Eloïse B, en 2ème année de Médecine à Marseille nous parle de son parcours et du vécu de sa PACES

Quelle année était votre PACES, quel était son numerus clausus ?

2015 – 2016, 315 pour 3000 inscrits

Votre bac, votre spécialité et votre mention ?

Bac S spé Maths mention Très Bien

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?

Primante

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?

Concours Médecine : classée entre 200 et 210 (#anonymat^^)

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?

Très assidue, je travaillais déjà beaucoup (perfectionniste sur les bords^^) donc bonne élève.

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?

Toute seule dans un studio en face de la fac. Mes parents habitent à 1h de route et ils venaient me voir tous les Weekend.

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?

Je partais à 7h50 de chez moi pour être sur les bancs de l’amphi à 8h00 !

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?

Oui très facilement !
A Marseille les amphis réservés aux PACES sont vraiment à l’extérieur du grand bâtiment de la fac donc vous ne pouvez pas les louper et il y a toujours plein de monde !
Au bout d’une semaine j’étais déjà dans le rythme. Finalement en P1 y a peu de repères à prendre !

Essayez de savoir où se trouve la BU (celle de médecine et de pharmacie), le RU (resto U), le local du TAM (tutorat de la Fac), et quelques commerces si vous vivez dans le coin (notamment des imprimeries/reliures par exemple ça peut servir).

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?

Non !!!! Je ne le conseille vraiment pas ! Je connais des gens qui l’ont fait et au bout d’un mois en PACES ils me disaient que ça ne servait vraiment à rien à part te donner un peu plus confiance la première semaine mais c’est tout !
Ma prépa ne proposait pas de stage de pré-rentrée (hormis 2 jours de présentation de l’année et quelques conseils de méthodes mais sans parler des cours).

En fait tant que vous n’êtes pas rentrés en PACES vous ne saurez pas comment apprendre les cours (j’avais récupéré les cours de P1 pendant l’été mais je voyais bien qu’en les lisant ça me semblait être du chinois !).
Tout ce que vous essayerez de faire sera une perte de temps. Donc ce que je vous conseille c’est de PROFITER de votre été !!

Après je conçois que quand vous sortez du lycée vous avez « hâte » de commencer l’année, j’avais cette même excitation ! C’est bien car il faut beaucoup de motivation !
Donc si vraiment vous voulez commencer à bosser avant, faites-le mais vous serrez prévenus, je pense vraiment que ça ne sert à rien !!

Par contre pour les doublants c’est différent, et se remettre à bosser (à un petit rythme) au mois d’août peut être une bonne chose ! (je ne suis pas doublante mais j’ai des amis qui le sont).

De même concernant les stages de pré-rentrée à plusieurs milliers d’euros les 3 semaines d’août, je pense qu’il vaut mieux garder votre argent et votre temps pour vous ! mais ce n’est que mon avis 😉

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?

A mon grand regret non !!
En fait j’étais plutôt sportive avant la P1 (entre 6 et 7h de sport par semaine + marcher tous les jours entre le bus, la maison et lycée) et j’ai tout arrêté quand je suis rentrée en PACES…
En fait je pensais continuer 2h/semaine mais à la rentrée, dès les premiers cours j’ai eu un immense coup de stress, j’ai paniqué en réalisant l’année que j’allais passer et en plus à Marseille les premiers cours sont vraiment horribles pour les primants (thermodynamique + les orbitales) donc j’ai pris peur !!
Du coup le sport j’ai tout de suite arrêté et je ne me sentais pas de reprendre car je culpabilisais beaucoup quand je ne travaillais pas !

Par contre je connais plein de gens qui en ont fait (2h par semaine) et ça leur faisait du bien ! (pour se défouler et relâcher la pression, ce que je n’arrivais pas à faire).
Je pense que ça dépend de vous : certaines personnes sont capables de gérer et d’autres non ! Mais si vous pouvez, faites-le car c’est très important pour votre santé physique et mentale !!

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?

