Actuellement, dans quelle filière êtes-vous et en quelle année ?
Dentaire 2ème année

Quelle fac, quelle année, quel numerus clausus ?
UPJV Amiens, année 2015-2016, NC de 28 en dentaire.

Votre bac ? Votre spécialité ? Votre mention ?
Bac S, spé SVT, sans mention.

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?
Doublante

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?
Uniquement dentaire, c’est ce que je voulais. Je suis arrivée 94ème en indifférencié au premier semestre puis 160 au deuxième et 16ème après choix en dentaire.

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?
Je me reposais beaucoup sur mes acquis, j’avais des facilités donc je n’ai pas fait trop d’efforts jusqu’au bac.

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?
Je vivais chez mes parents.

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?
A peu près 20 minutes en voiture (pour le matin) et le soir en bus environ 1h avec changement de bus.

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?
Ma première année j’ai mis un peu de temps à me repérer comme tout le monde au début quand c’est un lieu qu’on ne connait pas. Mais ça allait assez vite car la fac était petite et assez bien organisée.
La deuxième année ça a été encore plus facile, je n’avais qu’a me concentré sur mon travail car j’avais déjà tout mes repères.

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?
La première année je n’ai rien fait avant la rentrée, à part lire des méthodes de travail, des conseils, des livres dont celui de « Réussir ma paces » qui m’a beaucoup aidé notamment pour mes cycles de sommeil, les fiches et l’hygiène de vie à adopter.

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?
Non, aucun, enfin sauf prendre les escaliers au lieu de l’ascenseur et descendre à l’arrêt d’avant en bus pour m’aérer un peu l’esprit avant d’aller travailler.

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?
Je m’accordais 1 soirée par semaine (le samedi) car je n’arrivais pas du tout à travailler ce soir là, donc je préférais la consacrer à voir mon copain notamment. Sinon au deuxième semestre je me suis accordée une « vrai soirée » mais je ne suis pas rester tard (00h grand max).

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?
Mon père est médecin, mais il n’a pu m’aider qu’en anatomie car c’était la seule matière commune qu’on avait eu en première année. Sinon toutes les autres matières lui étaient inconnues.

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?
Je dormais 8-9h par nuit en moyenne, j’avais besoin d’énormément de sommeil sinon j’étais totalement inefficace le lendemain. Je me couchais entre 22 et 23h pour me lever le lendemain à 6h30.

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?
Je dirais environ 8h par jour sans les 4h de cours, donc 12h en tout. Un peu moins au deuxième semestre car les cours étaient plus nombreux (jusqu’à 8h de cours par jour certaines semaines).

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?(Soyez le plus précis)
Au début du semestre je revoyais d’abord tout les cours de l’UE avant de voir le nouveau cours du matin, comme ça c’était frais dans ma tête et pas besoin d’y revenir vingt fois. Et le week-end je revoyais toutes les UE en entier pour être à jour le lundi.
Mais évidement plus le semestre avançais moins j’avais le temps de le faire tout ça, mais j’essayais dans la semaine de revoir 1 ou 2 UE en entier sur les 4 du premier semestre. Et le week-end je revoyais des cours avec lesquelles j’avais du mal et j’essayais de revoir certaines UE en entier.

Pour apprendre un cours, je le lisais une fois, puis encore une fois en le surlignant, puis encore en écriant cette fois (j’avais une mémoire très visuelle) et je faisais les qcms en rapport avec ce cours pour me tester.
Le soir c’était plutôt fiches et relectures de certains cours qui ne demandais pas trop de concentration.

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?
Oui, beaucoup ! J’en faisais de plusieurs sortent : il y avait les fiches formules (en maths et physique) où j’écrivais la formule en notant chaque unité, en mettant de la couleur. Puis les fiches d’anat’ où je mettais plutôt les noms que je n’arrivais pas à retenir (comme les branches de l’artère maxillaire ou autre) en inventant des phrases mnémotechnique.
Dans quasiment chaque matière je faisais des fiches, pour retenir des chiffres, une chronologie, une formule avec lesquels j’avais du mal.

