Actuellement, dans quelle filière êtes-vous et en quelle année ?
Médecine 2ème année

Quelle fac, quelle année, quel numerus clausus ?
Paris V Descartes, 2015-2016, le numerus clausus cette année après les alter-paces était de 349.

Votre bac ? Votre spécialité ? Votre mention ?
J’ai fait Bac S spécialité SVT, mention Assez Bien.

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?
Je l’ai eu doublante, je me suis classée 332/349 au final. En primante j’étais vraiment loin, je me suis classée 1144 sachant qu’on était à peu près 2000 au final.

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?
J’ai passé le concours de médecine, dentaire et pharmacie à cause de mon classement au S1 qui n’était pas fameux, même si je voulais uniquement médecine.

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?
Au lycée, j’avais des facilités sur lesquelles je me reposais beaucoup. Je ne travaillais pas et d’ailleurs je ne le conseille pas parce que à mon entrée en PACES j’ai été déboussolée.

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?
J’habitais chez mes parents, assez loin. Mais je n’allais pas forcément à la fac, alors ce n’était pas dérangeant.

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?
Sans problème de transport je pouvais mettre 45 minutes. Mais bon vu que sur ma ligne, il y a vraiment tous les jours des problèmes, je dirais 1 heure.

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?
Alors quand je suis arrivée à la fac, j’étais sincèrement déterminée, même si je ne savais pas vraiment ce qui m’attendais, malgré les nombreuses recherches et une préparation mentale auparavant.

Tout est différent, enfin personnellement j’ai eu du mal parce que je n’avais jamais réellement travaillé avant la fac. Tout est grand, il y a beaucoup de monde, ça va vite, beaucoup plus vite. Mais ce qui est cool dans cette fac, c’est que finalement je me suis faite de vrais amis vite, il n’y a pas trop cet esprit de compétition, après bien sur ça dépend des gens, c’est comme partout.

Alors des repères socialement, oui rapidement, par contre au niveau du travail, j’étais vraiment à la ramasse en primante, j’ai commencé à comprendre le « système » uniquement en novembre (donc 2 mois après la rentrée, youpiiiii!) malgré la prépa.

Par contre en doublante, je me suis écartée de mes amis, parce qu’on rigolait plus qu’autre chose et que je voulais vraiment vraiment vraiment mon année et là je m’y suis mise directement, comme une machine de guerre, avec un planning bien défini à la semaine. C’était très régulier et organisé.

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?
Alors en primante, je n’ai rien fait, vraiment rien avant la pré-rentrée avec le tutorat, on m’avait conseillé de profiter au maximum de mes vacances, de me reposer parce que l’année allait être dure. C’est ce que j’ai fait, je me suis reposée, je n’ai touché à aucun cahier.

Et honnêtement pour un primant, c’est ce que je conseille, on ne peut pas commencer avant, on ne sait même pas ce qu’on doit apprendre, comprendre, cibler… Cela ne servirait à rien, selon moi, après éventuellement reprendre les bases de maths, oui parce que on en aura besoin en physique.
Mais ne pas attaquer le programme.

Par contre, en doublante, j’ai travaillé la physique, ma bête noire, et j’ai repris doucement la chimie, que je maîtrisais mieux.
Je m’y suis mise sincèrement en août, j’ai pris une pré-rentrée intensive à la prépa pour me mettre à fond dedans directement.

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?
Aucune, et pourtant je suis sportive.
Mais ça me stressait, je ne trouvais pas le temps, ou plutôt je préférais ne pas dégager du temps pour me consacrer uniquement au travail.

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?
Alors je m’autorisais une série par semestre, un soir uniquement.
Des sorties :
— quelques unes au S1, il y a un moment je me suis relachée
— par contre au S2, j’en ai fait deux il me semble, uniquement pour l’anniversaire d’amis très proche.

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?
Dans ma famille, personne du milieu médical, ni même paramédical, ni même dans la santé tout simplement.

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?
Alors je dois avouer, et c’est mal, que je n’étais pas du tout régulière dans mon sommeil.
Je vis très très mal le stress et plus le concours approchait, moins je dormais.

Mais je dirais en moyenne 8-9h, je suis une grosse dormeuse normalement. C’était dur pour moi de dormir moins.

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?
Avant toute chose, il faut savoir que je suis une acharnée, que je travaillais chez moi en général (en tout cas je n’allais pas en cours du tout) et que travailler longtemps je m’y étais vraiment vraiment habituée.

