Actuellement, dans quelle filière êtes-vous et en quelle année ?
Maïeutique 2ème année

Quelle fac, quelle année, quel numerus clausus ?
Montpellier-Nîmes, 2015-2016, NC=66 pour sage-femme

Votre bac ? Votre spécialité ? Votre mention ?
Bac S, spé maths (je ne regrette pas d’avoir fait cette spé car elle m’a beaucoup intéressée, mais elle ne m’a servi à rien pour la PACES :p ) mention TB

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?
Primante

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?
J’ai passé sage-femme uniquement, c’est le seul concours qui m’intéressait. 1er semestre : 620/2700. 2nd semestre sur la liste sage-femme avant désistement : 137/803. Après désistement : 26/803.

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?
J’étais très assidue, j’avais toujours plus ou moins 14 de moyenne.Le fait d’avoir toujours été sérieuse dans les études m’a aidé, mais le rythme et les compétences attendue en PACES n’ont rien à voir

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?
Le premier mois chez mes parents puis en colocation avec 3 autres filles. Je pense que la colocation est recommandable en PACES dans la mesure où les autres colocs font aussi des études exigeantes.

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?
5-10 min en vélo

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?
Oui ! J’avais fait le stage de pré-rentrée pendant lequel on a eu une visite guidée de la fac.

De plus, les cours étaient toujours dans le même amphi, et les TDs et séances tuto quasiment toujours au même endroit aussi.

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?
Non pas du tout. J’ai préféré profiter de l’été pour voir ma famille, mes amis et mon chéri, et j’ai juste fait le stage de pré rentrée pendant 15 jours qui était bien, mais pas forcément indispensable. De plus, en primant on se sait pas du tout à quoi s’attendre au niveau des cours. Si j’avais redoublé, j’aurais peut-être revu certains cours compliqués ou longs à apprendre, mais pas de façon intensive.

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?
J’allais me balader dans un parc à côté de chez moi pendant une demi-heure tout les jours, ça me faisait ma pause de l’après-midi et ça me changeait un peu les idées :p

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?
Je ne travaillais jamais le dimanche : le matin j’allais à l’église et l’après-midi j’allais voir ma famille, je téléphonait à mon chéri, je faisait le ménage…
Si je n’avais pas pris mon dimanche, je sais que je n’aurais quasiment pas vu ma famille de l’année, avec la pression de la PACES.
En dehors de ça pas grand chose…
Il m’arrivait parfois d’appeler mon chéri en semaine et de rester un peu trop longtemps au téléphone :p mais comme il était en PACES aussi dans une autre ville, il avait les même contraintes que moi, donc il y avait quand même des limites.
Il m’est arrivé 2/3 fois de prendre ma soirée pour manger avec des copines en villes…
Et sinon j’allais aussi au GBU (des groupes d’étudiants qui se réunissent pour discuter d’un passage de la Bible) plus ou moins une fois tout les 15 jours, ça me prenait 2h le lundi soir.
J’ai aussi pris deux/trois week end par semestre avec mon chéri durant lesquels nous étudions assez peu :p

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?
Mon grand-père était pharmacien, ma mère médecin. Cependant je pense que ça ne change rien pour le concours.

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?
En PACES j’ai vraiment expérimenté l’importance du sommeil pour bosser efficacement !! Il m’est souvent arrivé de ne pas dormir assez et de me retrouver comme un légume inefficace. Donc, il est important de dormir le temps nécessaire, même si la tentation de « gagner » une heure de révisions en dormant moins est grande. Le temps de sommeil dont j’avais besoin c’était 8h, mais je dormais parfois 7h.

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?
Je ne comptait pas mes heures, j’étudiais du moment où je me levais jusqu’au moment où je me couchais avec des pauses repas, douche etc + une ballade d’une demi-heure dans l’aprèm. Je prenais aussi plusieurs fois dans la journée quelques minutes pour parler par messages avec mon chéri.

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?(Soyez le plus précis)
Au premier semestre je n’avais pas trouvé ma méthode, je vais donc parler de ma méthode au second semestre.

C’est une méthode assez spéciale qui prend du temps mais qui m’a été indispensable pour mémoriser tout les détails des cours. Au lycée, je cherchait simplement à avoir une compréhension globale du cours, et ça suffisait pour avoir des bonnes notes. En PACES, j’ai vite déchanté, il ne suffit pas d’avoir une compréhension globale mais il faut connaitre précisément tout les détails du cours, tout peut tomber en QCM ! (à nuancer un peu selon les profs et les matières mais bon).

