Actuellement, dans quelle filière êtes-vous et en quelle année ?
Pharmacie 2ème année

Quelle fac, quelle année, quel numerus clausus ?
Marseille, 2012-13, numérus : 150

Votre bac ? Votre spécialité ? Votre mention ?
Bac S, spé Bio, mention AB

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?
Doublante

Quel(s) concours avez vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?
Concours odontologie : 440/1356 et concours pharmacie : 150/1282

Votre niveau au lycée ? Etiez vous assidu ou dilettante ?
Bon en général (sauf en maths ou j’étais très mauvaise) mais je n’étais pas vraiment d’une assiduité redoutable à cette époque…

Lors de votre PACES, habitiez vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?
Dans une résidence étudiante, seule.

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?
Une dizaine de minutes

Avez vous trouvé vos repères facilement à la fac ?
La première année, j’étais venue faire du repérage, histoire de voir les amphis, l’orga de la fac, et de ne pas me retrouver complètement paumée le moment venu. Ca m’a pas mal aidé. J’ai eu la chance de pouvoir discuter avec des 2e et 3e années qui étaient présents ce jour la et à notre disposition si l’on avait des questions.

Avez vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?
J’étais inscrite dans une prépa privée et ils m’ont conseillé d’acheter le livre de bio C de Pierre Cau et de le lire pendant l’été, ce que j’ai essayé de faire pour ma première P1. Le problème étant que ce livre est indigeste au possible, et que même avec toute la volonté du monde, je m’endormais au bout de 2 pages !! Pour ce qui est de l’été avant ma 2e P1, j’ai simplement profiter jusqu’au 25 aout. A partir de là, ma prépa organisait un stage de pré rentrée spécial doublants, qui m’a vraiment bien aidé pour le coup.

Pratiquiez vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?
Non, et c’est bien ce qui me manquait le plus d’ailleurs !! Quand j’étais au bord de la crise de nerfs, je sortais courir pour me défouler et mieux ré-attaquer le boulot après, mais ma seule « vraie sortie sport » était lorsque je rentrais chez mes parents (soit 1fois par mois), j’allais passer 2h dans mon club d’équitation.

Aviez vous des loisirs ? Des sorties ?
Je m’autorisais une soirée par semaine ou j’arrêtais de bosser vers 20h, et on se retrouvait chez un(e) pote pour manger tous ensemble et se détendre un peu. Je pense que c’est important de garder un vrai temps de pause pour son cerveau, sinon, on pète vite les plombs.

Aviez vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?
Non, pas du tout !

Combien d’heures de sommeil aviez vous par nuit ?
J’essayais de garder un quota de 8h par nuit, parce que je me suis vite rendue compte qu’en dessous, je n’étais vraiment pas opérationnelle.

Combien d’heures travailliez vous par jour ?
Entre 10h pour les jours où je ramais vraiment et 13h pour ceux ou j’étais très efficace (heureusement pour moi j’étais efficace la majorité du temps :p)

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?(Soyez le plus précis)
Trouver ma méthode de travail a été la chose la plus difficile pour moi (c’est en partie pour ça que j’ai redoublé d’ailleurs). Pour apprendre, j’avais besoin d’écrire et de visualiser le tout, du coup, je fonctionnais par schémas dès que c’était possible. Sinon, j’avais des feuilles de brouillon et je ré-écrivais tout mes cours en surlignant, avec des flèches, des annotations, tout ce qui pouvait permettre d’attirer l’attention. Et pour les points essentiels du cours que je ne devais absolument pas oublier, je collais des post-its avec un grand triangle rouge et ce qu’il ne fallait pas que j’oublie marqué à coté !

Faisiez vous des fiches ? Si oui comment ?
Les fiches doivent être faites intelligemment, elles ne servent pas pour tous les cours. Mais en chimie orga par exemple, je ne fonctionnais qu’avec des fiches. J’y mettais simplement toutes les réactions (car c’est LE truc à connaitre par coeur), que je refaisais autant de fois que possible. Pour les autres cours où j’avais beaucoup de pages écrites (15-20 pages), je faisais des schémas très complets annotés qui me permettaient de réunir en 1 seule page au moins 3 ou 4 de cours écrites.

Avez vous travaillé seul(e) ? En groupe ?
Je travaillais seule, sauf pour la chimie orga et les textes de sciences humaines ou je bossais avec une amie et on se faisait réciter mutuellement.

Travailliez vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?
Ayant beaucoup de mal à me concentrer plus d’une heure seule chez moi, je passais mon temps soit à la BU pharma, soit à celle de médecine, soit dans les locaux de ma prépa.

Etiez vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?
La 2e année, j’ai combiné le tutorat de la fac et la prépa privée pour avoir un maximum de qcms, et donc un maximum d’entrainement. Les qcms sont très très importants, et il ne faut surtout pas les négliger. Je recommande d’en faire autant que possible (comme les annales d’ailleurs). Pour ma part, je me gardais toujours 2-3h par jour (et un peu plus le wkend) pour les annales/qcms.

Etiez vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?
Dans les 30-40 premiers en général à la prépa privée, et les concours blancs du tutorat de la fac, j’étais un peu plus loin.

Aviez du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez vous ?
S’il y a bien une chose que j’ai rectifié entre mes 2 P1, c’est l’organisation du travail !! La 2e année, j’avais toujours un cours d’avance par rapport à la fac, ce qui me permettait par la suite d’avoir un peu de temps pour approfondir certains points plus difficiles.

