Actuellement, dans quelle filière êtes-vous et en quelle année ?
Dentaire 2ème année

Quelle fac, quelle année, quel numerus clausus ?
Lyon Est 2015 – 2016 NC : Médecine 273 / Dentaire 35 / Kiné 50 / Ergo 12 / Maïeutique 32 / Pharmacie 111

Votre bac ? Votre spécialité ? Votre mention ?
Bac mention Assez Bien

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?
Carré 😛 (Doublant)

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?
J’ai passé tous les concours sauf Maïeutique. J’étais 216 au S1 sur 2249. Je suis finalement arrivé 34 en dentaire, 137 en pharmacie, 627 en médecine, 241 en kine et 160 en ergo.

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?
J’étais bon élève, sans forcément faire beaucoup d’efforts. J’écoutais en cours attentivement et ça rentrais assez facilement. Mais sinon je ne faisais pas d’efforts considérables

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?
Avec mes parents. Ils m’ont beaucoup soutenu et épaulé durant ces 2 années!

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?
A pied je m’étais environ 15 minutes, mais en métro moins de 10 (J’aimais marcher et profiter du soleil quand je le pouvais :D)

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?
Au début j’étais un peu perdu. On n’avait pas de BU la première année (Rénovation), mais une BU Temporaire qui était un préfabriqué. Un peu de mal à la trouver au début.

La fac est grande, mais une fois qu’on sait où se trouvent les amphis et salles nécessaires à nos cours et autres ED. ça va beaucoup mieux!

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?
En bizuth, je n’ai absolument rien fait. J’ai feuilleté le livre « Médecine, santé et sciences humaines » (Conseillé par la fac pour la SSH). J’en ai lu une dizaine de pages, puis plus jamais ré-ouvert. J’ai fait la pré-rentrée de ma boîte à colles 1 semaines avant le début des cours, qui m’a permis d’appréhender un peu les premiers cours du S1. Sinon je n’ai pas fait grand chose de l’été pour entamer mon année.

En carré, j’ai commencé à retaper tous mes cours sur ordi dès le 1er Août histoire que mes souvenirs de bizuth reviennent. Je pensais apprendre avec ces cours retranscrits, mais un ami m’a passé des cours sur clé usb d’une prépa, que j’ai imprimé et j’ai travaillé avec pendant le mois d’Août et en début d’année. Ca m’a permis de prendre de l’avance sur le programme du S1. Certains disent que la dernière ou les 2 dernières semaines d’Août suffisent, mais je préfèrais prendre tout le mois, en bossant 1 chapitre par jour, mais en le bossant bien et en faisant les exercices dessus.

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?
Absolument aucune activité physique durant la période de cours. Je préférais privilégier mes cours que de prendre 1h de temps libre par semaine pour la consacrer au sport. C’était un choix personnel.

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?
Une à deux fois par mois, on allé avec des amis manger un tacos, ou on se posait dans un appart pour passer une petit soirée pépouse. J’essayais de rentrer chez mois avant 23h tout de même. On a fêté le premier samedi du S2 l’anniversaire d’un pote, qui s’est terminé vers 4h. Le premier soir de la première semaine de « vacances » du S2, on est allé se mater un film, puis on s’est posé dans un bar avant de rentrer à 2h du matin. Pas de gros excès, ni de grandes sorties, mais on a pu décomprésser à plusieurs reprises tranquillement.

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?
Une mère médecin.

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?
La fameuse question du sommeil en PACES… Je dormais entre 6 et 7h par nuit en semaine, grand max. Je me levais en général pour 7h. Je me couchais souvent entre minuit et 1h du matin. Je glandais souvent sur Facebook et Snapchat (Ajoute-moi si t’es douce) avant de me rendre compte qu’il était l’heure d’aller dormir. Mais je n’étais pas très fatigué au final, donc ça allait.

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?
Si on compte les 4h de cours de le matin en amphi, et le travail personnel l’après-midi, on peut compter entre 10 et 12h de travail par jour. Je fais de grandes pauses avec mes potes, soit en traînant au Baby-foot de l’ACLE (Corpo médecine), soit à la cafét’, soit en vagabondant dans les couloirs de la fac, ou soit en traînant sur les bancs dehors.

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?(Soyez le plus précis)
Avant de répondre à cette question, je voudrais dire que chaque méthode de travail et d’apprentissage est propre à chacun.

Tout d’abord, je lisais et essayais d’apprendre le cours du lendemain pour pouvoir suivre correctement. Ensuite, lorsque j’ai eu le cours le matin, l’après-midi je le travaillais entièrement afin de le rentrer dans ma tête le plus facilement possible. Ensuite je faisais des QCM sur le chapitre en question (Annales, exercices). Je revoyais ce même cours plusieurs fois pendant la semaine (assez rapidement).

