Actuellement, dans quelle filière êtes-vous et en quelle année ?
Médecine 2ème année

Quelle fac, quelle année, quel numerus clausus ?
Paris V Descartes. NC=351

Votre bac ? Votre spécialité ? Votre mention ?
Bac S. Spécialité Physique-Chimie. Mention Assez Bien

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?
Doublant

Quel(s) concours avez vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?
Concours Médecine 341/2451

Votre niveau au lycée ? Etiez vous assidu ou dilettante ?
Autour de 14 de moyenne générale avec une physique à 17/20. C’est la seule matière que je bossais réellement. Relativement pas bon en maths, autour de 11/20.

Lors de votre PACES, habitiez vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?
Chez mes parents. Les 2 années.

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?
un peu moins de 3h aller-retour

Avez vous trouvé vos repères facilement à la fac ?
Pas vraiment non ^^. Sans avoir fait de pré-rentrée (fac ou prépas), le choc a été grand. De plus, j’étais le seul de mon lycée (de secteur dans les Yvelines) a aller à Descartes.
Le premier jour dans les amphis sans connaitre personne et avec des cours d’une densité folle (on s’habitue après), on se demande ce qu’on fait là… Mais cela s’arrange progressivement. Surtout ne pas lâcher.

Avez vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?
Pour l’année primant, non aucun travail pour être le plus frais possible pour les cours. Pour l’année doublant une relecture des cours 2h par jour pendant un mois.

Pratiquiez vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?
Année primant, aucune activité. Pas de temps ni d’énérgie. Année doublant, au 2e semestre 2 fois par semaine j’allais courir 45 minutes.

Aviez vous des loisirs ? Des sorties ?
Une sortie en 2 ans pendant la période de cours. Pour les sorties il faut vraiment que cela soit un bon moment pas prise de tête où on a pas l’impression d’avoir gâcher son temps. Sinon la culpabilité se ressent.
Au 2e semestre de mon année de doublant je ne travaillais pas le soir donc c’était films ou matchs à la télé.

Aviez vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?
Non

Combien d’heures de sommeil aviez vous par nuit ?
7-8h de sommeil par nuit en doublant (couché entre 23h et minuit, réveil 7h). En primant c’était pas du tout fixe. Je dormais moins.

Combien d’heures travailliez vous par jour ?
Primant 6-7 heures. Doublant entre 8h30 et 10h. D’autres font plus, certains 12h quotidiennement, mais en étant pleinement efficace sans accumuler de fatigue tous les jours c’était environ 9h de travaille pour moi. Important d’avoir un rythme régulier sans changements brusques.

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?(Soyez le plus précis)
Je vais plus m’attarder sur mon travail en doublant. L’année de primant fut très particulière, plus de la survie qu’autre chose. Je préparais tout les cours en avance. J’essayais d’apprendre le cours une première fois seul. C’est très utile pour pouvoir poser des questions aux professeurs et une meilleure compréhension des notions difficiles.

De plus, je voyais le maximum de matières par jour. Sur 2 jours il faut avoir travaillé toutes les matières, ça rentre beaucoup mieux. Les matières principales doivent être vu tous les jours. Il faut avoir des horaires de travail régulier. Je ne faisais des poses que pour manger à midi et le soir. Sinon j’avais l’impression de perde mon temps.

Faisiez vous des fiches ? Si oui comment ?
Non. Perte de temps selon mon point de vue.

Avez vous travaillé seul(e) ? En groupe ?
Seul. Ca n’empêche pas de travailler en groupe avec ses amis à la fac de temps à autre à midi.

Travailliez vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?
Chez moi dans les combles. Pour pouvoir travailler au calme.

Etiez vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?
Pas de prépa privée. Trop chère et trop chronophage; pour une personne ayant 3h de transports c’est incompatible. Surtout lorsque l’on sait travailler seul.
Qui plus est le tutorat de Descartes est vraiment très très bon, meilleur association étudiante de France 2012. C’est peu coûteux (5 à 10 euros). Je le recommande vivement. Adresse du site internet C2P1.fr

Etiez vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?
L’année de primant j’étais loin. Au delà des 50%. Le NC est à 14%…. En doublant, le 1er semestre j’étais entre 15 et 20% et le 2e semestre autour de 10 et quelques fois autour de 5%.

Aviez du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez vous ?
Année de primant oui. « Comment le gériez vous? » Survie ^^. J’ai travaillé les matières où j’avais le plus de facilitée. Pour garder la foi (aucun rapport avec la religion, juste une expression, je préfère être (inutilement) clair).
En doublant, aucun retard ce qui constitue une belle satisfaction.

Quel était votre rythme de travail ?
J’en ai déjà parlé plus tôt. Je vais mettre une journée typique de 1er semestre et 2e semestre doublant. 1er semestre, réveil 7h, Travaille (que je vais réduire par « taf ») 8H20-12H, pose manger 12H-14H, taf 14H-18H, pose manger 18H-20H20, taf 20H30-22H, dodo 23H. Sinon j’adaptais par rapport aux cours.

2e Semestre c’était bien différent.
Déjà plus de pose de 2h à midi mais juste le temps de manger et brossage de dents et hop au boulot. Et un bloc de travail de 8H30 à 19H. Et le soir libre comme l’air. C’est vraiment très bien, ça permet de s’aérer l’esprit tous les jours.