Donc voilà ma méthode :
Je regardais mes cours en vidéo le matin (les vidéos des cours sont mises en ligne au fur et à mesure à Montpellier), puis l’après midi je prenais le premier cours et je le lisais petit à petit, en notant à coté sur une feuille des questions correspondant à chaque détail du cours, afin d’obtenir au final un questionnaire exhaustif sur le cours. Ce questionnaire faisait à peu près deux pages recto verso (+/- selon les cours). Ensuite, je reprenais mon questionnaire et j’essayais de répondre à toutes les questions.

Quand je ne savais pas répondre à une question, je mettais une croix à coté, puis je revenais sur toutes les questions avec des croix, jusqu’à ce que j’ai réussi à répondre à tout. Pour mes révisions, je reprenais ces questionnaires. Cette méthode présente de nombreuses limites mais ça a marché pour moi :p Des fois je me faisait aussi des mnémotechniques, c’est une bonne méthode.

On peut s’inspirer des méthodes des autres, mais inutile de stresser parce qu’on fait différemment, chacun sa manière de faire, tant que ça fonctionne pour nous c’est bon !

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?
Je faisait quelques fiches, j’utilisait parfois un peu celles du tutorat ou des fiches qu’on m’avait passé.
Je pense que les seules matières où les fiches sont vraiment importantes sont la biophysiques (UE3) et les biostatistiques (UE4). En effet (à Montpellier en tout cas) on se retrouve souvent avec des polys pleins de diapos, de démonstration de formules, etc qui ne tombent jamais au concours. Il suffit de bien connaitre les formules qui tombent tout le temps et de bien comprendre la logique des choses pour savoir répondre aux QCMs.

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?
Tout le temps seule, je n’aime pas travailler en groupe, ça me déconcentre.

Travailliez-vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?
Je suis plus à l’aise chez moi, d’autant plus qu’il m’arrivait de parler à haute voix.

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?
Tutorat ! Je pense que ça dépend des facs, mais à Montpellier nous avons la chance d’avoir un excellent tutorat. Les tuteurs sont motivés, ils ont des réunions régulières avec les profs et connaissent donc leurs attentes, alors que les prépas n’ont pas ce lien avec les profs.
Je pense que ça dépend aussi des gens, étant assez autonome dans mon travail, je n’aime pas être trop encadrée donc la prépa ne m’aurait surement pas convenu, mais cela peut etre utile pour les gens qui ont besoin de plus d’encadrement.

Je suis allée à toutes les séances tuto du premier semestre, mais je me suis rendu compte qu’en faisant tout les TDs, tout les tuto en plus des cours, je n’arrivais pas à trouver suffisamment de temps pour apprendre mes cours ! (surtout que le premier quad est très chargé)

Au second semestre, je me suis beaucoup plus « servie » dans le tutorat, je faisait seulement les séances qui me semblaient les plus utiles et pertinentes pour moi, ce qui m’a permis de dégager plus de temps pour bosser les cours. Au final, je me suis retrouvé à n’aller qu’aux séances d’UE7 (SHS) :p

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?
Je n’ai fait que deux colles et je n’ai pas regardé les résultats pour pas me démoraliser ^^ Le système des colles ne me convenait pas, je n’y ai donc pas participé. J’ai participé au premier concours blanc par contre, ça a été utile car ça m’a permis de mieux cibler ce que je devait encore bosser avant le vrai concours, par contre ça m’a complètement démoralisée car il y a plein de choses que je n’avait pas su faire !

Aviez-vous du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez-vous ?
Je vais parler seulement du second semestre car le premier était assez anarchique.
Au second semestre, je me fixais comme objectif d’apprendre tout les après-midi les deux cours visionnés le matin.
Généralement j’y parvenais, et si je n’y arrivais pas je mettais le cours de coté et je rattrapais mon retard quand je pouvais (soit un jour où j’avais plus de temps, soit le week end, soit pendant les vacances).
Je n’ai pas eu de gros soucis de retard, sauf en anatomie, en UE6 (pharmacologie) et en anatomie du petit bassin (APB).
L’anatomie me prenait un temps dingue à apprendre et j’oubliais très rapidement ce que j’apprenais, c’était un véritable cauchemar !