Ces fiches je les lisais assez souvent pour que ça rentre et surtout avant le concours, tout les soirs j’en lisais quelque unes (c’était plus rapide que de relire le cours en entier et de devoir retrouver le passage avec lequel j’avais du mal).

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?
Je travaillais le plus souvent seule, car je trouvais que c’était comme ça que j’étais le plus efficace. Après de temps en temps j’allais avec une copine à la BU pour échanger des méthodes de travail, des fiches ou s’interroger, s’aider; Et de temps en temps ça faisait du bien de voir quelqu’un d’autre, de se sentir soutenue et comprise par quelqu’un qui fait la même chose que soit.

Travailliez-vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?
Au premier semestre dans la semaine c’était BU tout les jours juste après les cours et jusqu’à la fermeture (vers 19H30) puis je rentrais chez moi et continuais à bosser jusque 22H-23h. Le week-end je restais chez moi.
Par contre au deuxième semestre au début je restais quasiment tout le temps chez moi car comme ça j’avais tout mes cours à disposition; Mais vers la fin du semestre, pendant les révivionq, j’allais tout les jours à la BU, même le samedi car j’étais plus productive là bas.

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?
Je n’avais pas pris la prépa privée, car pas envie de dépenser des fortunes pour réussir, mais par contre j’avais racheter les polys de cette prépa de l’année précédente à des étudiants, puis j’allais en cours avec et complétais les polys avec les choses qui changeaient. Ca a été un gain d’argent mais j’avoue que sans avoir les polys avant d’aller au cours ça aurait été beaucoup plus difficile voir impossible pour moi.
Après j’étais au tutorat, j’allais aux colles en présentiel tout les mercredis soir. Il y avait la correction détaillée c’est pour ça que je trouvais ça bien. Et j’ai aussi fais le concours blanc, qui donnait un classement très représentatif (les 3/4 de la promos y a participé).

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?
Non, j’étais dans la moitié supérieur du classement mais ce n’était pas exceptionnel. Je ne révisais pas pour ces colles en particulier tout le week-end comme certains faisait donc je savais que mon classement pouvait être encore mieux !

Aviez-vous du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez-vous ?
JAMAIS de retard ! C’était mon maître mot en paces. Je ne voulais jamais en avoir, c’était vraiment ma bête noit pendant ces deux année. DOnc je m’organisais toujours extrêmement bien (plannings, agenda, notes) pour toujours être à jour et même avoir de l’avance sur les cours du lendemain par moment (juste au début du semestre car après ça devient compliqué).

Quel était votre rythme de travail ?
J’allais en cours pour 8H30 jusque 12H45 tout les jours, puis BU jusque 19H30 avec une pause goûter vers 16H30. Ensuite je rentrais chez moi, je travaillais juste avant de manger. Et après de 20h30 à 22H-23h30 je faisais des fiches ou relisais des cours pas trop compliqués.
Certaines semaines aussi je passais des soirée entière à refaire les podcasts d’anat pour refaire les schémas et reprendre le cours (jusque 00H, 1H des fois), ça me prenais un temps fou mais cela m’a beaucoup aidé à apprendre ces cours qui étaient assez difficile pour moi (anat neuro notamment).

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?
Je n’avais pas trop l’esprit de compétition, si quelqu’un me posais une question je répondais volontiers. Mais je le devenais de temps en temps, surtout après un mauvais classement ou une baisse de moral du à de mauvaises notes.

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?
Stressée, beaucoup ! Mais moins qu’en étant primante, notamment le jour du concours, car je savais déjà comment ça allait se passer.
Je culpabilisais beaucoup quand je faisais une pause trop longue ou que j’avais des mauvaises notes.

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?
Concentrée. Si j’allais en cours c’était pour écouter le prof, sinon autant aller travailler à la BU directement et ne pas perdre de temps.

