Actuellement, dans quelle filière êtes-vous et en quelle année ?
Maïeutique 2ème année

Quelle fac, quelle année, quel numerus clausus ?
faculté de médecine de Clermont-Ferrand, année 2015-2016, numérus clausus: 30 en maïeutique

Votre bac ? Votre spécialité ? Votre mention ?
bac S-SVT spécialité physique-chimie avec mention bien

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?
primante

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?
j’ai passé les concours de médecine et de maïeutique (même si, seul le concours de maïeutique avait de l’importance pour moi), classée 284° en médecine (196 admis) et 11° en maïeutique (30 admis)

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?
niveau moyen au lycée avec une moyenne d’environ 12-13, mais assez assidue et travailleuse

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?
lors de la PACES j’étais en « colocation » avec mon grand frère qui étudiait en 4° année de médecine, nous habitions dans un appartement à proximité de la faculté

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?
environ 7 minutes à pied, c’était important d’être proche de la fac pour que les trajets ne soient pas une perte de temps

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?
Oui assez facilement, deux de mes amies sont allées dans la même fac donc c’était assez rassurant au début de côtoyer des personnes que je connaissais déjà.
De plus, mon grand frère ayant eut sa PACES dans cette fac, ce n’était pas un univers qui m’étais totalement inconnu.
En ce qui concerne la fac en elle-même, sa grandeur me faisait un peu peur au départ car c’était très différent de mon petit lycée mais finalement on s’y retrouve très vite !

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?
Je n’ai absolument pas travaillé au mois de juillet ni lors des quinze premiers jours du mois d’aout. On me répétait de profiter au maximum de mes vacances sans penser à la rentrée pour faire le plein d’énergie avant cette année difficile.

C’est donc ce que j’ai fais et je ne le regrette pas du tout car avec du recul, je pense que se lancer dans l’apprentissage des cours dès l’été sans avoir encore acquis une bonne méthode et un bon rythme de travail est inutile ou du moins peu productif.

Cependant j’ai quand même travaillé un peu les quinze derniers jours d’aout puisque j’ai participé au stage de prérentrée organisé par le tutorat de ma fac.

Même si les tuteurs n’ont pas pu aborder énormément de choses, on a eut les cours du début d’année ce qui m’a permis de trouver une méthode de travail et un rythme pour l’apprentissage. Les tuteurs nous ont donné beaucoup de conseils et nous ont mis en confiance.

Ce stage m’a énormément apporté c’est pourquoi je le conseille aux primants ! Il m’a permis de me mettre dans le bain de cette nouvelle vie d’étudiante et de prendre un petit peu d’avance pour ne pas être submergée et en retard dès les premiers cours.

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?
Avant la PACES, je pratiquais le judo depuis une quinzaine d’année et je m’entrainais 3 fois par semaine, avec en plus des compétitions certains week-ends.
Je voulais donc garder une petite activité physique pendant mon année de PACES pour ne pas perdre tous mes acquis et rester en forme mais… finalement je n’ai pratiquement pas bougé de l’année si ce n’est 3 ou 4 sorties de course à pied.

Je n’avais pas vraiment la volonté de faire du sport et je ne prenais pas le temps d’en faire par peur de prendre du retard ou de faire autre chose que de travailler.

Je conseillerais quand même de garder une petite activité physique pour se changer les idées et mettre entre parenthèses les cours.

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?
Je n’avais pas vraiment de loisirs et je sortais assez peu. Je ne m’autorisais pas trop les sorties encore une fois par peur de prendre du retard.

Durant l’année j’ai fais une sortie entres amies, une virée shopping et un repas en famille le jour de Noël. Ça peut paraître très peu car certains ont besoins de sortir pour se vider la tête, mais finalement je ne regrette pas puisque ça m’a permis d’avoir mon année !

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?
Parallèlement à ma PACES, mon grand frère étudiait en 4ème année de médecine, mais excepté mon frère aucun membre de ma famille ne travail dans le milieu médical.

