Actuellement, dans quelle filière êtes-vous et en quelle année ?
Médecine 2ème année

Quelle fac, quelle année, quel numerus clausus ?
Lyon Sud, 2015-2016, 138 pour uniquement médecine, 339 au total

Votre bac ? Votre spécialité ? Votre mention ?
Bac S spé SVT mention très bien

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?
Primante

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?
Médecine uniquement, 131/869

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?
Bonne élève sans forcer, je ne travaillais pas tous les jours

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?
Chez mes parents

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?
10 minutes en scooter

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?
J’étais avec une bande de bons amis du lycée et nous avions deux amphis exclusivement réservés aux PACES, j’ai donc vite pris mes marques. J’ai été surprise du rythme bien plus soutenu qu’au lycée et de la taille des amphis (700 places chacun), qui peuvent vite devenir bruyants quand les carrés s’y mettent mais on s’y adapte.

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?
J’ai profité à fond de mes vacances et je n’ai pas travaillé les cours de PACES pendant l’été (j’ai seulement lu les livres pour la SSH). J’ai pris le parti de ne pas me fatiguer avant de commencer car je savais d’avance que cette année allait être suffisamment longue et éprouvante pour ne pas empiéter sur mes vacances.

J’ai participé à la pré-rentrée du tutorat (j’ai pris très peur à la vue de la quantité d’information en 2h de cours) ce qui m’a permis de connaître déjà les amphis et d’avoir une idée de ce qui m’attendait. Je pense qu’une pré-rentrée peut permettre d’appréhender la rentrée à proprement dite mais qu’il ne faut pas qu’elle soit trop intense (j’avais 4h de cours par jour) ni trop longue (elle a duré 4-5 jours).

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?
Au premier semestre je ne faisais pas de sport mais j’ai commencé à aller nager une fois par semaine pendant les vacances de noël et j’ai continué à ce rythme pendant le 2° semestre.

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?
Je me prenais une soirée par semaine (le vendredi ou samedi) où j’arrêtais de bosser plus tôt pour aller soit dormir chez mon copain soit manger avec des amis. Je pense que c’est important de s’écouter et de prendre une pause quand c’est nécessaire.
Par contre j’ai arrêté mes activités cette année (la danse et la musique)

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?
Ma soeur était en 2° année de médecine à Paris (elle a fait une passerelle donc elle n’a pas fait de P1) mais sinon non personne.

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?
8h30 au minimum et je n’hésitais pas à me coucher très tôt les jours où j’en avais besoin.

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?
J’avais de 4 à 8h de cours par jour et je bossais le reste du temps en commençant à 7h30 et en finissant à 21h30. Un total d’une dizaine d’heures cumulées en comptant les heures de cours.

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?(Soyez le plus précis)
Le premier semestre et le deuxième sont très différent.
Au S1 : pas mal d’exercices et de réflexion, moins de par coeur.
Au S2 : uniquement du par coeur.

J’avais un grand tableau blanc effaçable sur lequel je faisais mes calculs et des grands schémas.
Sinon pour le par coeur je récitais tout à voix haute, pour apprendre je lisais plusieurs fois mon cours à haute voix et je vérifiais que je le connaissais en récitant sans le cours.

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?
Je ne faisais pas vraiment de fiches mais quelques schémas de synthèse (pour le métabolisme notamment, ou l’embryo), ou encore des tableaux récapitulatifs (que je trouve plus clairs).

Pour certains éléments que je n’arrivais pas à retenir je faisais des post-it que j’affichais au dessus de mon bureau.

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?
Je bossais seule parce que comme je récitais tout à haute voix il était impossible d’avoir qui que ce soit dans la même pièce sans le déranger.

Travailliez-vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?
Chez moi pour les mêmes raisons que précédemment. J’ai essayé de travailler à la BU sans succès car je me laissais facilement déconcentrer en étant avec d’autres gens.

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?
Tutorat uniquement. Je n’ai pas pris de boîte à colle car je pensais pouvoir m’en sortir sans (le tutorat de Lyon Sud est vraiment bien) et j’étais plutôt réticente à faire payer une fortune à mes parents. Après c’est un avis très personnel et certaines sont une véritable aide en soulageant la charge de travail mais ce n’est pas un passage obligatoire pour réussir.

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?
Ca dépendait j’étais toujours dans le 1er tiers je dirai mais c’est les semaines de révisions qui font vraiment la différence (j’ai gagné aux deux semestres près de 200 places entre le concours blanc et le vrai concours).

Aviez-vous du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez-vous ?
Au S1 j’étais à jour mais au S2 j’avais pas mal de retard surtout en SSH (UE7), que j’ai pu rattraper en partie pendant les vacances (j’ai eu une semaine de vacances en février et une autre semaine en mars) et au début des révisions.

Quel était votre rythme de travail ?
Soutenu, comme pour tout le monde. Mais avec le recul le second semestre est vraiment plus dur et plus long que le premier, le tout est de toujours garder son objectif en vue et de s’octroyer des journées de repos quand c’est nécessaire (j’ai pris une journée complète de repos au premier semestre et 3 au deuxième, toujours quand j’étais incapable de travailler à cause de la fatigue nerveuse).