Au lieu de perdre trop de temps sur cette matière, au détriment des autres, j’ai choisi de faire ce que je pouvais, comptant plus ou moins rattraper mon retard pendant les révisions. Cependant, quand je suis arrivée aux révisions, je me suis rendue compte que je connaissait très peu de chose en anatomie, j’avais oublié ou pas appris la plupart des cours. Cela m’a énormément angoissée, mais j’ai finalement pris le parti de faire 2h d’anatomie + 2h d’APB tout les matins et de bosser les autres matières l’après midi. Je suis arrivée au concours et j’ai su répondre environ à la moitié des QCMs, j’ai mis le reste au hasard.

Quand à l’UE6, c’était une matière très peu rentable car beaucoup de chose à apprendre et petit coefficient, et par manque de temps j’ai finalement fait une impasse totale.
J’ai finalement eu un peu plus de la moyenne dans ces 3 matières, mais c’est un peu un miracle !
Je déconseille les impasses et autres accumulation de retard, mais c’est parfois compliqué de faire autrement en PACES !

Quel était votre rythme de travail ?
Au second semestre je regardais tout les matins les vidéos des cours de la veille, donc du mardi au samedi, ensuite le dimanche je n’étudiais pas, puis le lundi je revoyais tout les cours de la semaine. J’ai également eu deux semaines de vacances pendant le semestre (une en février, une en mars) pendant lesquelles je revoyais tout les cours des semaines précédentes.

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?
Plutôt altruiste, j’avais quelques amis en PACES qui n’ont jamais refusé de me passer une fiche où de m’expliquer un point du cours, et c’était réciproque. Ce n’est pas en sabordant les autres qu’on va gagner des places aux concours, ça ne se joue pas à cette échelle ! Il faut plutôt chercher à être le meilleur possible, et se concentrer sur soi-même.

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?
Pendant le premier semestre très angoissée car j’avais eu différent soucis familiaux qui ont fait que je n’ai quasi pas pu bosser pendant le premier mois, et ensuite j’ai eu du mal à comprendre comment m’organiser pour travailler efficacement et à m’adapter à la PACES ! Je ne pensais donc que je serais très mal classée car malgré les efforts fournis, je n’étais pas du tout au point le jour du concours, à part en biostatisques (UE4) car j’aimais beaucoup cette matière qui est assez simple à Montpellier.

Quand j’ai vu mon classement du premier semestre (qui était un véritable miracle!) j’ai compris qu’en bossant bien au second semestre j’avais vraiment mes chances, ça m’a beaucoup soulagée. J’ai appris de mes erreurs du premier semestre, utilisé une méthode de travail efficace et étudié sans relâche pour viser de passer primante. J’étais donc plutôt confiante et décontracté pendant le second semestre.

Cependant quand le mois de révisions a commencé et que j’ai pris conscience de mon retard en anatomie, j’ai commencé à être très angoissée, et cette angoisse ne m’a pas quittée pendant tout le mois de révisions.

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?
Un petit peu dispersée au premier semestre, mais très concentrée au second semestre. En effet, dans la plupart des cours, il est primordial d’écouter et de noter ce que dit le prof, car tout ce qui est dit à l’oral peut tomber au concours, autant que ce qui est écrit sur le poly. (à nuancer selon les profs toutefois ; dans de rares cas, seulement ce qui est écrit sur le poly est à savoir). De plus, dans la plupart des cours d’UE7 (SHS), il n’y a quasiment rien sur le poly, il faut donc beaucoup écrire, donc pas question d’être dispersée.

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?
J’achetais les polycopiés des profs (qui correspondaient aux diapos passées en cours) à la corpo et je complétais dessus au stylo. En UE7, il y avait beaucoup à écrire, donc je prenais des feuilles blanches et j’écrivais tout. L’avantage à Montpellier, c’est que les vidéos des cours sont mises en lignes, donc pas besoin de dictaphone, en cas de doute je visionnais à nouveau un passage du cours.

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?
Oui, mais j’aurai du le faire plus. Les annales sont vraiment importantes pour comprendre ce qu’attendent les profs et leurs façon de faire les QCMs (niveau de difficulté, de précision, de réflexion demandé, niveau de piège dans les QCM).
Meme si les QCMs du tuto sont très bon, ils ne sont pas exactement représentatifs du concours (le tuto est souvent plus dur) d’où l’intérêt des annales. Les TDs sont souvent très représentatifs du concours aussi.