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?
En période de cours, je m’accordais environ 7 à 8h de sommeil par nuit : je me couchais vers 23h et me levais à 6h30. Les week-ends et en période de révisions, je me levais à 7h30 et donc je dormais 1h de plus. J’essayais de me laisser au moins 6h de sommeil car quand je dormais très peu, je n’étais pas du tout efficace dans l’apprentissage le lendemain.

Si certains soirs je n’arrivais plus à réviser à cause de la fatigue, je préférais donc aller dormir pour être plus efficace le lendemain, plutôt que de lire mes cours sans les retenir et en plus être trop fatigué pour réviser les jours suivants.

Je pense que le sommeil est primordial en PACES, il ne faut surtout pas le négliger car on n’arrive à rien si l’on est trop fatigué !

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?
En période de cours, je travaillais environ 7h à 8h par jour, sans compter les 4h de cours du matin. Les cours se déroulaient de 8h jusqu’à 12h, je travaillais donc de 13h jusqu’à 19h (avec une petite pause goûter !! 😀 ) puis de 20h jusqu’à 21-22h.

Les week-ends et pendant les révisions, j’avais le même rythme de travail mais je révisais également de 8h à 12h (à la place des cours) ce qui faisait environ 11 à 12h de travail par jour.

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?(Soyez le plus précis)
Je reprenais les cours du matin l’après-midi même. Je relisais une première fois mon cours en surlignant le plan et les mots/phrases importants pour les mettre en évidence.

Une fois cette première lecture faite, je réécrivais le plan du cours sur une petite fiche de révision pour que ce soit clair et que je ne me perde pas. Ensuite je lisais et relisait mon cours à voix haute par petits paragraphe. Une fois fini, je faisais une ou deux lectures de l’ensemble du cours pour me le remettre entièrement en tête.

Lorsque je n’arrivais pas à apprendre un cours, j’essayais de l’écrire plusieurs fois ou au moins les phrases importantes à retenir. Je faisais aussi des dessins rapides au brouillon ce qui me permettais d’associer une image à une phrase ou à un paragraphe.

Au deuxième semestre, je collais pleins de petits pos-It sur mes cours et y notais les mots ou chiffres à retenir absolument, ainsi que les pièges qui tombent souvent dans les QCM.

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?
Je faisais des fiches uniquement pour y noter les plans des cours. A la fin de chaque chapitre, je réécrivais le plan sur une fiche de révision pour que le cours soit plus clair et organisé.

J’avais donc une fiche de révision par chapitre. C’est une méthode qui m’a énormément apportée surtout pour les cours très denses et longs où l’on se perd vite !

J’ai aussi fais quelques fiches pour les cours où il faut apprendre par cœur des formules où des définitions comme en chimie générale ou en physique.

Je ne faisais pas de fiches dans les autres matières car c’est difficile de synthétiser lorsqu’il faut connaître tous les détails du cours.

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?
J’assistais aux cours avec une ou deux amies, mais j’apprenais et révisais seule dans mon appartement pour ne pas être trop distraite.

Travailliez-vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?
Je suis allée une seule fois à la BU mais je n’ai pas du tout réussit à travailler car j’ai trouvé l’ambiance tellement silencieuse que c’était un silence pesant…

J’avais l’impression que le moindre bruit dérangeais tout le monde, ça me perturbais beaucoup trop pour que je puisse réviser. Je travaillais donc toujours chez moi, dans mon appartement, je m’y sentais plus à l’aise et l’ambiance y est moins stricte que dans les BU.

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?
J’étais au tutorat de ma fac et je ne le regrette pas du tout ! J’ai choisi le tutorat car c’est gratuit et ensuite parce qu’il est vraiment performant à Clermont-Ferrand.

La grande majorité des tuteurs étaient très motivés, l’organisation est top, et comme nous étions très nombreux au tutorat les classements des colles étaient bien représentatifs du concours.
De plus, le concours blanc organisé par le tutorat permet réellement de se préparer dans les conditions du concours.

Je recommanderais donc le tutorat pour les étudiants qui souhaitent aller à la fac de Clermont-Ferrand, même si c’est un choix qui appartient à chacun.

