Actuellement, dans quelle filière êtes-vous et en quelle année ?
Médecine 2ème année

Quelle fac, quelle année, quel numerus clausus ?
Tours, 2013-2014, NC = 235

Votre bac ? Votre spécialité ? Votre mention ?
Bac S, spécialité physique-chimie, mention TB

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?
Primante

Quel(s) concours avez vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?
Médecine = 99, Odontologie = 76, Maieutique = 56, Kinésithérapie = 111

Votre niveau au lycée ? Etiez vous assidu ou dilettante ?
Très bon niveau, mais non sans mal car j’étais déjà assidue.

Lors de votre PACES, habitiez vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?
Dans un foyer, avec de très nombreux étudiants en première année comme moi.

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?
A pied, environ 15 minutes.

Avez vous trouvé vos repères facilement à la fac ?
Oui, grâce à la pré-rentrée du tutorat qui durait deux semaines, j’ai eu le temps de bien m’habituer aux locaux et ainsi je n’étais pas perdue au moment de la rentrée.

Avez vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?
Le tutorat nous avait donné une liste de concepts qu’on avait déjà vu au lycée et qu’on reverrait en PACES tout en spécifiant qu’il ne servait à rien de revoir à fond tous ses cours de terminale.

Donc je dirais que non je n’ai pas travaillé pendant l’été, mais j’ai quand même bien revu les dérivées et après coup je me rend compte que c’est une bonne chose car en physique c’est la base, et beaucoup d’étudiants arrivent en PACES sans savoir en faire.

Mais sinon un bon conseil, en tout cas si vous êtes primants, profitez à fond de cet été, car après c’est du non-stop!!

Pratiquiez vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?
Non, mise à part mes 30 minutes de marche rapide tous les jours pour ne pas arriver en retard en cours!

Aviez vous des loisirs ? Des sorties ?
Non aucun. On ne peut pas en faire une règle générale pour réussir, mais pour ce qui est de mon cas, je n’avais pas le choix, je considérai ne pas avoir le temps. Après pour certaines personnes, c’est complètement différent, elles ont besoin de se libérer l’esprit même si c’est deux heures, histoire de mieux repartir après.

Aviez vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?
Ma mère est docteur en pharmacie, mais il faut se rassurer, avoir de la famille dans les métiers de la santé ne joue pas, si ce n’est pour le soutien moral. De plus, le concours est vraiment différent d’il y a 30 ou 40 ans!

Combien d’heures de sommeil aviez vous par nuit ?
Au premier semestre 7h par nuit, j’essayais de faire attention car tout le monde dit qu’il faut privilégier avant tout le sommeil.
Au deuxième semestre, j’ai plus travaillé, mais au dépend de mon sommeil (entre 5 et 6 heures par nuit)…

A éviter absolument car ce semestre est plus long, ce qui fait qu’à la fin j’ai commencé à m’effondrer aussi bien moralement que physiquement!
Bref si comme moi vous fonctionnez bien avec 7h tant mieux, mais si vous avez absolument besoin de 9 h pour être efficace le lendemain, ne passez pas outre !

Combien d’heures travailliez vous par jour ?
Environ 14 heures par jour, en période de révision c’était plutôt 16 heures.

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?(Soyez le plus précis)
Je parlais en permanence! Cela me permettait vraiment de comprendre ce que je lisais, d’essayer de me remémorer ce qu’avait dit exactement le prof, et à trouver plus vite des moyens mnémotechniques.

Par contre je ne pouvais bien évidemment pas travailler à la BU et autre inconvénient à la fin de chaque semestre à force de parler, j’avais la voix complètement défoncée…

Mais attention, il faut avoir sa propre méthode de travail, ne pas se dire « ah ouais je ferai bien comme lui, ça a l’air de marcher »! Personne ne s’organise de la même manière, ne travaille de la même façon, donc peu importe que vous soyez mieux dans votre lit, ou à la BU pour apprendre, tant que vous arrivez à vous concentrer et que ça marche pour vous, c’est ce qui compte!

Faisiez vous des fiches ? Si oui comment ?
Au premier semestre pas trop, car en effet il fait vraiment tout tout tout apprendre mais j’en ai quand même fait en physique pour chaque cours histoire de bien retenir les formules et les petites subtilités.

Au deuxième semestre j’en ai fait beaucoup plus, c’est-à-dire pratiquement pour chaque cours de chaque matière. Pas des fiches longues mais juste les formules et les notions sur lesquelles le prof a insisté ou celles qu reviennent pratiquement tous les ans au concours. Très utiles en SH car pour le coup j’ai juste appris mes fiches de concept!

Ainsi le jour qui a précédé le concours, j’ai repris toutes mes fiches, histoire de revoir tout le semestre en une seule journée! C’est plutôt rassurant, car au moins on est sur d’arriver le jour J avec toutes ses formules et définitions à la con en tête…

Avez vous travaillé seul(e) ? En groupe ?
Toujours toute seule, si je suis en groupe, j’ai tendance à être assez bavarde… Mais en SH, j’ai travaillé avec une amie pour se partager nos fiches de concepts (une faisait tel prof, et l’autre un autre prof).

Travailliez vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?
Toujours chez moi du fait que pour travailler je dois parler à voix haute.

Etiez vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?
Au tutorat, et je ne le regrette pas une seconde! Celui de Tours est juste génial (agrément d’or!)… Je ne voulais pas demander de l’argent à mes parents, et ne pas avoir à me dire plus tard que c’était grâce à leur argent que j’avais pu réussir.