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?
Je prenais mes cours sur la base de ceux de l’année précédente que j’avais récupérer à un ami. Puis j’annotais selon ce que le prof disait, si ça changeait, s’il ajoutait des illustrations. Je reprenais certains cours en entier quand le prof n’était pas le même que celui de l’année précédente pour ne pas perdre de temps à annoter dans tout les sens le polys et avoir un cours propre et clair.

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?
Evidemment ! C’est indispensable pour s’entraîner. je les faisais tout au long du semestre. Certaines questions tombent d’une année sur l’autre, et certains profs posent les mêmes questions exactement d’une année sur l’autre. C’est indispensable pour cibler ses révisions et gagner du temps.

Comment était organisée votre journée ?
Je me levais à 6h30, je partais à 7h25 pour arriver à l’amphi vers 7h50 (mon père me déposait en allant travailler). Comme le cours ne commençais qu’à 8H30 j’avais le temps de relire un cours. Je restais à tout les cours de la journée, jusque 12H45. Je mangeais au RU le midi (rapide et bon) puis BU jusque 19H30. Ensuite je rentrais chez moi en bus (1h donc j’avais le temps de relire d’autres cours encore). Puis je mangeais et relisais des cours ou faisais des fiches avant de dormir.

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?
Croire en soi ! Et travailler bien sur, énormément de travail et d’organisation personnelle. Il y avait une phrase que j’aimais beaucoup et qui me remontais le moral souvent : « Je pense que tout est possible à qui rêve, ose, travaille et n’abandonne jamais ».

Et surtout il faut toujours privilégier la qualité de travail à la quantité. Mieux vaut bosser 1h efficacement que 3 à regarder les mouches voler.
Et je pense vraiment que la réussite est à la portée de chaque personne qui y croit et qui se motive pour faire le métier de ses rêves.
Il ne faut rien lâcher !

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?
Ma détermination sans hésiter ! Bien sur j’ai eu des baisses de moral comme tout le monde, mais je me remettais vite et surtout j’avais tellement peur de ne pas l’avoir que ça me motivais encore plus à travailler avec acharnement.
Beaucoup de personne ne croyait pas en moi et donc ça m’a encore plus motivé à explosé cette année de paces.
Et surtout : je n’ai jamais lâché mon objectif de vue !

(Doublant uniquement) Qu’est ce qui a contribué selon vous, à votre redoublement ? Quels enseignements en avez-vous tiré pour in fine, réussir ?
Pendant ma première année j’ai mis du temps à trouver mes repères, ma méthode de travail. J’ai essayé pleins de technique que je prenais dans des livres, d’autres étudiants aussi. Mais je me suis rendu compte qu’en fait je n’ai fait que m’éparpiller sans me focaliser sur l’essentiel.

Je partais dans tout les sens quand je révisais un cours et j’ai donc pris beaucoup de retard qui est vite devenu irrécupérable.

La deuxième année j’ai donc commencé sur les chapeaux de roues, pour ne pas perdre de temps, car on se rend compte en paces de la valeur du temps, que c’est irrécupérable et très précieux. J’ai donc pris ma méthode, et je pense que chaque méthode de travail est personnelle, on ne peut pas prendre celle de quelqu’un d’autre, c’est vraiment propre à chacun.

J’ai aussi beaucoup plus travaillé et surtout plus efficacement cette année, j’ai été droit vers mon objectif en me concentrant uniquement sur ça et en donnant le meilleur de moi même tout au long de l’année.

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?
Dure, évidement ! Celui qui ne l’avoue pas ne l’aura pas vécue pleinement. C’est dur psychologiquement, physiquement. On est tout seul, même si la famille et les amis sont là ils ne peuvent pas comprendre réellement ce que l’ont vit. Mais cette année m’a aussi appris énormément de choses sur moi. J’ai bien vu qu’avec de la détermination et du travail on peut tout réussir. J’ai découvert de quoi j’étais capable et ça m’a fait mûrir et grandir.

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?
Un superbe site, qui fait du bien au moral quand plus rien ne va, on peut se réconforter et se remonter à bloc pour repartir encore plus à fond et motivé comme jamais ! 🙂

30