des profs. N’hésitez pas à demander aux autres ou à votre tuteur perso pour tout ce qui est emploi du temps et groupes de TD, on a tous galéré la première semaine, il y a pas de honte. Le tableau d’affichage est aussi votre ami.

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?

Point du tout! Déjà car je ne les avais pas mais aussi pour profiter de mes dernières vacances avant cette aventure de l’extrême.

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?

Oui oui oui et re-oui! De la gymnastique, une à deux heures par semaine et j’allais aussi courir en primant, qu’en j’en pouvais vraiment plus. Ça me permettait de m’aérer et de muscler mon dos endolori par les fauteuils de l’amphi et de la BU ainsi que le port compulsif de poly, car oui la paces te fait sentir comme une petite mamie.
Je pense sincèrement que le sport en paces est possible et nécessaire même si j’avoue que je ne mettais pas les pieds à la salle en période d’examen.

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?

Plaît-il? J’avais pas entendu ces mots depuis belle lurette! Euh disons que je m’offrais des soirées de libre avec mon copain, genre avant les périodes de révisions histoire de souffler un peu mais dès que je lâchais mes cours la culpabilité dévorait mes entrailles. Donc à part quelques sorties ciné, deux ou trois repas de famille et le kébab d’après la colle du jeudi ma vie se résumait aux révisions. Ça donne envie hein?

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?

Que nenni!

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?

J’essayais de ne pas descendre en dessous de 7h de sommeil, sinon bonjour les siestes surprises à la BU, en amphi et même en TD. Quand tes yeux se ferment tout seul t’es loin d’être en état de bosser. Alors n’écoute pas tout ceux qui disent qu’ils ont travaillé toute la nuit et qu’ils comprennent pas pourquoi toi tu dors et que tu n’es pas accro au café, au moins toi t’es presque en forme.

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?

primant: les 4h de cours le matin + 6h de BU l’après-midi
doublant: 5h de BU le matin + 4h de cours l’après-midi + 2h le soir (en période de cours)
11h de BU (en période de révisions)

Bien-sûr je ne compte pas les pauses repas et les divers goûters :3

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?(Soyez le plus précis)

Je faisais beaucoup de fiches en primant, ça prenait un temps fou (car elles sont toutes jolies) mais un résumé ne permet pas d’apprendre tout un cours par cœur, ce qui est quand même primordial en cette douce année, donc je ne suis pas convaincue par cette technique.
En doublant j’ai fait beaucoup plus d’annales, je refaisais les TD plusieurs fois ainsi que les exos des polys du tutorat.

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?

Avec plein de codes couleurs. Comme précisé plus tôt c’était pas l’idéal. Après c’est important de connaitre votre type de mémoire privilégié (visuelle, auditive…).

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?

En primant seule. En doublant on était tout un groupe de joyeux farceurs (coin des doublants <3) et c’était vraiment plus agréable, la plupart était mieux classés que moi. On s’échangeait pas mal de cours et on faisait les annales en même temps, pour plus de challenge (le moindre amusement était bon à prendre en ces temps difficiles). Les heures de BU passaient beaucoup plus vite, c’était chouette. Si possible, trouvez-vous un pote qui amène des chocolatines et des œufs en chocolat :’)

Travailliez-vous à la bibliothèque  de votre université ou chez vous ?

BU FOREVER *cœur cœur*, j’étais réellement moins efficace chez moi et puis la bibliothèque est un véritable havre de paix. (Pour les Toulousains qui se demanderaient, j’étais à la BU de sciences en période de cours et à la BU du Capitole en période de révisions -> rien de mieux qu’un bon 9h-22h pour avoir de jolies cernes toutes bleues)

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?

Que les prépas aillent se rhabiller! Avec des tarifs aussi exorbitants je n’ai même pas envisagé cette option. Je me suis inscrite au tutorat le jour de l’inscription à la fac et j’y suis allée chaque semaine pendant ces deux années d’épouvante. Ils font un travail pile à la hauteur de nos attentes, ils sont hyper dévoués toujours disponibles, aussi bien niveau méthodo que pour des questions de cours, voire même un soutien moral.

De plus, ils financent des goûters pour les grandes occasions (de type concours blanc, qu’ils organisent seuls aussi). N’hésitez surtout pas à aller aux permanences où chaque tuteur de chaque matière est là pour t’expliquer tout ce qui te chagrine en cours. Tutorat Associatif Toulousain <3

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?

