Actuellement, dans quelle filière êtes-vous et en quelle année ?
Médecine 2ème année

Quelle fac, quelle année, quel numerus clausus ?
Nantes, 2013, 218

Votre bac ? Votre spécialité ? Votre mention ?
Bac S, Spé Physique-Chimie, Mention Très Bien (et félicitations)

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?
Primant

Quel(s) concours avez vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?
Médecine (76ème)

Votre niveau au lycée ? Etiez vous assidu ou dilettante ?
Plutôt assidu, surtout en terminale car je voulais me mettre dans l’optique de bosser comme un bourrin (et j’ai fini avec 18,66 au BAC…)

Lors de votre PACES, habitiez vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?
Tout seul dans un appart’

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?
10 minutes à pied

Avez vous trouvé vos repères facilement à la fac ?
Etant donné qu’on fait seulement des aller-retours Amphi/maison/tutorat/EDs, on participe assez peu à la vie étudiante (sauf pour voter…) et donc c’est facile de prendre ses marques 😉

Avez vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?
Absolument pas… j’avais tout donné pour le BAC, et j’étais suffisamment crevé comme ça. J’ai préféré bien me détendre et ne rien commencer du tout, et je pense que ça a été pour le mieux !

Pratiquiez vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?
J’ai failli m’inscrire au deuxième semestre vu que j’avais cartonné au S1… mais l’anat est arrivée, et je me suis dis que il valait mieux oublier (si je devais refaire ce choix, je me serai laissé quand même une séance de sport/semaine, même si ça m’aurait peut-être fait perdre quelques places).

Aviez vous des loisirs ? Des sorties ?
Oui, j’ai continué mes cours de piano au conservatoire, une semaine sur deux. Ma prof a été très compréhensive, donc je n’ai pas eu à passer d’examen de musique cette année-ci… je vous recommande vraiment de garder une activité pour vous détendre, ça vous aidera à tenir.

Aviez vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?
Absolument pas (ou peut-être des cousins germains inconnus du Brésil, éventuellement… ?).

Combien d’heures de sommeil aviez vous par nuit ?
Au premier semestre, je me couchais plutôt vers 22h30 et me levais à 6h45, ce qui me faisait grosso-modo 8h de sommeil.
Au deuxième semestre, anat oblige, puis stress de pas assez bosser, c’était plutôt 00h-6h30… et c’était pas une bonne idée.
Dormez, dormez. Non seulement vous apprendrez mieux, mais vous serez moins stressés !

Combien d’heures travailliez vous par jour ?
Si on exclut les 4h du cours de la matinée et pour une journée sans ED, ça allait de 14h00 à 16h15, 16h30 à 20h20, puis 21h à 22h30. Donc un total d’environ 10h de travail perso dans la semaine.

Le week-end, je me levais plus tard, et j’ai fini par commencer à bosser plutôt vers 10h, pour finir de travailler à 20h50 le soir, histoire de me détendre avec mes parents devant un bon épisode de Game of Thrones ou autre.

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?(Soyez le plus précis)
C’est une méthode que j’avais trouvé sur le net avant ma PACES, et que j’ai réadaptée à ma sauce. Elle a été très efficace au premier semestre, puisqu’elle m’a permis de finir dans le top 30… mais moins au second (il faut dire que j’en avais un peu ras le derrière).

J’avais préparé un petit carnet sur Word, avec une page par matière, qui contenaient pour chacune un tableau.
J’avais en colonne la date du cours, le numéro du cours (genre Anat 003 par exemple), son titre (Membre supérieur III), le professeur (A.H), le nombre de révisions (je mettais un bâtonnet à chaque re-révision), puis des commentaires (« Dur », « Rapide à réviser », etc…).

Ainsi, à chaque fin de semestre, j’avais une liste de tout les cours, ainsi qu’un aperçu du nombre de révisions de chacun de ces cours.

En effet, je combinais ce fichage à la fameuse technique des « J », que j’ai modernisée on va dire…
Avec Google Agenda sur l’ordinateur, et l’application G-Task sur Android, je mettais des tâches à intervalles de plus en plus longs (J7, J14, J28, J49, J70,J91, J112…) à partir du jour du cours (ou du jour où le cours a commencé, pour ceux qui se déroulaient pendant plusieurs cours magistraux).
Ainsi, une fois mon application synchronisée, j’avais une liste de cours à revoir certains jours, ce qui me permettait de revoir régulièrement les cours et de faire fonctionner la mémoire à long terme;

Alors évidemment, la fin du semestre était ingérable, il était bien entendu impossible de tout revoir.
Je supprimais donc les J de matières à petit coefficient (désolé la Chimie), puis ceux que je connaissais bien, ainsi que ceux qui étaient très récents (les J7, J14…).

Ainsi, arrivé à la période de révisions, j’avais déjà revu et rebouffé plein de cours, ce qui me permettait de cibler bien mon travail.

