Actuellement, dans quelle filière êtes-vous et en quelle année ?
Médecine 2ème année

Quelle fac, quelle année, quel numerus clausus ?
Lille2, année 2013-2014, numerus clausus : 448

Votre bac ? Votre spécialité ? Votre mention ?
Baccalauréat S, Spé SVT, mention TB

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?
Primant

Quel(s) concours avez vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?
Reçu en Médecine (247eme) et en Dentaire (89eme)

Votre niveau au lycée ? Etiez vous assidu ou dilettante ?
Sérieux en cours

Lors de votre PACES, habitiez vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?
Colocation

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?
entre 20 et 30 minutes

Avez vous trouvé vos repères facilement à la fac ?
Les deux premiers jours furent réellement une épreuves car il a fallu m’adapter à mes nouveaux lieux d’études et de travail (la Fac et un logement à Lille, vraie coupure, car je n’étais pas de la métropole), mais au bout d’une semaine et des décisions radicales concernant ma méthode de travail (pas de binôme) m’ont suffit pour prendre mes marques et me motiver

Avez vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?
Non, aucun feuilletage de cours ni de stage de pré-rentrée, même si je conseil de prendre une prépa (j’y reviendrai), je n’y attribue pas beaucoup d’utilité

Pratiquiez vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?
Je me forçais à courir (ou marcher) 30 minutes par jours

Aviez vous des loisirs ? Des sorties ?
Un aspect de ma méthode consistait à m’autoriser des pauses assez conséquentes entre mes périodes de travail, 1h à 1h30 où je pouvais pratiquer de la guitare ou de la batterie, regarder une série …
Quelques séances de cinéma certains week-end, et la Revue (un incontournable), à part ça aucune vraie sortie pendant l’année.

Aviez vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?
Pas du tout !

Combien d’heures de sommeil aviez vous par nuit ?
Mon temps de sommeil était très variable, de imprudemment important au début du semestre (10h) à rare à l’approche des examen (6h), mais je conseille une moyenne de 8h, qui est un bon compromis entre un repos raisonnable et la possibilité d’un travail acharné.

Combien d’heures travailliez vous par jour ?
Hors période d’examen, entre 8h et 10h de travail et plutôt 12h à 14h en tant de révisions.

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?(Soyez le plus précis)
J’ai rapidement fait le choix de ne pas prendre de binôme, parce qu’il était pour moi insupportable et inenvisageable de ne pas travailler les cours le jour même, et de ne prendre en note d’une partie (voire une moitié) du cours. De plus il est plus confortable d’apprendre avec sa propre écriture.

D’ailleurs pour la plupart des UE, mis à part la SH où il préférable d’avoir le cours dactylographié, je conseille de prendre le cours à la main, notamment en anatomie, et de ré-écouter au dictaphone pour les compléter (notez l’heure où votre attention a baissé au crayon gris … )

Enfin, il est crucial de faire, re-faire, re-re-re-re…faire les QCMs des années précédentes, du tutorat, des concours blancs et conférences des prépas, les récupérer et échanger avec des amis… (ne pas travailler en binôme ne veut pas dire obligatoirement s’isoler d’un groupe d’étude !)

Faisiez vous des fiches ? Si oui comment ?
Non ! je ne vois pas trop l’utilité de condenser un cours sur une fiche alors qu’en PACES on passe son temps à revoir les cours entiers …
Par contre retapissez vos murs et miroir (pas très utile de toute façon en paces ! ) de post-it avec les formules de biophy, de chimie, les mots clefs de SH, noms de protéines en biocell … vous aurez le nez dessus le matin en vous levant, en vous brossant les dents, pendant vos pauses, etc… et ce sera bien plus utile qu’un classeur de fiches bristol qui deviendra épais comme un dictionnaire au bout d’un mois !

Avez vous travaillé seul(e) ? En groupe ?
Même si ce n’est pas ce que je recommande, j’ai passé mon année de paces à m’isoler pour travailler…
Cela peut être motivant d’être entouré d’autres étudiants qui peinent comme vous, tout comme un groupe trop proche et trop détendu peut nuire à votre concentration et à la qualité (voire la quantité, si on enchaîne les pauses café) de votre travail.
Par ailleurs conserver un groupe d’amis pour se soutenir et échanger des cours est tout ce qu’il y a de plus bénéfique.

