Actuellement, dans quelle filière êtes-vous et en quelle année ?
Maïeutique 2ème année

Quelle fac, quelle année, quel numerus clausus ?
Clermont-Ferrand, 2015-2016. NC : 196 en médecine, 91 en pharmacie, 45 en dentaire et 30 en maïeutique.

Votre bac ? Votre spécialité ? Votre mention ?
Bac S spécialité SVT, mention Très Bien

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?
Primante

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?
Maïeutique : 14 puis 9 après désistements

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?
J’avais un très bon niveau en SVT et dans toutes les matières « littéraires » (paradoxalement), alors que j’étais plutôt moyenne en physique-chimie et en maths.

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?
J’habitais seule dans un studio car je ne suis pas de la région, mais aussi pour pouvoir être indépendante et gérer mon rythme de vie comme je le souhaitais.

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?
15 min en tram ou bus, 30-35 min à pied.

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?
Très facilement ! La fac de Clermont n’est pas immense et très « familiale », on trouve vite ses repères !

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?
Comme je m’étais inscrite au tutorat, j’ai fait une pré-rentrée quinze jours avant la rentrée officielle, ce que je vous conseille de faire, surtout si vous ne connaissez personne pour vous donner les cours.
Cela permet de se mettre dans le bain tout doucement.

Je n’ai travaillé aucun cours ni pendant l’été, ni même pendant la pré-rentrée, tout simplement car je ne me sentais pas encore capable de m’immerger totalement dans les cours avant que l’année démarre réellement. Et je ne le regrette pas !
N’usez pas votre énergie avant la rentrée, car vous verrez qu’elle se révélera précieuse ensuite ! Même si vous vous dites que vous allez prendre de l’avance sur les autres, ce ne sera pas forcément vrai car l’énergie dépensée pourra être fatale vers la fin du semestre.

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?
Non, je ne suis pas une très grande sportive. Mais je le conseille vraiment à ceux qui hésitent et pensent que c’est une mauvaise idée et une perte de temps.
Je pense pouvoir affimer que tous ceux qui ont eu durant l’année une bonne hygiène de vie et un moyen de se défouler ont eu de bons résultats.

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?
Pas de loisirs ou de sorties en tant que tels car je suis assez casanière, mais je prenais très souvent des pauses pour faire un peu d’informatique, regarder les nouvelles, m’aérer la tête en pensant à autre chose. Ne restez pas immergé dans vos cours toute la journée et la soirée, sinon burn-out assuré !

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?
Une cousine kiné, personne d’autre !

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?
Environ 6h par nuit en semaine, 10h le week-end.

J’ai toujours été une grande dormeuse, mais malheureusement, avec le tutorat qui finissait très tard au premier semestre, je ne rentrais pas chez moi avant 23h-23h30 en semaine, donc les nuits étaient courtes…
Par contre je me rattrapais le week-end, où je ne me levais jamais avant 10h.

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?
En période de cours, environ 4-5h (en plus des cours)
Pendant les révisions, plutôt 8-9h

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?(Soyez le plus précis)
Dans un premier temps, je lisais mon cours plusieurs fois pour bien comprendre chaque phrase, puis je commençais l’apprentissage.
Je n’ai jamais été une grande adepte du surlignage, car on se retrouve vite à surligner chaque mot, ce qui s’avère finalement peu utile.

Ma méthode consistait en un apprentissage à voix haute, c’est-à-dire que je me « racontais » les cours, comme un dialogue avec moi-même. Ça me permettait de bien assimiler les cours et de les comprendre, parce qu’à haute voix, on se rend tout de suite compte lorsqu’on dit une bêtise.

Je pense qu’il ne faut pas tomber dans le piège de l’apprentissage par simple lecture, car les cours de PACES sont tellement bourrés de détails que la méthode ne s’y prête pas du tout.

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?
Au premier semestre, je faisais beaucoup de fiches en chimie générale, en physique et en maths, pour avoir les formules par écrit.
Dans toutes les autres matières, aucune fiche, c’est inutile, il faut tout savoir !