Quel était votre rythme de travail ?
Je me levais à 7h le matin, je m’y mettais de 8h jusqu’à 13h, 30min à 45min pour manger, et je reprenais ensuite jusqu’à 20h ou 21h (en faisant une petite pause de 15min vers 17h, histoire de s’aérer le cerveau). Je rentrais à l’appart, douche/manger et tout le tralala, et je me mettais dans mon lit pour relire les cours que j’avais appris dans la journée avant de m’endormir. Et à 23h (ou 23h30 grand max), au dodo !

Dans quel état d’esprit étiez vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?
Tout dépendait de la personne que j’avais en face de moi. Si je savais que j’avais affaire à un « glandeur » qui avait la flemme de venir en cours ou autre, je le laissais se débrouiller (après tout, je ne vois pas pourquoi je lui mâcherais le travail). Sinon, cela ne me posait aucun soucis d’aider les autres à combler les trous dans leurs cours, à expliquer qqch qu’ils n’avaient pas forcément compris ou de débattre sur un point du cours qui est un peu compliqué.

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?
La 2e année, j’étais assez stressée, surtout à l’approche des concours (comme beaucoup de monde). Mais je me disais que je pouvais y arriver, parce que je connaissais mes cours et que j’avais bossé, donc aucune raison que tout se passe mal !

Quelle attitude aviez vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?
J’étais le plus concentrée possible car ça me permettait de me souvenir des points du cours sur lesquels le prof avait insisté, et le fait d’écouter en cours me mâchait la moitié du travail d’apprentissage.

Comment preniez vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?
La première année, je l’ai faite sur papier, mais QUELLE GALERE ! Il me manquait toujours la moitié du cours, même en écrivant très rapidement et avec le plus d’abréviations possible.
Puis, la 2e année, j’ai découvert l’ordinateur et l’appareil photo ! Et là, plus aucun problème, je pouvais même carrément écrire mot à mot ce que le prof disait.

Vous serviez vous des annales pour réviser ?
Oui, énormément ! Voir même pour certaines matières, l’anatomie notamment, je ne faisais QUE les annales et les qcms dont je disposais et si je bloquais sur un item, j’allais le chercher dans le cours, puis je le notais sur une fiche que je relisais régulièrement.

Comment était organisée votre journée ?
J’organisais mes journées en fonction des heures de cours que j’allais avoir. Je n’allais pas à tous les cours : ceux de maths, de bio C (SAUF LES SEANCES D’EDs, je n’en ai raté aucune, c’est essentiel !!!), ou encore d’anat ne sont pas vraiment utiles, car ce qu’il faut retenir est sur le poly (ou le livre pour la bio C, même si je sais que l’année qui arrive risque d’être différente à ce niveau là car Mr Cau arrête d’enseigner la bio C).
Du coup, si j’avais 4h de cours, j’y allais le matin, si j’avais 2h, c’était dans l’aprem, et si je n’allait pas en cours du tout, c’était BU ou prépa toute la journée !

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?
Dites vous que vous pouvez le faire en 1an (car c’est tout à fait faisable, j’ai des amis qui l’ont fait, que ce soit médecine ou dentaire pour leur part), car votre moteur principal sera la motivation. Avoir un bon moral pendant l’année est très important, alors gardez vous une soirée de pause pendant la semaine et surtout, MANGEZ ET DORMEZ BIEN !! (le cerveau fonctionne aussi quand vous dormez et permet d’assimiler correctement, ne grignoter surtout pas sur votre temps de sommeil !!!)

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?
Le moral (le fait de se dire que oui, on peut y arriver et qu’on est pas plus stupide que les autres), la capacité a gérer mon stress pendant les épreuves du concours (car il ne faut pas oublier que l’on peut être excellent mais perdre tous ses moyens lors du jour J car c’est très impressionnant la première fois, vu qu’on case plus de 3000 étudiants dans tout le campus de la Timone 😉 ) et bien sur, le fait d’avoir trouver LA méthode de travail qui me correspondait.

(Doublant uniquement) Qu’est ce qui a contribué selon vous, à votre redoublement ?Quels enseignements en avez-vous tiré pour in fine, réussir ?
Le fait d’arriver dans une aussi grande fac que celle de Marseille est assez déstabilisant, on perd facilement ses repères. Il faut refaire toutes ses petites habitudes, s’habituer aussi à la masse incomparable de travail (surtout quand on ne faisait pas grand chose au lycée…). Certains étudiants ont besoin d’une année d’adaptation, ce qui a été mon cas. Je ne pouvais du coup pas être pleinement concentrée sur mon travail et surtout, je n’ai compris le véritable enjeu du travail personnel bien trop tard (je me suis vraiment mise à travailler à la mi-octobre). Du coup, la 2e année, j’ai attaqué directement (ce qui m’a permis de prendre de l’avance), sans relâche et avec une méthode de travail appropriée.

Pour terminer, comment avez vous trouvé cette première année des études de santé ?
C’est une année horrible, épuisante moralement !! Ca en vaut la peine, mais il faut être prêt à faire des sacrifices et à se dédier au travail le temps de 8 petits mois !

Que pensez vous du site www.reussirmapaces.fr ?
C’est une excellente initiative, car la PACES fait peur a beaucoup de monde, et ce genre de sites permet de savoir un petit mieux à quoi il faut s’attendre réellement !

12