Je travaillais au moins 11h par jour mais je pouvais monter vers 14h en période de révisions, rarement plus, mais ça m’est arrivé lors d’insomnies…

Alors lis moi bien, toi qui lis ce témoignage, la qualité est à privilégier à la quantité, retiens ça!!!!!!!
Seulement moi j’en ressentais le besoin, SURTOUT, NE DEPASSEZ PAS VOS LIMITES!

Il est important de respecter son corps, son horloge biologique, son mode de vie… Mon ami par exemple (qui est aussi passé) ne pouvait pas bosser plus de 12h en période de révisions, pour lui c’était trop, il se retrouvait avec des migraines et était obligé de faire une grasse matinée (9h et ouiiii faut pas rever) le lendemain.

Il faut absolument comprendre comment vous fonctionnez avant même de vous organisez.
Si vous travaillez mieux le matin, privilégiez le matin et le soir dormez plus tôt.

Mais vraiment il est PRIMORDIAL de se respecter et de ne pas se pousser à bout. Ma maman me disait c’est un marathon, c’est à celui qui tiendra le mieux le plus longtemps et non pas un sprint pour s’épuiser au bout de 2 secondes.

Il faut garder en tête, il n’y a pas de vacances, pas de « pauses », c’est 4 mois non stop pour chaque semestre. Alors faites attention à vous!

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?(Soyez le plus précis)
Je vais donner ma méthode en doublante pour le second semestre, pour le par coeur.

J’ai eu plusieurs méthodes différentes, après bien sur, on est tous différent selon les méthodes.
Moi j’écrivais, j’écoutais le cours, je le récitais, je faisais tout! Vraiment tout mais dans un certain ordre.

Il faut savoir qu’en doublante je n’avais pas de prépa, donc pas de fiches. Je tapais mes cours sur ordinateur, je me faisais mes propres fiches. Ce qui me permettais d’assimiler le cours une première fois.
Faire soi-même les fiches nous oblige à être extrêmement concentré, à essayer de comprendre chaque partie du cours, à retenir chaque mot, c’est un vrai travail important, qui moi m’a vraiment aidé. Après oui, il y a quelque chose à prendre en compte : le temps.
Ça me prenait du temps, il est vrai mais je retenais mes cours un bon moment comme ça sans même les avoir revu.

Après avoir fait ma fiche, je l’imprimais (c’est mieux de travailler sur papier je trouve). Quelques jours plus tard, selon mon emploi du temps, je le relisais mais dans les moindres détails, ça pouvait me prendre 1h voir 2h selon le cours. Puis je prenais du temps pour me le réciter.

Si je butais sur quelque chose, je me mettais un rappel pour quelques heures plus tard avec seulement des mots clés :
Exemple véridique, sur mon premier cours d’UE6 (Médicaments) j’avais du mal sur les propriétés du méconium découvert par Hippocrate, alors je m’étais mis un rappel 4h après : Hippocrate méconium

Et j’étais censée donner la bonne réponse sinon je laissais le rappel pour un moment encore.

Et j’ai fait ça tout le semestre pour vous dire ! D’ailleurs je vous recommande une application qui utilisée à bon escient (par exemple pour les fautes répétitives) peut énormément servir : Anki, un jeu de cartes que l’on créé soi-même.
Moi je mettais l’item sur lequel je me trompais souvent et avant de dormir je « jouais » à ce jeu, donc on revoit souvent les fautes répétitives et au final on est plus censée les refaire.

Voilà pour ma méthode, c’était de l’acharnement vraiment, mais ça a payé.

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?
Oui comme dis plus haut, enfin des fiches.
Attention ça peut porter à confusion, quand je dis fiche je parle du cours, ce n’était pas des fiches récapitulatives, courtes avec seulement les choses importantes! Moi c’était mon cours.

Alors des fiches récap : non, il faut TOUT APPRENDRE
Mes cours : oui.

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?
J’ai surtout travaillé seule, j’aime comprendre de moi-même réfléchir, c’est comme ça que je retiens le mieux.
Mais attention tout de même, il ne faut pas perdre trop de temps à faire ça, car malheureusement le temps est compté.
Alors parfois je demandais à mon ami, qui la plupart du temps savait m’expliquer à la perfection.

Travailliez-vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?
Au S1, surtout à la bibliothèque, j’ai trois petits frères très turbulents, qui crient, se battent etc.
Ce ne sont pas les meilleurs conditions pour travailler il faut l’avouer.