Dans quel état d’esprit étiez vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?
Question difficile….. Je dirais que j’étais moi même… Evidemment ça n’aide personne ^^’. Je répondais à toutes les questions des camarades quand j’étais au tableau lors de TDs. Pas de rétention d’information.

Mais si en cours ou amphi j’entendais qu’une personne avait des problèmes ou des questions je n’allais pas la voir pour lui expliquer. De même si une personne vient te voir en te posant 6-7 questions y’a un moment où il ne faut pas être con non plus, il faut lui faire (aimablement) comprendre que c’est pas open bar

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?
Je suis de nature décontracté. Je stress peu. Je prends les choses comme elles viennent. Je ne me prends pas la tête avec avant. Bon ça ne m’a empêché d’être totalement tétanisé avec un stress énorme à la limite de vomir entre 10h et 12h avant la première épreuve de mon année de doublant qui avait lieu à 14h.

Quelle attitude aviez vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?
Concentré. Et en doublant relâché dans les moments où les cours abordaient des notions maîtrisées. Ca permet de garder de l’énergie. Mais je n’ai jamais dérangé mes camarades avec des cris.

Comment preniez vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?
J’écrivais directement sur le support papier du cours donné par l’administration. Ca évite une multiplication des supports inutiles.

Vous serviez vous des annales pour réviser ?
Oui. Obligatoire en PACES pour s’entraîner aux qcms. Et certains items tombent tous les ans donc mieux vaut s’entraîner avec.

Comment était organisée votre journée ?
Déjà évoqué plus haut. Pour des questions plus précise contactez l’adresse mail guicham@yahoo.fr

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?
Concernant le travail les conseils sont plus haut. Sinon, ne rien lâcher. Même si les circonstances étaient particulières finir dans les 50 derniers aux premiers concours blanc ça reste un moment assez horrible… C’est dans ces moments là où on sait si on veut vraiment devenir médecin. Toujours avancer même si vous êtes au fond du trou.

Il faut aussi avoir une bonne hygiène de vie. manger bien équilibrée, pas de fast food pour moi (d’autres le font) je trouve que c’est une perte d’énergie inutile. Renseignez vous sur la dépense énergétique postprandiale (en plus ça vous fera aborder une notion de cours). Avoir des horaires constants. Etre préparé psychologiquement à toutes d’épreuves émotionnelles.

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?
Quand les notes sont aussi sérer difficile de dégager facilement un truc que l’on faisait clairement mieux que les autres. Il y a quelque chose tout de même. J’ai fini 480/2451 au 1 er semestre doublant. J’avais 129 places de retard. J’y pensai en février et ça me prenais un peu la tête.

Lors de mon premier concours blanc du 2e semestre j’étais plus mal classé qu’espérer. J’ai pris la décision de ne plus penser aux classements ou à mon retard mais juste de travailler parce que j’aimais vraiment ça. Se faire plaisir, j’ai même dégagé tout travail de mes soirées. C’était le moment de la journée où je me vidais la tête. J’ai travaillé beaucoup beaucoup mieux ainsi.

Le seul revers de la médaille c’est que je n’allais plus à la fac pour avoir mes soirées de libre. Je travaillai tous les jours chez moi seul avec mes seuls parents pour compagnie. Heureusement qu’ils étaient là sinon seul dans un appart sans aller en cours c’est trop difficile je pense.

Je pense que revenir aux simple plaisir de travailler sans penser au concours et surtout sans penser aux conséquences a été un avantage décisif. Avec le recul ça paraît un peu fou ^^. Mais ces mois là sont dans les meilleures de ma vie.

Je pense vraiment que le plus important est de travailler pour être le plus fort possible sans penser aux autres. A partir du moment où tu donnes tout, aucun regret n’est possible. Si les autres sont plus forts que toi, c’est comme ça la vie continue. Mais en te donnant à fond tu garderas la tête haute et pourras te regarder dans une glace, qu’elle que soit le résultat.

(Doublant uniquement) Qu’est ce qui a contribué selon vous, à votre redoublement ? Quels enseignements en avez-vous tiré pour in fine, réussir ?
« in fine » ça veut dire « au final ». Je dis ça parce que lors de ma rentrée en paces je n’en savait rien du tout ^^. Du coup, la première fois que tu l’entends en cours ça fait bizarre.
Bref, j’ai surtout eu des problèmes familiaux lors des 6 premières semaines expliquant mon pitoyable classement énoncé plus haut au 1er concours blanc. C’était déjà trop tard à ce moment là. Et quand tu sais que c’est fini tu travailles moins bien.

Et puis une organisation chaotique dans le travail (et oui trop d’orgueil, à l’époque, pour me dire qu’il fallait bien préparer cela à l’avance, en planifiant tout).

Primant-Doublant c’est vraiment 2 années très distincte.
Un primant tous juste non classé peut ne pas avoir son concours au bout de 2 ans et inversement un primant mal classé peut l’avoir. Bon si toutes les conditions sont réunis et que le travail est fait hyper assidument et que t’es classé plus de 1500 faut se poser des questions….

Pour terminer, comment avez vous trouvé cette première année des études de santé ?
Enfer et paradis.

Que pensez vous du site www.reussirmapaces.fr ?
Site bien utile que j’aurai aimé découvrir plus tôt.

55