Actuellement, dans quelle filière êtes-vous et en quelle année ?
Médecine 2ème année

Quelle fac, quelle année, quel numerus clausus ?
Tours, 2015/2016, 255 pour médecine (dont quelques places pour l’expérimentation PACES)

Votre bac ? Votre spécialité ? Votre mention ?
Bac S, spé physique-chimie, mention TB

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?
Primante 🙂

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?
Uniquement le concours médecine, 148 ème

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?
Très bon niveau et assidue, mais sans non plus travailler énormément

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?
Toute seule

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?
15 min en vélo, je ne le faisais jamais à pied ou en transports en commun. Mais c’est pas mal, ça permet de prendre l’air et de faire un peu de sport 😉

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?
Oui, sans problème. La prérentrée du tutorat m’a permis de visiter la fac et de repérer les lieux stratégiques (amphis, BU, bureau du tut’, resto U …).
En plus à Tours les PACES ont des nouveaux locaux tout neufs seulement pour eux, donc on ne peut pas trop se perdre.

Après, trouver ses repères dans l’amphi, c’est autre chose ! Au début, c’est un peu déroutant de passer d’une classe de lycée de 35 max à un amphi de 450 ^^ Mais bon, on s’y habitue assez vite 😉

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?
Non, j’avais juste voulu revoir quelques cours de lycée qui étaient importants en PACES. Mais je ne pense pas que cela m’ait été très utile !
Et si c’était à refaire, je ne ferais rien !

Alors surtout, PROFITEZ DE VOS VACANCES !!! Ce ne sont pas les quelques cours que vous aurez essayé d’apprendre avant la rentrée qui vont vous donner de l’avance. Déjà parce que vous avez de grandes chances de ne pas les comprendre et ensuite parce que vous allez vous fatiguer avant d’avoir commencé ! L’année est bien assez longue comme ça, on se rend compte une fois en PACES à quel point les vacances c’est biiiien 🙂

Par contre je recommande de faire une prérentrée ! J’ai fais la prérentrée du tutorat (2 semaines à Tours) et ça m’a été très utile. Ça permet de se mettre dans le bain, de trouver sa méthode de prise de note et de commencer à comprendre des notions difficiles sur lesquelles les profs passent assez vite dans l’année.

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?
Au 1er semestre, j’allais courir (presque) tout les dimanches pendant 30 min, et ça me faisait beaucoup de bien ! Ça permet de faire une grande pause (oui oui 30 min ça s’appelle une « grande pause » en Paces !), de s’aérer, et surtout de penser à autre chose.
Pendant les révisions de décembre j’étais même passée à 2/3 fois par semaine.

Au 2ème semestre, j’ai couru seulement 2/3 fois au début et après, plus du tout … Je pensais que ça me faisait perdre trop de temps et je n’avais pas le courage.

Mais avec un peu de recul, c’est super important de garder une activité physique que l’on aime, au moins 1 fois/semaine. Ça permet de se fatiguer à autre chose que d’apprendre des cours !

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?
Presque pas. Seulement quelques restos ou autres, mais surtout en début de semestre.
Le resto je conseille, ça ne fait pas perdre beaucoup de temps parce que de tout de façon vous allez faire une pause repas 🙂

D’une manière générale, quand vous sentez que vous saturez, il vaut mieux faire une vraie coupure plutôt que de s’acharner, ce n’est pas dans ces moments là que l’on est efficace !

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?
Non pas du tout !

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?
Entre 8 h et 9 h, rarement moins et rarement plus. Ça peut paraître beaucoup mais je sais que je n’aurais pas tenu avec moins.

Le sommeil c’est TRÈS TRÈS IMPORTANT, ne grattez pas sur votre sommeil, ça ne sert à rien. Il faut tenir sur la durée pour réussir cette année. Le sommeil n’est pas du temps perdu, au contraire !
L’essentiel est de se connaître, si vous devez dormir beaucoup pour être efficace, ne le négligez pas. Bon, sans dormir jusqu’à midi hein, là ça marche plus ^^

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?
Je ne comptais pas les heures, je partais du principe que tant que je le pouvais, je travaillais.
Mais à peu près, je travaillais environ 7 h en semaine, en plus des 4 h de cours. Le week-end de 10 à 11 h et en période de révisions 12 h.
12 h c’était mon maximum, au-delà c’était plus possible 😉

Mais surtout : ne vous comparez pas aux autres !!!
Ce qui compte, ce n’est pas la quantité mais la qualité du travail. C’est super important ! Il y en a toujours qui disent travailler 15 h par jour, ça ne veut rien dire et ce n’est pas parce que vous travaillez moins que vous ne passerez pas. Il faut surtout trouver son propre rythme de travail 🙂

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?(Soyez le plus précis)
Alors là c’est pareil, il y a autant de méthodes que d’étudiants en Paces –> ne vous comparez pas aux autres !!!
La bonne méthode c’est celle qui vous convient !