Comment était organisée votre journée ?
Cela variait, mais souvent :
7h30 : lever
8h-12h : visionnage des cours de la veille
12h-13h : repas
13h-16h30 : apprentissage des cours du matin (faire le questionnaire+y répondre)
16h30-17h00 : promenade+gouter
17h-19h : apprentissage des cours du matin
19h-20h : repas+douche
20h-23h30 : apprentissage des cours du matin (ou autre chose si j’avais fini)

Cette présentation est un peu idéalisée, je prenais souvent plus de temps que prévu pour manger, me balader, ou je perdais parfois du temps sur internet…

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?
Déjà, savoir que votre PACES ne sera pas parfaite ! J’ai fait beaucoup d’erreur en PACES (perdre du temps de différentes façon, apprendre des parties du cours qui ne sont pas à apprendre, dormir trop peu et ne pas réussir à bosser efficacement ensuite…) et ça me stressait car je pensais (un peu inconsciemment) que je devais faire une PACES parfaite pour avoir mon concours . Or, il est normal de faire des erreurs en PACES, et malgré toute les lacunes qu’on peut avoir, ce qu’on sait est parfois suffisant pour réussir le concours qu’on veut. Il faut faire du mieux possible, viser la « PACES parfaite » mais ne pas trop stresser quand on fait des erreurs.

Après, ne pas sacrifier sa santé : dormir assez, bien manger, conserver un certain équilibre, garder une vie sociale, même si elle sera forcément réduite. Il est évident que la PACES est une année de sacrifice, mais il ne faut pas tout sacrifier non plus.

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?
Déjà, je pense que ma réussite est un peu un miracle. Deux jours après la rentrée, le décès de quelqu’un de très proche de ma famille est survenu, et ce décès impliquait un déménagement pour moi ainsi qu’une semaine sans regarder les cours et sans bosser. J’ai voulu laisser tomber la PACES à ce moment là, mais sur le conseil de plusieurs de mes proches je ne l’ai pas fait. En tant que chrétienne, je pense que le Seigneur à vraiment agi dans ma vie et à permit que je réussisse malgré tout, car je n’y croyais pas !

Le soutien de mon chéri a été capital. Il avait peu de temps car il était en PACES aussi, mais il a cru en moi tout au long de l’année et m’a encouragée à faire confiance à Dieu, et a pris du temps pour me consoler ou pour parler avec moi quand j’en avait vraiment besoin.

Ma famille m’a également soutenu, mon père faisait souvent les courses pour moi pendant l’année, ce qui me permettait de gagner du temps.
Après, le sérieux dont j’avais toujours fait preuve dans mes études m’a aussi aidé, même si je n’avais jamais fait face à quelque chose de l’ampleur de la PACES.

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?
Difficile car beaucoup, beaucoup, beaucoup de sacrifices ! J’étais tellement frustrée de devoir passer mon temps à étudier et de ne pas pouvoir faire d’autres choses que j’aurai aimé faire ! (passer plus de temps avec ma famille, mon chéri, prendre du temps pour Dieu, lire, m’investir dans mon église…) Mais je me suis rattrapée dès que j’ai fini mon concours :p

Cependant, en dehors de la pression du concours et du rythme trop intensif, étudier était un plaisir car j’étais très intéressée par quasiment tout les cours, certains m’ont carrément passionnée !
Et ce n’est pas une année impossible 😉
A la fin de l’année, c’était beau de voir la fierté de ma famille, de mes amis et de mon chéri. J’étais heureuse d’avoir réussi le concours tout en préservant mes relations avec ma famille et mon chéri.

Petite parenthèse sur le couple et la PACES d’ailleurs : j’ai vu énormément de couples se séparer en PACES. Il est tout à fait possible de rester ensemble mais il faut avoir conscience que ça prendra du temps et que le peu de temps disponible peut être mal vécu par l’autre s’il n’est pas en PACES. Il faut vraiment être motivé et engagé à rester ensemble et savoir mettre du temps à part pour le couple, malgré la PACES.

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?
Intéressant, je venais régulièrement sur ce site en terminale pour lire les témoignages afin de me préparer un peu à la PACES 😉

21