Actuellement, dans quelle filière êtes-vous et en quelle année ?
Médecine 2ème année

Quelle fac, quelle année, quel numerus clausus ?
Bordeaux, 2015-2016, 334 en médecine

Votre bac ? Votre spécialité ? Votre mention ?
Bac S, spécialité physique-chimie, mention TB

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?
Doublante

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?
Médecine, 108/334

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?
Plutôt assidue

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?
Seule en appartement

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?
Environ 20 minutes, à pied ou en tram

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?
Oui, et ce malgré mon absence totale de sens de l’orientation car la fac de Bordeaux est assez petite et les amphis sont proches les uns des autres et bien indiqués. Pour les plus stressés, il est possible de visiter la fac avant la rentrée.

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?
En primant : même si je m’étais procurée les cours de l’année précédente (ce que je recommande), j’ai préféré profiter de mes vacances plutôt que de travailler des cours que je n’avais jamais vus car on me l’avait déconseillé (et je le déconseille à mon tour).

En doublant non plus, j’ai privilégié deux choses qui m’avaient manqué durant l’année précédente : le sommeil et la vie sociale, ce qui m’a permis de mieux tenir mentalement et physiquement l’année d’après. Je pense cependant qu’il peut être bien de travailler un peu avant de redoubler (sans s’épuiser, profitez de vos vacances !), seulement si on a fait l’impasse ou eu de très grosses difficultés sur une matière en primant, mais inutile de retravailler chaque cours de chaque matière. L’année est éprouvante, arrivez frais et reposés !

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?
J’ai arrêté le sport en PACES à cause du manque de temps et de la fatigue ce qui n’a pas été dérangeant pour moi qui ne suis pas une grande sportive à la base.

En revanche, si vous êtes passionnés (de sport au d’autre chose d’ailleurs) ou que cela vous fait du bien, je pense qu’en faire une fois par semaine par exemple est totalement possible et même plutôt bénéfique physiquement et mentalement.

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?
Pas de loisirs, hormis des petits épisodes de séries de 20 minutes pendant ma pause déjeuner. Mais comme je l’ai dit plus haut, si vous avez une passion, ne l’arrêtez pas totalement !

Concernant les sorties, j’en faisais quelques unes en primant (pas des grosses soirées bien sûr, mais aller dîner au restaurant avec des amis de temps en temps est totalement possible). En doublant aucune, j’étais trop stressée et sous pression pour m’en accorder, ce qui n’est pas nécessairement la meilleure idée avec du recul.

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?
Personne, j’innove !

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?
Je ne suis pas une grosse dormeuse donc je tenais avec 6-7 heures par nuit en semaine et je m’accordais 1-2 heures de plus une fois par semaine pour bien récupérer. Le sommeil dépend vraiment de chacun, inutile de s’épuiser pour travailler 2 heures de plus et être inefficace et fatigué le lendemain !

De même, je ne prenais pas de café (ou très rarement si j’avais un coup de mou dans la journée) ou autres stimulants quand j’étais fatiguée, j’allais dormir ! Avec assez de sommeil, on assimile mieux les cours, on est plus efficaces et on tient plus longtemps dans la durée, donc ne négligez pas ça ! Privilégiez toujours la qualité de votre travail à la quantité.

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?
En plus des 4h de cours quotidiennes auxquelles j’assistais au maximum (sauf quand j’étais en retard sur mon planning, je n’assistais pas aux cours qui m’endormaient et que donc je ne suivais pas, si je les avais déjà à l’écrit bien sûr, mais c’était rare), je travaillais en moyenne 7-8 heures quand je n’avais pas tutorat le soir.

Quand j’avais tutorat, donc deux soirs par semaine, je travaillais encore 4h30 après les cours et une fois rentrée chez moi je me reposais, je me couchais plus tôt ou je regardais une série.

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?(Soyez le plus précis)
Pendant mon premier semestre de primante, ma méthode était plutôt « Vite, c’est la panique, rattrape tes cours en retard » donc je n’avais presque jamais le temps de les revoir, et c’est ce qui m’a fait défaut.