J’ai mis un peu trop de temps au S1 à trouver ma méthode et je n’étais pas classée dans le NC. C’était beaucoup mieux au S2. Je n’ai pas changé radicalement de méthode entre les deux semestres mais j’ai plutôt amélioré ma méthode et j’étais surtout plus efficace.

– Quand je rentrais après les cours, idéalement je reprenais direct les cours de la journée, je les complétais si nécessaire.
Là attention !!! Au S1 je prenais autant de temps voire plus de temps à compléter mes cours (avec le dicta, les diapos …) qu’à les apprendre = perte de temps +++ Et ça c’est une erreur qui peut être fatale si on ne se reprend pas en mains assez tôt –> 1° prendre le maximum en cours, 2° ne pas tenter de tout réécouter, 3° ne pas être trop perfectionniste 😉

– Après avoir complété les cours le plus rapidement possible, je les lisais très attentivement pour être sûre de tout comprendre et régler tout les problèmes de compréhension avant d’apprendre le cours. En même temps, je soulignais, encadrais, etc pour avoir un cours joli (je trouve que c’est plus facile d’apprendre un cours joli 😀 sans y passer 3 h, parce que là ça ne fait plus trop gagner de temps !), je n’utilisais pas de stabilo car je trouvais que ça surchargeait les cours (oui honte à moi, le stabilo c’est la vie du Paces normalement :D).

– Ensuite arrive l’étape bourrage de crâne, le + long et le + ennuyant ! Je récitais tout les cours à haute voix jusqu’à les savoir par cœur. Ça pouvait prendre beaucoup de temps mais pour moi c’était vraiment important de connaître le cours à fond avant de passer à un autre. Pour donner une idée, je prenais entre 3 et 4 h et souvent plus pour apprendre un cours de 2 h …
Le calcul est assez rapide –> 2 x 2h de cours par jour = au moins 2 x 4h d’apprentissage = impossible d’apprendre tous les cours du matin l’après-midi = retard à rattraper le week-end !

Au S1, je prenais vraiment beaucoup de temps à apprendre les cours. Au final, j’avais beaucoup de retard et j’avais revu mes cours 1 à 2 fois grand max avant le concours.
Au S2 j’étais plus efficace et mieux organisée, j’avais le temps de faire des révisions le week-end et j’avais revu la plupart des cours au moins 4 fois avant le concours. J’apprenais plus vite et j’apprenais les cours en deux fois : le jour même + le lendemain pour la mémoire à court terme.

–> je n’ai donc pas fait la méthode des J car pas possible vu le temps que je prenais à apprendre mes cours. Quand j’avais du temps le week-end, je revoyais les cours difficiles. J’essayais d’une manière générale de revoir les 2 UE que j’avais en colle la semaine suivante.
Et pour les révisions, je faisais un planning béton pour être sûre d’avoir le temps de tout revoir.

Au S2 j’avais fait un grand tableau avec toutes les matières et tous les cours et je faisais une croix à chaque fois que je l’avais revu, comme ça j’avais une vue d’ensemble sur le programme et j’étais sûre de ne rien oublier !

Mais ma méthode dépendait aussi des matières :
– UE 2, UE 5, UE 6, UE 7 : c’était surtout de l’apprentissage par cœur
– UE 3, UE 4 et UE 1 : je faisais des qcm tout de suite après avoir appris le cours, l’apprentissage par cœur ne suffit pas pour ces matières, il faut vraiment s’entraîner !

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?
Au S1 :
– j’ai fait des fiches en chimie orga (UE 1) pour les réactions, je vous le conseille vraiment parce que la chimie orga c’est galère à apprendre ! Elles m’ont été très utiles.
– j’ai fait des fiches « formules » en UE 3, à revoir rapidement avant les colles.

Au S2 :
– en UE 3 : quelques fiches pour les formules mais ça ne m’a pas beaucoup servi
– en UE 7 : j’avais un carnet où, pour chaque chapitre, j’écrivais le plan et je listais tout les concepts (sans leur définition, mais je mettais un signe quand il y avait une définition à connaître) –> ça je recommande +++ Comme ça avant le concours j’ai pu revoir tous les concepts au programme assez rapidement 🙂

!!! Mais attention !!! ne faites pas comme au lycée, la fiche ne remplace pas le cours ! Il ne faut surtout pas tomber dans le panneau de la fiche synthétique que l’on met 2 h à faire et qui enlève tous les détails (c’est-à-dire le plus important !).

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?
Toujours seule, c’était beaucoup plus productif !

Travailliez-vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?
Toujours chez moi. Déjà parce que je parlais à haute voix pour apprendre mes cours et surtout pour la concentration.

