Actuellement, dans quelle filière êtes-vous et en quelle année ?
Pharmacie 2ème année

Quelle fac, quelle année, quel numerus clausus ?
Marseille, 2015/2016 – NC : 150 pour 1427 inscrits

Votre bac ? Votre spécialité ? Votre mention ?
Bac S spé SVT mention Très Bien

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?
Primante

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?
Concours pharmacie. Classée 831 au 1er Quad et 26e au classement final du 2nd Quad (c’est possible !!)

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?
Assidue, je me mettais quand même une certaine pression pour le Bac

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?
J’habitais seule mais dans le même immeuble qu’une amie, assez pratique pour se soutenir moralement !

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?
7 min à pied exactement

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?
La fac de Marseille est grande mais il est vraiment très facile de se repérer. Les amphis de PACES sont séparés des autres et dès le premier jour il est impossible de les louper.
Même s’il peut être impressionnant de rentrer à la fac, on prend très rapidement ses marques.

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?
J’ai lu le livre du professeur CAU de biologie cellulaire, livre recommandé par ma prépa pendant l’été. Sincèrement, je l’ai lu un peu en travers pendant mes vacances et il ne m’a été d’aucune aide pendant la PACES. Les schémas du livre sont néanmoins retrouvés au programme lors du 1er Quad mais je ne pense pas que s’acharner dessus l’été d’avant-PACES fasse une grosse différence…

J’ai également réalisé un stage de pré rentrée de 3 semaines avec ma prépa qui, dans l’ensemble, a été très bénéfique.
Nous avions déjà vu l’essentiel de la chimie orga et quelques cours d’UE 1 et cours d’UE 3 avant de commencer l’année (les cours vus en UE 2 étaient cependant trop éloignés du programme).
Nous avions déjà vus les principaux cours du mois de septembre. En plus de prendre de l’avance sur le programme, en faisant sérieusement ce stage, on peut déjà appréhender une future méthode de travail pour l’année à venir.
Ma rentrée en PACES a donc été un petit plus sereine avec un peu plus le temps de s’adapter grâce à cette avance. Attention à ne pas se reposer sur ses lauriers quand même…

Conclusion : profitez avant tout de vos vacances

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?
Aucune.
Ce n’est pas l’envie qui m’en manquait mais je n’arrivais pas à m’accorder du temps pour faire du sport, j’avais l’impression de perdre mon temps et pourtant avec le recul je conseil vivement 1h de sport / semaine si vous en ressentez le besoin…
Je ne regrette pas mon choix malgré tout, je marchais jusque la fac et jusqu’à la prépa et je prenais parfois (pas souvent quand même il faut l’avouer) l’escalier jusqu’au 8e étage de mon immeuble pour avoir bonne conscience.

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?
Je regardais très souvent des séries en mangeant, c’était un petit peu ma récompense de travail. Cela permet de ne pas perdre trop de temps, on rentabilise son temps : ça nous tient compagnie pendant une petite heure (je travaillais seule chez moi) et ça nous aère l’esprit !
Le must : on ne se rend pas compte qu’on est en train de faire sa vaisselle si on place son ordi près de l’évier en même temps pendant les 10 dernières minutes (testé et approuvé).

Je prenais régulièrement des pauses dans la journée, pas très longues mais juste histoire de se détacher des cours (de l’ordre de 5-10 min).

Pour ce qui est des sorties, je suis allée manger une fois au restaurant en famille lors du second quad. Seule sortie de l’année de PACES et encore, je pensais plus à mes cours qu’à mon repas…
Je suis plutôt stressée de ce côté là comme vous pouvez le voir !

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?
Personne !
Et je ne pense pas que cela fasse une différence entre les étudiants.
Les personnes les plus aptes à aider les P1 selon moi reste les P2 ou P3 qui sont passés par la il n’y a pas si longtemps et avec qui on peut discuter des cours, de leurs expériences personnelles…

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?
J’essayais d’avoir toujours environ 8h par nuit à chaque fois.
J’avais néanmoins du mal à me coucher à une heure fixe, me couchant souvent plus tard que prévu pour finir mes cours et j’avais du coup un peu de mal à me lever…
Je me couchais donc entre 23h et minuit et me levais vers 7h30 (parfois avant si j’étais en forme, parfois un peu après – pas plus de 7h45 – si je sentais que j’étais encore fatiguée)

Il m’arrivait de m’accordait des micro siestes de 10 minutes un quart d’heure après avoir manger si je ne tenais plus.

Je conseille donc de se coucher à une heure raisonnable et de s’y tenir et d’éviter (of course !) les nuits blanches à proscrire.
Le sommeil c’est la vie en PACES ! Se coucher tard pour finir absolument ce qu’on avait prévu implique moins d’heures de sommeil et une fatigue au réveil qu’il faut à tout prix éviter si on veut être productif le lendemain.
Le but est de tenir sur la durée.

