Actuellement, dans quelle filière êtes-vous et en quelle année ?
Maïeutique 2ème année

Quelle fac, quelle année, quel numerus clausus ?
Toulouse rangueil 2011-2012 NC Sage femme 11

Votre bac ? Votre spécialité ? Votre mention ?
BAC scientifique spécialité Maths mention TB

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?
Doublante

Quel(s) concours avez vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?
Médecine/kiné 119 puis 111 Sage femmes: 29 puis 7

Votre niveau au lycée ? Etiez vous assidu ou dilettante ?
J’avais de très bon résultats scolaires (félicitations à chaque trimestre) mais je me reposais sur mes facilités car je travaillais très peu

Lors de votre PACES, habitiez vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?
En appartement

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?
10min à pieds

Avez vous trouvé vos repères facilement à la fac ?
La fac est très simple d’accès, il n’y a aucune raison d’appréhender le changement de dimension. Personnellement je n’étais pas allées aux portes ouvertes et je n’ai eu aucune difficulté à trouver les différents locaux

Avez vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?
J’ai eu un stage intensif de pré rentrée lors de ma première tentative. J’ai commencé le 8 aout. J’avais environ 6h de cours par jour.
Cela m’a permis de développer un système d’abréviation, d’améliorer ma prise de note et me familiariser avec le vocabulaire.
J’ai pu rencontrer des personnes qui seraient dans mon amphi en septembre.

Au final, en 1 moi j’ai vu une bonne partie du programme du 1er quad surtout dans les matières à par coeur type UE 2

Pratiquiez vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?
Aucune, ce n’est pas nécessairement par manque de temps. J’aurai pu m’accorder deux heures par semaine ( en comptant 1h pour tout ce qui est transport prépa et douche) mais mentalement je n’aurai pas pu.

Je n’arrivais pas à lâcher mes cours. Même quand je m’accordais du temps je préférais lire un livre regarder un DVD ou me défouler dans mon appartement avec mes poly à proximité. Mais cela n’engage que moi

Aviez vous des loisirs ? Des sorties ?
Très peu. une ou deux sorties cinéma sur les 8 mois, idem pour ce qui est sorties restaurant ou shooping.
Pour ce qui était des amis autres que des PACES, je ne les ai pas vu de l’année ( sauf les quelques sorties voir ci dessus)
J’étais et je suis toujours en couple. Mais là aussi on ne se voyait qu’une fois par semaine le dimanche soir après que j’ai travaillé soit 20h et on se quitter le lundi matin à 7h.
Sinon je rentrais un week end toutes les deux ou trois semaines chez mes parents.

Aviez vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?
Non personne. Seulement des amies qui faisaient une PACES

Combien d’heures de sommeil aviez vous par nuit ?
en primant environ 6h, je me couchais vers 1h du matin pour me lever a 7h pour les cours
En doublante un peu plus 7h a 8h. Je me couchais plus vers minuit et je me lever pour commencer à travailler chez moi vers 7h30/8h

Combien d’heures travailliez vous par jour ?
en semaine en plus des cours et des TD j’essayais de faire 6h/jour c’était plus dur en primante car j’avais des cours privés.
Le week end je faisais entre 6 a 10h.
Et pendant les révisions je faisais 10 à 12h

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?(Soyez le plus précis)
Je suis quelqu’un qui papillonne beaucoup, du coup j’ai besoin de beaucoup travaillé pour être efficace car je ne peux pas etre concentrer pendant 2h .
Du coup hormis mes 7h de sommeil et mes 3h de repas par jour ( j’avais besoin de longue pause a midi et le soir ) je travaillais autant que possible.

En primante, j’avais les cours en amphi le matin. L’après midi je revoyais tous les cours en plus d’aller au TD et à la prépa.
J’apprenais par coeur. Je lisais un petit bout tout en soulignant les mots clés puis récitais à voix haute ou dans ma tête, je lisais la suite et re récitais tout ainsi desuite.

Le week end je revoyais les cours de la semaine et je faisais les QCM des poly du tat en rapport, et je préparais autant que possible les TD et le programme de la colles mais seulement si j’avais bien revu mes cours de la semaine.

Lorsque c’était possible, je revoyais des points antèrieurs que je trouvais flous dans mon esprits en y repensant.