Pareil que le sport, avant la PACES je faisais beaucoup de musique (piano) et j’ai quasiment tout arrêté. Mais encore une fois si vous pouvez avoir un peu de loisirs de temps en temps (ou pendant les coups durs) ce serait l’idéal !
Niveau sortie : impossible en P1 (surtout pendant le premier semestre qui est extrêmement dense et rapide à Marseille car vous aurez très peu de jours pour réviser avant le concours de décembre donc pas de retard envisageable !).
Au second semestre on peut s’autoriser 2 ou 3 sorties (une après-midi si ensuite on bosse le soir, ou une soirée (pas d’alcool et dodo à minuit car faut bosser le lendemain !)

Qu’on se le dise, c’est pas l’année la plus « sociale » de votre vie, MAIS selon votre entourage vous allez pouvoir nouer des liens forts avec plein de gens qui sont dans la même galère que vous.
L’entraide est primordiale en PACES !
Je pense que la pression du concours on l’a déjà tous nuits et jours donc pas besoin de se mettre des bâtons dans les roues !
Les amitiés en P1 c’est vraiment quelque chose de particulier car vous vivez une expérience très spéciale et il faut vous soutenir mutuellement !

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?

Oui pas mal ! (médecins, pharmaciens, infirmiers). Ca m’a permis de peut-être mieux me rendre compte de la réalité du métier (avantages mais aussi inconvénients !!).

Par contre pour la réussite ou non en P1 je pense que ça n’a strictement rien à voir. Je ne vois pas comment un médecin/dentiste/pharmacien peut t’aider sur tes cours de PACES (essentiellement physique, chimie, biologie cellulaire et maths/statistiques au premier semestre !).

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?

Je dormais environ entre 6 et 7h par nuit !
J’ai conscience que ce n’est pas énorme, d’ailleurs après chaque concours je dormais pendant 3 semaines toute la journée !

En fait il ne faut pas essayer de faire comme les autres, il faut savoir combien vous avez besoin d’heures de sommeil et essayer de s’y tenir au début.
Ensuite si vous avez besoin de moins de temps ça se fera tout seul ! (au début je dormais +, mais très vite je suis passée à 6h).
Par contre si vous ressentez de la fatigue dans la journée forcez-vous à dormir plus.
Soyez vigilant avec ça ! car si vous accumulez la fatigue vous allez mal travailler, avoir du retard etc.

De mon coté je n’étais pas du tout fatiguée c’est pour ça que je me permettais de moins dormir.

En revanche ce que je faisais de temps en temps c’était des siestes de 10 minutes après manger ou au milieu de l’après-mdi ! Ensuite je me sentais vraiment en forme ! Je vous le conseille 😉

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?

Alors, en + des 4h de cours quotidiens je travaillais 8-9h par jour et le weekend 12-13h par jour.
En période de révisions c’était plutôt du 14h /jour.

C’est quand même beaucoup mais j’avais vraiment besoin de ça et je culpabilisais sinon !!
Mais n’oubliez pas il y a quantité et qualité ! Donc encore une fois en P1 il ne faut pas se comparer tout le temps avec les autres.

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?(Soyez le plus précis)

Alors plus bas il y a une question sur le rythme de travail donc je détaillerais là-bas l’exemple d’une journée et semaine type.

Pour apprendre un cours, je l’imprimais, puis je le lisais une ou deux fois en essayant de le comprendre entièrement ! Pour moi l’apprentissage passe par la compréhension car plus tu comprends, moins tu as besoin de te forcer à apprendre et donc moins tu as de risque d’oublier. (Puis franchement le « plaisir » est dans la compréhension d’un cours pas dans l’apprentissage par coeur).
C’est à ce moment là que je le surlignais. J’avais 4 ou 5 couleurs et au fur et à mesure je m’étais fait un code couleur.
Donc à ce moment là normalement j’ai compris mon cours.

Ensuite je dois l’apprendre, donc je vais lire un paragraphe à voix haute (obligatoire pour moi) et je le répète jusqu’à qu’il soit bien imprimé dans ma tête. Et au mieux vous aurez compris le cours, au plus cette étape sera facile. Vous faites tout votre cours paragraphe par paragraphe comme ça.
Une fois que j’ai terminé de faire ça je vais relire le cours 1 ou 2 fois selon le temps qu’il me reste et ça sera bon.
Ne pas oublier de faire des annales ensuite pour comprendre comment le prof veut que vous appreniez son cours.