Travailliez vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?
Du lundi au jeudi chez moi (appartement), le vendredi dans une salle de travail au bâtiment de ma prépa, le week-end chez moi (domicile familial)

Etiez vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?
J’étais inscrit à la prépa Galien, que je recommande fortement

– le système de conférence hebdomadaire permet d’être classé chaque semaine dans une UE, et ainsi de se situer dans un échantillon assez représentatif des étudiants de la faculté (environ 400 étudiants)
Cela peut être à deux tranchants, car si le classement, bien qu’il n’ait aucune valeur pour l’examen de la fac, est satisfaisant, il est clair que cela est rassurant, et encourage à conserver votre méthode de travail.

D’autre part, enchaîner les « mauvais » classements peut être assez déprimant (j’y reviendrai)
Dans tous les cas il est indéniable que suivre une prépa oblige à une régularité dans le travail (j’y ai d’ailleurs basé mon organisation hebdomadaire) et est toujours motivant

– en effet, il n’est pas impossible qu’au bout de quelques semaines, même (et surtout) en fournissant un travail de qualité, survienne fatigue voire burn-out, des remises en questions, et à moins de connaître des étudiants dans les années supérieures, impossible d’être sur de ne pas se planter !

Personnellement, être dans une prépa, m’a beaucoup aidé car c’est un moyen d’être en contact avec des étudiants, notamment via parrainage, qui ont déjà fait l’expérience de la paces, ce qui est un très bon moyen de rester motivé

Etiez vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?
Mes premiers résultats avaient tout ce qu’il a de moins annonciateur de ma réussite ! (j’avais un assez mauvais classement, dans les 200, ce qui proportionnellement au nombre de candidats à la fac ne m’aurait même pas permis de redoubler! )

Et pourtant progressivement mes classements sont devenus plus satisfaisants (dans les 30 premiers) au fil du semestre, ainsi qu’au concours blanc, ce qui m’a permis d’arriver à Gayant plus sereinement (ou presque).
Mon classement du premier semestre y fut en effet relativement fidèle.

Durant le second semestre, rassuré et « boosté » par mon classement et en améliorant ma méthode je me plaçais presque toujours dans les 30 premiers, et j’ai pu améliorer mon classement.

Aviez du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez vous ?
Jamais de retard, c’est un des pilier de ma méthode : toujours avoir travaillé le cours au moins une heure le jour même.

Quel était votre rythme de travail ?
Travailler tous les cours le jour même, revoir une UE par semaine en semaine et en revoir 4 le week-end …

Dans quel état d’esprit étiez vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?
Ce serait assez hypocrite de dire que j’ai passé 8 mois en rejetant l’esprit concours… c’est faux, d’ailleurs c’est un facteur de motivation ; mais il ne m’est jamais venu à l’esprit de nuire au travail de quelqu’un d’autre (par exemple en donnant des cours erronés) dans l’espoir futile de gagner 1 place au concours …

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?
Je suis d’un naturel stressé alors… même en étant un peu mis en confiance par le classement de la prépa, impossible de ne pas angoisser quand tu « joues ta vie » !

Quelle attitude aviez vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?
Toujours concentré ( bon okay, sauf en chimie orga… ) sans ayant vraiment à faire d’effort… je pense que les professeurs de la fac savent (pour la plupart… ) rendre leurs cours assez passionnants !

Comment preniez vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?
Mis à part les Sciences Humaines et Socials (UE7) à l’ordinateur, je prenais tous les cours à la main, et ré-écoutais les parties de cours, notamment en bio-cellulaire/histologie (UE2) et anatomie (UE5)

J’en profite pour dire que je déconseille cette tendance que j’ai pu observer chez les moins motivés, celle de prendre les polys de la corpo ou les fiches des prépas en cours et de les fluo-ter…
Rien de plus traître que de croire que vous avez un avantage sur ceux qui prennent vraiment le cours en notes !

Vous serviez vous des annales pour réviser ?
A cette question je répondrais non, non pas parce que je ne m’en servais pas, mais parce que si vous découvrez vos polys d’annales pendant vos révisions, c’est déjà trop tard !
Je conseille (encore une fois c’est ma méthode) d’utiliser les QCMs, notamment en biophy et chimie, en complément du cours, afin de comprendre et s’approprier les formules et notions.