Boark boark boark, je suis arrivée dans le numérus clausus qu’au 2nd semestre de ma deuxième année… Les premières notes seront bien loin de ce que vous avez l’habitude d’avoir au lycée, surtout que chez nous chaque mauvaise réponse est sanctionnée par des points négatifs donc autant vous dire que la moyenne est très difficile à atteindre aux toutes premières colles.

Après le primant de base à tendance à avoir du retard dans l’apprentissage de ses cours et ne peut pas se permettre de réviser la colle, même si ce sont de très bons entraînements aussi bien pour remplir la feuille de coche (tssss) que pour réfléchir autrement sur des cours qu’on connaît mot pour mot sans forcément comprendre.

Et puis la correction (OBLIGATOIRE) permet de réviser ce qu’il te manque ou de mieux comprendre certains points. Il faut à tout prix éviter de se décourager, même si on se prend des cartouches et des classements au raz des pâquerettes.

Aviez-vous du retard dans vos cours ?  Si oui, comment le gériez-vous ?

Celui qui répond non ici mérite le bûcher. Le week-end peut être bien pratique pour reprendre les cours un peu longs ou difficiles qui demandent forte concentration. Après il faut gérer tous ses cours, savoir ceux qui sont maîtrisés ou non, et pour cela rien de mieux que de faire du QCM!

Quel était votre rythme de travail ?

en primant -> 8-12h cours, 13-18h BU et le soir ça dépendait de mon état et surtout de mon moral…
en doublant -> 8h30-13h45 BU, petit sandwich en amphi, 14-18h cours, 18-19h BU, 20-22h travail à la maison en fonction du taux de fatigue

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?

J’ai toujours eu dans l’esprit de réussir cette première année mais sans esprit concours débile. Je reste persuadée que c’est la solidarité qui m’a permis d’arriver au bout de cette aventure et si un pote avait besoin de mes cours, je lui donnais sans aucune amertume. On a tous des points forts différents et c’est en s’entraidant que les points obscurs disparaissent.

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?

Stressée de base, j’ai découvert le stress sous ses multiples facettes… Surtout soyez bien entourés et aérez vous quand rien ne va plus, ça ne portera pas préjudice à vos études, bien au contraire! (c’est plus facile à dire qu’à faire, je sais bien…)

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?

Au taquet! Surtout en primant, j’étais la paces clichée avec le dictaphone étou étou. En doublant j’avoue que quelques avions en papier ont pu me déconcentrer…

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?

Rien de mieux qu’un bon tas de feuilles et un mont de bic. Au moins pas de problème de batterie ou de sauvegarde mal menée et puis je bosse mieux quand je peut griffonner sur mes cours, entourer une bonne quinzaine de fois le mot que j’oublie à chaque fois. Par contre j’ai fait une belle overdose de Stabilo, faîtes attention à ça les enfants.

Oui j’avoue j’ai un peu triché pour l’anatomie, j’ai retapé tous les cours à l’ordi mais ils étaient magnifiques avec des photos et tout, rien de mieux qu’un atelier art plastique pour apprendre cette matière merveilleuse.

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?

C’était même un mode de vie! Elles permettent de te tester en conditions d’examen, d’imaginer ta note et puis surtout certaines questions sont vraiment similaires d’années en années si vous voyez ce que je veux dire 😉
Si vous savez pas quoi faire vous pouvez commencer à les télécharger avec les réponses, comme ça en période de révisions vous serez chauds patates! (pas avant, c’est trop déprimant et puis on a pas fait tout le programme, dans ces périodes là les QCM du tutorat sont classés par chapitre dans les poly)

Comment était organisée votre journée ?

– 6h30: réveil tout en fraîcheur, gros petit dej obligatoire pour tenir toute cette folle nouvelle journée
– 7h20: départ pour la fac avec ma petite auto, 7h50 bienvenue dans le métro
– 8h29: on fait la queue pour l’ouverture de la BU, pire qu’un premier jour de soldes chez Séphora
– 8h30: DÉLIVRANCE, entrée dans le temple, direction coin silence
– 8h31: schéma mental de la montagne de travail qui m’attend
– 12h00: « oh la jolie petite mouche sur le poly »
– 13h45: direction l’amphi à 7 min de la BU, « groaaar » gronde l’estomac, « nomnomnom » fait la bouche
– 14h00: BONJOUUUUUUR! on accueille le professeur comme il se doit
– 18h00: on sort, exténués, tatage général pour retourner à la BU ou non
– 19h00: l’heure fatidique du retour à la campagne
– 20h00: on mange et on s’y remet de plus belle, jusqu’à ce que le marchand de sable détruise mes cornées.
(et les jolis rêves de cours :3)

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?

