Actuellement, dans quelle filière êtes-vous et en quelle année ?
Paramédical 2ème année

Quelle fac, quelle année, quel numerus clausus ?
Grenoble, 2015-2016, 33 (kiné) et 190 (médecine)

Votre bac ? Votre spécialité ? Votre mention ?
Bac S, spécialité SVT, mention bien

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?
Doublant

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?
Médecine et kiné, 33/149 en kiné et 317/988 en médecine

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?
J’avais un bon niveau sans être excellente non plus. J’étais plutôt assidue.

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?
J’habitais seule un studio en résidence étudiante.

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?
5 min en tram.

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?
Oui la fac de médecine à Grenoble est pas très grande, on s’y retrouve vite, la fac fournit un plan à l’inscription, c’est bien organisé.
De plus, les cours sont sur DVD ici, nous n’avions que 4h de cours en amphi par semaine, donc on ne fréquente pas vraiment la fac.

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?
Sacrilège ! Je n’ai jamais travaillé mes cours pendant l’été ou avant la rentrée ni en primante ni en doublante. L’été est fait pour récupérer de la dure année qu’on vient de passer, pourquoi se rajouter du travail en plus.
Il y a tellement de choses à apprendre en tant que primant que je doute qu’en faisant un stage de pré-rentrée ou en travaillant pendant l’été on puisse prendre un peu d’avance.

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?
Je pratiquais la danse en conservatoire depuis mes 14 ans, je m’étais dit que j’allais continuer avec les cours de danse de la fac en passant de 7h/semaine à 2h/semaine (à mon grand désespoir) donc pendant mon année de primante, je m’étais inscrite aux cours de danse à la fac, j’y allais tous les jeudis soirs pendant 2h après ma journée de 8h de boulot.

Je ne m’y plaisais pas trop (c’était pas la même ambiance qu’au conservatoire), j’ai donc fait que le 1er semestre. Le reste de mon année de primante et toute mon année de doublante je n’ai fait aucun sport.

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?
J’avais très peu de loisirs, les cours ici sont sur DVD donc on ne se fait pas beaucoup d’amis. Il faut dire que j’allais pas tellement en chercher non plus. Pendant une partie de mon année de carrée, je voyais régulièrement mon copain, ça me vidait la tête et me permettait de penser à autre chose que le stress du concours, le stress de la médecine, des cours non compris, etc.
Je sortais également très peu.

Je rentrais toutes 2 semaines ou tous les mois chez ma famille (2h de route) pour respirer un peu et voir autre chose que le mur blanc devant mon bureau ou le paysage de Grenoble.

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?
Oui ma tante est médecin en médecine interne.

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?
Je dormais beaucoup par rapport à d’autres, la nuit est très très réparatrice en PACES, dormez beaucoup si vous pouvez !
Je me couchais à 21h-22h le soir et je me réveillais à 7h, ça me faisait 8-9h par nuit.

Je voyais des gens qui travaillais jusque 23h-minuit et qui se levait à 7h le lendemain, je me suis toujours demandé comment il faisait !

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?
Je travaillais 8h-9h/jour, il est arrivé que je travaille 10h-11h/jour en période de révisions.
Je commençais à travailler à 7h ou 8h du matin, je prenais une pause d’1h (12h-13h) puis je reprenais à 13h jusque 17h ou 18h.
Je faisais très attention de ne pas déroger de ces horaires, j’étais très stricte avec moi-même (parfois un peu trop sûrement) mais j’en venais à culpabiliser si je tenais pas mes horaires de boulot prévues.

J’avais une règle d’or : je ne travaillais jamais le soir. Mon cerveau ne retenait plus rien de toute manière.

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?(Soyez le plus précis)
La méthode de travail est l’élément le plus important pour réussir sa PACES, tout le monde le dit, c’est pas une rumeur.
Pour ma part, je devais réécrire et encore écrire. J’écoutais mon DVD en faisant des pauses pour mettre des annotations et surligner mon polys (c’était des polys distribués par une association étudiante de la fac, c’était exactement le retranscrit du DVD sur papier). Une fois mes cours de la semaine écoutés et annotés, je réécrivais sur des feuilles blanches les infos les plus importantes du cours.

Pendant mon année de primante, je réécrivais ce qui me paraissait le plus important et je m’aidais beaucoup des questions des annales pour savoir ce que les profs avaient vraiment envie qu’on sache. Pendant mon année de carrée je me suis rendue que sur mes polys de primante qu’il y avait des trucs annotés vraiment inutiles, mais j’avais déjà tout le boulot de « déchiffrage de cours » tout prémâché, c’était beaucoup mieux.

Je faisais après chaque cours de DVD et de réécriture le plus d’annales que je pouvais pour m’exercer encore et apprendre les questions types et voir les pièges éventuels.

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?
C’était pas vraiment des fiches mais je réécrivais mon cours oui.

Je mettais tout ce qui était important avec des tirets, j’avais un code couleur (bleu = lieu dans le corps, violet = nom de molécules/protéines, turquoise = maladies/cas cliniques, marron ou orange = choses importantes).