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?
J’étais altruiste avec mes amis proches, avec qui on a fait des échanges de cours, des partages de prises de notes … mais je gardais à l’esprit que les autres étaient « contre moi », sans jamais tomber dans le mauvais esprit.
Je ne suis pas beaucoup entrée en contact avec d’autres personnes en fait, j’avais les personnes avec qui j’étais toujours en cours et après je rentrais travailler chez moi donc je n’ai pas rencontré d’autres gens. Savoir que c’est un concours m’a permis de continuer à travailler quand j’étais pas forcément au top, en me disant que ce temps que je perdais permettait aux autres de prendre de l’avance.

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?
Je suis de nature sensible et émotive et cette année a été par moments très dure pour moi. J’avais tendance à me mettre la pression toute seule et à culpabiliser à chaque pause plus longue que ce que j’aurais du prendre. Il a été dur de prendre des journées complètes sans travailler sans culpabiliser et en me reposant vraiment.
Le soutien de mes parents a été dans ces moments primordiale, c’est souvent eux qui m’ont aidée à prendre des moments de pause en culpabilisant le moins possible/

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?
J’essayais de suivre les cours au maximum parce que je savais d’expérience que de suivre en cours permet d’alléger considérablement la charge de travail. Et puis les profs donnent des détails et des indices sur ce qui peut tomber.
C’est pas toujours facile de rester concentrée avec la fatigue et le rythme soutenu des cours.

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?
Le tutorat fournissait des polys sur lesquels je prenais mes cours en modifiant en fonction des nouveautés/indications du prof (donc à la main sur des textes imprimés).
Pour la SSH j’ai commencé par prendre à la main puis j’ai switché et pris à l’ordi (ça nous a permis de prendre les cours à 4 et d’avoir des cours les plus complets possibles en mettant en commun).

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?
J’ai fonctionné pareil pour les deux semestres : au cours du semestre je m’entraînais sur les colles du tutorat (une par semaine + celles de l’année précédente) et je faisais autant d’annales que possible pendant les révisions (2 semaines au S1 et 4 au S2), au minimum une par jour.
Les annales sont primordiales puisqu’elles permettent de voir le type de questions qui tombent et de s’entraîner sur des QCM du prof (puisque les QCM des colles sont inventés par les tuteurs et diffèrent donc de celles du prof).

Comment était organisée votre journée ?
Au premier semestre j’avais 4h de cours par jour (14h-18h) je travaillais à peu près 4h30-5h le matin (7h30 ou 8h-12h30) et en rentrant des cours je bossais un peu moins de 3h. Ca fait un total de 4h de cours + environ 7h30 de travail perso.

Au deuxième semestre j’avais cours de manière variable soit 4h, soit 6h soit 8h par jour, j’avais donc moins de temps pour mon travail perso j’étais à 3h le matin et 3 le soir je crois (je n’ai plus tout en mémoire).

Pendant les révisions je bossais de 7h30-8h à 21h30 avec une heure de pause le midi, 1/2h pour le repas du soir et une pause de 1/4 d’heure par demi-journée. Donc une dizaine d’heures par jour.

7h00 : lever
7h30/8h-12h30 : boulot
12h30-13h30 : repas
14h-18h : fac
18h30-19h30 : boulot
19h30-20h : repas
20h-22h : boulot

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?
Gardez toujours en vue l’objectif final, même si c’est dur. Soyez bien entouré et sachez prendre des pauses quand c’est nécessaire.
Il n’est pas nécessaire de vous épuiser en bossant jusqu’à 1h du mat ou en vous levant à 5h, la PACES c’est un marathon et c’est votre capacité à tenir sur la longueur qui vous permettra de vous démarquer.
La P1 c’est dur, on se découvre des capacités qu’on ne soupçonnait pas, et on en sort fier de nous, ne renoncez pas, accrochez vous ça en vaut le coup.

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?
J’avais des capacités d’apprentissage et un entourage qui croyait en moi et me remotivait à chaque coup de blues.
Médecine c’était mon rêve, la P1 c’est un passage obligatoire, je savais que j’allais en chier mais j’ai jamais lâché. Je voulais passer bizuth sans boîte à colles, je le voulais plus que tout et je m’en suis donné les moyens.

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?
C’est une année difficile, on n’a pas de vie, chaque jour est consacré au boulot, quand tu fais une grasse mat c’est jusqu’à 7h30-8h. C’est un monde à part, où t’apprends des choses sur toi, sur tes capacités. C’est un mauvais moment à passer mais après vous serez vraiment fier de vous.
J’ai vraiment douillé, par moments je me disais que j’y arriverais jamais, que c’était trop dur, mais je continuais de bosser.

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?
Je ne l’ai pas beaucoup consulté pendant cette année mais j’avais lu pleins de FAQ et de témoignages avant la P1 pour voir ce qui m’attendait et ça m’a bien aidée.

13