Actuellement, dans quelle filière êtes-vous et en quelle année ?
Médecine 2ème année

Quelle fac, quelle année, quel numerus clausus ?
Faculté de médecine de NANCY, année 2014-2015, NC: 308

Votre bac ? Votre spécialité ? Votre mention ?
Bac S, spécialité Physique-Chimie, mention Bien

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?
Doublant

Quel(s) concours avez vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?
Filière médecine: 170ème

Votre niveau au lycée ? Etiez vous assidu ou dilettante ?
Bon niveau, assidu

Lors de votre PACES, habitiez vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?
J’habitais tout seul en appartement

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?
En tram: 10-15 min/ En voiture: 5-10 min

Avez vous trouvé vos repères facilement à la fac ?
Plutôt rapidement quant aux infrastructures, mais les premières semaines de cours ont été difficiles, car c’est une tout autre méthodologie de travail qu’au lycée.

Avez vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?
J’ai travaillais quelques cours de maths et de physique certains soirs d’été, afin de partir sur de bonnes bases en septembre.

Néanmoins, j’ai profité de mes vacances avant la rentrée universitaire, dans le but d’attaquer les cours de la fac, reposé et en pleine forme début septembre.

Pratiquiez vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?
Oui, jogging et vélo.

Je pense que c’est capital pour préserver une certaine hygiène de vie et cela permet aussi d’évacuer le stress accumulé lors des semaines de cours.

Aviez vous des loisirs ? Des sorties ?
Séries TV et musique lors des pauses, en semaine. Sorties avec ma famille et mes ami(e)s le week-end.

Aviez vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?
Absolument pas, je suis le premier à m’être lancé dans des études médicales.

Combien d’heures de sommeil aviez vous par nuit ?
Il me fallait minimum 5 à 6h de sommeil par nuit, mais j’essayais de rattraper ce sommeil le samedi et le dimanche.

Combien d’heures travailliez vous par jour ?
Je travaillais en moyenne dix heures par jour sans compter les heures de cours dispensées à la fac, avec une pause de 15 minutes à 16h et une pause pour le dîner vers 19h.

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?(Soyez le plus précis)
J’essayais de travailler par matière et par prof.
Par exemple, un jour j’apprenais le plus de cours possibles d’un prof dans une UE (Unité d’Enseignement) et un autre jour, je changeais de matière.

Cette méthode de travail m’a permis de retenir les cours sur la durée et d’être dans les temps pour le concours.

Le week-end, je reprenais les cours de la semaine passée et de la semaine antérieure si j’avais le temps ou sinon, si j’avais du retard, j’essayais de combler ce retard dans le but de ne pas l’accumuler, car si vous prenez trop de retard, vous n’arriverez pas à boucler le programme dans les temps.

Faisiez vous des fiches ? Si oui comment ?
Non, je ne faisais pas de fiches. Je considère qu’en PACES tout est exigible, surtout les petits détails du cours, donc pour moi, les fiches étaient tout simplement inutiles.

Avez vous travaillé seul(e) ? En groupe ?
J’ai travaillé seul tout au long de mes deux années de PACES.

Travailliez vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?
Il m’est arrivé de passer quelques après-midis à la bibliothèque de la fac pour réviser, mais la plupart du temps, je bossais chez moi au calme.

Etiez vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?
J’ai suivi des cours dans une prépa privé et je faisais certaines colles au tutorat de la fac.
Je trouve que la prépa est très utile pour l’encadrement, l’exhaustivité des cours qu’elle fournit et la concentration.

Je recommande vivement de faire une prépa, bien évidemment pour les personnes qui ont en les moyens car cela reste relativement cher …

Le tutorat, quant à lui, permet de s’entraîner aux colles de chaque UE, mais il y a relativement peu de concentration lors des séances de colles.

Etiez vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?
Oui, c’était assez régulier, toujours dans les 150 premiers à la prépa sachant que nous étions 800 étudiants inscrits. Et au tutorat, toujours dans les 50 premiers sur environ 500-600 étudiants inscrits.

Aviez du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez vous ?
Oui, il m’arrivait d’avoir du retard dans les cours.
Le cas échéant, j’essayais de combler ce retard le week-end ou alors je m’accordais une heure de plus le soir avant d’aller me coucher, pour travailler ces mêmes cours, qui sont souvent, les plus durs !

