Juliette M.

Accueil » Juliette M.

Juliette M., en 2ème année de Médecine à Strasbourg nous parle de son parcours et du vécu de sa PACES

Quelle année était votre PACES, quel était son numerus clausus ?

2015 – 2016, 232

Votre bac, votre spécialité et votre mention ?

Baccalauréat scientifique en Suisse, il n’existe pas de mention

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?

Primante

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?

79ème en médecine

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?

Plutôt dilettante, je faisais ce qu’il fallait pour avoir des notes correctes, et j’ai poussé pour le bac pour avoir de vraiment bonnes notes.

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?

Toute seule, mes parents étant en Suisse.

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?

5 minutes à vélo, vraiment utile !!

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?

C’était assez difficile au début, étant donné que pour avoir des places en amphi à peu près correctes il fallait venir vraiment très tôt. Je ne suis vraiment pas du matin et cela m’a beaucoup fatiguée.
Tout était un peu stressant au début, avec le rythme, les profs dans un autre amphi, certains cours enregistrés, et aussi ne pas pouvoir poser une seule question à quelqu’un, c’est pourquoi il m’a été très utile d’avoir une amie, même si parfois la concurrence peut malheureusement ruiner une amitié….

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?

Non absolument pas, j’avais une prépa mais n’ai pas pris le stage de trois semaines de pré-rentrée, les vacances sont tellement rares que je n’avais pas envie de me dégoûter à l’avance et de le regretter. Je l’ai un tout petit peu regretté en ce qui concernait les maths surtout car avec ce stage on avait un mois d’avance, et même si ce n’est pas vraiment difficile à comprendre (surtout à apprendre) j’ai eu du mal à comprendre qu’il fallait surtout apprendre les test de statistiques, par coeur. Je m’escrimais à essayer de comprendre correctement et parfaitement des choses que les prépas donnaient à apprendre par coeur !

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?

Je faisais du basket et ai dû arrêter pendant cette année, car entre la prépa et le temps que je perdais en rentrant chez mes parents par exemple (au moins 10h dans le week end) je ne pouvais pas tout faire. Courir si c’est possible c’est vraiment top et j’ai pu le faire mais pas assez et sinon j’allais partout en vélo qu’il pleuve ou qu’il neige, ce qui faisait à peu près un trentaine de kilomètres par semaine et ça donnait l’impression de faire un peu de « sport ».

Mais c’est important de faire ce qu’on a besoin pour tenir. Moi je sais que j’étais vraiment fatiguée souvent et en PACES les moments pour se reposer sont précieux, c’est pourquoi si le sport est indispensable à son bien-être il faut en faire, mais si on est vraiment fatigué, pas la peine de se culpabiliser. Il faut cependant garder une bonne hygiène de vie même si c’est difficile, c’est pourquoi le vélo était un assez bon compromis.

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?

Quelques unes, oui, au moins un soir par semaine, et pas très folles, pas de boîte en rentrant à 4h c’est sûr, mais j’ai très souvent vu mon copain pour un ciné, mangé avec des copines le midi surtout, et rentrer voir mes parents, pas souvent malheureusement.

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?

Ma mère, médecin généraliste, heureusement d’ailleurs car cela a permis que mes parents comprennent que je rentre si rarement et surtout que je travaille à Noël comme une dératée :’)

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?

A peu près 8:00, le week-end plutôt 10:00 pour récupérer, je suis fatiguée très vite, c’est un défaut auquel il a fallu que je m’adapte. Il ne faut pas écouter les autres, combien ils travaillent ou à quelle heure ils se lèvent le week-end, même s’ils disent qu’ils travaillent à 7:30 le samedi, je sais que je pouvais pas tenir à ce rythme avec les cours alors le week-end je me levais à 10:00. Il faut suivre son rythme, connaître ses limites et s’adapter.

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?

Cela dépendait des révisions ou des périodes de cours, après les cours, l’après-midi c’était à peu près 7h et pendant les plages de révisions c’était 12-13h. Les périodes de révisions ça a vraiment tout changé pour moi !