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?
Environ 13h par jour (cours de la fac compris) – 14h pendant les révisions.

J’étais opérationnelle pour 8h et je travaillais jusque 12h – 12h30.
Repas de 12h30 à 13h10 (les fameuses 40 minutes de série – vaisselle comprise) puis la micro sieste facultative, sinon je revoyais des fiches pendant 15 minutes puis j’allais à la fac un peu avance histoire de pouvoir parler un peu avec les potes.

Je rentrais pour 18h des cours mais c’était assez aléatoire, les cours se finissaient souvent plus tôt au 1er Quad qu’au 2ème (en tout ças c’est l’impression que j’ai eu). Je prenais alors un gouter de 20 minutes – une demie heure puis c’était reparti jusque 20h30.
J’avais tendance à m’accorder une heure le soir pour manger et me laver. Je reprenais donc vers 21h30 jusque 23h – 23h30.

La journée était donc bien remplie !
Cette gestion du temps est primordiale pour moi. Je respectais et m’imposais au maximum ces horaires pour éviter de partir dans tous les sens.
Je savais à peu près quand j’allais prendre ma pause, quand j’allais manger et c’était souvent de véritables récompenses tellement le rythme est dense.
Ne jamais aller au delà de ses limites par contre, si l’on n’arrive plus à se concentrer sur un cours : stop on fait une pause, on ouvre sa fenêtre, on respire l’air frais et c’est reparti !

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?(Soyez le plus précis)
J’ai un peu cherché ma méthode en arrivant en septembre, ayant encore le formatage « élève de terminale » mais on se rend bien compte que retenir un cours de terminale et de PACES ce n’est pas tout a fait la même chose.
J’ai un peu pataugé lors du stage de pré rentrée mais assez rapidement j’ai trouvé ma façon de faire.

J’ai tenté la méthode des jours (J0 – J3 – J6…) mais sans succès… Je n’arrivais pas à la gérer et j’arrivais à des jours beaucoup trop chargés ! C’était la vrai cata !
Je ne doute pas de son efficacité, beaucoup la pratiquait autour de moi mais il n’existe pas une seule méthode valable, la seule qui sera d’ailleurs rentable ce sera la votre.

Par conséquent je préférai m’organiser avec mon petit planning de la semaine basé sur les écuries de ma prépa.
On avait qcm le vendredi sur les cours récents d’une matière et le lundi sur cette même matière mais depuis le début de l’année.
J’apprenais donc toujours mes cours du jour puis je revoyais les anciens en fonction de ces qcm.

J’avais cours à la fac l’après midi. J’apprenais un cours le soir (voir les deux si possible – en tout cas j’en apprenais un maximum le soir même) et j’attaquais les révisions le lendemain matin.
Le weekend, je revoyais mes cours de la semaine le samedi (surtout ceux avec lesquels j’avais eu le plus de mal) et révisions de la matière pour le qcm du lundi, le dimanche. La journée pouvait semblait assez longue à ne réviser qu’une matière un jour entier mais cela ne me dérangeait pas.

Ma méthode a légèrement changé lors du 2nd quad. Il y a moins d’heures de cours par rapport au premier et plus de semaines ce qui veut dire plus de temps libre. Je n’ai bossé que les spé pharma donc forcément plus de trous dans la semaine.
Le planning des qcm de la prépa était un peu moins linéaire (il y a plus de matière au deuxième quad, plus difficile de varier régulièrement les qcm) et il était plus difficile de s’y référer pour planifier sa semaine.
En apprenant et revoyant mes cours la semaine, je prévoyais de revoir deux matières depuis le début le weekend. Cela peut paraitre beaucoup, le rythme était soutenu mais j’arrivais à tout rentrer.
En faisant cela je savais en arrivant aux révisions combien de temps je mettais pour chaque matière.

En ce qui concerne les cours en particulier :

1er Quad :
En UE 1(chimie) : chimie orga : FICHES !!! Regrouper toutes les formules sur une feuille blanche pour chaque famille puis regrouper en fonction de la nature de la réaction c’était pour moi la façon la plus claire de les retenir (bien sur je ne me suis rendu compte de la chose que pour la spé 14 qui comporte aussi de la chimie orga au second quad…) J’ai beaucoup galéré à apprendre la chimie orga au début (je m’acharnais sur du par coeur et avais des notes moyennes), le mieux c’est de comprendre

En UE 2 (bio cellulaire) : pas d’astuces particulières à part revoir régulièrement ses schémas et n’en négliger aucun (ceux qui sont tombés au concours peuvent très bien retomber ! c’est qui nous est arrivé cette année)