Quel était votre rythme de travail ?
Un rythme soutenu tout au long des deux quadrimestres, avec une intensification du rythme lors des périodes de révision, en décembre et en avril.

Dans quel état d’esprit étiez vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?
Très altruiste.
Je pense que cela ne sert à rien d’être dans la compétition au quotidien, sauf peut-être pour gagner en stress.
Par contre, l’esprit compétitif est assez présent le jour du concours quand vous êtes autour de 2300 étudiants.

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?
Plutôt stressé, surtout à l’approche du concours.
Les week-ends m’ont permis d’être un peu plus décontracté et d’évacuer le stress via notamment, le sport.

Quelle attitude aviez vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?
J’étais concentré. La concentration en cours théorique, c’est 50% du travail que vous aurez à fournir chez vous en rentrant.
Cela permet de retenir déjà les grandes lignes du cours et le soir en rentrant, c’est l’apprentissage des détails les plus durs à assimiler.

Comment preniez vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?
Au premier quadrimestre, je prenais mes cours sur papier, car il y avait de la physique et des maths.
Avec un dictaphone pour certains cours, même si je ne le faisais pas souvent car à NANCY, certains cours sont en podcast sur le site de l’Université.

Au second quadrimestre, je prenais mes cours sur l’ordinateur … des cours comme l’anatomie, la pharmacologie par exemple. Je les imprimais, les surlignais puis les apprenais ensuite.

Vous serviez vous des annales pour réviser ?
Oui, je reprenais les annales pour m’entraîner à répondre aux QCMs correctement et le plus rapidement possible, car le temps est un critère à ne pas oublier tout au long de l’année et par dessus tout, le jour du concours !

Comment était organisée votre journée ?
Quand j’avais cours à la fac le matin:

– 6h30: Petit-déjeuner
– 8h-12h: cours à la fac, puis à midi déjeuner, jusqu’à 13h
– 13h15-minuit: révision des cours avec une pause à 16h, la pause du dîner à 19h et une dernière pause aux alentours de 22h

Quand j’avais cours à la fac l’après-midi:

-6h30: levé et petit-déjeuner
-7h-12h: révision des cours avec une pause à 10h et la pause déjeuner à midi
-14h-18h: cours à la fac, puis dîner à 19h
– 20h-minuit: révisions des cours

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?
Que l’on a rien sans rien.

Ne jamais vous décourager, il y aura forcément des hauts et des bas, mais rien n’est impossible!
Travail, motivation, organisation, rigueur et PERSÉVÉRANCE sont les maître-mots de votre année universitaire et de votre future réussite au concours.

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?
La motivation et surtout la PERSÉVÉRANCE !! Le soutien de ma famille et de mes amis m’a permis, en grande mesure, de réussir ce concours.

(Doublant uniquement) Qu’est ce qui a contribué selon vous, à votre redoublement ? Quels enseignements en avez-vous tiré pour in fine, réussir ?
Je n’avais pas trouvé la bonne méthode de travail en tant que primant, cela a en effet pu en grande partie, contribuer à mon redoublement.
Je pense qu’il m’a fallu un certain temps d’adaptation pour trouver mes repères.

Je me suis donc remis en question, j’ai changé ma manière d’appréhender les cours et ma méthode de travail pour in fine avoir de très bons résultats lors de mes entraînements quotidiens et au concours.

La PACES demande de se remettre en question constamment. Ceci m’a permis de réaliser mon rêve, devenir un jour médecin !

Pour terminer, comment avez vous trouvé cette première année des études de santé ?
C’est une année, qui comme je m’en doutais, est extrêmement difficile. Il ne faut surtout pas se décourager, même si par moment la motivation faiblit.

Le point positif, c’est que j’ai pu y rencontrer de nouveaux amis, très humbles et qui me motivaient constamment. Et comme je le dis souvent, tout paraît impossible, jusqu’à ce qu’on le fasse.

Que pensez vous du site www.reussirmapaces.fr ?
C’est un très bon site pour se faire une première impression de ce qu’est la fac et pour découvrir le monde de la PACES.
J’y ai moi-même découvert de très bons témoignages qui m’ont aidés à appréhender cette année difficile sous tous ses aspects.

47