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?
J’ai toujours travaillé seule, travailler en groupe c’est surement bien mais je suis plutôt solitaire et donc je suis mieux dans ma bulle, c’est difficile de caler son rythme de travail avec celui des autres.

Travailliez-vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?
J’étais toujours chez moi. Je suis allée à la BU une seule fois et j’ai détesté, beaucoup trop de distractions, de bruits.

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?
Je n’ai pas pris de prépa durant mes 2 années de PACES car trop cher et pensant que j’y arriverais sans. Le tutorat de la fac ici est très bien fait, je ne pense pas qu’une prépa soit vraiment nécessaire.

Le tutorat ici c’est 2 fois/semaine des séances de 2h avec 1h de compo et 1h de correction, ça donne un aspect très représentatif du concours.
De plus, la fac nous mets à disposition un tuteur (un étudiant de 2ème année de med/SF/pharma) auquel on peut poser les questions qu’on veut.

Le 2ème semestre de mon année de doublante, une amie me passait les fiches de cours de sa prépa, je dois avouer que ça m’a beaucoup aidée. Ces fiches de cours sont très très complètes y’a plus qu’à apprendre c’est un travail vraiment facilité. Ayant raté la première partie du concours, il fallait que j’obtienne un 16 de moyenne en mai pour espérer avoir ma place en kiné. Ça a été chose faite puisque j’ai eu le 16 espéré.

Pour la question : faut-il prendre une prépa? C’est vrai que pour ce qui est des polys/fiches de cours je trouve ça très très pratique et je dirais que c’est utile pour une bonne réussite. Il faut évidemment avoir acquis une méthode de travail, les polys/fiches ne font pas tout !
Les prépas sont très chères pour ce que c’est, mais sûrement utile pour quelqu’un qui n’a pas encore sa méthode et qui doit être « couvé » en sortant du lycée.
Dans tous les cas ça reste une dure année prépa ou pas.

Si vous n’en prenez pas, soyez très très motivé devant toute la masse de travail et essayez de concentrer le maximum d’informations importantes.

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?
Pendant mon année de primante, au 1er tutorat j’étais très loin (1000 et + au 1er classement), puis au fil de l’année je ne faisais que diminuer dans le classement, je me suis toujours améliorer sauf une fois où j’ai reculé. C’est ça l’essentiel, c’est de toujours progresser.

Pendant mon année de carrée, j’étais toujours dans les 300 premiers,et il est arrivé parfois que je sois classée dans le numérus de médecine.

Aviez-vous du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez-vous ?
Je n’ai jamais eu de retard dans mes cours, il y avait des semaines où j’ai plus ou moins approfondi mon cours mais en moyenne j’arrivais à tenir le calendrier du DVD que la fac nous impose.
À Grenoble, le calendrier des cours à faire telle ou telle semaine est très bien organisé, bien sûr il y a des semaines où il faut pas chômer !

Quel était votre rythme de travail ?
J’essayais d’être à fond tout le temps mais je vous le dis : ça ne marche pas. En période de révisions c’était vraiment terrible, j’étais distraite toutes les 5 secondes.
J’étais beaucoup plus efficace le matin (8h-12h) alors que en début d’aprem (13h-15h) je pouvais faire à peine la moitié d’un cours alors que je devais largement en faire 2.

Mais je ne travaillais jamais le soir !

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?
J’étais très compétitive ! Je suis très exigeante avec moi-même. Je me dis toujours que si un de la promo arrive à sortir major, je peux le faire aussi !
Bon avec du recul je pense que pour être major faut vraiment être une machine !

Mais je voulais toujours être meilleure que les autres, je demandais souvent les notes de tutos des autres pour savoir où je me situais, et comme j’étais souvent loin d’être la meilleure, soit je m’énervais intérieurement et me mettais dans tous mes états, soit j’essayais de redoubler d’efforts pour faire encore mieux.
Parfois j’avais une motivation incroyable alors qu’à d’autres moments j’avais envie de tout arrêter. ça vous arrivera sûrement si vous êtes un futur PACES !

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?
Décontracté en médecine? Vraiment c’est possible?

Personnellement j’étais toujours toujours stressée, stressée de pas réussir, stressée de plus avoir rien à faire après (parce que la médecine et le domaine de la santé est réellement tout ce qui m’attire), je me mettais toute seule une pression de dingue et heureusement je dirais, car sans cette pression je n’aurais très sûrement pas réussi. Bon c’est vrai qu’on m’a souvent reproché dans mon entourage de ne pas relâcher un peu de temps en temps.

J’ai vraiment vécu ces 2 ans de PACES comme une course très très très longue, jamais le temps de relâcher.

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?
Ici à Grenoble on a 4h de cours en amphi par semaine qui sont des séances questions-réponses de ce qu’on aurait pas forcément compris sur le DVD.