Donc en gros ma méthode c’est de « lire » plusieurs fois le cours en ayant des objectifs à atteindre à chaque lecture (compréhension/assimilation, mémorisation/apprentissage…).
Plus le cours est simple et petit plus vous pourrez le lire dans la même journée et donc mieux le retenir.

La difficulté que j’ai rencontrée c’est qu’au premier semestre les cours étaient longs et compliqués ! donc c’est sur que j’avais du mal à faire ça (alors qu’au deuxième semestre je n’avais pas de problèmes). Ce qu’il faut c’est donc continuer de lire et relire (en parlant à voix haute) pendant les révisions du lendemain + du weekend.
Le cours doit vraiment être su sur le bout des doigts le weekend, dernier délai !!

J’aimerais insister sur l’importance de lire/parler à voix haute. Pour moi c’est primordial si je veux apprendre un cours. Donc si vous voyez que vous avez du mal à apprendre vos cours, ça ne vous coute rien d’essayer et ça peut même vous sauver votre année !

Un conseil : essayez « d’aimer » vos cours, d’y trouver un intérêt, des les apprécier ! Vous aurez moins de mal à vous y mettre et vous retiendrez mieux un truc qui vous plait plutôt qu’un truc qui vous donne envie de mourir !

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?

Le grand débat des PACES…!

Si vous faites des fiches synthétiques du cours en choisissant de ne pas mettre certains détails (principe d’une fiche type lycée) alors je vous déconseille, car en P1 tous les détails sont à savoir, certains profs ne font tomber que les petits détails.

Je faisais pas mal de petites fiches :

J’avais des fiches de compréhension, c’est à dire : quand un cours était vraiment compliqué et que je ne comprenais rien (la RMN par exemple ((attention rien à voir avec la RMN de lycée^^)), je prenais une feuille blanche à coté de moi, je lisais le cours depuis le début et je n’écrivais que ce qui m’aidait à comprendre (donc pas d’exemples, pas de détails à apprendre par coeur etc.), juste ce qui permet de comprendre le cours.
Ensuite j’apprenais ma fiche et d’un coup le cours me paraissait beaucoup plus clair ! ensuite il me restait à apprendre tout ce que je n’avais pas écris donc les détails et exemples. Mais le plus gros était fait.
Et quand je reprenais ce cours pendant les révisions, si ça faisait longtemps que je ne l’avais pas revu et que je ne m’en souvenais plus trop, je recommençais par la fiche d’abord, pour « dégrossir le cours ».

J’avais également des fiches qui me permettait d’apprendre par coeur (des listes (de médicaments par exemple), ou des tableaux de données, soit des trucs où il n’y a strictement rien à comprendre).
La c’était juste pour faire marcher la mémoire visuelle : j’écrivais tout assez gros, bien espacé et avec des couleurs (alors que sur mon cours c’était tout petit et mal présenté pour être appris visuellement). Très efficace.

Enfin au second semestre j’avais décidé de faire une grande fiches avec tous les médicaments de l’UE6 (pharmacie) ainsi que les maladies dont on parlait en cours pour ne pas tout confondre.

J’avais aussi fait pour chaque matières une liste de chiffres (à chaque fois qu’il y avait un chiffre ou une date à apprendre dans mon cours, je le rajoutais, ça m’a beaucoup aidé à ne pas me mélanger entre les cours).

Enfin j’avais une fiche pour les annales et les écuries (je marquais mes erreurs et les pièges que les profs faisaient souvent tomber) et je la relisais régulièrement ainsi que juste avant le concours.

Donc voilà, on peut faire des fiches en P1, mais je dirai qu’il faut vraiment connaitre sa manière de fonctionner et sa méthode de travail, et ne pas juste « faire une fiche pour faire un fiche ».

Ce qui est important quand on fait une fiche c’est aussi d’être bien concentré au moment de la faire car souvent c’est au moment où tu crées ta fiche que tu apprends/comprends le cours. C’est pour ça qu’on dit que les meilleures fiches sont les vôtres !

Mais vraiment : évitez les fiches qui résument le cours type les fiches que certains font pour le bac. La ça marche pas !

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?

J’ai travaillé seule car je parle à voix haute à chaque fois que je travaille et je suis distraite facilement si d’autres travaillent dans la même salle que moi.
Mais il est important d’être entouré dans un petit (ou grand^^) groupe d’amis.
La prépa ou le tutorat peut-être un bon moyen de rencontrer des gens et de socialiser un peu !
L’avantage d’être entouré c’est de pouvoir poser des questions facilement, de vous faire expliquer un point de cours que vous n’avez pas compris et d’être soutenu dans les périodes difficiles.

