Actuellement, dans quelle filière êtes-vous et en quelle année ?
Médecine 2ème année

Quelle fac, quelle année, quel numerus clausus ?
Tours, 2015-2016, NC: 255

Votre bac ? Votre spécialité ? Votre mention ?
Scientifique, Spécialité Physique-Chimie, Mention Très bien avec félicitations

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?
Primant

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?
Médecine: 217

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?
Sérieux, assidu

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?
Au début chez mes parents, puis en appartement car trajet domicile – fac trop long

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?
Quand j’étais chez mes parents: 30 minutes, donc 1h par jour; En appartement: 5 minutes en vélo (beaucoup plus agréable)

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?
Plutôt facilement oui, à Tours les étudiants en PACES sont situés dans un bâtiment différent et excentré par rapport à celui des étudiants en médecine, donc impossible de se perdre.

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?
Au départ oui, mais j’ai rapidement arrêté car le fait de ne pas être dans le « rythme PACES » me faisait pas mal stresser… En plus, on a très vite l’impression d’avoir trop d’informations à retenir donc… J’ai préféré laisser ça pour la pré-rentrée! Un conseil: profitez de vos vacances d’été jusqu’au bout!

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?
Au 1er semestre (S1) j’essayais d’aller à la salle de sport en dessous de mon appartement et de faire du vélo le week-end quand je rentrais chez mes parents. Au 2ème semestre (S2), j’ai complètement cessé toute activité sportive, mis à part le vélo pour aller à la fac (quel sport me direz-vous!).

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?
Quand je ne réussissais plus à me concentrer sur un cours, et que j’en avais marre de bosser en général, je faisais du piano pour me détendre. Sinon, je me réservais la soirée du vendredi pour passer du temps avec ma petite amie (qui était en PACES avec moi, dans la même fac).

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?
Une seule personne: mon père, qui est médecin.

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?
Avant de rentrer en PACES, j’avais pas mal discuté avec des étudiants, qui m’avaient tous dit la même chose: le sommeil est extrêmement important! Il nous permet de consolider les connaissances accumulées au cours de la journée de travail. Personnellement, j’ai besoin d’une « grosse nuit », entendez par là une nuit de 8h.. Mais ça c’est la théorie! En réalité, je pense que si je fais une moyenne de mes heures de sommeil au cours des 2 semestres, on tourne autour de 7h, des fois un peu plus, des fois un peu moins.

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?
Alors à cette question je réponds: je n’en sais rien. Tout au long de mon année de PACES, j’ai entendu des dizaines de personnes me dire « j’ai travaillé 13h samedi » ou « aujourd’hui ça me saoule, j’ai bossé que 10h, j’ai du retard »…

Je ne sais honnêtement pas comment ils faisaient pour savoir ça! Tout ce que je peux dire, c’est que je me levais le matin, j’allais en cours, puis je bossais les cours que je venais de prendre en note, tout le reste de la journée.

Mais je n’avais pas de chronomètre sur moi, et étant donné que je faisais souvent de courtes pauses de 5-10 minutes (ce dont j’ai besoin), je suis incapable de dire combien de temps je bossais. Bon allez, si je tente une approximation, on va dire qu’avec les 4h de cours de la journée, je montais peut-être à… 10-11h? Vraiment je n’en sais rien!

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?(Soyez le plus précis)
Ça aussi, la méthode de travail, c’est le Saint-Graal, le truc que tout étudiant en PACES rêve de maitriser! Mais seulement voilà, vous avez du l’entendre de nombreuses fois: chaque personne est différente, et possède sa propre façon de travailler, il n’y a pas de méthode miracle!

Moi aussi je me suis beaucoup renseigné avant de commencer les cours, sur la manière d’apprendre, de retenir, le « est-ce qu’il faut tout savoir par cœur ».. Ma façon de travailler à moi était la suivante :

– Prendre le cours en note (à l’ordinateur pour moi), éventuellement le reprendre par la suite avec le dictaphone pour qu’il soit complet mais il ne faut pas en abuser: perte de temps énorme (ce que j’ai fait au S1).

– Imprimer le cours

– Surligner = première lecture attentive, repérage des mots importants, compréhension de certains points « délicats »

– Revoir le cours régulièrement (autant que possible).

Il faut savoir qu’à la différence de beaucoup d’amis en PACES, je ne suis pas capable de simplement « relire » le cours pour l’apprendre. Donc, à chaque fois que je revoyais un cours, je faisais comme si je le ré-apprenais… Ce qui est long et fastidieux, mais si je ne faisais pas comme ça, il m’était impossible de rester concentré! De plus, je ne suis pas capable d’apprendre « bêtement », c’est-à-dire que je cherche toujours à comprendre la logique des choses, le pourquoi du comment en apprenant un cours, pour que lorsqu’on me pose une question en colle, je puisse retrouver la réponse « logiquement »…

Bien sûr, cela ne fonctionne pas pour tout: il n’y a par exemple aucune logique dans l’apprentissage des caractéristiques de la mitochondrie ou bien dans l’apprentissage des étapes de la gamétogenèse (aaaaaaaah de l’embryo!). Mais pour moi, il vaut mieux faire un « mix » des deux techniques d’apprentissage (logique + par cœur) plutôt que de chercher à tout retenir sur le bout des doigts mais sans le comprendre!

