Actuellement, dans quelle filière êtes-vous et en quelle année ?
Maïeutique 2ème année

Quelle fac, quelle année, quel numerus clausus ?
Poitiers, NC de 19 pour sage femme (+2 places prises par les nouvelles passerelles), 197 médecine, kiné 60, odonto nantes 15, odonto bordeaux 5

Votre bac ? Votre spécialité ? Votre mention ?
Bac S SVT, mention assez bien

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?
Doublante

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?
J’avais coché toutes les filières : médecine 232 ; kiné 185 ; maïeutique 97 ; odonto nantes 149 ; ; odonto bordeaux 154

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?
Assidue mais flemmarde quand il s’agissait de travailler chez moi

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?
J’habitais seule dans un studio

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?
J’habitais à 5 minutes de la fac à pied

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?
Oui, on trouve facilement les repères car les cours ont lieu dans un seul amphi qui est à l’entrée de la fac. Je trouve dommage que la fac ou le tutorat n’organisent pas de journée de pré rentrée pour mieux appréhender les lieux et les cours.

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?
Avant ma première P1, aucun travail, je savais que ce qui m’attendait était dur donc j’ai préféré profiter à fond. Je pense que ça ne sert à rien de travailler en tant que primant, à part se faire peur devant l’incompréhensibilité des cours !
Avant ma 2ème P1, 3 jours avant la rentrée j’ai relu le cours que je détestais le plus en UE1 pour me rappeler que je devais être à fond dès le 1er jour. J’ai aussi relu un peu d’UE2 il me semble. Mais je « travaillais » 2h par jour maximum… Je me réservais pour la vraie rentrée.

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?
Une fois par semaine entre midi et deux, je m’étais inscrite à la natation via le sport universitaire avec un ami, histoire de me vider la tête. Cela décalait mon programme d’une heure minimum mais ça me permettait de changer un peu la routine de la semaine et de relâcher mes efforts pour parfois repartir plus motivée (même si, la plupart du temps, j’avais envie de ne pas travailler après une aussi longue pause)

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?
Le dimanche, quand je restais chez moi à Poitiers, j’essayais de travailler un maximum le matin, en mettant un réveil à 8h30 et l’après-midi, je ne travaillais, je me faisais un ciné seule. Quand je rentrais chez mes parents le week-end, je travaillais peu le vendredi après midi car j’étais sur la route et seulement 3h/4h le dimanche matin. Je m’accordais tous les soirs des soirées télé le soir vers 21h/22h, selon le travail que j’avais effectué.

De temps en temps, le samedi soir j’allais au resto avec ma famille ou je prenais 2h le samedi en fin d’après-midi pour faire une sortie. Je n’avais pas de planning de sortie régulier mais je relâchais pas mal mes efforts le we.

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?
Des cousines/tante en médecine, une cousine en sage-femme mais je pense que cela n’apporte rien. En PACES, malgré tout le soutien que l’on peut avoir de la part de nos proches, on est seuls face à nous mêmes.

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?
Je dormais en moyenne 8h par nuit la semaine et une heure de plus le we car je mettais mon réveil plus tard. Pour moi, il était important de ne pas me coucher trop tard car je sais que j’ai besoin de beaucoup de sommeil.

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?
Je travaillais en moyenne 10h par jour en période de cours et en période de révisions, plutôt autour de 12h tout en m’accordant des pauses à heure fixe.

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?(Soyez le plus précis)
J’avais besoin de relire sans cesse le cours l’avoir compris. J’ai eu le temps de plus ou moins les comprendre lors de ma première P1 mais j’ai vraiment compris la plupart des cours lors de ma deuxième P1 donc j’ai pu gagner un peu de temps par rapport aux primants…
Quand j’avais l’impression que je ne retiendrai pas un détail je notais sur un post-it que j’accrochais au dessus de mon bureau. Comme j’aimais bien apprendre en tableaux, j’en faisais pour récapituler certaines choses.
En tant que doublante, je n’allais jamais en cours et je regardais le cours rediffusé sur internet.

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?
Je faisais des tableaux pour les choses à apprendre par coeur que je n’étais pas sûre de retenir. Au 2è semestre, j’ai fait des fiches pour les membres en anatomie, j’avais fait des schémas pour les rapports de la vascularisation et l’innervation. Je savais que je ferai des impasses dans cette matière donc j’ai préféré assurer mes arrières en faisant des fiches de ce que j’apprendrais.

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?
J’ai parfois travaillé avec des amis à la BU, on s’aidait mais on se déconcentrait aussi plus facilement. En semaine je travaillais plutôt seule mais le samedi quand on restait à Poitiers, on travaillait ensemble à la BU pour se soutenir moralement car les we n’étaient pas faciles…

Travailliez-vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?
Voir plus haut, je faisais les 2 dans la journée pour me changer d’air.