Travailliez-vous à la bibliothèque  de votre université ou chez vous ?

Incapable de travailler à la BU car je dois parler à voix haute. J’ai essayé une après-midi ça a été la l’après midi la moins rentable de ma PACES ^^
Donc chez moi enfermée toute la journée… (pas terrible pour le moral mais très efficace pour mon travail !)

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?

J’étais dans une prépa privée un peu particulière (qui sélectionne les étudiants sur leurs bulletins du lycée + lettre de motivation + entretien). Il y avait énormément d’entraide (c’était l’esprit de la prépa !!). N’importe qui pouvait vous donner les cours et vous les expliquer.

On avait une écurie un soir par semaine (dans une salle de 30) et une fois sur deux on faisait cette écurie dans notre groupe de tutorat (8 PACES avec 3 tuteurs de 2ème année qui nous préparaient le repas). C’était tout simplement génial !
J’étais inscrite en formule simple au tutorat (le TAM) ce qui me permettait d’aller chercher des QCMs en plus dans leur local à la fac.

Dans tous les cas je pense qu’il faut être entouré soit par le TAM (tutorat) soit par une prépa.

Si je peux vous donner un conseil pour le choix de votre prépa/tutorat : choisissez un système avec lequel vous pourrez avoir un ou des tuteurs en 2ème année qui sont là pour vous aider !
Pour moi, c’est mieux que certaines prépas qui ne proposent pas de tuteurs mais des professeurs extérieurs à la fac (car eux n’auront pas passé le concours l’an dernier et en plus c’est le cours du prof de la Fac qui fait foi au concours !!)

J’invite aussi à faire attention aux prépas qui demandent aux étudiants d’être trop souvent présents pour des cours en plus, séances d’exercices en plus etc.
L’important reste le travail personnel ! Selon moi ça ne sert à rien de faire des entrainements à la prépa tous les jours si tu n’a même pas le temps de préparer les matières à réviser voire même d’apprendre ses cours de la semaine. Mais c’est seulement mon avis et certains réussissent avec ce genre de prépa !

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?

Euh…
On était noté sur 150 et je crois que j’étais entre 40 et 70. A la fin du premier semestre j’étais plutôt mal classée je crois. Franchement les classements des écuries ne veulent rien dire. Notamment car vous n’avez pas encore eu les révisions avant le concours qui peuvent changer beaucoup de choses…

C’est pour ça qu’il ne faut pas baisser les bras face à un mauvais classement.
Au second semestre j’étais classée entre 1 et 30 environ sur 150.

Mais à moins que ça vous motive réellement, ne vous forcez pas à aller voir vos classements toutes les semaines si vous n’en ressentez pas le besoin.

Aviez-vous du retard dans vos cours ?  Si oui, comment le gériez-vous ?

Globalement je dirai que non même si paradoxalement j’avais toujours l’impression d’en avoir car je voulais revoir mes cours beaucoup plus souvent que ce que je pouvais réellement faire.

Le problème comme je l’expliquais plus haut c’est qu’au premier semestre je n’arrivais pas à connaitre parfaitement mon cours dans la journée, donc je faisais tout pour finir de l’apprendre dans la semaine puis le weekend.
C’est pour ça que j’avais l’impression d’avoir du retard mais en fait j’ai toujours réussi à retomber sur mes pattes en fin de semaine où il faut bien connaitre tous les nouveaux cours de la semaine !

Quel était votre rythme de travail ?

Alors, une journée et semaine type :

Un jour de semaine :

7h30 : Lever
8h00 – 12h : Fac
12h-13h : Repas à la maison
13h-18h : Travail
18h-19h : Repas/Douche (oui je mange à l’heure des vieux, et alors ?!^^)
19h-22h en théorie (mais 23h au premier semestre et 23h30 au second !) : Travail
Ensuite j’appelais mes parents, je regardais un peu mon téléphone et je m’endormais vers 00h30 ! J’avais du mal à m’endormir directement après avoir arrêté de bosser, il me fallait une bonne pause pour oublier la sale journée que j’avais passée !

