Actuellement, dans quelle filière êtes-vous et en quelle année ?
Médecine 2ème année

Quelle fac, quelle année, quel numerus clausus ?
Université Bordeaux 2, année 2012/2013, numerus clausus de 342 places

Votre bac ? Votre spécialité ? Votre mention ?
Bac S spécialité SVT mention très bien

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?
Primant

Quel(s) concours avez vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?
J’ai passé le concours médecine en arrivant 122ème

Votre niveau au lycée ? Etiez vous assidu ou dilettante ?
Je travaillais déjà pas mal au lycée.

Lors de votre PACES, habitiez vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?
J’habitais chez mes parents, histoire d’avoir le gîte et le couvert.

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?
Une durée assez variable, une trentaine de minutes environ (sans jamais bosser dans les transports).

Avez vous trouvé vos repères facilement à la fac ?
Plutôt oui, surtout grâce au fait que je n’étais pas seul (j’ai passé ma première année avec deux amis). Mais à la fac on est pas autant encadré qu’au lycée alors il faut rester attentif aux informations éventuelles pour éviter les mauvaises surprises.

Avez vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?
Non je n’ai pas spécialement travaillé de cours l’été avant la PACES car on m’avait conseillé de me reposer le plus possible avant d’entamer l’année. Il m’est quand même arrivé de relire un peu certains des cours qui me semblaient avoir un rapport avec la médecine, mais sans faire de zèle.

Pratiquiez vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?
J’ai commis l’erreur d’arrêter complètement le sport en PACES, et j’en ai souffert. Il faut garder en tête que le sport est important pour se changer les idées et entretenir sa résistance à la fatigue, mais il est difficile de trouver la force de s’accorder ce genre de pause sans culpabiliser.

Aviez vous des loisirs ? Des sorties ?
Pas vraiment. La plupart du temps je me détendais devant la télé ou devant internet. Mais attention même en PACES il n’est ni impossible ni vraiment problématique d’avoir des loisirs. Le tout est de savoir optimiser son emploi du temps ! Le travail est forcément très chronophage mais il est important de savoir se ménager des moments de détente qui, paradoxalement, permettront d’être plus performant. Jouer d’un instrument est par exemple un excellent exutoire !

Aviez vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?
J’ai une cousine interne en psychiatrie et quelques kinés dans ma famille.

Combien d’heures de sommeil aviez vous par nuit ?
En moyenne 7 à 8h. Inutile de préciser l’extrême importance du sommeil en PACES.

Combien d’heures travailliez vous par jour ?
A Bordeaux il y a quatre heures de cours par jours. A ces heures venaient s’ajouter un travail personnel de 4 à 5 heures. Donc en période de cours disons de 8 à 10h de travail quotidien EN SEMAINE, un peu plus le week-end (qui était systématiquement une période de rush) et parfois jusqu’à 12h en période de révision (mais pas toujours).
Attention je compte les pauses dans ces horaires (les temps de pause étant vraiment variables et assez peu quantifiable malheureusement).

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?(Soyez le plus précis)
Je considère que dans l’apprentissage, l’important est la rigueur et la continuité. Les cours doivent être revus le plus tôt possible (par exemple l’après midi même si les cours sont le matin). Il faut composer l’emploi du temps de sa semaine pour que chaque cours soit revu quand elle se termine. Parfois cela n’est pas possible alors il faut établir des priorités.

Au final il y a quelque chose d’assez intuitif dans la gestion d’un planning à long terme, l’objectif étant d’en apprendre le plus possible en une semaine tout en ayant une vision globale de son état de connaissance dans chacune des matières. Bien sûr il faut ensuite entretenir ces connaissances et ne pas les délaisser.
Faire souvent des exercices est aussi très important ! On ne doit pas passer outre !

Faisiez vous des fiches ? Si oui comment ?
Étant donné que les cours sont à connaître dans leurs moindres détails, je trouvais dangereux de chercher à les condenser sous forme de fiches. Ceci dit certains cours se prêtent très bien à la création de tableaux ou de schémas qui peuvent se révéler très utiles, par exemple pour ceux qui ont une mémoire plutôt visuelle.
Pour certains cours je m’enregistrais en train de réciter des phrases ou des notions importantes pour pouvoir les réécouter en mangeant ou à d’autres occasions, mais ce genre de chose marche surtout pour ceux qui ont une bonne mémoire auditive.

Avez vous travaillé seul(e) ? En groupe ?
J’étais un vrai solitaire question boulot. Avec des amis il nous arrivait de nous échanger des « trucs » de méthode ou autre, et parfois on se faisait de petits défis sous forme de jeu mais sinon je travaillais vraiment seul. C’est ma manière de travailler, certains sont plus à l’aise pour travailler à plusieurs.