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?
Les 2 années au tutorat, qui est très bien réputé à Poitiers. Les tuteurs font un énorme travail pour nous écrire le cours et nous l’imprimer sous forme de poly avec des QCMs à la fin. Je n’avais aucune envie d’aller dans une prépa qui m’aurait mis une trop grosse pression. L’ambiance au tutorat est plus détendue et ce sont des étudiants qui ont vécu la même chose que nous un an auparavant donc ça me motivait.

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?
J’étais dans les 250 premiers à chaque concours blanc du tutorat. Ma première P1, mes classements et notes étaient catastrophiques…

Aviez-vous du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez-vous ?
J’essayais d’avoir le moins de retard possible, surtout en tant que doublante. J’essayais de lire le cours avant de le regarder sur internet pour mieux comprendre de quoi on parlait. Si j’avais du retard, je préférais parfois attendre quelques temps pour regarder le cours pour avoir le temps d’apprendre ceux d’avant.

Quel était votre rythme de travail ?
Le matin quand je me levais, je me faisais un programme pour la journée avec un peu de chaque matière. Au 1er semestre, c’est plus facile car il n’y a que 4 matière donc on peut réviser également chaque matière. C’est plus dur au 2ème semestre car il y 5 matières qui sont toutes assez lourdes.

Je faisais en fonction des coefficients pour sage femme, je révisais 4h le matin la même matière, celle qui avait le plus gros coefficient. Après, je divisais l’après-midi en 3 pour avoir le temps de réviser les autres matières. Je commençais à travailler chez moi à 8h/8h30 jusqu’à 12h. Je mangeais au RU de 12h à 13h avec des amis pour voir du monde dans la journée, j’allais à la BU l’après-midi jusqu’à 18h30, je passais à la fac pour récupérer le poly du tutorat, où j’y faisais une pause et je retravaillais 2h chez moi. En tant que doublante, je n’allais jamais en cours et je regardais le cours rediffusé sur internet.

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?
Pas du tout dans la compétition, pas vraiment altruiste. Évidemment si des amis me posaient des questions je leur répondais avec plaisir mais je me concentrais plutôt sur moi, je sais que tout est dans le mental. C’était plutôt moi qui avait besoin de mes amis.

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?
J’étais plutôt sereine pendant l’année, à part à l’approche des concours où je stressais un peu.

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?
Je n’allais pratiquement jamais en cours… Si j’y allais à côté d’amis, je pouvais être tout aussi bien dispersée que concentrée. Je préférais regarder le cours sur internet, à mon rythme à la BU.
Ma première P1, je n’étais pas du tout concentrée, tout le temps sur mon portable ou à parler…

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?
Je prenais les cours sur ordinateur, sinon je suivais sur le poly du tutorat, cela dépendait des cours.

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?
Pendant les périodes de révision je me suis beaucoup servi des annales. Je les refaisais plusieurs fois dans certaines matières pour bien enregistrer ce qui tombait souvent.

Comment était organisée votre journée ?
voir plus haut

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?
Tout est dans la motivation et la foi que vous avez en votre travail. Ne pas se persuader que les autres devront être plus nuls que vous, c’est à vous de vous dépasser. Pour les doublants, ne surtout pas tenir compte du classement lors de la première P1 qui ne signifie absolument rien (j’ai failli être réorientée lors de ma première P1). Toujours avoir son but en tête et y croire ! et surtout toujours rabâcher les cours, se dire que ça rentrera bien un jours dans votre tête ! Savoir s’accorder des pauses est important, et garder un rythme régulier aussi. Ne pas arrêter de se faire confiance tout en se mettant un minimum de pression.

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?
J’ai donné tout ce que je pouvais en gardant un rythme régulier et des pauses régulières pour me sortir la tête de l’eau.

(Doublant uniquement) Qu’est ce qui a contribué selon vous, à votre redoublement ? Quels enseignements en avez-vous tiré pour in fine, réussir ?
Je n’avais pas encore trouvé ma méthode de travail lors de ma première P1, je n’étais pas concentrée en cours, je ne travaillais pas assez et je me reposais sur mes « facilités » du lycée (et je faisais des siestes)… ce qui est une grosse erreur… Le niveau au lycée ne conditionne en rien la réussite de la P1. J’ai donc appris à me mettre dans une bulle pendant un an, faire des sacrifices, et j’ai réussi à trouver ma méthode de travail lors de la 2ème année seulement.

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?
Extrêmement éprouvante sur le plan moral, il faut s’armer du meilleur soutien pour ne pas sombrer dans la dépression ou pour ne pas être tenté d’abandonner. Mais la fierté est immense lorsqu’on réussi et qu’on voit le chemin qu’on a fait pour arriver là! Et finalement quand on se retourne, on trouve que la ou les 2 années de PACES sont passées très vite. Ce n’est certes pas le cas quand on est dedans, mais je pense que le résultat vaut le coup.

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?
Très motivant quand on est en plein dans l’année et qu’on se rappelle que d’autres sont passés par là avant nous et nous montrent que rien n’est impossible!

15