Lisa, en 2ème année de Pharmacie à Lyon-Est nous parle de son parcours et du vécu de sa PACES

Quelle année était votre PACES, quel était son numerus clausus ?

2015 – 2016, Pharmacie environ 115

Votre bac, votre spécialité et votre mention ?

Bac S, spécialité physique-chimie, mention très bien

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?

Primante

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?

Uniquement pharma, classée 10ème

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?

Assez assidue, je travaillais quand il fallait mais sans me fatiguer. Je révisais la veille des DS.

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?

J’habitais chez mes parents.

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?

environ 50 minutes, cela dépendait des horaires de bus et des bouchons

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?

Je suis allée à la pré-rentrée du tutorat ce qui m’a permis de découvrir les différents amphis et la BU. C’est largement suffisant en P1 !

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?

Je n’ai pas travaillé les cours seule avant de commencer l’année. Par contre, j’ai fait un stage de pré-rentrée dans une boite à colles pendant deux semaines fin août. Je pense que ça a été utile pour se remettre au travail doucement, pour acquérir des connaissances et pour savoir ce qu’on attend de nous.

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?

Je n’ai jamais été très sportive et malgré les conseils reçus je ne pratiquais pas de sport.

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?

J’essayais de garder contact avec des amis du lycée : un repas ou deux par semaine, je mangeais avec eux -> pas de grosse perte de temps puisque l’on mange dans tous les cas et donc, pas de culpabilité et ça remotive bien !

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?

Pas dans la famille proche

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?

Je dormais entre 8 et 9h par nuit pour être efficace le lendemain. Il faut surtout faire attention à son rythme !

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?

En plus de mes 4h de cours le matin, je travaillais 6h dans l’après-midi environ : 30 minutes avant le repas puis à peu près 5h/5h30 jusqu’à 19h sans faire beaucoup de pauses.

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?(Soyez le plus précis)

Le plus important pour moi était d’apprendre les cours du matin directement l’après-midi. Pour ça, je stabilotais mes polys, essayais de comprendre le maximum de choses, relisais de nombreuses fois le cours : j’ai une mémoire très visuelle.
Le week-end était réservé aux cours à revoir et aux entraînements avec des QCMs. Plus rarement, c’est aussi le samedi que j’en profitais pour rattraper mon retard.

Pour les matières à réflexion (Chimie phy, UE3, UE4), je me concentrais sur les exercices. Les cours sont à comprendre et à savoir appliquer : ils sont très longs et les apprendre par coeur m’a paru contre-productif.
Pour apprendre les formules : je les lisais de nombreuses fois puis je les écrivais en boucle sur une feuille jusqu’à bien m’en souvenir. Je répétais ça tous les deux jours au début puis de moins en moins.

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?

Les fiches sont très utiles d’après moi mais il faut faire attention à cibler les cours où on en a besoin.

Chimie orga : fiches réaction +++ (très difficile à apprendre si l’on ne met pas de jolies couleurs et seulement des mots clefs !)
UE3 et UE4 : fiches avec les définitions les plus importantes et les formules

Il ne faut pas hésiter à faire plein de tableaux, de frises chronologiques,… Ça permet de croiser les idées et de les organiser, donc de mieux visualiser.

J’ai beaucoup utilisé les fiches du tutorat en embryologie, elles m’ont sauvé la vie !!

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?

J’ai énormément travaillé en binôme avec une amie : on travaillait le même cours au même moment mais chacune de notre côté. On pouvait comme ça se poser des questions plus facilement, sans trop se gêner.

Travailliez-vous à la bibliothèque  de votre université ou chez vous ?

Je travaillais beaucoup dans les locaux de ma boîte à colles et parfois chez moi pour changer de décor (surtout pendant les révisions en fait).

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?

J’étais au tutorat et dans une prépa privée. Les deux sont complémentaires je pense. Cela permet d’avoir deux fois plus d’entrainements.

Le tutorat de Lyon Est est vraiment top, ils se développent de plus en plus. Et leurs polys sont géniaux, pareil pour les colles ! Il est pour moi indispensable d’y participer.

La prépa privée m’a surtout permis d’avoir un stage de pré-rentrée plus complet, des colles en plus ainsi que des EDs bien menés. Après je pense qu’il est possible de réussir sans, à chacun de voir ce dont il a besoin.