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?
Seule, car je me déconcentre trop vite en groupe, et car je ne pouvais pas compter sur des gens de confiance.

Travailliez-vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?
J’ai plusieurs fois essayé de travailler à la bibliothèque de l’université mais je n’aimais pas du tout l’ambiance que je trouvais trop oppressante.
Je préférais largement travailler chez moi, pour pouvoir faire des pauses dès que je le voulais, ne serait-ce que simplement boire ou manger quelque chose, ce qu’on ne peut pas faire tranquillement à la BU.

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?
J’étais au tutorat, et je ne le regrette pas du tout.

Je pense qu’à Clermont, on peut largement s’en sortir sans prépa, parce que le tutorat est très sérieux, bien géré, et que le profs de la fac y contribuent beaucoup.
La grande majorité des tuteurs prennent très à cœur leur tâche, et nous procurent des cours, des fiches et des colles d’une grande qualité que les prépas privées tentent sans cesse de récupérer.

J’ai toujours été dans l’optique de réussir sans faire dépenser à mes parents des milliers d’euros. Si vous le voulez vraiment, vous le pouvez, même avec de petits moyens.

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?
Au 1er semestre, plutôt assez bien, j’étais presque tout le temps dans les 150-200 premiers au classement général au tutorat.
Mais ne vous y fiez pas, car j’ai mal géré mon concours du premier semestre et j’ai dégringolé de 150 places ! L’important, c’est le jour J.

Au 2ème semestre, j’aimais davantage les cours, alors en maïeutique j’étais dans le top 5-10 du tutorat.

Aviez-vous du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez-vous ?
Le retard, on en a toujours ! Ne partez surtout pas dans l’optique d’être toujours à jour, sinon vous passerez des nuits sans dormir ! Dites-vous bien qu’à certains moments, pas un seul étudiant n’est à jour tout simplement parce que c’est absolument infaisable de l’être.

Et surtout, j’ai commis l’erreur au premier semestre de vouloir être toujours à jour sur les nouveaux cours, sans jamais revenir sur les cours plus anciens. Ce qui fait que je suis arrivée au mois de révision en ayant oublié la moitié des chapitres.

Au second semestre, je revenais très souvent en arrière dans les cours, et si j’avais un seul conseil à donner concernant la méthode de travail, ce serait celui-ci : ne vous focalisez pas sur le retard que vous prenez sur les nouveaux cours, faites petit à petit, et surtout revoyez très souvent les chapitres les plus anciens !!!

Quel était votre rythme de travail ?
Je travaillais certainement beaucoup moins d’heures que beaucoup d’étudiants, mais j’étais efficace dans mon apprentissage.
Je ne m’y mettais pas des journées entières, mais j’abattais beaucoup de travail en assez peu de temps.

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?
Au départ, je suis arrivée à la fac avec une copine de lycée, donc j’étais très altruiste avec elle.
Mais l’esprit concours fait très souvent changer les gens qui deviennent alors totalement égoïstes et qui ne vous renvoient jamais l’ascenseur.
Je me suis donc retrouvée toute seule, mais ce fut la meilleure décision que j’ai prise cette année.

Au second semestre, on s’est beaucoup entraidées avec une autre copine de lycée qui faisait kiné à Vichy, et quel bonheur de pouvoir vraiment compter sur quelqu’un !

Méfiez-vous des gens que vous choisissez pour amis en PACES.

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?
Dire que j’étais stressée serait un euphémisme.

J’étais ULTRA stressée, toujours dans le questionnement, la remise en question, la peur de l’échec.

Je ne voulais surtout pas redoubler car je pense que j’aurais été incapable de gérer une deuxième PACES.
Heureusement, j’ai pu compter sur ma famille qui est le meilleur des réconforts.

Appuyez-vous sur votre entourage !

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?
Au premier semestre, souvent dispersée car mal accompagnée (voir deux questions au dessus), et surtout en physique et maths qui, je l’avoue, me barbaient sérieusement.