De 13h à 18h je fais les 2 cours du jour en utilisant la méthode décrite plus haut, j’essaye de faire le plus de tours possible pour chaque cours.
De 19h à 23h : je fais des révisions des cours de la semaine et d’autres cours si j’ai envie mais en général pas le temps.

Le Samedi : je revoyais tous les cours de la semaine en faisant des annales à chaque cours. (1 cours = 1 question au concours (donc 5 items) et je faisais les 4 ou 5 dernières années). S’il me restait du temps je commençais à faire le programme du dimanche
Le Dimanche : je révisais mon écurie de la semaine. (une ou deux matières).

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?

J’ai pas l’impression d’avoir été compétitive, la pression on se la met assez soit même. On entend souvent dire que c’est une bataille contre soi-même et pas contre les autres…
Mon but était toujours de progresser et de mieux réussir mes écuries.

Sinon je trouvais que l’ambiance générale de l’amphi était cool, je n’ai pas ressenti de compétition dans les amphis (au contraire des rumeurs qu’on peut entendre !), il m’arrivait de donner des mots/phrases à des gens autour de moi que je ne connaissais pas qui n’avaient pas eu le temps de les prendre et inversement. Pas trop de soucis de ce coté là.

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?

Euh…. c’est une question piège ?
Très stressée ! Ca m’empêchait de m’endormir.
Au second semestre ça allait mieux (car on avait déjà les résultats du concours de décembre et que les cours étaient plus courts et moins compliqués !)

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?

En cours j’étais concentrée. Il faut vraiment essayer de retenir et comprendre (surtout comprendre) le maximum de choses au moins c’est du temps de gagné ! Au début je ne comprenais rien pendant le cours, et au fur et à mesure je me forçais à essayer de comprendre ! A la fin ça allait beaucoup mieux ! Et c’est vraiment appréciable de comprendre ce que dit le prof en cours^^

La PACES c’est une course contre la montre (surtout au premier semestre), donc je déconseille d’être dispersé en cours ! c’est du temps de perdu. Combien de personnes sont sur leur téléphone pendant les 4h et n’écoutent pas du tout le cours…

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?

Mes tuteurs m’avaient donné leurs cours sur ordinateur et j’allais en cours avec mon ordi pour compléter les nouveautés. Il y avait très peu de changements ! La plupart du temps je ne rajoutais rien.
D’autres qui avaient les cours de l’an passé les avait tous imprimés et modifiaient les quelques rajouts au stylo directement.

Je déconseille d’acheter un dictaphone pour la simple raison que les téléphones suffisent largement à enregistrer les cours ! (et la qualité est souvent supérieure aux vrais dictaphones). Par contre je recommande d’enregistrer tous les cours ça pourra vous servir quelques fois. Quand vous vous sentez perdus en cours, notez le minutage et ré-écoutez ce moment là du cours une fois chez vous !
Le téléphone sert aussi à prendre en photo les nouvelles diapositives du prof !

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?

OBLIGATOIRE !!
Je n’ai pas touché les annales jusqu’en début novembre et ça a été une grosse erreur !!!

Les annales ça redonnent confiance, (en général c’est beaucoup plus simple que ce sur quoi on s’entraine toute l’année). Ca permet de savoir ce que veulent les profs selon les cours/matières. C’est vraiment obligatoire de les faire sinon on va perdre des points bêtement au concours.

Je faisais les annales le samedi, soit une fois que je connaissais bien les cours de la semaine.

Je me faisais une fiche « annales » à lire avant le concours sur laquelle j’avais marqué les pièges qui tombaient fréquemment ! Très pratique.
J’avais une fiche similaire que je faisais en sortant des écuries à la prépa où je marquais les trucs sur quoi je me trompais.

Attention : la fac ne propose pas de corrections donc ce sont des étudiants qui corrigent, donc il peut y avoir des fautes et sur certains items ambigus, ce sera parfois à vous de vous faire votre propre avis.

Comment était organisée votre journée ?

Euh, j’ai l’impression d’avoir répondu à cette question sur « rythme de travail » ainsi que « méthode de travail »…

J’en profite pour parler de la méthode des J qu’on entend souvent. (faire J0 J1 J3 J7 J15 J25 etc…). N’essayez pas de faire ça à la lettre ! Vous vous retrouverez avec 15 cours à voir en 3h de révisions !! L’intérêt de cette méthode est juste de vous faire comprendre l’importance de revoir ses cours le plus souvent possible !

