Louis B, en 2ème année de Médecine à Tours nous parle de son parcours et du vécu de sa PACES

Quelle année était votre PACES, quel était son numerus clausus ?

2015 – 2016, 255

Votre bac, votre spécialité et votre mention ?

Bac S spécialité SVT Mention Bien

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?

Primant

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?

Médecine 104

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?

Un peu des deux, j’étais un élève totalement normal, je ne travaillais pas beaucoup mais parfois je me mettais un « coup de cravache » pour me tester et savoir si je pouvais affronter cette année.

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?

Chez mes parents.

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?

Environ 6/7 min en voiture.

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?

Assez oui, la fac pour les 1ères années se situe dans un autre site, spécialement dédié à la PACES, aucun risque de se perdre ni de se tromper d’amphi!

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?

Un petit peu, ont m’avais dit d’avoir des bases plutôt solides dans certains domaines tels que la physique ou même les stats mais j’ai préféré profiter à fond de mes vacances car la PACES est un marathon et il faut savoir tenir sur le long terme!

Ce que j’aurais probablement dû faire est de m’entrainer un peu chaque jour à faire du calcul mental et à réapprendre à faire des divisions à la main car oui oui, pas de calculatrice autorisée pour le concours et ce fût dur pour moi puisque j’étais vraiment pas un boss en maths…

A ne pas négliger donc, car les calculs vous suivent dans pas mal de matières.

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?

Oui, je faisais 1H de tennis TOUT les dimanches sans exception au 1er et 2nd semestre, même avant les concours!

Pour moi, c’était idéal car c’est un bon défouloir de courir et de taper dans quelque chose. De plus, je trouve qu’il est indispensable de relâcher la pression de temps en temps et de faire reposer son cerveau, comme ça je dormais mieux la nuit et était plus serein etc détendu lors de mon apprentissage.

Si vous avez l’occasion de pratiquer un sport, je vous y encourage! En effet, je me consacrais 1H de sport par semaine mais pas une minute de plus car le temps est précieux: par contre faire des « pause sportives » plus longues me parait illusoire.

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?

Outre mon heure de tennis, rien du tout! Quand on dit que la PACES est une année de sacrifice, pour moi ce fût vrai mais cela en vaut vraiment le coup!

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?

Oui, mon père est dentiste, ma tante pharmacienne et mes grands-pères médecins.

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?

Alors le sommeil… Comme tout le monde le dit, le sommeil est l’un des éléments le plus important de cette année: il faut absolument DORMIR!!

Etant de base un gros dormeur, j’avais besoin d’au moins 7H ou 8H de sommeil pour être dans un état « correct » au réveil.
Donc ne négligez surtout pas cela: même si vous avez un peu de retard, je vous déconseille de vouloir le rattraper en empiétant sur votre temps de sommeil car vous allez être fatigués au réveil et donc moins optimal et donc plus de retard et… blablabla vous l’aurait compris: c’est pas top.

Pensez donc à dormir, votre cerveau vous dira merci 🙂

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?

A la fac, on a 4H de cours par jour.

Ensuite, mon temps de travail suivant est plutôt exact car je mesurais chaque jour mon temps de travail pour me donner un objectif dans la journée et sa me motivais.

Au début (les deux premières semaines de septembre), je travaillais entre 8 et 10H par jour, cours inclus.
Puis je suis grimpé à 11H puis 12H (mi-octobre jusqu’à la fin de l’année), toujours cours inclus.
Enfin lors des révisons, je montais à 13H voire 13H30 (mais c’est très rare) de boulot chaque jour.

Bien évidemment, chacun à son propre temps de travail: pour certains il faut « seulement » 8H alors que pour retenir la même chose il m’en fera 12H!

Ainsi, le nombre d’heure au travail ne va pas classer les étudiants, ce n’est pas parce que quelqu’un travaille 11H par ex. qu’il sera meilleur que vous car vous n’en faite que 9H, loin de là …

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?(Soyez le plus précis)

Ah la méthode de travail ….

Disons que là, c’est très personnel et que chacun à la sienne. Pour moi, je ne pense pas que la méthode parfaite existe, cependant je relisais et répétais en permanence des cours.

En PACES, il faut apprendre sur du moyen/long terme donc je relisais toujours les cours de la veille et si à la fin de ma journée j’avais déjà engrangé correctement les cours du jour, je relisais les cours de la semaine dernière afin d’entretenir en permanence mes connaissances.

Je fesais aussi travailler ma mémoire visuelle, notamment en anatomie pour le second semestre.

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?

Je n’ai jamais fait de fiches que ce soit au lycée ou en PACES.

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?

Je travaillais seul car sinon je n’étais pas concentré.

Travailliez-vous à la bibliothèque  de votre université ou chez vous ?

Chez moi car parfois je récitais mes cours à haute voix, je marchais, etc … Donc totalement incompatible avec la BU!

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?

J’ai fait une prépa mais aussi le tutorat par internet. L’élément clé est la motivation donc le fait d’être en prépa ne garantie en aucun cas la réussite au concours. J’ai choisis la prépa car il y avait une petite ambiance de compétition qui était stimulante pour moi et permet de me motiver rapidement.

Cependant, comme je l’ai dit j’ai souscrit aux colles par internet du tutorat (que je recommande fortement!!) et dont je n’ai rien à redire.
On peut souvent ressentir une rivalité entre Prépa/Tutorat et que ceux qui sont en prépa dénigrent le Tutorat mais aussi l’inverse mais je ne pense pas que la sélection se fasse sur le chèque que l’on fait car chacun n’a rien à envier de l’autre et que je le répète si l’on ne travaille pas et pas motivé: le chèque n’y changera rien du tout.