Pour ce qui est de l’apprentissage des cours, j’aimais bien les réciter à voix basse, quitte à emmerder mes voisins de bibliothèque, ou alors dans ma tête, quand mes voisins se sont assez énervés. J’aimais bien aussi surligner mes cours, pour que ça rentre mieux. Je ne surlignais pas forcément les infos les plus importantes, mais celles qui pouvaient me paraître difficile à assimiler, ou chiante à apprendre (des mots bizarres par exemple). Ensuite je pouvais réécrire certaines parties du cours au crayon / stylo sur un cahier de brouillon. Ca permettait d’apprendre le cours encore plus facilement!

Pour les entrainement, je faisais les annales propres à chaque chapitre. Je ne les faisais pas forcément chronométré quand je faisais que des « bouts » des annales. Pour les exercices de physique ou de maths, je prenais tout mon temps, afin de trouver la bonne formule, bien l’appliquer et comprendre mon résultat et savoir l’interpréter. Comme ça je pouvais mieux comprendre mes erreurs, et mieux comprendre les exercices et comment les résoudre.

Lorsque je faisais des fautes sur des annales, j’écrivais mes erreurs sur une feuille que je lisais à la fin de l’année, à l’approche du concours.

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?
Les fiches en PACES peuvent être un piège, car il faut absolument tout savoir, et sur les fiches, il n’y a pas tout… Mais je réécrivais sur des feuilles à part les formules de physique et de maths, ainsi que le cycle de Krebs (Vous allez adorer le cycle de Krebs…), ou bien les conversions et les structures chimiques de stéroïdes (Ces derniers sont très importants car ils tombent très souvent dans les « problèmes » en UE1 Biochimie)

Au S2, je faisais des fiches sur les semaines en embryologie. C’est bien d’avoir résumé sur une feuille 4 chapitres d’un total de 30 pages environ. C’est tout pour ce semestre

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?
Au tout début je travaillais majoritairement seul chez moi. Mais on se sent vite seul et on peut dégénérer car y’en avait marre de la solitude. J’ai donc rejoint mon groupe de potes à la BU et on s’entraidait. On travaillait tous au même étage, dans la même salle de la BU. Donc c’était plus sympa. Quand on avait des questions, on pouvait échanger avec un ami. Pour les pauses on n’était plus seul. Donc la BU c’est tout bénéf!!!

Travailliez-vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?
Au début chez moi, puis j’ai préféré travailler à la BU.

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?
Les 2.

Pour le Tutorat, tout le monde y va. C’est indispensable. Les épreuves nous classent sur environ 1900 étudiants, donc c’est assez représentatif du concours. Cependant les colles sont parfois démoralisantes. Mais dans la majorité des cas, c’est très bien réalisé par les tuteurs (volontaires) de la fac! Ils proposent aussi des cours, mais je ne les ai pas utilisé.

J’avais une prépa privée. Elle était située à moins de 10 minutes de la fac. On y avait des cours structurés, des séances d’entrainement, des concours blancs. On avait aussi 2 étudiants qui soutenaient, encourageaient, conseillaient à 2 un groupe d’environ 30 élèves. Les cours étaient de très bonne qualité. Les séances d’entrainement étaient très utiles pour mieux apprendre et exploiter le cours. De plus, les concours blancs sont représentatifs du concours, plus que le tutorat par moment.

Pour conclure, le tutorat est très utile, mais une prépa privée est d’une très grande aide. Sans ma prépa, je n’aurais pas réussi mon année je pense

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?
Au S1, je fais de très bons classements au S1. Des tops 100 et souvent j’étais dans le numérus (environ top 300) à plusieurs reprises. A ma prépa, je faisais des classements de 60 sur 600. C’était donc satisfaisant pour moi. Au concours blanc du tutorat j’avais fait 280, pour arriver 216 au final.

Au S2, c’était plutôt la dégringolade. Je n’aimais pas trop ce semestre. Mes classements au tutorat était très mauvais. et dans ma prépa aussi. Je me suis mis à bosser à fond vers la fin Mars, début Avril, ce qui a fait que j’ai réussi à passer en deuxième année.

Les classements peuvent être mauvais, mais cela ne représente pas forcément la réalité. A titre d’indication, un ami a fini 11eme au concours blanc du tutorat au S1, pour au final finir 300 au vrai concours.