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?

J’étais toujours dans la première moitié, au tutorat comme à la boite à colles.
Dans tous les cas, le classement doit juste servir à se motiver encore plus ! Si le classement est bon, c’est génial, ça booste mais il faut pas arrêter les efforts. Et s’il est mauvais, tant pis, il faut regarder ce qui n’a pas marché et essayer de faire mieux la fois d’après !

Personnellement, je n’ai jamais révisé en fonction de la colle que j’aurai dans la semaine pour ne pas fausser les classements qui étaient donc plutôt représentatifs.

Aviez-vous du retard dans vos cours ?  Si oui, comment le gériez-vous ?

Au premier semestre :
Très peu de retard, un peu sur la fin mais j’arrivais à le rattraper en général sur le week-end.

Au second semestre :
Plus compliqué pour moi, les cours s’enchaînent et tout est à connaître. J’oubliais vite ce que j’avais déjà appris. J’ai continué à apprendre les cours du matin l’après-midi, puis je revoyais le maximum le week-end suivant. Le retard restant a été maîtrisé pendant la « semaine de vacances » en février.
Le retard n’est pas anormal, il ne faut pas se laisser déborder et ne pas paniquer ! En plus, les cours de la spé pharma (contrairement aux autres spés) arrivent en même temps que le tronc commun. La répartition de l’apprentissage est alors un peu différente.

Quel était votre rythme de travail ?

En semaine :
Cours le matin puis travail personnel l’après-midi. J’ai une capacité de travail assez importante : peu de pauses (voire pas) l’après-midi ce qui me permettait de ne pas travailler le soir en rentrant chez moi.

Le week-end :
Je dormais un peu plus longtemps le matin puis travail toute la journée (mais avec des pauses repas plus longues qu’en semaine). QCMs +++

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?

Altruiste avec mes amis et en compétition seulement avec moi-même.

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?

Ni l’un, ni l’autre. J’avançais tranquillement.
Mais stressée la veille et le matin du concours. J’ai la chance d’avoir un stress plutôt positif.

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?

Concentrée au maximum !! Le début de mon apprentissage se faisait dans l’amphi avec l’annotation du poly, le stabilotage des mots-clefs/formules.
Il faut quand même avouer que certains cours sont plus passionnants que d’autres…

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?

J’avais quasiment tous les polys de cours à l’avance (merci le tut !!) donc je complétais en annotant, je surlignais, rajoutais un schéma,…
Par contre, quand le cours était nouveau, je le tapais sur l’ordinateur et je l’enregistrais sur mon portable (et je réécoutais seulement la minute passée à la trappe)

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?

Les annales sont vraiment, vraiment INDISPENSABLES !!! Je les utilisais uniquement pendant la période de révisions pour en profiter un maximum.

Comment était organisée votre journée ?

En semaine :
6h30 : lever
8h-12h30 : cours en amphi
12h30-13h : travail
13h-13h40 : repas
Puis boulot jusqu’à 19h.
Je relisais parfois quelques fiches le soir mais pas très longtemps.

Week-end :
Entre 9h et 10h : lever
Puis boulot, boulot, boulot jusqu’à 20h avec des pauses repas d’une heure

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?

Restez motivés et surtout croyez en vous !! C’est difficile mais c’est possible alors donnez le maximum.
Et n’écoutez pas tous les gens qui parlent de la PACES sans la connaître, l’ambiance n’est pas si terrible.
Et surtout, respectez votre rythme de vie, c’est le plus important pour réussir !

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?

Je ne me suis jamais découragée : j’étais très motivée pour ne pas refaire une deuxième année de PACES.
J’étais bien entourée par mes amis, ma famille, mes supers D1…
Et je dormais beaucoup ! 🙂

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?

Difficile certes, mais surtout très enrichissante ! On ne croirait pas être capable de travailler autant en sortant du lycée, et pourtant !
Les cours sont en grande partie passionnants, on apprend beaucoup de choses (un peu trop ahah) utiles pour la suite mais aussi sur nous.

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?

J’ai lu pas mal de témoignages avant d’arriver en PACES, je trouve ça génial de tout rassembler sur une seule plateforme !

12