Je ne peux pas conseiller d’aller en prépa car je n’aime vraiment pas le fait qu’ils nous vendent leur chiffre pour en fait derrière mettre la pression aux étudiants afin de garder des chiffres qui ne sont pas toujours vrais.

Après il est vrai que les premiers de la promo sont souvent en prépa, mais je pense que s’ils avaient été au tutorat, ça n’aurait rien changé à leur classement.
En terme de polycopiés, le tutorat en fournit autant que les prépas, donc pas d’inquiétude à avoir!

Etiez vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?
Les toutes premières colles pas super, mais à partir des 2èmes ou 3èmes colles de chaque matière j’étais pratiquement toujours dans le top 100. Il faut savoir que les classements du tutorat de Tours sont très représentatifs de ce que vous serez capables de faire le jour du concours.
Donc si je peux donner un conseil là-dessus, c’est de vraiment bosser les colles et de ne pas se dire « bon, on s’en fout, l’important c’est d’être bien classé au concours ».
Personnellement, j’ai bossé chacune de mes colles comme si c’était le concours, et ça finit par payer car à la fin du semestre, j’avais fait le plus gros!

Aviez du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez vous ?
Oui, j’ai toujours eu du retard au premier comme au deuxième semestre! Je me suis foutue une pression incroyable à cause du retard que j’avais en permanence, et ce encore plus quand on entend tous les jours des gens dire que eux non tout va bien, ils sont à jour!

En PACES, ce qui compte ce n’est pas la quantité mais la QUALITÉ.
On peut très bien « apprendre » tous ses cours, mais en zappant les petits détails. Malheureusement, au concours on ne nous demande une définition vague de ce qu’est un épithélium mais le petit détail d’un tableau que soit vous aurez accroché dans votre douche histoire de le connaitre par cœur, ou que vous aurez soit rangé dans un classeur en vous disant « oh ça on s’en fout, ça tombera jamais! ».

C’est sûrement un peu extrême, mais on apprend à ses dépends que les profs (comme les tuteurs d’ailleurs) peuvent être très vaches..
Après le retard, j’avais tendance à en rattraper le maximum au moment des révisions, même s’il ne faut pas trop compter dessus au premier semestre car elles sont très courtes!

Quel était votre rythme de travail ?
A fond en permanence, je ne peux pas dire grand chose d’autre à ce sujet…

Dans quel état d’esprit étiez vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?
Ni l’un ni l’autre.
L’esprit compétition je l’avais plutôt par rapport à moi-même : je cherchais toujours à comment m’améliorer, et non pas à comment faire mieux qu’un/une autre.
Il est important aussi de garder une ou plusieurs personnes avec lesquelles les mots « compétition », « concours », « classements » n’existent pas.

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?
Stressée, et je pense que peu d’étudiants en PACES ne le sont pas! Toutefois par rapport à la pression que l’on subit pendant cette année, il faut toujours se rappeler qu’on la garde tout le long de ses études.
La différence est qu’après, la pression que l’on aura aux urgences ne se trouvera pas sous la forme de cours théoriques mais d’un être humain.

Quelle attitude aviez vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?
Au début de l’année concentrée, puis au fil du temps on se laisse déconcentrer.

Comment preniez vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?
Plutôt à la main au début puis je suis passée à l’ordi. Le dictaphone était pour moi indispensable. Mais attention au piège bien connu, le dictaphone c’est avec modération, si on réécoute chaque cours chez soi, au final on a même plus le temps de les apprendre.

Vous serviez vous des annales pour réviser ?
Oui, surtout au moment des révisions. C’est d’ailleurs très importants, car selon les profs, les questions se ressemblent parfois beaucoup d’années en années.

Comment était organisée votre journée ?
6h30 : lever et petit déjeuner
7h-12h : boulot
12h : manger
13h15-17h15 : fac
17h30-19h30 : boulot
19h30-20h00 : diner
20h00-23h30 : boulot

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?
Mes mots d’ordres seront : motivation, ténacité, rigueur. Motivation car si vous faites ça pour vos parents, ou encore pour l’argent, cette année risque d’être encore plus dure…
Ténacité car on se plante tous à un moment donné à une colle, mais l’important est de réussir à rebondir, de se dire que ce n’est pas fini! Rigueur car c’est ça qui fait la base d’une bonne organisation.

Eviter d’écouter les autres (même si c’est plus facile de le dire après coup!), beaucoup se vantent de résultats imaginaires…!
Et enfin il est bon de ne pas commencer trop vite dès le début, la PACES c’est vraiment un marathon.
Il y a toujours des gens qui se couchent à 2h du matin dès le départ mais il ne tiennent pas sur la durée, s’épuisent très rapidement!

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?
Tout simplement les trois mots cités au-dessus. J’avais déjà une certaines assiduité au lycée ce qui fait que beaucoup pensaient que je ne pourrai pas donner plus. Mais j’ai quand même pu donner plus, et grâce à ce que j’avais déjà donné au lycée, j’ai été moins surprise du rythme de travail et j’ai été moins déstabilisée par le fait qu’on soit livré à soi-même.

Pour terminer, comment avez vous trouvé cette première année des études de santé ?
A la fois très dure mais aussi très enrichissante. En effet on apprend à savoir à qui l’on peut faire confiance ou non, on apprend à connaitre ses limites.

Que pensez vous du site www.reussirmapaces.fr ?
Super, j’y ai été avant et pendant la PACES histoire de parfois me remettre en question, de connaitre les avis d’anciens PACES.

9