Actuellement, dans quelle filière êtes-vous et en quelle année ?
Médecine 2ème année

Quelle fac, quelle année, quel numerus clausus ?
Lyon Est 2015/2016 286 places environ

Votre bac ? Votre spécialité ? Votre mention ?
Bac S,option SVT. Mention TB

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?
Doublant (les carrés sont les meilleurs ^^)

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?
Je n’ai passé que le concours de médecine où j’ai été 543 ème la première année et 252ème la deuxième

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?
Plutôt assidu

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?
Je vivais seul

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?
Moins de 5 min à pied

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?
Les premières semaines à la fac sont très déroutantes, on est lâché dans le grand bain sans trop savoir à quelle sauce on va être mangé.
Heureusement j’avais avec moi quelques amis du lycée dans le même bateau, du coup on avait un groupe solide.

Mais j’ai aussi rencontré des gens sympas dans le groupe de travail du Tutorat de Lyon-Est, on s’est tout de suite bien entendu, et ça a été un moteur pour l’apprentissage.

Après quelques temps, (disons mi-octobre de la première année), on finit par trouver son mode de croisière, autant du côté apprentissage que routine de vie ou à la fac.

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?
En première année non, et je ne pense pas que ce soit nécessaire.
En effet, les cours sont autrement différents de ceux du lycée, et les explications d’un professeur sont souvent très importantes pour en comprendre le contenu de manière claire et nette, sans confusion.
De plus commencer à travailler pendant tout l’été c’est se priver de superbes vacances qui vous feront défaut pendant votre périple, ce qui serait un peu dommage quand même 😀

A l’inverse pour les doublants, recommencer à ouvrir les cours une à deux semaines de la rentrée, que ce soit avec une prépa ou tout seul, peut être judicieux pour se remettre dans le bain !

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?
J’essayais tant bien que mal de faire du tennis le week-end 1 à 2 heures chaque fois, je jouais avec des amis ou en famille.
Je pense qu’il est quand même important de se réserver des créneaux pour faire du sport, que ce soit un soir de semaine ou le week-end.
Il faut quand même modérer son activité, pour 1) éviter de vous faire mal ou de tomber malade et 2) pouvoir travailler pardi ! ;D

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?
J’adore regarder des vidéos/séries sur Internet ou jouer aux jeux vidéos, ce qui est un très mauvais hobby car très chronophage et pas du tout bon pour le sommeil. Il faut donc essayer de se retenir au maximum de ce côté là, pour privilégier les sorties entre potes (raisonnables quand même hein) bien meilleures pour le moral.
Mais il ne faut pas non plus culpabiliser non plus de se mater un petit épisode de votre série fétiche après une longue journée de travail !

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?
Non personne, quechi, niet, nada :p

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?
En semaine j’essayais de me coucher de telle façon à avoir 9 H de sommeil, mais parfois ce n’est pas possible devant la charge de travail ou le stress de la P1. En gros si vous dormez 8 H par nuit estimez vous heureux 🙂
Après n’angoissez pas trop si vous avez bossé jusqu’à pas d’heure ou n’arrivez pas à dormir, ne vous focalisez pas sur un temps de sommeil, écoutez votre corps, il vous donnera le rythme.
N’hésitez pas non plus à faire une sieste entre midi et deux (oui une sieste comme les petits vieux) d’une vingtaine de minutes ça recharge bien les batteries.

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?
Environ entre 5 à 6H par jour (hors cours dans la journée) et 10 H lorsque l’on avait pas cours.

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?(Soyez le plus précis)
J’étais attentif en cours pour écouter les explications du professeur, ce qui est primordial selon moi.
Puis de retour au travail j’essayais d’éclaircir les notions un peu plus complexes via Internet, bouquins ou avec des amis, pour comprendre l’intégralité du cours.

Puis vient la mémorisation, là il faut se connaître, j’ai une très bonne mémoire auditive donc je récitais mon cours à voix haute, en prenant mon temps sur les choses compliquées. Les jours suivants je revoyais le cours de manière plus rapide en m’interrogeant en même temps sur les notions importantes.

Si je ne savais toujours pas j’essayais de trouver un moyen mnémotechnique pour retenir, ou de creuser un peu plus les explications de la notion pour être sûr d’avoir compris.

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?
Je faisais très peu de fiches sur un cours en entier voire sur un chapitre.
Par contre j’adorais refaire un tableau avec les exemples du cours sur informatique, ou comparer différentes notions dans des tableaux (notamment les structures histologiques des voies spermatiques ++) voire noter les moyens mnémotechniques bidons que je trouvais.