A ne pas oublier évidemment, les EDs, primordiaux dans les matières à réflexion (Biocell, Biochimie, Biophysique++, Biostatistique à Nantes). Puis les annales, bien que je les ai abordées très tard, car il est assez inefficace de s’y mettre trop tôt sans connaître bien son cours.

Puis petite astuce, toujours utile : les khôlles du tutorat permettaient de juger son niveau dans les matières, puis le concours blanc qui a lieu juste avant les révisions de confirmer tout ça. J’ai donc par exemple un peu plus bossé la biocell au S1, car c’était mon moins bon classement dans les matières à très gros coeff.

Enfin, pour être plus concret au niveau de la révision pure et dure : je revoyais toujours le cours le jour-même, puis je revoyais tout les cours de la semaine le week-end. Ca demande du boulot, mais c’est efficace !

Faisiez vous des fiches ? Si oui comment ?
Très peu pour moi… j’en ai fait quelques unes, qui finalement ne m’ont pas servies. Le cours est de toute façon complet, et la « fabrication » de fiches prend un temps monstrueux.

Avez vous travaillé seul(e) ? En groupe ?
Alors j’ai travaillé en binôme, ce qui me semble indispensable au S2 pour prendre correctement les cours d’anatomie (un écrit le cours à l’ordi en mode secrétaire psychopathe, et l’autre dessine à fond).

De plus, être seul pendant cette année, ça risque d’être difficile moralement. On a au moins quelqu’un pour être soutenu en cas de coup dur, avec qui manger et discuter d’autre chose que du boulot (enfin, on parlait quand même BEAUCOUP de boulot… 🙂 ).

Ne pas oublier le tutorat, qui à Nantes est tout bonnement EXCELLENT. Outre les khôlles du vendredi midi, il y a surtout la séance de groupe qui vous permet de bosser efficacement certaines matières et de poser des questions, mais qui vous garantit un contact différent avec d’autres étudiants, loin de la compétition infernale.

Sans oublier l’accompagnement des deux tuteurs du groupe (souvent des 3èmes années, quelques fois des 2èmes) qui sont d’un soutien sans faille.
Ces groupes sont en général constitués d’une trentaine d’étudiants, mais on était plus que 10 étudiants actifs à la fin de l’année.

Travailliez vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?
Chez moi, l’ambiance de la BU me donnait des frissons…
Après, il faut savoir se gérer et ne pas faire des pauses toutes les 5 minutes (tentant lorsque l’on est chez soi), mais j’ai réussi à me maîtriser presque tout le temps. Presque.

Etiez vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?
Tutorat +++

Y a pas à dire, c’est le top. Déjà, c’est gratuit (enfin, 40€ pour les photocopies), donc vos parents n’auront pas à débourser 3000€ la prépa.
Ensuite, c’est de très bonne qualité, notamment pour les khôlles. Même s’il y a toujours quelques coquilles (qui sont corrigées soit pendant la khôlle, soit avant la mise en ligne du classement), ça reste franchement excellent pour s’entraîner et se juger par rapport aux autres.

Ne pas oublier également que les tuteurs sont bénévoles, et font ça par pur altruisme.
Ca donne tout de suite une ambiance différente de celle d’une prépa où certains sont payés à la réussite de leurs filleuls…
Enfin, la séance de groupe hebdomadaire qui permet de décompresser et de se faire des contacts dans ce monde de brute.

Etiez vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?
Pour les khôlles du tutorat, j’ai toujours été dans le NC Médecine, à part 2/3 khôlles.
Étonnamment, j’ai été de mieux en mieux classé pour finir par rester dans le top 100 tout le S2 (et ça pour perdre des places au deuxième semestre, c’est malin !).

Quand aux concours blanc, j’ai fait 130 au S1, 117 au S2, contre pour le vrai concours 30 et des poussières au S1, puis 100 au S2 (j’approxime pour ce dernier classement avec mon classement final…).

Aviez du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez vous ?
Pas vraiment de retard. Il m’arrivait de ne pas réviser un cours dans la journée, voire de ne pas réussir à tout revoir un week-end (surtout au S2), mais jamais de retard catastrophique. C’est vraiment à éviter, l’engrenage peut être fatal.

Quel était votre rythme de travail ?
Très soutenu, surtout à l’approche des concours…
Toutefois, je voyais bien que certains bossaient bien plus que moi, et c’est pas forcément bon : la fatigue excessive tue le travail. Il vaut mieux se laisser de bonnes pauses (le samedi soir par exemple) et bien dormir le week-end, plutôt que d’enchaîner les nuits blanches destructrices.

Dans quel état d’esprit étiez vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?
Un peu le cul entre deux chaises…
Compétition, évidemment, même si mon objectif n’était pas du tout de majorer, mais seulement de réussir.

Altruiste avec les gens de mon groupe du tutorat, altruiste sur les forums pour les questions… pour ce dernier point, c’est un peu de l’inconscience, mais répondre aux interrogations permettait de se rassurer au niveau de ses connaissances 🙂

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?
Stressé à mort, sauf au début du S2 grâce à mes résultats. Ca n’a pas duré.