En doublante. Je travaillais les cours de la journée le soir et le lendemain matin. J’apprenais plus vite vu que j’avais de bon reste de l’année précédente du coup je faisais beaucoup de qcm. toujours en rapport avec la leçon vue, cela me permettait d’appliquer et d’ancrer ce que j’avais vu juste avant.

Le week end je travaillais de la même façon avec beaucoup plus de QCM

Lors des révisions en primante je revoyais une matière par jour, alors qu’en doublante je voyais une partie de deux matière par jour.
La première semaine je revoyais les cours et je refaisais les TD, la seconde je faisais les qcm du tat et la 3ème les annales

Faisiez vous des fiches ? Si oui comment ?
Très peu fiches post it tableau
Surtout pour les formules en physique maths chimie,
des fiches pour les points qui pendant les révisions me posait des soucis de mémoire ( les réécrire me permettait de mieux retenir)

J’ai aussi fait des tableaux pour les types de tissus et classification en histologie

Avez vous travaillé seul(e) ? En groupe ?
Toute seule.
Etre en groupe m’angoissait, car j’avais l’impression de moins bien travailler, de ne pas etre assez efficace. Et si jamais les gens autour bossaient une autre partie j’avais tendance à paniquer parce que je ne me souvenais pas mots pour mots de la leçon. Et je me sentais déborder.

Travailliez vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?
Chez moi pour les même raisons

Etiez vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?
J’ai été les 2 années au tutorat. Et le 1er quad en primante dans une prépa
Le tutorat est à mon avis indispensable car il apporte un grand soutient psychologique. Et les colles et les poly sont d’une grande aide au niveau travail.
Pour la prépa, j’encourage vivement de choisir une prépa qui offre une formule à la carte, car beaucoup de cours sont inutiles car ce sont des matières à par coeur et le travail ne peut etre fourni que par nous même
Ensuite je trouve qu’une prépa demande beaucoup de temps et d’argent. Or en PACES on en manque, et aller a la prépa sans etre au point n’est pas très utile voir décourageant.

Personnellement je pense qu’on peut réussir sans, si on est volontaire et qu’on fournit le travail nécessaire

Cependant le stage d’été que j’ai effectué m’a été très bénéfique. Et il est certains que pour la physique chimie maths cela peut aider d’avoir une aide plus personnaliser si on éprouve des difficultés

Etiez vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?
Pas en 1ère tentative, comme pour le concours j’étais dans le premier quart avec tout juste la moyenne
En doublante mon niveau reflètait celui du concours dans les 100premières ( bien entendu ce n’est pas très représentatif car on est vite 300 ou 200 aux colles alors qu’au concours c’est plus 900 mais mes notes correspondaient)

En ce qui concerne les colles de ma prépa j’ai vite arrêté je ne les trouvais pas utiles, ni bien faites.

Aviez du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez vous ?
Non très peu et toujours rattrapable dans la semaine. Bien entendu il y avait des matières que je maitrisais beaucoup moins maths ssh physique mais c’était pour moi soit des causes perdues soit car il s’agissait surtout de bachotage afin que tout reste au mieux dans mon esprit le jour de l’épreuve

Quel était votre rythme de travail ?
euh … ? Tout le temps ? Une obsession ?
Seulement je révassais souvent et rapidement du coup je ne pense pas que par rapport à quelqu’un qui ne travaillait  » que  » 6h pendant les révisions j’étais plus efficace, loin de là. Mais de toute façon faire autre chose n’était psychologiquement pas envisageable.

Dans quel état d’esprit étiez vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?
J’étais venue pour réussir. Même si je connaissais les difficultés je partais avec l’idée qu’en primant c’est possible !
Du coup j’étais vraiment à fond mais sans pour autant vouloir écraser tout le monde.

Après je voulais quand même être la meilleure de mes connaissances et me sentais très frustrée quand ce n’était pas le cas pendant les colles. Mais j’ai toujours aidé moralement ceux qui en avaient besoin et je n’ai jamais cherché à nuire ou bien à mentir à quelqu’un comme beaucoup de rumeurs font allusion.