En UE 3A (physique) : gare aux formules, si on a du temps faire un formulaire sur une fiche à part peut se révéler très pratique

En UE 4 (maths) : à ne pas négliger !!! S’entrainer régulièrement

2e Quad :
En UE 3B (physique) : plus facile que l’UE 3A (de mon point de vue) demande d’être revue assez souvent (toujours quelques formules… et attention aux unités des valeurs données)

En UE 5 (anatomie) : matière coef 1 pour pharma, elle est souvent négligée pour cette filière. Beaucoup se contente d’annales. Personnellement j’ai bossé cette matière comme toutes les autres pour espérer toujours gratter des points, on présente un concours où chaque point compte.

UE 6 (médicament) : coef 6 pour pharma c’est LA matière phare du 2nd quad qui se termine d’ailleurs très tôt dans le quad qu’il ne faut pas oublier de réviser par la suite (toutes les 3 semaines pour moi)

UE 7 (SSH – santé science humanité) : matière fourre tout où l’on peut vous parler aussi bien d’écologie que de psychologie et d’anthropologie… Et matière où l’on retrouve 32 textes d’une vingtaine de lignes à apprendre par coeur…
J’ai essayer de les apprendre assez rapidement, histoire de ne pas se les trainer tout le quad et de les réviser quotidiennement (oui oui quotidiennement c’est super important !)

Spé 13 (médicaments bis) : peu de cours assez logiques dans l’ensemble sauf certains qui demandent plus de temps

spé 14 : chimie orga (le retour) avec le professeur Terme (Terminator pour les intimes) et de nouveau je conseille vivement les fiches ! A bien bosser pour pharma, les points sont accessibles à aller chercher en travaillant sérieusement

Petit point conseil : faites des annales !!! je les ai négligées au premier quad en ne les faisant pas toutes et je le regrette ! Faites les toutes si vous pouvez depuis 2010, c’est une vraie mine d’or

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?
Surtout pour la chimie orga pour regrouper toutes les formules
Ma prépa me donnait quelques fiches (en embryo en UE 2 notamment) qui étaient assez bien faites.

Pour le reste je n’en ressentais pas le besoin n’y n’en voyais l’utilité sachant que chaque détail est à savoir…

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?
Toujours seule mais j’avais une vue de chez moi sur une salle de travail de l’immeuble d’en face pour me motiver (on fait avec ce qu’on a !)

Travailliez-vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?
Je n’ai jamais mis les pieds la BU…
Je l’admets que c’était parfois un peu long d’être seule chez soi mais j’avais heureusement mon amie dans le même immeuble que moi, nous allions parfois travailler chez l’une ou chez l’autre.
Cela permet de casser la solitude.

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?
LA question qui fait débat !

J’étais dans une prépa privée sur Marseille assez réputée que l’on m’avait conseillé.
J’ai trouvé les qcm assez bien fait et bien pensé dans l’ensemble. Un point qui m’a cependant dérangé : les cours qui changent d’une année sur l’autre à la fac ne sont pas toujours pris en compte et l’on se retrouve avec des items hors programmes dans les qcm…
Je suis néanmoins très contente de ma prépa.
Je savais que j’avais besoin d’être assez encadrée, d’être peut être rassurée par la présence des profs.

J’ai également fait les concours blancs du TAM (tutorat de la fac de Marseille) qui étaient vraiment bien faits et assez représentatifs du concours globalement.
Beaucoup s’en sortent très bien en ne prenant que le TAM. D’ailleurs, si j’avais du redoublé, je me serai certainement demandé si j’allais reprendre ma prépa ou me contenter du TAM.
En primante je sais que cela ne m’aurait pas suffit mais tous les cas sont différents !
Je suis intimement convaincue que seul le tutorat peut suffire pour réussir mais il faut alors être très rigoureux, organisé et intransigeant avec soi même. Personne ne sera derrière vous pour vérifier vos notes ou vos classements.

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?
Toujours dans les 100 premiers au 1er Quad mais plus vers la fin que le début… J’ai eu du mal avec les qcm, le déclic est survenu au 2e Quad où j’ai réellement basculé vers le haut du classement.
Est-ce que c’est parce que j’avais une pression supplémentaire au 2e quad ? Celle d’échouer, étant 831 et ne sachant pas combien de personnes allaient présenter pharma devant moi, c’était l’incertitude totale et un boost plus qu’un stress.

Cette motivation de réussir, je l’ai vraiment ressentie au 2nd quad, c’est elle qui m’a permise de remonter et d’aller au bout de l’aventure.