Mais j’avais souvent besoin de changer et après un semestre à la bibliothèque j’en ai eu marre.
Alors au S2 j’ai changé de bibliothèque et j’alternais très souvent BU (pour les intimes) et chez moi.
Vers la fin j’étais surtout chez moi, j’avais mon rituel et mes frères avaient compris qu’il fallait se calmer.

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?
Alors j’ai fait les deux.

En primante : prépa + tutorat
En doublante : prépa de concours + tutorat.

La prépa peut servir si on est vraiment assidu, qu’on fait chaque séance, chaque exercices, qu’on passe du temps dessus, qu’on essaye de comprendre chaque chose en cours, qu’on hésité pas à poser nos questions. Il y a des astuces qui m’ont servies longtemps.

Le tutorat de la fac est vraiment très bien fait, c’est pas cher 5 ou 10€ il me semble et franchement de bonne qualité je trouve, après ça dépend des matières aussi. Mais pour ceux qui n’ont pas les moyens d’avoir une prépa, n’hésitez pas, il y a des personnes pour vous aider.

Alors par contre la prépa de concours… Je ne recommande pas du tout ! C’est très cher pour ce que c’est, à la limite trouver un ami, ou quelqu’un de gentil qui aura la gentillesse de vous passez les concours mais honnêtement ne bousillez pas votre argent pour si peu, c’est mon avis.
Ça revient au même que le tutorat en énormément plus cher et sans les fiches.

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?
Alors au S1, toujours à 0,5 point du premier classé… Le 1er semestre n’était pas du tout mon avantage et résultat le jour du concours je me suis retrouvée à 0,5 point de moyenne générale du premier classé.
Classement : 433

Tandis qu’au S2 j’étais toujours classé et le jour des résultats aussi, ce qui m’a valu cette remontée dans le numerus !!!

Aviez-vous du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez-vous ?
Du retard, oui.
Qui n’a pas de retard??

Et bien j’évitais au maximum de paniquer, je m’étais fait un planning et je m’efforçais de la respecter à la lettre, ça ne servait à rien de rajouter des choses, ou même d’accélérer pour bacler mon travail.
Le but c’est la qualité pas la quantité!!!!

Résultats j’ai fini le programme pile poil. Les derniers cours je les connaissais moins bien, mais ils étaient frais dans ma tête.
Il faut savoir s’organiser et surtout ne pas s’éparpiller, il faut gérer parfaitement chaque chose.

Quel était votre rythme de travail ?
Je vais mettre un emploi du temps d’une de mes journées type du S2 :

— Levé : 8h
Je ne prenais pas de petit déjeuner (je n’y arrive pas, oui je sais c’est pas bien mais moi c’est impossible de manger dès le reveil) alors je commencer à travailler après une bonne douche pour me réveiller. A savoir moi je ne suis pas du tout du matin, alors je me prenais un café!!!

— De 8h30 à 13h je travaillais
En général, je faisais 2h par UE avec 30 mins tampon, (pour le retard!!)

Exemple : 8h30 -10h30 UE5 anatomie et 10h30-12h30 : UE 7 Santé publique.

— Puis je mangeais tranquillement pendant 1h!!

— Vers 14h je reprenais, jusqu’à 20h
Toujours 2h par UE, par contre cette fois pas de créneau tampon qui était réservé à plus tard dans la soirée.

Exemple : 14h-16h UE4 Mathématiques, 16h-18h ancien cours d’UE5 Anatomie et 18h-20h UE 7 Santé Publique ancien cours

— Puis je mangeais 1h

— 21h-22h un cours de spé et 22h-23h un cours d’UE 8 TC

Et si j’avais du retard je travaillais jusqu’a 00h

Il faut savoir que moi je ne faisais pas de pauses pour plusieurs raisons :
Déjà je n’en ressentais pas le besoin (mais attention c’est important quand on sent qu’on est mal de s’arreter) et surtout parce que moi lorsque je m’arretais j’avais énormément de mal à m’y remettre, alors je profitais de ma lancée.

Mais vraiment je l’ai déja dit mais je ne le redirais jamais assez, écoutez vous! On est tous différent, pour certains il est essentiel de faire des pauses, bien sur il ne faut pas en abuser non plus. Alors faites attention!!!!

En bref mon rythme à moi était vraiment soutenu.

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?
Je suis très compétitive!
Mais jamais je ne refusais d’aider un ami, loin de là, je voulais que tout le monde réussisse même si c’est impossible.
Mais ce que je voulais par dessus tout c’est ma place, je suis devenue très compétitive suite à mon classement du premier semestre.