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?(Soyez le plus précis)

Le matin c’était cours en amphi, je les ai tous suivis à l’exception des derniers de maths, le cours ne servait vraiment à rien et le prof finissait au bout d’une demie heure. Il faut savoir quels cours vont vraiment être très inutile et ne pas perdre de temps, mais cela doit rester rare (j’ai raté 6 heures de maths pas plus), car les cours en amphi sont ultra important pour la compréhension et pour retenir les cours. Ca permet de donner un rythme et surtout de s’obliger à y aller et travailler. Réviser chez soi c’est vraiment dur sans support. Assister au cours permet vraiment d’avoir un fil à suivre et d’avoir un repère auquel s’accrocher pendant une année où on est déjà bien indépendant dans son travail (en ce qui me concerne).

En ce qui concerne mon travail personnel, je suis une vraie magnia de l’organisation pour réviser. ça me destressait de savoir à quelle heure réviser quoi, et ce qu’il me restait à faire, alors je planifiais chaque après midi et soir de travail avec le nombre d’heure que je voulais donner à chaque matière. L’après midi et le soir où je n’avais pas prépa, c’était révisions des cours du matin. Bien sûr je ne respectais pas tout le temps mon planning et parfois il me restait des choses pour le lendemain, mais le stress joue beaucoup dans ce type de concours, et comme je suis une vraie stressée, ce type de planning me rendait sereine. J’avais l’impression d’avancer, et de ne rien oublier.
Je travaillais vraiment seule à mon appartement, impossible pour moi de me concentrer à la bibliothèque, mais ça c’est très différent pour chacun ! Il ne faut juste pas perdre plus de temps et éviter de trop discuter en travaillant avec d’autres.

Pour les qcms j’avais la prépa, ce qui permettait de rester à la page et de voir des détails que j’avais loupé (parfois des trucs énormes).
Je n’ai pas fait beaucoup d’annales jusqu’à peu avant les révisions, tout le monde ne parlait que de faire les annales plusieurs fois et j’allais le faire jusqu’a ce que ma mère me disent que c’était un peu idiot car au bout d’un moment on les connait. C’est très important de faire des qcms, mais c’est vrai que ça a été un plus d’avoir des annales toute fraîche seulement à trois semaines du concours. Je ne les ai même pas toutes faites, faute de temps. C’est mieux de les faire au moins une fois car certaines peuvent retomber, mais par exemple en ce qui concerne l’histo et la biocell je ne me suis pas attardée dessus car il y a tellement de matière qu’il y a peu de chance qu’ils posent à nouveau la question !

Les plages de révisions c’est le plus important, en tout cas pour moi ! C’est beaucoup moins fatigant, pas de fac, d’amphis, et c’est très dense donc on avance bien mieux et c’est motivant, plus de retard, on se gère et on choisit notre sommeil, surtout au deuxième semestre.

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?

En physique et maths oui, pour les formules et les lois. Pour le reste non, les cours sont suffisamment denses pour ne pas pouvoir tout reprendre. Je faisais parfois de petites fiches très précises sur les quelques choses qui ne rentraient pas, mais sinon tout est à savoir !

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?

Toujours seule, mais mon copain qui est en prépa était vraiment souvent la le soir et on travaillait à côté ce qui permettait de parler de temps en temps et de décompresser ! Il ne faut pas être seul toute l’année c’est vraiment dur !

Travailliez-vous à la bibliothèque  de votre université ou chez vous ?

Chez moi toujours car trop de déconcentrations pour moi ailleurs et j’avais tendance à regarder les autres, et me comparer. Il faut faire à sa sauce et être chez moi me permettait de ne pas savoir l’avancement des autres et de ne me fier qu’à moi !

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?

Prépa privée et un peu le tutorat. Ma prépa n’était franchement pas terrible, en tout cas le groupe où j’étais. Je me suis inscrite tard et étais dans un groupe de redoublant. Je n’avais donc aucun des « privilèges » des primants, comme les polys tout fait et les cours préparés et repris par les enseignants de la prépa, mais elle m’a permis d’avoir des colles et des explications et ca m’a bien aidée, mais pour le reste je me suis débrouillée seule.

Il faut faire ce qu’il convient, le tutorat c’est super, beaucoup moins d’esprit de compétition, et je pense que cela suffirait largement ! Après c’est vrai qu’avoir les cours tout prêts, c’est un plus mais c’est à double tranchant, personnellement j’ai du mal à apprendre d’autres cours que les miens et parfois, on survolent des cours faits par d’autres en pensant les savoir et ce n’est pas le cas !