Travailliez vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?
C’est simple : je n’ai mis les pieds à la BU qu’une seule fois ! Mais une fois encore, l’environnement propice pour travailler varie d’une personne à l’autre !

Etiez vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?
J’étais au tutorat, et je ne le regrette pas du tout ! Je me suis inscrit directement au tutorat car je n’aime pas le mode de fonctionnement des prépas (prix trop élevés, etc…). JE RECOMMANDE LE TUTORAT AU FUTUR P1 !! Mais bien sûr pour que ce système marche il faut y mettre du sien (assiduité, respect,…).

Etiez vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?
J’avais généralement des classements plutôt moyens aux colles.

Aviez du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez vous ?
J’ai eu la grande chance de ne jamais avoir de vrai retard. Je dis chance mais pour ne pas avoir de retard il faut absolument s’investir à fond dès le départ car cette année est un marathon, et accumuler du retard au début aura forcément des répercussions par la suite.

Quel était votre rythme de travail ?
En général je faisais en sorte de travailler de 4 à 5 heures le matin et de 5 à 7 heures le soir. Mais il m’était difficile de tenir ces horaires à chaque fois. En ce qui concerne le matin, j’évitais de me lever après 8h et le soir de me coucher après 11h30. Il m’arrivait de travailler en mangeant mais entre midi et deux le temps était plus souvent consacré au repos.

Dans quel état d’esprit étiez vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?
Je dirais entre les deux. J’étais altruiste avec mes compagnons de labeur mais je ne cherchais pas à aider les personnes que je ne connaissais pas. Par exemple, si quelqu’un d’inconnu m’avait soudainement posé une question, je ne lui aurais pas répondu n’importe quoi en espérant qu’il se plante au concours.

Mais que ceux qui ont peur de se retrouver face à ce genre de dilemme moral se rassurent : les inconnus ne vous demandent rien en P1 !
J’aimerais rajouter que le tutorat offre une ambiance assez spéciale qui permet plus de solidarité entre tutorés, avec par exemple des forums pour poser des questions de manière encadrée.

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?
J’ai traversé de nombreuses périodes de stress durant cette année mais je pense que des moments comme les cours magistraux par exemple doivent être abordés de manière décontractée pour pouvoir être plus attentif et, au final, passer un moment pas trop désagréable.

Quelle attitude aviez vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?
Les cours théoriques sont des moments très importants, et j’essayais donc d’être le plus concentré possible. Parfois c’est vraiment difficile, mais il faut éviter d’avoir à se dire plus tard : « si seulement j’avais mieux écouté ce cours ! »

Comment preniez vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?
Étant trop lent pour prendre les cours sur ordinateur, j’ai pris sur papier (et au final je ne m’en plains pas, mais il faut savoir faire une croix sur une écriture parfaitement lisible !). Je considère très sérieusement que sans mon dictaphone, je n’aurais eu que très peu de cours complets alors pas d’hésitation, le dictaphone, ça vaut le coup si on sait comment optimiser son utilisation.

Vous serviez vous des annales pour réviser ?
ABSOLUMENT ! Elles m’ont réellement été indispensables ! Je les faisais en entier et sérieusement pendant les périodes de révisions, elles sont des alliées précieuses à ne pas négliger !
Et je le répète il faut faire beaucoup d’exercices pour être vraiment le mieux préparé possible.

Comment était organisée votre journée ?
Cette question me pose problème dans la mesure où mes journées ne se constituaient que du travail et des activités de base : se déplacer, manger, se reposer. L’organisation venait donc d’elle même, en essayant d’avoir le contrôle du temps pris dans chacune de ces activités.

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?
Les conseils de base : ne rien lâcher, même quand ça devient dur, tout faire pour ne pas avoir de regrets, mais penser à se ménager quand même. Faites en sorte de vous donner des objectifs et de les atteindre.

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?
Ça fait vraiment très longtemps que je voulais faire médecine alors je suppose que j’étais à fond niveau motivation. Je rajouterai que, même si ils nous donnent beaucoup de travail, les cours de la PACES sont souvent passionnants, et on travaille toujours mieux quand on aime ce qu’on fait, non ?
L’entourage est important aussi, j’avais des amis qui faisaient cette année avec moi et on s’est beaucoup soutenu les uns les autres.

Pour terminer, comment avez vous trouvé cette première année des études de santé ?
Difficile, mais pas insurmontable ! C’est l’occasion d’apprendre des choses vraiment passionnantes mais aussi d’apprendre à se connaître mieux, alors courage aux futurs P1 ! Les bénéfices de tout ce travail sont bien réels !

Que pensez vous du site www.reussirmapaces.fr ?
C’est toujours bon d’avoir des réponses concrètes aux questions qu’on peut se poser face à ce genre d’épreuve, or ce site en propose alors c’est parfait pour remonter le moral !

3