Le semestre d’après et toute mon année de doublante, j’ai appliqué la « Méthode de l’agenda » : tous mes cours étaient numérotés et dans mon agenda je notais le premier jour où je les apprenais, puis je les revoyais 3 jours après, puis 10 jours après, puis 30 et 60 (toujours en comptant à partir de la date du premier apprentissage).
Donc quand j’apprenais les cours pour la première fois, j’apprenais le plus gros (ou lieu de tout chercher à directement apprendre mot pour mot comme en primante) et au fur et à mesure ça s’affinait tout en me faisant des piqûres de rappel et en me permettant de rester organisée car tout était consigné dans mon agenda. C’est selon moi primordial de lire, relire et re-relire les cours très régulièrement en PACES, c’est la clé pour les mémoriser sur le long terme.

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?
En terminale, j’étais une accro aux fiches, en PACES beaucoup moins car il faut tout apprendre. Cependant, il m’arrivait d’en faire avec des formules (d’UE3 par exemple), des dates (la chronologie de l’embryologie), de la chimie organique ou avec les cours que je n’arrivais pas bien à apprendre. C’était donc plus en cas de besoin que de manière systématique.

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?
Seule pour l’apprentissage mais avec un ami pour la prise de cours (on prenait et mettait en page un cours sur deux).

Travailliez-vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?
En primante à la BU la plupart du temps. La BU étant en travaux mon année de doublante, on avait que deux préfabriqués souvent saturés de monde et bruyants ce qui me déconcentrait, donc je travaillais chez moi.

En général, je mettais mon téléphone dans une autre pièce pour éviter la tentation, et comme avec ma méthode de travail j’avais des objectifs à accomplir chaque jour, je réussissais à rester concentrée même si dans certains moments il m’arrivait de trouver mon mur blanc plus intéressant que mes cours.

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?
J’avais la possibilité de prendre une prépa mais j’ai choisi le tutorat les deux années pour plusieurs raisons :
– L’ambiance plutôt axée sur l’entraide que sur la compétition (ce qui est toujours agréable en PACES),
– Les colles chaque semaine dont les classements sont plus représentatifs car on est plus nombreux qu’en prépa (environ 1700 l’année dernière),
– Les profs qui corrigent les sujets de colles et d’ED et qui sont en contact direct avec les tuteurs,
– Les tuteurs qui sont passés par là et qui sont vraiment là pour nous aider,
– Et le prix qui reste dérisoire par rapport à une prépa.

L’avantage des prépas pour moi est principalement les cours qu’ils fournissent et leur suivi des élèves, mais je pense qu’en ayant repris des cours de l’année précédente (pour alléger la prise de note et le temps de mise en pages) et en étant sérieux, le tutorat est largement suffisant.

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?
Moyennement en primante, toujours largement dans le NC en doublante.

Aviez-vous du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez-vous ?
En doublante, presque aucun au premier semestre mais un peu plus au second car je tapais beaucoup de cours que je n’avais pas pris l’année précédente et donc je passais du temps à les remettre en page et à les illustrer. Pour y remédier j’essayais tant bien que mal de me remettre à jour le weekend et je n’allais pas à certains cours (le plus rarement possible !).

Quel était votre rythme de travail ?
Je travaillais en général de 8h30 à 23h30 en période de cours en comptant les cours à la fac, les cours à voir et à revoir avec ma méthode et les entraînements sur les annales. Ne les réservez pas pour les révisions, faites les régulièrement pour mieux cerner ce que les professeurs attendent de vous et pour au final presque les connaître par cœur car il n’est pas rare que des items ressortent d’une année sur l’autre.

Je n’appliquais pas nécessairement ma méthode dans l’ordre, l’objectif était d’avoir vu tout ce que je devais voir à la fin de la journée voire de la semaine : si je n’avais vraiment pas envie de voir un cours prévu pour la journée, j’en voyais un autre de mon programme de la semaine et je faisais le cours initial quand j’étais remotivée.

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?
Travaillant chez moi, je n’ai pas vraiment ressenti l’esprit de compétition, c’était plutôt une envie de me dépasser moi-même plutôt que les autres, mais si des amis me demandaient des cours ou de l’aide, je leur apportais.