Je m’aidais de ma prise de notes et formais le tableau/ figure schématique (cycle de Krebs par ex) sur informatique parce que je ne sais pas dessiner.

Une autre bonne méthode selon moi est de faire sa fiche sur un tableau blanc avec un feutre, prendre en photo sa fiche,effacer le tableau,essayer de réécrire sa fiche sans l’aide du cours et de comparer à la photo originale.

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?
Je travaillais (quasi) exclusivement seul, parce que récitant mes cours à voix haute, néanmoins, le travail en groupe via les groupes de travail du Tutorat ou le système de parrain/marraine et ses filleul(e)s en prépa permettent d’avoir un regard autre sur le cours,de voir/comprendre des choses que l’on avait pas vues et puis de remonter un peu le moral de l’anonymat de la fac.

Travailliez-vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?
Je travaillais seul chez moi, car j’ai horreur de tous les petits bruits distrayants de la BU (un stylo qui tombe par ci, un étudiant qui se mouche par là …)
Si cela ne vous gêne pas ou que vous n’avez pas d’endroit calme pour travailler chez vous, la BU reste une très bonne option.

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?
Je recommande très honnêtement le Tutorat Paces Lyon Est (qui est d’ailleurs agrément or maintenant) parce qu’il est fait par d’autres étudiants, que leurs services sont extrêmement complets ( des colles, polys, groupes de travail et encore +) et que beaucoup de professeurs jouent le jeu du Tutorat en relisant des sujets de colles et leur correction.

Seul bémol, je trouve les ED ainsi que l’accompagnement autour de la SSH, un peu flou, très dépendants de l’intervenant de l’ED et le guide d’aide pour la SSH trop vague et généraliste (sauf les témoignages d’étudiants qui sont très intéressants)

Je peux comprendre que certains pour se préparer à la SSH aient recours à des cours privés où à une prépa.

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?
Ça dépendait. Les premières colles étaient désastreuses la première année (youpi j’ai fait top 1000!) mais c’est pour tout le monde le cas. Par la suite ça s’est amélioré, même si ce n’est pas une excuse pour relâcher les efforts ! ^^

En carré, ça allait bien mais ça fluctue aussi en fonction des affinités /de l’aisance/ des efforts fournis dans une matière.

Aviez-vous du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez-vous ?
Relativement peu, mais dans le retard, il faut parer au plus urgent, soit au cours le plus éloigné dans le temps, soit le plus long/ complexe.

Le truc, lorsqu’on a du retard, c’est de ne pas angoisser, de se retrousser les manches et de mettre de l’intensité dans son travail. Ça ne veut pas dire travailler jusqu’à 5 h du mat’, mais de rallonger les journées de travail de 45 min par exemple et de continuer l’effort jusqu’au samedi soir/ dimanche matin.

Le plus important c’est d’être efficace dans son travail, ça ne sert à rien de faire de la calligraphie sur ses fiches, il faut aller à l’essentiel, ce qui est relativement paradoxal dans une année où on vous demande de tout retenir.

Quel était votre rythme de travail ?
J’avais cours tous les matins de semaine, je travaillais seul l’après-midi jusqu’au début de soirée.
Le samedi je faisais un peu plus cool, 80 % d’intensité pour le travail, mais les mêmes horaires environ.
Le dimanche matin c’était la grasse mat’ jusqu’à 9-10H puis travail jusqu’à 13H à peu près puis après-midi libre pour faire ce que je voulais

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?
Au départ, j’étais très altruiste, et le fait d’avoir vu des amis échouer,et à l’inverse des inconnus réussir m’a donné un peu l’esprit de compétition.

Par contre ne vous trompez pas d’ennemis, vos amis et les personnes de votre entourage proche restent vos amis, vous pouvez toujours les aider, leur rendre service ( à condition que ça ne soit pas trop chronophage).

A l’inverse, accordez peu de crédit à ceux qui disent à qui veut bien l’entendre que « la biophy c’est trop facile, j’ai fait 100ème au tutorat sans réviser » ou alors les « Pfiou, petite journée de 13 H de travail, je me suis couché à 3H du mat’ et je suis même pas fatigué !  » et restez évasif quand Duchmol que vous avez croisé une fois dans un couloir vous demande « simplement d’expliquer TOUTE la chimie orga parce que j’ai rein compris ».