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?
TRES TRES TRES TRES TRES VOIR TROP STRESSEE!
J’étais horrible avec les personnes qui m’entouraient…

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?
En primante j’étais vraiment trop dispersée, avec mon groupe d’amis on était des éléments perturbateurs.
En doublante, je n’allais plus en cours mais quand j’y allais je me mettais seule.

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?
Je prenais mes cours et donc les faisais moi-même sur ordinateur et ensuite j’imprimais.

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?
OUI, OUI, OUI et OUIIIIIIIIIIIII!!!!
Plusieurs personnes ont du vous le dire et croyez moi je ne serais pas la dernière, c’est un outil INDISPENSABLE !
C’est bien beau de faire concours blanc, mais ils ne sont pas fait ou alors rarement par les professeurs qui font le concours.

Surtout que pleins de questions sont redondantes, vraiment ! Les annales +++++++

Je me les réserver pour la fin, sinon ils n’ont pas la même utilité.
Alors des que vous connaissez votre cours, pendant les révisions : ANNALES !!!!

Il est impensable de faire une impasse sur les annales.

Comment était organisée votre journée ?
Organisation parfaite.
C’est une obligation selon moi, sans ça, le retard s’accumule vraiment et vous ne sortez plus la tête de l’eau.

Et pour une journée type voir plus haut.

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?
Si vous voulez vraiment faire ces métiers, aller dans cette voie.
Ne lachez rien !

Lorsqu’on veut quelque chose, on fait tout pour l’obtenir.
On vous la surement dit aussi, mais selon moi, la motivation c’est ce qui fera que vous vous continuerez quoi qu’il arrive, qui fera que vous vous battrez pour l’avoir, que malgré les coups dur, les coups de mou, l’envie vous fera reprendre le-dessus.

Mon seul conseil est de vous dire de vous donnez pour ne jamais rien regretter.
Il n’y a pas de secret, seul le travail paye !!! Alors en avant, tout est dans la tête. Vous verrez que le mental c’est quelque chose de fort.

Trouvez n’importe quelle source de motivation : la famille… N’importe !
Trouvez et exploitez. Vous ferez la différence sur votre efficacité, l’envie, la motivation !!!

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?
Je ne dirais pas que je suis meilleure que les autres, je pense que dans ce genre de concours, les capacités intellectuelles ne sont pas du tout le seul facteur, loin de là et heureusement!

Je ne suis pas un génie, selon moi j’ai réussi parce que vraiment j’en voulais, je voulais cette place, je voulais passer en médecine, ce n’était pas envisageable pour moi d’aller autre part, j’ai tout fait, je me suis acharnée, parfois trop !

Mais j’ai donné tout ce que j’avais de moi, je voulais rendre ma famille fière, c’était ma principale source de motivation : ma famille !
Je rêvais de ça depuis tellement longtemps….

Répondre à cette question est difficile, je ne peux pas me comparer aux autres étudiants, je ne sais pas comment c’était pour eux. Je vois des amis qui en voulait autant que moi mais qui n’ont pas réussi…
Alors je ne saurais pas vous dire le pourquoi du comment, j’ai tout fait pour y arriver, j’ai tout donné !
Et voilà, je l’ai fait !!! Croyez moi c’est magique de se dire ça.

(Doublant uniquement) Qu’est ce qui a contribué selon vous, à votre redoublement ? Quels enseignements en avez-vous tiré pour in fine, réussir ?
Je vais être honnête, je ne savais pas travaillé, je me suis reposée sur mes acquis, je n’avais pas compris la charge de travail à fournir.
Je m’éclatais en cours plus qu’autre chose.

Concrètement je me suis juste mangée une bonne claque le jour des résultats, comme un déclic !

Je suis une fille vraiment fofolle, je rigole tout le temps et avec mes potes c’était que ça, alors pour mon année de doublante, même si je les adorais, je me suis éloignée pour mieux les retrouver après !
Et je me suis réveillée, j’ai mis en place une organisation en béton et j’ai tout donné

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?
Riche en émotions, très dur mentalement vraiment… Mais ces deux années m’ont permis de faire de belles rencontres, de gagner en maturité, de prendre confiance en moi et comprendre quelle genre de personne j’étais.
Contente que ce soit fini même si j’en garde de bons souvenirs.

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?
Il est top, quand j’avais des coups de mou je lisais des témoignages et ça me reboostait vraiment de voir des gens réussir!
Et j’espère que mon témoignage pourra en booster d’autres!!!

En tout cas c’est une bonne initiative et je profite de ce cadre pour souhaiter à tous et à chacun BONNE CHANCE !
Tout est possible quand on se donne et qu’on y croit.

32