Ce qu’il faut faire c’est bien apprendre le cours le premier jour (J0), puis essayer de le voir encore au moins 1 fois au minimum dans le semaine (donc en J1 en J2 ou en J3) puis vous le verrez le samedi puis le dimanche lorsque vous révisez la matière (quasiment toutes les 2 semaines donc).

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?

Soyez à l’écoute de vous et ne passez pas votre temps à toujours vous comparer aux autres. (vous pourrez parfois entendre des gens clamer haut et fort « j’ai refait toute la BioC + l’UE1 hier » ou encore « Hier j’ai fait 3 tours de révisions pour mon écurie de la semaine » c’est parfaitement impossible donc ne vous rajoutez pas de la pression supplémentaire !)

Ca ne sert à rien de copier bêtement la méthode de travail de votre voisin si elle ne vous convient pas du tout.
Ayez un recul nécessaire sur votre travail. Ne vous mentez pas à vous même.

Rappelez-vous pourquoi vous êtes là. Il faut vous battre (contre vous-même !).

Essayez d’apprécier les cours sur lesquels vous bossez ! Soyez curieux 😉
On entend souvent dire qu’en PACES on ne parle pas de médecine donc que les cours sont chiants. Je ne suis pas d’accord, j’ai sincèrement trouvé les cours intéressants !! On apprend vraiment plein de choses !

Quand vous avez un coup de mou, tournez-vous vers les bonnes personnes (amis, famille).

Essayez de passer votre année au mieux 🙂 C’est pas parce que certains dépriment que vous devez déprimer !!

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?

Euh je ne sais pas trop, je dirai que je n’ai pas lâché l’affaire et que je m’y suis vraiment consacrée à 100% je ne faisais rien d’autre que de bosser. Mais évidemment je n’étais pas la seule à faire ça !!

Ce qui a pu m’aider aussi par rapport à d’autres c’est que je bossais déjà pas mal au collège et lycée donc je connaissais vraiment bien ma méthode de travail ! Mais encore une fois je n’étais pas la seule, et en plus certains ne bossaient que très peu au lycée et ont réussi médecine pareil.

Mais par exemple, si vous êtes collégiens ou lycéens, essayez de prendre de bonnes habitudes de travail (apprenez à vous fixer des objectifs de travail) car ce sera ça de gagné pour toutes les études supérieures que vous ferez.

(Doublant uniquement) Qu’est ce qui a contribué selon vous, à votre redoublement ? Quels enseignements en avez-vous tiré pour in fine, réussir ?

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?

Très très dur. Perso, je l’ai mal vécue mais si ça peut vous rassurer je connais plusieurs personnes qui ont réussi et pour qui l’année s’est mieux passée au niveau psychologique. Ca dépendra de votre nature ainsi que de votre personnalité !
L’inconvénient de ma méthode de travail était que je bossais toujours toute seule chez moi et pas à la BU ou dans la prépa donc je ne m’aérais pas la tête et quand j’étais en pause du coup j’étais encore toute seule.

En revanche c’est une année où on apprend beaucoup beaucoup de choses donc si vous êtes curieux ça sera intéressant ! On apprend également beaucoup sur soi.

Faut se dire que c’est une (ou deux^^) années qu’on ne peut éviter ! On est obligé d’y passer ! Et d’autres l’ont fait bien avant nous, s’ils ont réussi pourquoi pas nous !?

En me relisant je vois que j’ai souvent dit qu’il ne fallait pas se comparer aux autres bêtement, mais par contre vous pouvez vous inspirer des autres, voir ce qui marche ailleurs et peut-être tester des choses. L’important est d’avoir un regard honnête sur son travail.

Certaines personnes peuvent réellement vous tirer vers le haut !! D’où l’importance de ne pas rester seul(e) dans sa bulle toute l’année mais être intégré(e) dans un petit groupe.

Restez en contact avec votre famille qui vous soutient toujours dans les moments difficiles !

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?

Très bon site pour les étudiants en P1 et les lycéens !! J’y avais lu plein de témoignages avant ma PACES en me disant que je posterai le mien un jour !!

59