Le Tutorat à Tours est l’un des meilleurs et il mérite d’être mieux connu des étudiants car il propose clairement une vraie alternative! De plus, beaucoup d’étudiants sont au tutorat donc les effectifs des colles sont grands donc très réaliste, tout comme les concours blancs du tutorat qui sont très importants et significatifs. J’ai cependant préféré l’ambiance de la prépa qui nous pousse dans nos retranchements ainsi que la pré-rentrée (indispensable quelque que soit où l’on est) qui m’a fait trouver un rythme.

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?

Oui plutôt: entre 60 et 120 environ au semestre 1 puis entre 10 et 40 au semestre 2 sauf pour les Sciences Humaines (Ah cette matière…) où j’étais dans les 300 voire plus loin parfois.

Aviez-vous du retard dans vos cours ?  Si oui, comment le gériez-vous ?

Non je n’ai jamais eu de retard et j’ai tout fait pour ne jamais en avoir! Pour cela, j’apprenais le cours du jour tout de suite après puis le revoyait le lendemain.

Quel était votre rythme de travail ?

Le fait de me chronométrer chaque jour (même si cela peut sembler complètement parano) m’a permis de me donner des objectifs mais aussi d’établir un rythme et d’optimiser au maximum mon temps. Au final mon rythme était assez intense pour ne pas perdre de temps mais c’est une vraie routine qui s’installe…

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?

J’étais un peu dans un esprit de compétition bien que l’ambiance générale de la fac ne le soit pas tant que ça (sauf à l’approche des concours) car il ne faut pas se le cacher: il faut un minimum de détermination pour réussir, sans être dans l’excès bien sur; j’étais donc aussi souvent altruiste.

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?

En réalité j’étais plutôt décontracté, même à l’approche des concours car je me sentais bien préparé grâce aux colles.
J’essayais de me détendre le plus possible afin d’éviter des erreurs liées au stress.

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?

J’étais super concentré en cours car ce que l’on retient en cours est une chose de moins à engranger chez soi et vous verrez que au final ce n’est pas négligeable du tout!
De plus, cela me permettais d’avoir un cours le plus complet possible.

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?

J’ai pris mes cours tout au long de l’année sur des feuilles. J’ai longtemps hésité avec l’ordinateur mais comme j’aime bien que tout soit bien ordonné à l’ordinateur, j’allais perdre trop de temps à la mise en page.

J’ai aussi choisi les feuilles car je pouvais gribouiller, faire des schémas ou des dessins rapidement, etc… Au final mes cours n’étais pas propres car j’ai toujours mal écrit et encore plus cette année mais ils étaient plutôt complets.

Je prenais aussi de temps en temps des photos pour les profs qui ne mettent pas en ligne leur diapos et pour les cours d’anatomie, j’enregistrais en permanence le cours au dictaphone et je prenais en fin d’heure des photos du tableau pour avoir les dessins.

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?

Absolument, les annales sont indispensables !! Ne pas les utiliser serait de la folie!

Les annales sont le meilleur support d’entraînement au concours et offre un aperçu réaliste de ce qui attends les étudiants au concours: c’est donc essentiel de réviser avec les annales!

Comment était organisée votre journée ?

J’étais assez structuré dans mon organisation donc:

– si j’avais cours le matin:

6H50: réveil
7H20: Trajet pour la fac (il faut bien avoir sa place dans l’amphi…)
8H à 12H: cours
13H à 15H: travail et pose de 5 min max
15H à 17H30: travail puis gouter
17H45 à 19H: travail
19H à 19H30: diner
19H30 à 23H travail puis dodo

– si j’avais cours l’après-midi:

7H30: réveil
8H à 12H: travail
12H à 12H30: repas
13H à 17H: cours
17H15 à 19H: travail
19H à 19H30: diner
19H30 à 23H travail puis dodo

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?

Je pense que déja le 1er point clé est la motivation! Sans motivation, c’est impossible de travailler car il faut être passionné pour pouvoir faire des journées entières de travail et retenir ce que l’on nous demande.

De plus il faut avoir une bonne organisation et une bonne gestion du temps afin de ne pas accumuler trop de retard et d’être efficace.

Enfin, garder une bonne hygiène de vie comme par ex. bien dormir (super IMPORTANT), faire du sport si vous en avez la possibilité, se détendre de temps en temps mais pas trop quand même 🙂

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?

Je pense que c’est ma motivation mais aussi mon organisation et ma méthode de travail qui me convenait bien.

Le fait de faire du sport m’a aussi fait beaucoup de bien, tout comme le sommeil!

Enfin tout ce que j’ai dit à la question précédente quoi 🙂

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?

En vrai, c’était pas mal dans le sens où j’ai vraiment apprécié les matières!! Après, cela reste une année très lourde car le travail à fournir est immense, le rythme est épuisant et il faut surtout tenir sur la durée. Le plan moral est aussi à prendre en compte car comme je l’ai dit plus haut, je me suis privé de toute sortie et mis en pause pas mal d’activités afin de me consacrer pleinement à cette année: j’ai donc fait des sacrifices mais qui ont été nécessaires je pense.

Au final pour résumer, ce fût une année vraiment intense et marquante où l’on ressort épuisé mais j’ai vraiment pris du gout à travailler (voire du plaisir parfois, si si …) et je ne regrette pas mon choix!

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?

C’est une très bonne idée d’avoir des retours de cette année et cela permet à certains de trouver un témoignage d’une personne similaire à lui ainsi que d’avoir une idée de ce qui attends les petits nouveaux!

26