Actuellement, dans quelle filière êtes-vous et en quelle année ?
Médecine 2ème année

Quelle fac, quelle année, quel numerus clausus ?
Tours, 2013-2014, 235 places en médecine

Votre bac ? Votre spécialité ? Votre mention ?
Bac S, spé physique avec une mention TB

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?
Doublante

Quel(s) concours avez vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?
87e en Médecine

Votre niveau au lycée ? Etiez vous assidu ou dilettante ?
Plutot bon, très assidue.

Lors de votre PACES, habitiez vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?
Pendant ma première année j’étais dans un foyer, et pour ma seconde année, j’ai décidé de prendre un appartement.

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?
10 min à pied

Avez vous trouvé vos repères facilement à la fac ?
Oui assez. La fac de Tours n’est pas très grande, donc on prend vite ses marques. 😉

Avez vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?
Très peu avant ma toute première année. J’avais anticipé un peu la chimie orga’, histoire d’avoir quelques bases, mais finalement, je pense avoir plus perdu mon temps qu’autre chose…

J’ai fait aussi une pré-rentrée avec ma prépa pendant 3 semaines qui est forte utile pour faire le lien entre le lycée et les premiers cours à la fac. On s’habitue aux termes médicaux, et ça nous permet de voir, une vue d’ensemble de ce qui nous attend au premier semestre.
Quant à l’été entre mes deux années, je n’ai strictement rien fait, et je pense que c’est la bonne solution…PROFITEZ de vos vacances, c’est super important pour tenir sur la durée 😉

Pratiquiez vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?
Pas du tout! Je ne suis pas une grande sportive à la base! Je marchais ou faisais juste un peu de vélo pour me rendre au cours, ou à ma prépa.

Aviez vous des loisirs ? Des sorties ?
De temps en temps, avec mon copain. On se voyait souvent les week-ends (oui oui, avoir un copain en PACES, c’est possible!). En fait, ça fait du bien de pouvoir s’aérer les esprits en faisant un ciné, ou un petit resto par-ci,par-là, et de parler d’autre choses que de médecine tout le temps!

Aviez vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?
Non, pas du tout.

Combien d’heures de sommeil aviez vous par nuit ?
En moyenne, je vais dire 7h30…et parfois, des petites siestes de 10 min quand vraiment, je n’en pouvais plus. Le sommeil, est vraiment, vraiment très important!

Combien d’heures travailliez vous par jour ?
Au moins 10heures par jour, et ça pouvait monter jusque 12,13h en période de révisions.

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?(Soyez le plus précis)
J’ai mis beaucoup de temps à trouver ma méthode, et à vrai dire, c’est vraiment seulement pendant mon année de carrée, que je l’ai mise en application 😉

En rentrant de cours, je prenais mon temps pour mettre au propre mes cours, et je les relisais aussitôt après. Je ne les apprenais pas nécessairement par cœur tout de suite, j’essayais déjà de bien les assimiler.
Ensuite, je révisais d’autres cours en vue de mes prochaines colles. J’avais 2, voir 3 UE par semaine en colles le lundi, du coup, toute la semaine précédent ces colles, je ne révisais que ces UE là. Par exemple, si j’avais UE3 & UE2, c’était ces deux matières à fond à fond, et tant pis, si en cours, je n’avais eu que UE4 & UE1.

Je les reverrais à fond la semaine suivante pour les prochaines colles. Et ainsi de suite, jusqu’à mes révisions, où là, je me faisais un planning béton (je prenais du temps pour le faire mais ça en vaut la peine!) pour revoir tous les cours.
Ce qui m’a vraiment aidé aussi, ce sont les colles, que je refaisais chez moi ensuite des dizaines de fois! Après chaque cours vu, je faisais quelques QCMs qui correspondait à ce cours, pour voir ce que j’avais compris ou non.
Et étant doublante, j’avais de quoi faire niveau qcms avec ceux de l’année dernière 😉
Je trouve que l’entrainement est très important pour mettre ces connaissances en pratique!

Faisiez vous des fiches ? Si oui comment ?
Au début, pendant ma pré-rentrée oui, et puis, j’ai très vite abandonné. Ça prend beaucoup de temps pour pas grand chose au final. Vu qu’il faut tout apprendre, on ne sait pas quoi mettre sur sa fiche, de peur d’oublier des choses importantes.
Du coup, je préférais me faire des cours propres, et de surligner les choses que je trouvais indispensables à connaitre ou qui avaient un peu plus de mal à rentrer 😉

Avez vous travaillé seul(e) ? En groupe ?
Étant donné que c’est quasiment que du par cœur, et que j’aime bien parler à voix haute pour retenir, c’était plus simple d’être toute seule!

Travailliez vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?
Chez moi. J’avais peur de voir tous ces étudiants travailler autour de moi, ça me stressait plus qu’autre chose!

Etiez vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?
J’étais au deux en fait. Mais principalement à la prépa, et je faisais en plus, les colles du tutorat sur internet.
Le tutorat à Tours est vraiment super, les tuteurs sont vraiment à l’écoute, et les colles sont bien représentatives, mais personnellement, je suis très contente d’avoir pris une prépa en plus.