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?
Plutôt stressée, surtout en doublante car même si mes résultats étaient encourageants, je savais que c’était ma dernière chance.

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?
Concentrée, surtout lorsque j’écrivais mes cours car les profs ont tendance à parler vite et je voulais minimiser le plus possible les passages à rattraper au dictaphone.

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?
Sur ordinateur, ça me permettait de tenir le rythme de dictée des profs, d’avoir des cours propres que je pouvais illustrer avec les images des diaporamas des profs pour tout avoir en un cours. Je me servais de la fonction dictaphone de mon téléphone ce qui me permettait de compléter les passages que je n’avais pas réussi à écrire (je notais à combien de minutes de l’enregistrement c’était pour éviter de devoir tout réécouter par la suite).

Certains profs mettent tout sur leurs diaporamas ou leurs polycopiés, donc je rajoutais directement quelques annotations dessus quand c’était nécessaire pour éviter de perdre du temps pour rien.

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?
En primant, j’avais fait l’erreur de vouloir les réserver pour les révisions alors qu’il vaut mieux en faire régulièrement pour cerner les attentes des profs, les exercices types et connaître les items qui retombent d’une année sur l’autre.

Comment était organisée votre journée ?
En période de cours : 8h30 – 12h45 : cours à la fac
13h – 14h : déjeuner devant une série (jamais devant un cours, quand vous faites une pause, faites-en une vraie !)
14h – 17h : remise des cours au propre, travail (apprentissage du cours + exercices, annales etc quand j’avais le temps ou que j’en avais marre d’apprendre par cœur : pour les matières « à exercices » je me réservais un créneau dans la semaine pour m’entraîner régulièrement et ne pas juste me contenter d’apprendre le théorie)
17h – 17h20 : pause
17h20 – 19h : travail
19h – 20h30 : dîner, douche
20h30 – 23h30 : travail

En révisions c’était le même schéma mais je commençais vers 7h30-8h et je suivais toujours mon planning de révision qui me rassurait car j’étais sûre d’avoir revu chaque cours à la fin. En général, je commençais par la matière qui me posait le plus de difficultés le matin (moment auquel je suis la plus efficace) et je finissais la journée par une matière plus légère. Il est important de se connaître pour optimiser ses révisions !

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?
Trouver votre propre méthode, ne cherchez pas à copier celle du voisin ni à savoir parfaitement vos cours dès la première lecture. Soyeux rigoureux, motivés et donnez-vous à fond sur la durée ! Gardez toujours en tête vos objectifs, et battez-vous contre vous-mêmes plus que contre les autres, n’ayez aucun regret à la fin !

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?
Je pense que la réussite en PACES, c’est en grande partie une question de motivation : cette année, je la voulais vraiment donc je me suis donné les moyens pour l’avoir sans rien lâcher, et de rigueur : il faut donner tout ce que l’on a en restant sérieux.

(Doublant uniquement) Qu’est ce qui a contribué selon vous, à votre redoublement ? Quels enseignements en avez-vous tiré pour in fine, réussir ?
Ce qui a fait que j’ai redoublé a été selon moi la manière que j’avais d’apprendre mes cours : je passais des heures et des heures à apprendre un cours mot pour mot, donc j’étais en retard, je n’avais presque pas le temps de les revoir et donc je les oubliais.

Je pense que ce qui m’a aidé en redoublant c’est d’avoir été honnête avec moi-même : je me suis remise en question pour ne pas reproduire mes erreurs de primante et je n’ai rien lâché au deuxième semestre même si je savais que j’allais redoubler pour ne pas repartir de zéro en doublante.

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?
Sur le moment, vraiment très difficile, on doit donner tout ce que l’on a et même plus encore mais je pense que c’est une expérience très formatrice dont on ressort grandi, quelle qu’en soit l’issue. Donc si c’était à refaire, je referais mais différemment ! Et puis c’est un passage obligé pour accomplir son rêve donc c’est un mal pour un bien, on ne fait pas tout ça pour rien.

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?
C’est un très bon site que j’ai connu au lycée, les témoignages m’ont souvent remotivée et permise de tenir le coup donc je vous souhaite à tous de pouvoir déposer le votre un jour !

23