GARDEZ LE MORAL!!!
Je vais vous dire ce que j’aurais aimé que l’on me dise il y a deux ans.
La paces c’est dur, blablabla, je connais la cousine du frère du voisin de l’oncle Albert qui a raté sa première année de médecine parce que c’est dur (vous allez y avoir droit tout le temps). Mais pourquoi est-ce dur bon-sang-de-bois? Car ce sont des études sataniques, qui vont s’attaquer à la moindre petite faille dans votre moral d’acier pour y enfoncer un gouffre de manque de confiance en soi, voire de gros doute sur votre vocation. Comme un rapace qui attendrait votre décomposition pour déguster vos viscères. Vous allez dire adieu à tout ce que vous aimez pour n’avoir en retour que des notes exécrables et des classements ridicules.

Ce sera dur parce que vous n’y croirez plus. Ce sera dur parce que vos objectifs seront de plus en plus flous, de plus en plus lointains. Ce sera dur parce que la plupart des autres étudiants seront au-dessus de vous. Ce sera dur quand l’hiver sera glacial et qu’à la BU ils auront un problème de chauffage. Ce sera dur quand les premiers résultats du concours tomberont et que vous sentirez fort le redoublement, dès le mois de novembre.

Ce sera dur quand les profs vous parleront de réorientation, de changement de filière alors que vous rêvez de ces études depuis vos premiers mots. Ce sera dur MORALEMENT. Les cours en eux-même n’ont rien de sorcier, si t’étais à l’aise au lycée, tu le seras aussi pour tout ce qui est compréhension. La quantité de travail peut faire peur au début mais avec l’entraînement tu t’en rends même plus compte.

Surtout gardez en tête votre objectif, gardez le moral même si le monde s’écroule autour de vous et écoutez votre corps! C’est votre outil de travail, s’il en peut plus, vous en pouvez plus non plus. Apprenez à écouter la faim, la fatigue et même le désespoir. Parlez de votre ressenti, faîtes des pauses, du sport, mangez du chocolat, faîtes des câlins à des pandas, n’importe quoi qui peut vous soulagez!

J’espère que je vous ai pas trop déprimés mais je pense qu’il est important de savoir dans quoi on se lance et cette année n’est clairement pas anodine sur le psychique, la confiance en soi et même la santé générale.

Après rien est impossible, si c’est vraiment ce que vous voulez, si ça vous fait pas peur et que vous voulez tester votre résistance, lancez-vous! Vous en sortirez que plus fort, avec ou sans concours, si certain l’ont fait pourquoi pas vous.

Licorne & Lama

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?

J’allais dire la vocation mais c’est vrai que c’est difficile d’y penser quand on est au fond du trou. Je vais dire le soutien, aussi bien des autres étudiants qui vivaient le même calvaire que mon entourage qui m’envoyait des colis de bonbons et de mots d’encouragements. Ne vous lancez pas dans cette dure quête en aventurier solitaire.

(Doublant uniquement) Qu’est ce qui a contribué selon vous, à votre redoublement ? Quels enseignements en avez-vous tiré pour in fine, réussir ?

Les mauvaises méthodes de travail! Bannir les fiches et faire beaucoup plus d’annales, refaire les TD le plus de fois possible! Aussi ne pas relâcher le rythme de travail, même si on sait que l’on va redoubler. J’ai un peu lâché en primant et je le regrette affreusement car aucun travail est inutile.

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?

Dans le même esprit qu’un détraqueur qui aspirerait toute trace de souvenir heureux. Mais en échange j’ai eu une place en école de kiné et réaliser ses rêves ça n’a pas de prix 🙂

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?

J’y ai passé pas mal de temps en terminale puis au cours de ma première paces. Ce site apporte des réponses aux questions que l’on se pose vraiment et on a l’espoir de le remplir un jour, c’est chose faite! \o/

20