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?
Très peu, seulement en biostatistiques (UE4) pour les formules, en chimie organique (UE1) pour les réactions (réactifs et produits), et en physique (UE3a et UE3b) pour les formules.

Ces fiches sont pour moi très importantes car elles permettent de réviser rapidement l’essentiel, sans se perdre dans les détails de démonstration qui sont souvent inutiles pour les CALCULS (et pas pour le reste: tous les détails comptent dans les autres UE sinon, désolé de vous décevoir :p).

Il faut toujours penser que dans toutes les matières, l’objectif final est le concours, donc déjà je vous spoile la réponse d’une des questions qui suit: il faut faire des annales +++ !!! En particulier pour les matières type biostatistiques, physiques, la plupart du temps ce ne seront que des calculs, qu’il faudra savoir faire sans réfléchir! L’entrainement est donc important, et les fiches peuvent vous aider à optimiser cet entrainement.

Attention cependant, rien ne sert, à mon sens, de vouloir résumer un cours d’embryo ou de biocell sur une fiche format A5, sous peine de:

1. Perdre la vue tellement vous allez vouloir écrire petit
2. Perdre des informations essentielles
3. Ne jamais relire ces fiches parce que clairement quand il y a trop d’infos sur un aussi petit support, ça donne pas envie

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?
J’ai travaillé seul. Je ne peux pas travailler avec quelqu’un à côté de moi, ça me déconcentre trop, car soit je regarde ce qu’il bosse et je me dis « J’ai pas bossé ce cours, je dois le faire », soit je parle avec lui.

Travailliez-vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?
En appartement! J’ai tenté la BU pendant une semaine, puis j’ai vu que ça me déconcentrait trop, donc j’ai arrêté.

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?
En prépa privée. Je sortais d’une année en faculté de musicologie, où j’avais 7h de cours par SEMAINE. Donc le rythme était vraiment trop éloigné de celui que je devais prendre pour la PACES et je me suis dit que la prépa me pousserait plus.

Cependant, « l’ambiance » de la prépa est pesante à la fin de l’année, et il faut savoir que la faculté de Tours dispose d’un des meilleurs tutorat de France, qui reçoit depuis 2 ou 3 ans l’agrément Or! J’étais également inscrit en tutorat par internet! Pour le coup, j’ai postulé pour être tuteur au tutorat de Tours, et je ne peux que vous le conseiller, tant l’équipe y est chaleureuse et compétente!!

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?
Pas vraiment, enfin tout est relatif. Dans ma prépa, nous étions environ 300-400 inscrits (je n’ai jamais vraiment su combien exactement) et on nous disait d’être dans les 100 premiers pour espérer avoir le concours.

Au S1, j’étais aux environs de 100ème, avec parfois de meilleurs classements (30ème, 70ème) et parfois de moins bons classements (150ème par exemple). Au S2, j’étais plus souvent autour de 150ème, mais sur les deux semestres, je me fixais le but d’être toujours sous les 200 premiers.

Aviez-vous du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez-vous ?
Oulah! La question qui fâche! Oui j’en avais, mais ça dépend de quelle matière on parle, et ça dépend de ce que l’on entend par retard. Comme dit plus haut, quand je reprenais un cours déjà vu une première fois, je devais le « ré-apprendre », ce qui est assez long à faire.

Donc en soit, il n’y avait aucun cours que je n’avais jamais vu, mais certains étaient moins vus que d’autres (car pas le temps) et donc les QCM qui portaient sur ces cours étaient moins réussis.

Quel était votre rythme de travail ?
Intense, mais je pense que c’est le cas pour la grande majorité des étudiants de ma promotion (il y a toujours des exceptions..). À vrai dire, je suis du genre stressé pour pas grand chose, et j’avais besoin de pauses régulières, sans quoi je ne pouvais pas bien me concentrer! Donc, concentré et intense, mais avec des pauses régulières (toutes les 1h30 si je me souviens bien).

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?
J’ai envie de dire un peu des deux. Ce serait un mensonge de dire que je n’ai pas eu l’esprit de compétition cette année, car il me parait évident que cet esprit est nécessaire pour la réussite d’un concours tel que celui de la PACES.

Mais il y a compétition et compétition: je n’ai jamais souhaité marcher sur les autres. Je me considère d’ailleurs bien plus altruiste que compétiteur: je n’ai pas hésité à échanger des cours avec des amis, carrés ou bizuths, car comme me l’avait dit mon parrain Valentin L. (que je me permet de citer, et dont le témoignage sur Réussir ma PACES m’a bien aidé): « Il n’y a aucune raison de vouloir piétiner les autres, alors que parmi eux se trouvent certains de tes futurs collègues de travail ».