Je ne dit pas que c’est grâce à elle que j’ai réussi, peut-être qu’avec juste le tutorat, j’aurais eu un aussi bon classement. Mais, elle m’a très bien préparé au concours avec toutes ces colles, j’ai compris pleins de choses en corrections que je n’aurai pas comprise toute seule devant mon cours, les tuteurs sont géniaux et à notre écoute.
Après, certes, il y a peut être plus de pression qu’au tutorat…Mais ça permet aussi de toujours garder à l’esprit que le concours approche et qu’il ne faut pas baisser les bras.

Etiez vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?
Moyennement durant ma première année, dans les 150/250 à ma prépa, et beaucoup mieux en tant que carrée, toujours dans le top 100, et très souvent dans les 50 premiers.

Aviez du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez vous ?
Non, pas vraiment. Je ne révisais pas forcément tous les cours le jour-même, mais j’arrivais toujours à les réviser dans les jours qui suivaient ou pendant la semaine suivante en fonction de mes colles.

Quel était votre rythme de travail ?
Je travaillais plus de 10h par jour, mais avec de nombreuses pauses, quasiment toutes les heures. Quand j’apprenais un cours par coeur à fond, j’avais besoin de me prendre 5 min avant d’enchainer avec un autre cours.

Je préférais en faire moins, mais mieux.
Au fil des mois, j’ai appris à écouter mon corps et à comprendre mes limites d’apprentissages. Il y en a qui peuvent apprendre des pages entières pendant des heures, d’autres non, comme moi. Il faut suivre son rythme, c’est comme ça, qu’on tient dans la durée.

Dans quel état d’esprit étiez vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?
Plutôt altruiste. Ce n’est pas mon caractère de marcher sur les autres pour réussir. J’avais une amie que j’ai beaucoup soutenu pendant notre année de carrée, on était toujours ensemble en cours pour s’entraider.
Après, il faut quand même garder en tête que c’est une compétition 😉

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?
Plutôt stressée en 1ère année, et beaucoup plus décontractée pendant la seconde.

Quelle attitude aviez vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?
Dans l’ensemble, j’étais concentrée et essayait de prendre note de tout ce que le prof disait.

Comment preniez vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?
Durant ma première année, je prenais mes cours sur papier, et j’avais les diapos des années précédentes.
Mais j’ai investi dans une tablette pour prendre mes cours pour la 2ème année, car je n’avais pas du tout envie de reprendre mes cours de primante. Je n’utilisais que très rarement le dictaphone, il ne m’a pas servi à grand chose.

Vous serviez vous des annales pour réviser ?
Oui beaucoup pendant les révisions, ça donne une bonne idée de ce qui nous attend le jour du concours.

Comment était organisée votre journée ?
6h45: lever
8h-12h: cours à la fac
12-13h: repas
13h-18h30: mise en page + cours
18h30-20h30: télé (oui, je ne pouvais pas m’empêcher de regarder mon émission favorite ^^)
20h30-23h: révisons pour les colles.

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?
Vous le savez sans doute, mais déjà, il vous faut beaucoup de motivation! Vous allez avoir des moments dans l’année, où vous allez vous dire, « mais pourquoi je fais ça? », « ça sert à quoi d’apprendre tout ça par cœur? »…etc.., c’est normal, tout le monde vit ça.

Mais ceux qui réussissent, sont ceux qui arrivent à se rebooster. Ce n’est pas une mauvaise colle qui doit vous mettre le moral à zéro.
Après, selon moi, une part de la réussite, est aussi grâce à une bonne organisation!
Je planifiais sans cesse tout ce que je devais réviser par jour, ou par semaine, comme ça, je savais ce qu’il me restait à faire, et combien de temps, je pouvais accorder à chaque matière.

Sinon, on risque de bosser plus un cours que d’autres, et du coup, on accumule du retard à la fin, bref, c’est du stress pour rien. Et d’une certaine façon, ça fait du bien au moral de rayer chaque cours vu sur notre planning, on se dit que la journée est bientot terminée 😉

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?
Je ne pense pas avoir quelque chose de plus que les autres.
Mais, je dirai que le soutien de mon copain pendant ces deux années a été très précieux.
Il a vécu les stress des concours (d’ingénieurs), lui aussi, donc il me comprenait et était là pour me motiver quand ça n’allait pas.

Donc, à tous ceux qui sont en couples, avec une personne qui peut comprendre que vous devez travailler (beaucoup!), ne pensez pas que la PACES va forcément briser votre amour, au contraire, ça peut marcher! 😉

(Doublant uniquement) Qu’est ce qui a contribué selon vous, à votre redoublement ? Quels enseignements en avez-vous tiré pour in fine, réussir ?
Je pense que je n’avais pas établi encore la bonne méthode de travail qui me convenait. Et puis, j’ai vécu aussi pas mal de chamboulement familiaux qui n’ont pas forcément facilité la concentration..
Je n’ai pas du tout vécu mon redoublement comme un échec. J’étais 490e, donc, tout était encore possible en tant que carrée 🙂

Pour terminer, comment avez vous trouvé cette première année des études de santé ?
C’est une étape difficile à franchir, mais je n’en garde pas que des mauvais souvenirs…Et elle passe beaucoup vite qu’on ne le pense!

Que pensez vous du site www.reussirmapaces.fr ?
Très bien fait et utile 🙂

29