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?
Anxieuse, stressée, obsessionnelle

Quelle attitude aviez vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?
Les cours avec prise de notes très concentrée
Dès qu’il y avait un support tels qu’un poly j’étais de suite très dispersée.
C’est pour cela qu’en bio cellulaire je réécrivais le cours sous formes de prises de notes et de fiches pendant le cours. Cela me permettait d’enregistrer très facilement ( en arrivant chez moi je connaissais une très grande partie)
Ou bien de stabyloter pour suivre un maximum car j’avais tendance à vite décrocher.

Comment preniez vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?
Sur papier avec l’aide d’un dictaphone dans les cours où je risquais d’avoir des trous. Ainsi qu’un appareil photo si les diapo défilaient trop vite

Vous serviez vous des annales pour réviser ?
Oui celles fournies par la fac et le tutorat

Comment était organisée votre journée ?
je me levais pour travailler ou aller en cours ou en TD. De midi a 13h je mangeais chez moi et non au RU après cours ou travail ou TD
De 20h a 21h je me douchais et manger pour retravailler jusqu’à l’heure où je sentais que je ne faisais plus rien de bon en général minuit.

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?
Il n’y a pas de méthode miracle seulement des pistes. Il faut se connaitre savoir quelles sont nos défauts nos vices et péchés pour les éviter et ne pas tomber dans le piège de la paresse.
Le travail et la motivation ! mais il ne faut pas oublier les essentiel manger et dormir un cerveau sous alimenté et fatigué ne sert a rien

Ne pas avoir peur de dire non à ses amis, et de ne plus avoir de vie pendant quelques temps mais pour son avenir 8 mois ce n’est rien. ( même 16 )

Le moral est aussi un grand point clé de la réussite. Il ne faut pas se laisser décourager et donc ne pas hésiter à parler à un proche ou quelqu’un qui a vécu la même chose .

Il faut tenter pour ne pas vivre avec des regrets !

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?
Je n’avais pas de télé 😉

Ma motivation, je n’envisageais pas mon échec malgré un plan B déjà bien établi.
J’ai aussi fourni beaucoup de travail dès le premier jours de mon année de primante et j’ai fait en sorte de ne jamais fléchir ( même si c’est inévitable )

Le fait aussi que je ne suis pas quelqu’un qui sorte beaucoup et qui est besoin d’être entouré par pleins de gens. Du coup je n’ai eu aucun mal a m’adapter a la vie casanière et quasi monacale que cela a nécessité.

Par contre je pense que mon moral a été un gros point négatif j’ai une grosse tendance au pessimisme et c’était un cercle vicieux.

(Doublant uniquement) Qu’est ce qui a contribué selon vous, à votre redoublement ?Quels enseignements en avez-vous tiré pour in fine, réussir ?
Etre primante ! j’ai vraiment senti la différence la seconde année pour l’apprentissage. J’ai pu mieux m’entrainer aux qcm ce qui est je trouve indispensable.

Ensuite la maturité. Ne pas rentrer chez mes parents a été plus facile en doublante. J’avais toujours été très casanière et ma maison était vraiment un repère.

Ensuite j’ai les deux années eu beaucoup de mal avec le second quad qui à chaque fois m’a fait perdre des places. Mon travail était de moins bonne qualité, et je n’arrivais pas à appréhender les matières comme l’anatomie ou l’ICM

Pour terminer, comment avez vous trouvé cette première année des études de santé ?
Dure physiquement mais surtout moralement.
J’étais déjà fragile psychologiquement et cela a été très éprouvant d’avancer dans l’inconnu en ce demandant pendant deux ans si j’allais réussir.
Je me suis mise une très grande pression tant personnelle que vis à vis de mon entourage et de la peur de les décevoir.
Il est évident que j’en suis sortie avec une confiance en moins diminuée et une petite perte d’identité personnelle

Cependant je recommencerai sans hésiter, et avec le recul ce n’étais pas  » si mal  » dans le sens où être enfermée ne pas tant pesée, où j’étais bien en amphi avec mes amis et les cours étaient très intéressants.
C’est une grande fierté de ce dire qu’on a réussi ce challenge, non pas d’avoir son concours mais avant la PACES je n’avais jamais bossé 1h par semaine et maintenant bosser 2h par jour c’est dérisoire !

Que pensez vous du site www.reussirmapaces.fr ?
C’est un site très utile et qui j’espère aidera les futurs PACES ou ceux qui sont en doute quant à leur orientation.

Personnellement j’apprécie faire partager mon expèrience

7