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?
Comme dit plus haut: définitivement stressé, mais les jours de concours, je pense avoir réussi à gérer mon stress pour donner le meilleur de moi-même.

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?
Concentré dans la majorité des cas, mais quelques cours sont assez ennuyants donc.. Des fois un peu dispersé!

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?
Ordinateur +++: je suis tout simplement incapable de prendre un cours à la main, car le rendu serait illisible. J’ai seulement pris tous les cours de Chimie Organique sur feuille blanche au S1, car impossible à prendre à l’ordinateur pour moi.

De plus, la prise de note à l’ordinateur permet une mise en page personnalisée, et une correction après le cours bien plus propre qu’à la main.

Concernant le dictaphone, je l’ai beaucoup utilisé au S1, mais cela m’a fait perdre pas mal de temps. Au S2, excepté en Anatomie pour certains cours, je ne l’ai jamais utilisé (il faut dire que ma prise de note au clavier était bien plus rapide et efficace qu’au S1).

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?
Inévitablement: oui, oui et oui. C’est indispensable si l’on veut se préparer efficacement au concours..
Vous aurez beau passer toutes les colles que vous voulez, en prépa ou au tutorat, aussi proches soient-elles de « ce que les profs veulent », rien ne remplacera les annales. À consommer sans modération!

Comment était organisée votre journée ?
Alors là, c’est chacun son rythme! Mais grosso modo c’était comme ça:

– Lever vers 7h
– Petit-déjeuner + Douche jusqu’à 7h30
– Départ pour la fac vers 7h40
– 4h de cours de 8h à 12h
– Retour à l’appartement
– Déjeuner vers 12h30
– Relecture, mise au propre et impression des cours vers 13h
– Surlignage vers 13h30 jusqu’à que ce soit fini
– Relecture d’autres cours ou exercices le reste du temps!
– 2 fois par semaines: colles de la prépa sur un jour et correction sur un autre jour (+ colles sur internet du tutorat)
– Pauses régulières (quand j’en avais marre)
– Diner vers 19h30-20h
– Travail le soir jusqu’à 22h au S1, et jusqu’à 23h parfois au S2.. Pas la peine de se coucher à 3h du mat’ pour terminer ce poly du pelvis qui vous hante l’esprit, il faut reposer votre mémoire pour qu’elle puisse être opérationnelle le lendemain… c’est mon avis!

Pour les jours où j’étais de l’après-midi, l’organisation était la même sauf que j’allais en cours de 13h à 17h!

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?
Mes conseils se résument en 4 mots:

– Sommeil (important +++, vraiment j’insiste)
– Travail (non, sans blague?)
– Organisation (clé de la réussite, tant au niveau du travail qu’au niveau de l’organisation de vos cours en eux-mêmes.
Par exemple, j’ai une machine qui perfore mes feuilles et j’avais mes cours sous forme de polys reliés, ce qui est bien plus pratique à ranger et à retrouver si on veut bosser tel ou tel cours)
– Courage et motivation (ça fait 5 mots mais bon, c’est un détail!)

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?
Je ne saurais pas dire.. Peut-être ma gestion du stress le jour du concours (important ++, un étudiant top 10 toute l’année mais qui stresse le jour du concours et perd tous ses moyens, ça existe..), ma réelle motivation à vouloir faire ce métier (même si elle n’est pas suffisante malheureusement) et ma volonté de toujours vouloir préserver mon sommeil, quelque soit le retard accumulé.

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?
Longue, intense, parfois cruelle (#tomber malade pendant la semaine de révision), mais aussi bien plus humaine que ce que l’on peut entendre (#les carrés sont gentils).

Cette année nous permet de mieux nous connaitre: nos limites, notre capacité de travail, les personnes qui comptent vraiment, et celles qu’il vaut mieux ignorer. Je ne regrette pas d’avoir fait certains sacrifices, car la P2 et les années suivantes, même si elles nécessitent toujours autant (voire plus) de travail, semblent bien plus intéressantes et enrichissantes!

Et puis, entre nous, rien que pour le moment où la dernière épreuve est terminée, ce moment où vous remplissez la dernière case de votre feuille réponse, et que vous posez votre stylo en vous disant: « c’est terminé », ça vaut le coup! Alors courage !! 🙂

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?
À chaque baisse de moral, coup de fatigue ou perte de confiance en moi, je lisais des témoignages sur ce site. Je me rappelle m’être dit que si j’avais ma PACES, je publierais mon témoignage, afin de pouvoir aider de futurs étudiants en galère (rassurez-vous, c’est normal d’ailleurs d’avoir ce sentiment parfois!).

C’est un très bon site, que je recommande!

13