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?

Pas vraiment, dans la moitié supérieure mais pas fantastique. Au début ça me stressait, puis j’ai décidé d’arrêter de rendre mes fiches, je ne voulais pas de classement ça me stressait beaucoup, pour rien. Pour ma part ça n’a vraiment pas reflété mon niveau ! Le plus important est de voir ses lacunes ! mais encore une fois il faut vraiment faire comme on veut, si les classements motivent il faut continuer, si ça paralyse, il suffit juste d’aller aux colles et de corriger sans rendre sa copie !
(petit exemple: au premier concours blanc du tutorat j’ai été 751ème, ça à été la catastrophe, ça m’a anéantie et je me suis dit que jamais je ne réussirais..)

Aviez-vous du retard dans vos cours ?  Si oui, comment le gériez-vous ?

Souvent oui, chaque jour un petit peu, mais l’important est de voir les grandes lignes et les détails s’apprennent le week end, et sur le long terme, c’est à dire le revoir la semaine suivante et celle d’après etc.

Quel était votre rythme de travail ?

Régulier et vraiment assidu pour le coup ! On finissait les cours à la fac à 12h15, je rentrais chez moi, et travaillais à 14:00, c’était pile le temps pour me faire à manger et regarder un épisode d’une série, et le soir je me prenais à peu près 45 minutes de pause et une demie heure au goûter et arrêt du travail à 23:00.
Devoir faire les courses, mes repas, les lessives etc c’est vrai que c’était moins facile que pour d’autres mais il faut être bien organisée et ça passe !

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?

Assez tranquille, je ne suis pas du genre à tirer dans les pattes et je réponds toujours au question, mais je n’en posais pas, parce que de toute façon l’esprit de compétition était présent et c’était un peu inutile. Par contre, dans sa tête il faut se dire que c’est un concours, il ne faut pas écraser les autres mais pas se faire écraser non plus, il faut suivre son chemin, ne pas se préoccuper des autres, mais ne pas donner ses cours à n’importe qui, car on ne rendra pas la pareille !

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?

Entre les deux, j’étais plus décontractée après que j’ai arrêté de regarder les autres, mes classements etc.. Ca dépendait aussi des périodes !

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?

Cela dépendait des cours, au deuxième semestre j’ai vraiment mieux écouté et pas discuter du tout et je me suis rendue compte que c’est vraiment un gain de temps !

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?

Ordinateur et papier, les cours comme l’anatomie où chaque mot est important c’était à l’ordinateur, la physique, les maths à la main, et j’avais acheté les poly de la fac où je rajoutais mes notes manuscrites.

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?

Pas vraiment, surtout à la fin des révisions, ça ne sert à rien de les connaître par coeur pour des cours très denses et pour d’autres on peut remarquer qu’elles reviennent et la c’est important ! Par contre faire des qcm c’est super super important, mais si possible d’autres que les annales.

Comment était organisée votre journée ?

Voir plus haut

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?

Suivre son rythme, connaître ses limites, et créer en quelque sorte son année de PACES ! Ne pas se coller aux autres, c’est trop stressant et ça ne marchera pas !

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?

Ma motivation et mon intérêt, j’ai tout aimé ! Même les cours les moins « funs », je trouvais vraiment des trucs fous que j’avais envie de raconter à mon copain où mes parents ! Après continuer à voir mes copines, mon copain. faire des sorties de temps en temps et surtout faire autre chose !

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?

Ce n’est pas la meilleure année c’est sûr mais si on arrive à penser au but, à trouver de l’intérêt, à ne surtout pas s’enfermer dans l’idée  » concours, je ne peux rien faire d’autre de cette année », l’année peut être un peu plus digeste disons 🙂

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?

C’est vraiment super, je regrette de ne l’avoir connu qu’au milieu d’année car personne ne m’avait prévenue avant et j’aurais été plus à l’aise :))

48
2016-11-20T11:16:30+00:00 15 septembre 2016|Categories: Médecine, Primant, Strasbourg, Témoignages|0 commentaire