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?
Que ce soit aux colles ou aux concours blancs, j‘étais classée comme lors du concours final environ donc c’était plutôt bien.

Aviez-vous du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez-vous ?
Je n’avais pas de retard ou presque, je me forçais vraiment à éviter d’en prendre car l’un de nos tuteurs nous avait expliqué que l’accumulation du retard dans les cours serait notre pire ennemie en PACES.

Il avait raison puisque le retard est très difficile à rattraper par manque de temps… j’essayais de le rattraper dès que l’on avait une annulation de cours, mais globalement je n’en avais pas beaucoup et heureusement.

Quel était votre rythme de travail ?
Comme je l’ai expliqué, j’allais en cours le matin de 8h à 12h. Je commençais à reprendre et apprendre mes cours vers 13h et ce jusqu’à 19h, puis de 20h à 21-22h en fonction de la fatigue et de la motivation.
Je m’obligeais à apprendre tous les cours du matin l’après-midi même, et je revoyais tous les cours de la semaine durant les week-ends.

Les colles du tutorat avaient lieu 3 soirs par semaines de 19h à 22h, elles m’étaient vraiment très utiles pour m’exercer aux QCM, fixer les connaissances et repérer les pièges fréquents.

En période de révisions, je revoyais les cours les plus denses (histologie, embryologie, biologie cellulaire…) le matin car c’est à ce moment là de la journée que j’étais le plus efficace et le moins fatiguée.

En début d’après-midi je révisais les cours que je n’aimais pas trop (biochimie, UE6…) et je finissais l’après-midi sur des QCM en UE4 et UE3 surtout. Le soir je faisais simplement des relectures.

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?
Je dirais soit aucun des deux, soit un peu des deux. Je pense que c’est surtout la motivation et l’envie de réussir qui me poussaient à me surpasser moi-même et non pas à surpasser les autres.

Je ne m’occupais donc pas trop de ce qu’il se passait autour de moi, j’essayais surtout de me fixer des objectifs en me donnant au maximum pour les atteindre.

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?
Je suis clairement de nature stressée, mais finalement en PACES même si je ne peux pas dire que j’étais vraiment détendue, je ne me suis pas trop mise la pression.

Je me sentais même mieux en PACES car je savais que je travaillais vraiment pour moi sans que l’on me dise ce que je devais faire, contrairement au lycée où j’avais plutôt l’impression d’être dans l’obligation de travailler, et de le faire non pas pour moi mais surtout pour les profs qui avaient tendance à nous mettre pas mal de pression.

En plus comme j’étais primante, je savais que même si ça ne marchait pas cette année, j’aurais une nouvelle chance l’année d’après, j’avais donc ce stresse en moins.

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?
La plupart du temps j’étais assez concentrée, surtout dans les cours importants. Mais parfois je me dispersais un peu quand le cours n’était pas intéressant, trop long, où que j’étais trop fatiguée pour suivre.

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?
Je prenais la majorité de mes cours sur ordinateur et certains sur papier (la chimie générale, la chimie organique, l’UE3 et l’UE4) car avec toutes les formules je n’arrivais pas à prendre le cours assez rapidement sur ordinateur.

J’enregistrais aussi tous les cours avec un dictaphone et lorsque le prof parlait trop vite et que je n’arrivais plus à suivre, je notais sur mon cours le temps qu’indiquait le dictaphone pour retrouver rapidement ce passage et le reprendre sur mon cours.

C’était plus simple de prendre les cours sur l’ordinateur notamment pour faire des rajouts ou une bonne mise en page.

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?
Pendant la dernière semaine des mois de révisions, je faisais presque uniquement des annales. Je pense que c’est vraiment très important pour s’entraîner sur des QCM de même type que celui du concours.

De plus les annales permettent de comprendre ce que chaque professeur attend de nous mais aussi de repérer les pièges et les questions qui reviennent souvent.

Comment était organisée votre journée ?
Je me levais le matin vers 6h30 pour être à la fac à 7h00 et les cours commençant à 7h45, je profitais de ce laps de temps pour relire quelques cours ou refaire une colle du tutorat.