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?
Totalement stressé, surtout en bizuth !!! (#Tremble bizuth)
L’idéal est de savoir faire avec la pression de l’utiliser comme moteur et pas comme frein, et pour ça, c’est chacun sa cuisine: méditation, yoga, sophrologie…

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?
J’étais le plus concentré possible, parce que 4 h à cette intensité de cours c’est très dur.
Dites vous bien que les professeurs d’université ne sont pas là pour que vous puissiez suivre et prendre des notes, ils ont là pour déballer leur cours/speech/discours, et c’est pas parce que vous avez pas écouté une phrase par distraction qu’ils vont s’amuser à recommencer.

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?
Par écrit. Ça m’est arrivé aussi de suivre avec le poly du tutorat qui est d’une très grande qualité à Lyon Est que j’annotais en direct.

Pour certaines matières l’emploi de jargon oblige la prise d’un dictaphone pour marquer le mot phonétiquement et regarder l’orthographe plus tard. (Oui l’anatomie, c’est toi que je regarde !)

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?
Oui, arrivé un mois avant les concours je commençais à faire des annales pour m’entraîner, celles du Tutorat remontant à la création de la PACES et même parfois avant, il y avait du matériel !

Comment était organisée votre journée ?
Lever puis cours en amphi puis repas au RU une petite heure.
Une fois rentré chez moi, je faisais une sieste de 20 min, puis je regardais le Mag de la Santé sur France 5 jusqu’à 14 h (Très intéressant pour la SSH).
En début d’aprèm, je reprenais les notes du matin faisais les fiches comparatives, les tableaux. Puis sur les coups de 15 h je commençais à voir le premier cours du matin et à m’entraîner à faire les exercices types dessus.Pause goûter vers 16-17 H histoire de manger un gâteau avant de reprendre. Puis j’attaquais les cours qui suivent.

Ensuite là l’heure pouvait varier, soit 17h15, soit 18h30, en fonction je revoyais les cours plus anciens, m’entrainais pour la colle du Tutorat hebdomadaire.
Puis vient ensuite les derniers petits tableaux ou moyens mnémotechniques avant le repas du soir entre 19h45 et 20h45 selon les soirs.
Après je me faisais à manger, et le reste de la soirée était à moi pour me détendre, jusqu’à 22h – 22h30 extinction des feux.

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?
Je pense que le premier facteur de réussite est la motivation, c’est uniquement ça qui reste quand tout le reste a envie de laisser tomber.
Chaque étudiant a une raison de tenter PACES, à vous de trouver la vôtre. Ça n’a pas besoin d’être quelque chose d’alambiqué, juste quelque chose qui vous correspond.

Deuxièmement, la régularité dans le travail est primordiale. Même si la routine a quelque chose d’usant parce qu’on fait toujours la même chose (ce qui n’est que partiellement vrai), la routine permet d’être efficace dans son travail à long terme.

Et troisio ne pas se négliger, c’est très important, que ce soit avec le sommeil, l’alimentation ou l’activité physique. Mais ça veut dire aussi savoir s’entourer des bonnes personnes ( amis, proches qui seront là aussi pour vous dire que vous allez y arriver, et si vous lisez ce site, vous êtes déjà dans la bonne voie) pour se protéger de l’anonymat et de l’ambiance complexe de la première année.

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?
La régularité dans le travail, et la remise en question constamment.

(Doublant uniquement) Qu’est ce qui a contribué selon vous, à votre redoublement ? Quels enseignements en avez-vous tiré pour in fine, réussir ?
Je pense qu’avec le recul j’ai relâché mes efforts trop tôt dans le deuxième semestre et puis je n’avais pas la bonne approche de l’épreuve de SSH à Lyon-Est qui est une dissertation de 90 lignes en 3 heures.
Du coup, j’ai appris a garder les efforts jusqu’au bout et aussi appris à gérer le stress avec le recul sur une année.

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?
Cette année est très enrichissante autant du point de vue cours que du point de vue de la vie au quotidien. Comme pour beaucoup, c’est la première expérience de la vie seul.
Beaucoup décrivent la PACES comme une course de fond, et ils ont raison: elle vous fait subir un rythme de marathlonien épuisant toute l’année sur le plan psychologique que physique. Mais l’arrivée vaut largement la course, le jeu en vaut la chandelle.

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?
Le site est très bien documenté et je pense que les témoignages sont un gros plus. J’ai découvert ce site avant ma première PACES et il m’a beaucoup aidé, en espérant qu’il aide aussi d’autres ;D

11