Quelle attitude aviez vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?
Concentré plutôt, quelques fois un peu pensif pour certains cours d’ICM, SHS ou de Santé Publique. Mais pas au point de se mettre à discuter avec son voisin/voisine.

Comment preniez vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?
Au premier semestre, tout à la main car on avait tout les polys.
Au S2, une grosse majorité des cours n’était pas fournie en poly, donc ordinateur malheureusement… dès que j’en avais l’occasion, je repassais au papier.

Je préfère vraiment l’option manuscrite, qui me permettait de mettre des annotations de partout au stylo vert (la couleur de « l’astuce » : moyens mnémotechniques, explications d’une phrase tordue, etc..).

Vous serviez vous des annales pour réviser ?
Oui, mais plutôt en fin de semestre, lorsque je connaissais bien mes cours : inutile de se jeter dessus dès la première révision, c’est un coup à se faire peur !

Comment était organisée votre journée ?
Une journée de cours :
Lever à 6h45 au S1, 6h15 au S2 (pour l’anat… 🙁 )
Arrivée à l’amphi à 7h30 au S1, 7h15 au S2, avec lecture d’un J de la journée par exemple
Cours magistraux jusqu’à 12h15
Pause déjeuner au Resto U ou en ville avec mon binôme si ED dans l’aprèm (de 14h à 16h), ou je rentrais chez moi. Si il y avait un ED, on finissait de manger assez vite, on allait dans l’amphi, et on commençait à réviser les cours de la matinée (entre 13 et 14h en général). Si je rentrais chez moi, je me reposais plus et reprenait à 14h.
Pause à 16h15, un peu de chaîne d’info ou de What the Cut/Joueur du Grenier, etc… puis retravail à 16h30.
Arrêt à 20h20, cuisine et dîner en regardant le Petit Journal.
Retravail à 21h, mais je m’autorisais au S2 de laisser en fond un film ou un documentaire (un Miyazaki type Ponyo sur la falaise en révisant l’anat, ça relaxe mine de rien).

En week-end :
Lever à 9h, petit déj devant un truc drôle.
Travail à 10h, puis déjeuner.
Travail jusqu’à 20h50, puis dîner et repos.
Eventuellement, je lisais un cours ‘simple’ de par coeur, type SHS/ICM/Santé publique avant de me coucher.

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?
Liste non-exhaustive :
-Croire en soi
– Ne pas écouter les autres (j’ai fini par haïr une fille qui s’était assise le rang juste derrière moi un matin de cours, et qui se vantait de ses supers classements aux khôlles, alors que je m’étais planté à la précédente… je l’ai croisée en train de pleurer le jour des résultats et j’ai finalement eu de l’empathie, comme quoi…).
– Revoir régulièrement ses cours, et faire plein d’exos pour la biocell/biochimie/biophysique !
– Aller aux EDs +++
– Ne pas hésiter à faire l’impasse sur une matière très peu coefficientée (perso, c’était la chimie au S1, ce qui m’a pas empêché d’être super bien classé)
– Aller en cours plutôt que de suivre les cours sur son ordi… ! C’est vraiment un piège monstrueux pour les primants !
– Se détendre de temps en temps
– Profiter de sa famille. Je sais même pas comment j’aurai pu tenir sans (et pourtant, je fais pas dans le gnangnan en général… mais cette première année a mis à rude épreuve mon mental)
– Puis, je sais pas moi, bossez, mettez-y vos tripes !

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?
J’ai toujours eu un peu de facilité à retenir mes cours, ce qui faisait que j’avais moins besoin de m’acharner peut-être. Mais je pense plutôt que c’était le travail régulier et la méthode qui ont fait la différence, ainsi que la détente bien dosée.

D’ailleurs, petite info : même si les mentions TB bac S sont majoritaires parmi les reçus, ne pas oublier aussi qu’ils sont aussi très nombreux au départ, c’est bien normal qu’on les retrouve en grande proportion.

Cette année, il y a eu un BAC L et un BAC STMG qui sont passés, alors qu’ils sont très marginaux dans les étudiants.
D’ailleurs, je vais peut-être dire une bêtise, mais les acquis de TS ne m’ont vraiment pas tant aidé que ça… à part pour la biophysique (et encore) et pour la biochimie (nomenclature de base), j’ai pas l’impression d’avoir été avantagé par mon passif de bachelier scientifique.
Donc les ES/L qui m’écoutent (voir d’autres BACs !)///

Pour terminer, comment avez vous trouvé cette première année des études de santé ?
Finalement assez courte. Intense, difficile plus moralement que académiquement. Mais enrichissante, on apprend beaucoup sur soi et ses capacités !

Que pensez vous du site www.reussirmapaces.fr ?
Je l’avais et relu de fond en comble avant de rentrer en PACES l’année dernière. Et je rêvais de pouvoir mettre un jour un témoignage comme celui-là sur ce site…
Un petit rêve qui se réalise, j’imagine !

42