Les cours se déroulaient de 7h45 jusqu’à 11h45. En fin de matinée, je rentrais chez moi pour manger et faire une pause jusqu’à 13h.

L’après-midi je reprenais et apprenais donc tous les cours du matin jusqu’à 19h. Je me laissais une pause pour souffler un peu et manger de 19h à 20h, puis je relisais quelques cours jusqu’à 21-22h.

Le lundi, mercredi et jeudi j’allais à la fac pour les colles du tutorat de 19h à 22h, je mangeais donc soit un peu avant soit en rentrant chez moi le soir. Je me couchais le soir vers 23h environ.

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?
D’abord je pense qu’il est vraiment très important de bien dormir. Si au lycée on peut se coucher à n’importe quelle heure sans que ça ne pose de problèmes, il est indispensable d’avoir un bon rythme en PACES car le manque de sommeil ne se rattrape jamais totalement, et la fatigue est un gros inconvénient pour suivre et réviser.

Ajoutez à ça une bonne hygiène de vie (du moins pas trop mauvaise) en ce qui concerne l’alimentation, car plus vous serez en forme physiquement, mieux vous le serez mentalement.

Ensuite je conseillerais d’avoir une bonne méthode de travail et de la garder durant toute l’année si elle est efficace. Essayez d’avoir un bon rythme et une bonne organisation dans vos cours. Surtout évitez de vous laisser submerger par les cours en retard car c’est très difficile à rattraper.

Je conseillerais aussi de rester motivé au maximum en évitant de se dire « c’est impossible, je n’y arriverais jamais » car le moral a beaucoup d’importance en PACES et peut se répercuter sur le travail.

Il ne faut surtout pas baisser les bras, si vous n’en pouvez plus où si vous ne vous sentez pas bien, faite une pause pour vous changer les idées et repartez motivé pour la suite !

Il est aussi très important de ne pas se couper du monde extérieur pour garder le moral, n’hésitez pas à passez un peu de temps avec votre famille, vous détendre en allant au cinéma ou en allant faire un peu de sport.

En ce qui concerne le travail en lui-même, essayez de bien aller en cours car c’est beaucoup plus simple d’apprendre lorsque l’on a bien suivi le cours.

Pensez aussi à bien vous aider des annales, c’est vraiment un excellent entraînement avant le concours, les annales sont indispensables pour se rendre compte de se que les profs attendent des élèves.

Un point qui est également très important c’est de ne pas lâcher les matières que vous n’aimez pas ou que les gens n’aiment pas travailler car c’est souvent sur ces matières là que la différence se fait.

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?
Je dirais que ce qui m’a beaucoup aidé ce sont la motivation et l’envie de réussir. J’essayais de me dire que tout ce travail serait récompensé par un métier que j’aimerais vraiment.

Même lorsqu’il y avait des jours difficiles à cause de la fatigue et de l’accumulation des cours, il fallait se relever, se remettre en question pour faire mieux. La volonté de réussir est vraiment importante pour y arriver.

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?
La PACES est une année très longue et très éprouvante physiquement comme mentalement. Excepté quatre jours de « vacances » après le concours du mois de janvier, il n’y a jamais de pause dans l’année puisque les week-ends et les jours fériés sont des jours comme les autres où il faut autant travailler, voir plus pour rattraper le retard.

Malgré tout c’est une année très enrichissante puisque finalement la PACES n’est que bénéfice, même s’il n’y a pas la réussite espérée la fin, c’est une année permettant d’apprendre à travailler, de se donner au maximum et surtout d’acquérir énormément d’expérience et de maturité, que ce soit dans le milieu du travail ou dans la vie quotidienne.

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?
Avant de faire ma rentrer en PACES, j’ai lu beaucoup de témoignages sur ce site pour me rassurer et m’imprégner un peu de l’univers PACES.
Quelques fois durant l’année, lorsque j’avais une petite baisse de moral, je venais aussi y faire un tour pour me remotiver.

C’est vraiment un super site qui m’a été très utile, c’est pourquoi je suis très contente de pouvoir y laisser un témoignage à mon tour, en espérant que cela puisse aider un maximum de personnes !

19