Au second semestre, extrêmement concentrée et assidue. Ça aussi, c’est la clé !

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?
Mis à part la chimie générale et la chimie organique que je prenais à la main, j’ai pris absolument tous mes cours sur ordinateur, et je n’arrive toujours pas à comprendre comment c’est possible autrement.

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?
Durant les révisions seulement. Je pense que je ne m’en suis pas servie suffisamment.
C’est dommage, car c’est très utile pour voir les pièges récurrents des professeurs !

Comment était organisée votre journée ?
Pendant les périodes de cours :

Lever à 6h15
8h-12h ou 8h-13h : cours
12h-14h30/15h : repas, tâches quotidiennes, mise en page et impression des cours
14h-30/15h-18h : apprentissage des cours (avec une pause goûter au milieu) ou ED à la fac (trèèèès nombreux au premier semestre)
18h15 : départ pour le tutorat
19h-22h30/23h : tutorat

Les jours sans tutorat, je travaillais de 15h à 21h puis je mangeais ensuite et prenais ma soirée, car je n’arrivais pas à me remettre au travail après avoir mangé.

Pendant les révisions :

Lever à 9h30
10h30-12h : révisions
12h-13h30 : repas + décompression
13h30-18h30 : révisions avec pause d’une demi-heure (voire une heure)
18h30-20h : repas + décompression
20h-22h/22h30 : révisions
22h30-23h30 : décompression en famille

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?
Ne commettez pas l’erreur pendant vos révisions de vous lever à l’aube pour étudier. Je l’ai fait au premier semestre, et résultat des courses : j’étais ultra fatiguée, pas top pour étudier.
Au second semestre, j’ai préféré décaler mon cycle car j’étais beaucoup plus efficace le soir que le matin. C’était une sage décision.

Ne stressez pas comme des dingues. Je sais que c’est difficile à dire, mais le stress fait perdre tous ses moyens, tout son moral et toute son énergie positive. Attention aussi aux vitamines et autres compléments énergétiques. Je suis arrivée en révision en fin d’année comme une loque parce que j’avais abusé des vitamines.

Un autre conseil : si vous êtes un(e) grand(e) stressé(e) comme moi, le jour J du concours, prévoyez vraiment tout ce qu’il faut pour tenir toute la journée : café, médicaments si besoin, et un bon repas.
J’ai raté mon premier semestre parce que durant les épreuves, j’étais tellement épuisée, prise de migraine, que j’étais presque endormie sur ma table.

N’hésitez pas non plus à rentrer chez vous le week-end, voir votre famille, vos parents… même si c’est à trois heures de route et même si c’est toutes les deux semaines.
On se dit souvent que c’est une perte énorme de temps à cause du trajet etc, mais c’est indispensable pour le bien-être et la santé morale !

Et surtout, ne stressez pas si vous ne faites que dormir pendant les révisions. C’est certes pénible, mais la fatigue s’étant accumulée, c’est tout à fait normal.

Croyez en vous, croyez en vos rêves. Le maître mot, pour moi, ça a été : MOTIVATION.
C’est ce qui vous amènera au bout. Ayez les moyens de vos ambitions. Avec beaucoup de courage, vous y parviendrez.

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?
Une bonne gestion de mon quotidien, je pense, et une ENORME motivation.

Rien ne sert de travailler 15h par jour si c’est pour ne pas comprendre son cours et rabâcher, ou alors ne jamais respirer. Il faut savoir prendre des pauses et du temps pour décompresser, sans le compter !!

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?
C’est une année qui va vous demander d’y mettre toute votre énergie et de vous y jeter à corps perdu.
Mais vous allez tellement grandir, prendre de la maturité, en apprendre sur vous-même et aussi sur les autres, que vous allez en ressortir en étant une toute autre personne.

Et ce sentiment à la vue de votre admission, ça vaut tout l’or du monde !!

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?
J’ai passé des heures sur ce site hyper sympa à lire des témoignages avant ma PACES, aujourd’hui j’y contribue, quel plaisir !

18