Aviez-vous du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez-vous ?
Je m’obligeais à toujours apprendre mes deux cours du jour, donc je n’avais sensiblement jamais de retard.
Le jour le plus difficile était le vendredi où j’avais le moins envie d’apprendre mes cours le soir et le risque résidait à empiéter un peu trop sur le samedi mais je n’ai jamais eu trop de retard.
J’essayais de caser dans la semaine les cours que je n’avais pas pu réviser le weekend faute de temps.

Quel était votre rythme de travail ?
Le rythme était fatigant, il fallait toujours être à fond pas le droit au répit.

J’ai eu de vraies baisses de régimes surtout au 1er Quad où je n’en pouvais plus, je faisais une pause, je me remotiver et on se remettait en route.

Le plus dur était pour moi le manque de loisirs, on travaille tout le temps, on ne fait rien d’autre et c’est ça qui tue à petit feu. C’est pourquoi ceux qui ressentent le besoin de faire du sport, ou autre ne doivent pas s’en empêcher.

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?
Altruiste avec mes amis, on n’hésitait pas à aller en cours les uns pour les autres quand on était pris par le temps mais esprit de compétition pour les classements. Le but était toujours d’être plus haut.

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?
Stressée sans hésitation (++ au second quad). Même si on ne voit pas le semestre passer, l’échéance du concours plane toujours et il est difficile de penser à autre chose.
Moins stressée au premier car on est dans l’inconnu, on ne sait pas encore exactement ce qui va nous arriver.
Alors que, lors du second, on a déjà vécus une partie du concours et le classement est tombé, on sait très bien à quoi s’attendre, et on réalise tout à fait l’enjeu.

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?
Concentrée, tout ce qui est assimilé pendant le cours sera en moins à apprendre chez nous.
J’étais toujours à l’affut de ce que le prof rajoutait, même si ce n’était qu’une phrase.
Bien évidemment il m’arrivait de parler avec mes amis, c’était à peu près le seul moment de la semaine où l’on pouvait se voir.

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?
L’essentiel de mes cours étaient fournis par la prépa. Pour les cours que je n’avais pas, j’ai demandé à des tuteurs pour les avoir avant.
C’est quand même plus simple d’avoir déjà le cours sous les yeux pour suivre et rajouter des détails que de tout taper. Les profs vont la plupart du temps assez vite et les quelques fois ou j’ai du prendre mon cours sur ordinateur je devais également ré-écouter certains passages sur mon dictaphone (allias mon portable – cela fonctionne très bien).

Les 3/4 des personnes en amphis ont déjà le cours, je trouve que l’on est vite désavantagés à ne pas l’avoir…

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?
A faire et refaire ! c’est primordiale !! Des questions ou items peuvent retomber d’une année sur l’autre.

Comment était organisée votre journée ?
7h30 : Réveil
8h-12h30 : travail avec pause de 15mn vers 10h
12h30-13h10 : repas
13h10-13h30 : sieste ou fiches
14h-18h : cours
18h-18h30 : gouter
18h30-20h30 : travail
20h30-21h30: douche + repas
21h30-23h30 : travail

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?
Ne baissez pas les bras lors d’une baisse de moral. Je ne connais personne qui n’a vécu sa PACES sans accros. C’est une année difficile pour tout le monde mais ce site est bien la pour vous le confirmer : la réussite de la PACES n’est pas une légende !

Etre consciencieux, assidus ne peut être que récompenser.
Faites vous des plannings, des « to do lists » ou tout ce qui peut vous aider à aller au bout de votre journée.

On ne voit pas toujours le bout du tunnel lorsque l’on est en plein dedans mais il y en a un, croyez le !

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?
Ceux qui réussissent sont ceux qui sont motivés.

J’étais un peu perdue et déçue après mon classement du premier quad, je m’attendais à mieux mais je n’ai pas abandonné pour autant. Je me suis accrochée sans me dire « tant pis si tu ne l’as pas cette année ce sera l’année prochaine » pour moi c’était « tu l’auras cette année », je ne voyais pas d’autres alternatives.

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?
Honnêtement, je n’en referai pas deux (chapeau aux doublants), je savais en terminale que j’allais vivre une année très difficile mais il faut la vivre pour s’en rendre vraiment compte.

Des cours plus assommants qu’intéressants dans l’ensemble. J’ai malgré tout préféré le second quad.

Si je n’en retiens que le positif je peux dire que ce fut une année enrichissante sur le plan personnel, on apprend sur soi-même. On fait des rencontres formidables de personnes dans la même galère que nous et on se soutient tous moralement en se serrant les coudes.

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?
J’ai lu pas mal de témoignages en terminal. Le site contient une mine de conseils incroyables !
J’avais également lu le livre avant la rentrée qui permet de se rassurer et de se préparer psychologiquement.

24