Dans les autres UE il est assez utile de refaire les épreuves des années précédentes, surtout pour identifier les pièges fréquent, etc… mais les périodes de révisions doivent être presque exclusivement du « bachotage » de cours : réserver une partie de sa (ses) semaine(s) de révisions à refaire des épreuves est le meilleur moyen de prendre conscience (tardivement) que vous n’êtes pas prêt, et de paniquer.

Comment était organisée votre journée ?
L’organisation d’une journée type : globalement, ma méthode reposait sur la tendance à faire de grosses pauses entres les périodes de travail et à travailler 2h pour 1h de cours, quite à se coucher tard.

Par ailleurs, la prépa Galien permet d’être classé chaque semaine dans une ue spécifique, par une « conférence » d’une durée totale de 3h, de 18h à 21h. J’ai choisi le vendredi, et je prenais donc 1 à 2h de plus par jours pour revoir l’UE sur laquelle porte la conf en fin de semaine.
A partir de là, mon organisation change en fonction de la période de la journée occupée par les cours :

1) cours du matin : (du lundi au jeudi) levé vers 7h30 pour le début des cours à 8h et fin des cours à 12h
Pause ( transport, repas, musique, série … ) de 12h à 14h
Etudes des deux premières heures de cours de 14h à 18h
Pause de 18h à 19h
Etudes des deux heures suivantes de 19h à 23h
Puis de 23h à 0h voire 1h, révisions pour la conf du vendredi
(le vendredi) journée consacrée à l’UE de la conf galien, levé à 8h, de 8h à 12h travail, pause de 12h à 13h, de 13h à 18h travail, conf de 18 à 21h, pause repas/détente de 21 à 23h
(le week-end) deux journées découpée en 4 afin de réviser 4 UE, dont celle concernée par la conf galien de la semaine suivante

2) cours de l’après-midi : (du lundi au jeudi) levé vers 9h, travail de 9 à 13h, repas/détente/trajet de 13h à 14h, cours de 14 à 18h, pause de 18 à 19, travail de 19 à 23, révision de la conf de 23h à 1h
même schéma que du matin pour le reste de la semaine.

Pour avoir vécu plus difficilement le semestre où j’étais du matin, je dirais qu’être de l’après-midi offre la possibilité d’un travail plus efficace, avec moins de pauses, et permet de diviser son temps de travail en deux, avec 8h de sommeil entre elles.

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?
Je n’entend pas faire de la publicité pour les prépa (qui, pour moi, se valent toutes à condition que celle que vous choisissez corresponde à votre méthode de travail), mais je pense que, même s’il ne faut pas oublier que cela reste à vous seul d’être acteur de votre réussite et que personne ne viendra vous prendre la main pour vous obliger à bosser, c’est un bon moyen de mettre toutes les chances de son côté, et un bon investissement ( n’oublions pas que c’est un poids financier non-négligeable, surtout pour les boursiers !), contrairement aux livres d’anatomie ou de chimie complètement inutiles ou les cours des années précédentes que veulent vous refiler certains étudiants qui désirent rentabiliser 1 voire 2 années de PACES…

Prépa ou pas, gardez le cap, conserver une organisation adaptée à votre méthode, avec des temps de pauses raisonnables, et surtout passionnez-vous pour ce que vous faites, je ne vois pas de meilleur moyen d’y arriver !

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?
J’entretiens l’idée selon laquelle à un moment précis, durant la première semaine, j’ai fait le choix de me prendre en main et de mettre en place ma méthode (que j’avoue être assez atypique) et de rester motivé !

Pour terminer, comment avez vous trouvé cette première année des études de santé ?
Bouleversante au début, on est poussé à faire des choix et à les assumer (rien à voir avec le lycée), elle s’avère ensuite prenante, puis passionnante.

Même s’il s’agit probablement de l’année la plus difficile émotionnellement et intellectuellement jusqu’à maintenant, je dirais que cette première année d’études médicales est celle où, contrairement à ce qui précède le BAC, on peut tirer une réelle satisfaction de ce qu’on fait (d’autant plus avec un succès au concours), et c’est encourageant pour le reste de ce long cursus universitaire, et ce qui le suit.

Que pensez vous du site www.reussirmapaces.fr ?
C’est une très bonne initiative, j’aurais aimé le découvrir avant d’entrer en PACES !

56