Aviez-vous du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez-vous ?
J’évitais de prendre du retard. C’est très pénalisant. Lorsque j’en avais, je le rattrapais le week-end, ou alors en début de périodes de révisions. Mais je n’en faisais pas un drame. Il faut savoir canaliser son retard, le gérer au mieux.

Quel était votre rythme de travail ?
Je prenais mon temps pour apprendre un chapitre. Parfois je prenais une dizaine de chapitre que je pourrai potentiellement toucher pendant la journée. Je ne me faisais pas de planning, par peur de ne pas le finir, ou de le finir trop rapidement et donc, de ne pas avoir d’autres cours pour la journée. Donc je préparais mon sac de cours la veille. Pendant la période de révisions, je prenais tous mes cours avec moi, quitte à devoir prendre un second sac avec moi à la BU.

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?
J’étais très altruiste. J’aimais aider mes amis lorsqu’ils avaient besoin d’aide, et j’appréciaient leurs aides quand j’en avais besoin. Je gardais cependant en tête que cette année est une compétition. Je faisais des petites blagues sur le concours, mais jamais de coups bas.

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?
Assez décontracté pendant l’année, mais une fois la période de révisions, le stress faisait son apparition

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?
J’essayais d’être le plus attentif possible. J’avais mon cours sous mes yeux et un stylo pour annoter les nouveautés. Mais parfois en amphi de première année, les carrés donnent de la voix pendant les pauses. Et ça part en chants, ce qui permet de décompresser entre les cours, c’est très important. Parfois, quand je n’arrivais pas à suivre, je tapais la discute avec mes voisins.

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?
Mes cours étaient imprimés, donc tapés sur ordi. Je les prenais avec moi en cours et je noter les nouveautés au stylo. C’est plus pratique car lorsqu’il y a des formules à noter rapidement, l’ordinateur n’est pas très pratique.

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?
Les annales sont très très très importantes! S’en passer est une énorme erreur.

Dans plusieurs matières, les profs aiment bien remettre les mêmes QCM, au mot près. C’est donc une aubaine si on les a bien travaillé auparavant! Il faut les refaire et les refaire le plus de fois possibles! Ça peut être lassant à la fin, mais c’est nécessaire pour votre réussite!

Comment était organisée votre journée ?
Programme d’un jour de semaine:

Alors le matin j’allais en cours pour 4h. Ensuite j’allais manger au RU à 12h30. On faisait une grande pause jusqu’à 14h. La pause du midi est la plus importante car elle marque le milieu de la journée, et manger était comme une récompense. Ensuite on bosser pendant 2h, puis petite pause de 30 minutes (voire 1h et plus quand le temps au baby-foot passait trop vite). Ensuite boulot jusqu’à 19h30. Après ça je prenais un gâteau histoire d’attendre le diner (Essayer de vous alimenter plusieurs fois dans la journée). Ensuite à 20h je bossais jusqu’à 22h. Je rentrais chez moi et mangeais vers 22h15, 22h30.

Ca crée un grand changement de manger tard, lorsqu’on est habitué à manger tôt (20h).

Lorsque je n’avais pas cours le matin, j’allais directement à la BU en faisant une pause à 10h!

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?
Bossez efficacement et intelligemment dès le début. Ne chauffez pas trop votre cerveau et aérez vous la tête régulièrement. C’est très important les pauses. Prenez-le moins de retard possible. Entourez-vous des bonnes personnes et ne vous isolez pas.

Et surtout, ultime conseil : Bossez la SSH. C’est la seule matière rédactionnelle à Lyon Est, et elle détermine votre passage, votre redoublement, ou votre réorientation. Je ne voulais pas la bosser, et j’ai été pris de justesse en dentaire. Mais bon, le principal c’est de passé, surtout dans la filière de votre choix 🙂

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?
Mon avance prise le mois d’Août 2015, ma motivation et ma détermination ont fait que j’ai réussi. Et surtout mon classement au S1 qui m’a permis de passé de justesse en dentaire.

(Doublant uniquement) Qu’est ce qui a contribué selon vous, à votre redoublement ? Quels enseignements en avez-vous tiré pour in fine, réussir ?
En bizuth, je ne bossais pas trop, ni efficacement, J’avais de mauvais cours. Je glandais trop. J’ai donc compris qu’il fallait que je change quelque chose.L’année suivant, j’ai radicalement changé mes méthodes de travail, et ça a porté ses fruits.

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?
Horrible et enrichissante à la fois. J’ai pu me remettre en question à plusieurs reprises, me faire de supers amis. Et c’est 2 ans de galère me permettront de mieux appréhender, vivre et profiter de mes prochaines années étudiantes!

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?
C’est un bon site qui recense des témoignages intéressants sur les étudiants ayant réussi la PACES.

17