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?
Tutorat et je recommande +++ , celui de Tours est génial et n’a rien à envier aux prépas.
Il y a des colles 2 x par semaine, des EDs, des polys, un concours blanc … + un encadrement, une ambiance et un soutien au top !!!

Si vous êtes motivés et autonomes, n’hésitez pas !

Je ne peux pas parler des prépas puisque je n’y étais pas, mais le prix fait déjà réfléchir …
Il faut aussi garder en tête que le tutorat donne à chaque colle un classement sur plus de 900 inscrits, ce qui est très représentatif du concours !

Si vous n’êtes pas autonomes et que vous avez besoin d’être poussés pour travailler, ou si le tutorat de votre fac n’est pas très bien développé, ça se discute … Mais je dirais aussi que si vous n’êtes pas très motivés et pas prêts à tout donner … ne vous inscrivez pas en Paces ! La motivation c’est 50 % du classement, et ça personne ne va la trouver à votre place !

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?
Au S1 : assez variable selon les matières et même pour une même matière ! J’étais au mieux dans les 100 – 200 et au pire dans les 600 …
Au S2 : la plupart du temps dans le top 100, parfois dans le top 30 et au pire dans les 200.

Ces classements sont assez représentatifs par rapport au concours.

Mais il ne faut pas se décourager pour un mauvais classement, et inversement ne pas se reposer sur un bon classement ! (les cours s’oublient trèèès vite !)

Aviez-vous du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez-vous ?
Oui, beaucoup ! Mais pas de panique on s’en remet, la preuve, je suis passée quand même 😀

– Au S1 :
Comme je passais beaucoup de temps pour apprendre mes cours (1er apprentissage du cours), je ne pouvais pas tout apprendre le jour même, donc j’avais du retard à rattraper le week-end. Quand ça se passait comme ça, ok j’étais à jour !
Mais la plupart du temps, le week-end ne me suffisait pas à rattraper mon retard, … et là ça se complique parce que la semaine qui suit il y a de nouveaux cours qui s’accumulent et donc encore du retard et ainsi de suite.
Je casais les cours en retard quand j’avais un peu de temps en semaine (bon en fait j’avais jamais le temps ^^).
–> Je suis donc arrivée aux révisions de décembre avec une pile de retard de cours jamais appris (oui jamais jamais). Là j’ai préféré ne pas rattraper tout les cours en retard pour préserver mon planning de révision des cours déjà appris. J’ai donc fait une sélection et j’ai volontairement laissé tomber des cours.

Ce n’est pas un truc à conseiller, les impasses c’est assez dangereux !!! Mais si vous n’avez pas le choix, faites des impasses stratégiques (cours qui ne sont pas tombés depuis des années au concours, petits coefs …).
L’idéal est bien sûr d’avoir tout vu mais je partais du principe qu’il vaut mieux connaître 80% des cours à 100% que 100% des cours à 80%. Après chacun sa technique 😉

Au S2 :
J’ai beaucoup mieux géré ma méthode de travail dès le début du semestre et je n’ai pris que très peu de retard.
Pourtant je ne sais pas comment je me suis débrouillée mais je n’ai pas réussi à le rattraper avant le concours. Du coup je suis arrivée au concours avec « seulement » une impasse en physio (UE 3b) et trois impasses en SH (UE 7). C’était quand même beaucoup moins qu’au S1 !

=> Pour conclure sur le retard : ça fait très peur mais on peut s’en sortir !
Je dirais même qu’il vaut mieux avoir des cours en retard que bâcler certains cours. Mais encore une fois : ne vous comparez pas aux autres : certains n’ont pas de retard mais ne connaissent pas leurs cours à fond, moi j’en avais mais je connaissais parfaitement ce que j’avais appris. Chacun sa méthode !

Quel était votre rythme de travail ?
Je travaillais tout le temps et en essayant toujours d’être au maximum de mon efficacité.

Le matin, je ne faisais pas de pauses parce que j’étais efficace. L’après-midi, c’était plus dur et je faisais des pauses.
Je passais environ 3 à 4 h minimum par cours pour l’apprentissage et 2 h par cours si il avait déjà été appris et que c’était donc de la révision.

Il faut essayer d’être le plus régulier possible, plus on a l’habitude de travailler, plus on s’y met facilement et plus on est efficace !

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?
Altruiste, c’est déjà assez dur comme ça alors si en plus tout le monde se met des bâtons dans les roues on ne s’en sort pas !
Je n’hésitais pas à passer mes cours à mes amis si ils avaient besoin ou à expliquer un truc si je pouvais. En plus ça rassure car si on peut expliquer un cours c’est qu’on l’a bien compris 😉

J’avais aussi un peu d’esprit de compétition mais ce n’était dirigé contre personne en particulier. C’était juste pour me booster et me pousser à aller chercher toujours un meilleur classement en colle !