Durant ces 4h de cours, j’étais concentrée, ici les carrés ne s’amusent pas à déconcentrer les primants, tout le monde écoute, c’est important c’est les seules heures que l’on a avec le prof du cours en question, c’est là où ils nous dit ce qu’il veut qu’on sache pour le concours, il se peut parfois qu’il apporte des précisions au cours.

J’y suis quasi toujours allée seule, je préférais ne pas avoir à parler avec une amie pour en pas être distraite (c’est mal ohlalala, j’en culpabilise encore !)

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?
Je prenais mes cours sur papiers ou sur mon polys, jamais sur ordinateur je trouve que ça complique la vie plus qu’autre chose. Je n’utilisais pas de dictaphone, les profs parlaient assez lentement pour pouvoir prendre des notes.

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?
Je me servais ++++++ des annales et pas que pour les révisions c’est très important. Mais j’en venais à force à les savoir par coeur et donc ca me devenait inutile de les faire, j’apprenais rien de plus.

Comment était organisée votre journée ?
Du lundi au dimanche :
6h50 ou 7h50 Lever
7h ou 8h-12h Travail
12h-13h Manger
13h-17h ou 18h Travail

et règle d’or : jamais de travail le soir !

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?
Soyez très très très motivés ! Soyez stricts avec vous mêmes, pour moi c’est la clé de la réussite !
Soyez entourés et autorisez vous des loisirs et des sorties, des coups de téléphone avec votre famille ou avec des amis, quelque chose qui puisse vous sortir un peu de la médecine.

Gardez toujours en tête que médecin, SF, pharma, odonto ou paramédical c’est votre seul et unique objectif. Pour ma part ce qui m’a fait tenir c’est le fait de savoir que si je passe juste ce tout petit concours de rien du tout, après j’étais en kiné et c’était bon.

Et pour ceux qui sont très festifs et qui veulent « profiter de leur jeunesse », certes pendant 1 ou 2 ans vous allez pas fêter grand chose et vous allez être dégoutés quand les autres seront en vacances alors que vous vous devez réviser, mais je vous jure que ça en vaut la peine !

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?
Je dirais que j’ai eu un énorme coup de chance ! Je suis la dernière prise en kiné et c’était tellement inattendu que j’y crois toujours pas. Il y a eu beaucoup plus de désistements que les autres années donc dans ma tête c’était réglé je m’orientais vers une licence de bio l’année prochaine.

J’ai peut être eu plus de rigueur et de détermination que les autres, je ne me suis quasi jamais rien autorisée (sorties, loisirs), je ne dis pas que c’est la bonne méthode loin de là ! J’ai toujours voulu faire mieux en bossant plus. Je n’ai pas vraiment cherché à avoir de vie sociale, et peut être que ca m’a aidé à rester concentrée aussi.

(Doublant uniquement) Qu’est ce qui a contribué selon vous, à votre redoublement ? Quels enseignements en avez-vous tiré pour in fine, réussir ?
Un trop petit cerveau voilà ce qu’il m’a manqué ! Non en fait c’est trouver ma méthode, je l’ai trouvé trop tardivement la 1ère année, j’étais peu efficace en début d’année et j’ai pas eu le temps d’apprendre assez de choses.
Les gens qui passent primants sont ceux qui trouve leur méthode en 2 semaines ou qui en ont déjà une en arrivant en PACES.
Je dirais qu’il m’a manqué aussi un peu de maturité, en tant que primant on se sent tout petit face aux autres gens (2ème année et +, profs), et ma non-confiance en moi a beaucoup beaucoup contribué à mon redoublement je pense aussi.

J’ai essayé ma 2ème année de moins me prendre la tête, de me dire que si je ratais encore ce n’était pas si grave que ca (même si en vrai ça l’était vraiment pour moi). Je me suis autorisée plus de sorties et loisirs sans perdre le cap non plus. J’étais largement plus efficace que la 1ère année.
Au final, mon travail a payé je ne sais pas comment d’ailleurs, je crois que c’est un miracle !

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?
Très dures, physiquement puisque vous vous dites dans votre tête que tout va bien mais votre corps dit le contraire (prise de poids pour certains, excéma atopique pour ma part). Psychologiquement il faut vraiment vraiment s’accrocher, il m’est arrivé de pleurer parce que ma petite cuillère était tombé de la table ou parce que je n’arrivais à brancher un chargeur. Les nerfs lâchent très souvent, notre humeur est très lunatique, notre entourage en fait les frais ++.
Je les remercierais jamais assez pour tout le soutien qu’ils m’ont apporter, en particulier ma mère.

Ces 2 ans m’ont fait beaucoup grandir, j’ai appris mes capacités et mes limites, je doute tout le temps de moi, je ne pensais vraiment pas avoir une mémoire et un cerveau aussi grand (le corps humain est dingue !) mais j’avais besoin de cette réussite je pense pour repartir du bon pied dans ma vie sociale et étudiante.

Mais pour rien au monde je referais ces années horribles !

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?
Très bon site pour les futurs PACES, très enrichissant. Il permet aux ex-PACES de mettre des mots sur l’année ou les années qu’ils ont vécu, ça fait du bien.

16