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?
J’étais stressée une semaine avant le concours environ, mais ça ne m’empêchait pas de travailler. Le reste de l’année je n’étais pas stressée 🙂

C’était surtout un épuisement moral. Pendant cette année, le moral en prend un coup et c’est parfois très dur de tenir et de retrouver de la motivation, même après un mauvais classement en colle, même si la pile de retard touche bientôt le plafond, même si on est fatigué et qu’on en a maaaaare !!!
Je pense que c’est vraiment important d’être bien entouré (amis, famille …), ils sont là pour remonter le moral quand ça ne va pas 🙂

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?
Très attentive pour ne rien rater. Ce serait bête de rater LE détail qui tombe au concours par manque d’attention ! En plus, si quand on sort de cours on a tout compris et que l’on a commencé à retenir des choses, c’est du temps de gagné.
Bon, dans l’idéal j’étais concentrée, mais il y a aussi des cours plus ou moins captivants …

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?
Sur papier ! C’est un peu rude pour le poignet mais on s’y fait 🙂 Je me sentais plus à l’aise qu’avec l’ordinateur.

En début de semestre, je mettais le dicta par sécurité pour tous les cours. Et une fois que je connaissais les profs, je ne le gardais que là ou c’était vraiment nécessaire (surtout en biocell et chimie orga au S1, et en anat au S2).
Je notais la minute où j’avais raté un truc et je réécoutais ensuite cette minute et seulement celle là –> ne surtout pas tomber dans le piège du « je réécoute les 4 h de cours pour vérifier si je n’ai rien raté », c’est juste impossible, ça fait perdre un temps énorme !

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?
OUI ! Les annales c’est incontournable !
Je les gardais uniquement pour les révisions. Avec un peu de recul j’aurais dû passer plus de temps sur les annales, je n’avais souvent pas le temps de tout faire.

Comment était organisée votre journée ?
Journée type en semaine :

si cours le matin :
6 h 50 : réveil
8 h – 12 h : cours
12 h – 13 h 30 : resto U, trajet fac-maison, etc
13 h 30 – 19 h 30 : travail avec des petites pauses (1 ou 2)
19 h 30 – 20 h 30 : pause repas + douche
21 h – 22 h : travail (pas très productif donc j’arrêtais assez vite)

si cours l’après-midi :
7 h : réveil
7 h 45 – 11 h 45 : travail sans pauses
11 h 45 – 13 h : repas
13 h – 17 h : cours
17 h 30 – 19 h 30 : travail
19 h 30 – 20 h 30 : repas + douche
21 h – 22 h : travail

Idéalement c’était ça mais ça variait pas mal en fonction de la fatigue, de la motivation … Et quand il y avait colle ou ED je m’organisais autrement.

Journée type de révision :
7 h : réveil
8 h – 13 h : travail sans pause
13 h – 13 h 30 : repas
14 h – 19 h 30 : travail avec pauses
19 h 30 – 21 h : repas + douche
21 h – 22 h 30 max : travail

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?
Ne vous comparez pas aux autres ! Dites vous bien que votre méthode de travail est unique 🙂

Donnez-vous à fond dès le 1er jour pour ne rien regretter ensuite. C’est une année très difficile mais ça en vaut la peine !

Soyez motivés ! Si vous êtes motivés +++ et que vous travaillez efficacement, il n’y a pas de raison que ça ne passe pas 😉
Je vous conseille aussi de ne pas travailler pendant l’été, mais plutôt de vous reposer pour arriver hypers motivés et prêts à tout donner pour passer !

Et soyez réactifs ! Si vous vous rendez compte en octobre que votre méthode de travail ne fonctionne pas, c’est déjà trop tard. Le truc c’est de régler les problèmes avant que les dégâts soient trop importants, c’est-à-dire avant d’avoir une tonne de retard 😉

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?
Je pense surtout ma motivation et ma persévérance 🙂

La motivation c’est indispensable ! Je savais que c’était ça que je voulais faire, j’en étais persuadée et j’ai tout fait pour y arriver.

La persévérance parce que du premier au dernier jour je n’ai rien lâché et j’ai toujours cru que c’était possible, que je pouvais y arriver. La persévérance, c’est aussi ne pas se décourager : au concours de décembre, j’étais à 70 places en-dessous du NC, mais j’ai vraiment beaucoup progressé au S2 et j’ai remonté beaucoup de places (pour finir 100 places au-dessus du NC 😉 ).

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?
Très dure, même en s’y préparant longtemps à l’avance on ne peut pas vraiment se l’imaginer.
La sélection est faite principalement sur la capacité de travail et la motivation.

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?
Très bon site, surtout pour les témoignages ! Ils permettent de se donner une petite idée de la Paces avant d’y être 😉 et pour les Paces, ça fait toujours du bien de voir que l’on est pas tout seul à avoir vécu cette année de galère 😀

29