Actuellement, dans quelle filière êtes-vous et en quelle année ?
Médecine 2ème année

Quelle fac, quelle année, quel numerus clausus ?
Poitiers, 2016, 197

Votre bac ? Votre spécialité ? Votre mention ?
Bac S, spé SVT, mention bien

Obtention de la PACES en primant(e), doublant(e) ou triplant(e) ?
Doublant

Quel(s) concours avez-vous passé ? Votre classement dans les différentes filières ?
Médecine : 190, j’ai passé toutes les autres et j’étais sur liste complémentaire dans chaque filières

Votre niveau au lycée ? Etiez-vous assidu ou dilettante ?
Assidu, j’avais un niveau moyen dans les matières scientifiques.

Lors de votre PACES, habitiez-vous chez vos parents ? Tout(e) seul(e) ? En colocation ?
J’habitais tout seul, dans un studio.

Quelle était la durée de votre trajet fac – habitation ?
5 minutes en bus, 30 minutes à pied

Avez-vous trouvé vos repères facilement à la fac ?
Oui, j’avais fait la pré-rentrée, donc je connaissais un peu les lieux. Niveau travail, c’est totalement différent du lycée, il faut un temps d’adaptation, apprendre à bosser seul et longtemps sans être forcément encadré, comprendre aussi qu’on est 800 dans l’amphi et que le prof nous calcule pas individuellement ahah!

Avez-vous travaillé les cours l’été avant votre rentrée en PACES ? Pourquoi ?
J’ai acheté et lu le livre « Je Vais Vous Apprendre à Réussir la PACES » pour savoir à quoi m’attendre mais je n’ai rien bossé avant la rentrée 🙂

Pratiquiez-vous une activité physique en PACES ? Si oui, combien de temps/fois par jour/semaine ?
En Primant, je faisais environ 2h de foot le samedi après midi. Le problème c’est que, même si c’était un défouloir, les 2h se transformaient parfois en après midi ahah, et le soir je bossais pas forcément mieux.

En doublant, je privilégiais le sport comme échappatoire, c’est à dire uniquement quand j’en avais besoin, je courrais ou marchais hyper rapidement de la fac à chez moi, et j’ai du faire 3 futsal avec des amis le mardi soir.

Aviez-vous des loisirs ? Des sorties ?
En primant, on mangeait souvent au resto avec un pote, mais en doublant on a vite abandonné cette idée. Je n’avais donc quasiment aucun loisir en doublant, regarder une émission ou un match le week end, c’était amplement suffisant. En p1, pas tellement de vie sociale hein..

Aviez-vous dans votre famille des médecins, dentistes ou pharmaciens ?
Hm, mon oncle a arreté la médecine en p2 ( très bizarre ), un cousin de mon père est cardiologue, ainsi qu’une cousine à lui pharmacienne.

Combien d’heures de sommeil aviez-vous par nuit ?
Le sommeil +++ : j’avais entre 7 et 8h de sommeil par nuit, que je complétais chaque après midi par une sieste de 15-20min à la BU. Sans sommeil, aucune efficacité. En révisions, il m’est arrivé de faire des courtes nuits et de prendre du Guronsan, mais la fatigue retombe ensuite, donc moi je recommande le sommeil, vraiment important car il décuple la mémoire.

Combien d’heures travailliez-vous par jour ?
Alors, lorsque j’allais en cours de 8h a 12h, je travaillais de 13h-13H30 à 20h, et sinon je travaillais à la BU de 8h-8h30 jusqu’a 20h, et à 22H lors des nocturnes. Le WE, de 9h à 19h quand j’étais chez mes parents.
Donc en gros, entre 8h et 12h par jour, donc à peu prés 10h par jour en moyenne 🙂

Quelle était votre méthode de travail pour l’apprentissage ?(Soyez le plus précis)
Alors, en doublant : déjà je n’ai fait aucune impasse, tout est important.

Ensuite, pour chaque UE il y avait une méthode différentes : pour les matières à par coeur, ( Anat, Pharmaco, Biocell.. ) je lisais les cours le plus de fois possible, en le comprenant d’abord et en approfondissant ensuite : un cours pour moi ne pouvait s’apprendre qu’après au moins 3-4 passages. Quand je ne comprenais pas, je faisais des schémas ( je suis très mauvais dessinateur, mais pour moi l’essentiel était de me comprendre.. ).
Je faisais des fiches sur chaque cours pour me l’approprier le plus possible, mais attention, tout est important pour le concours donc je veillais à ne rien oublier sur celles ci.
Le WE, le soir avant de m’endormir, ou quand je rentrais de la Fac à pied, je me récitais à moi ou à mes parents, mes cours, pour savoir ce que j’avais retenu et si j’avais bien compris. Celui qui explique et celui à qui on explique ont tous les deux un énorme bénéfice à tirer de cette exercice 🙂

Pour les matières à calcul, + scientifiques, je faisais des  » fiches formules  » ainsi que des exos, encore et toujours des exos. Jusqu’à les maîtriser parfaitement. Je n’étais de base pas un scientifique pur, donc il fallait redoubler d’effort pour ces matières là pour pas qu’elles me pénalisent trop. Donc en UE4 par exemple, je me réservais une heure d’exos tous les jours.

Faisiez-vous des fiches ? Si oui comment ?
J’ai répondu plus haut, mais je reprécise quelque chose : je faisais également des fiches  » erreurs  » . ( fiche erreur UE2, fiche erreur UE3 etc etc ) Quand je me plantais sur un QCM, je le notais dans ces fiches erreurs que je stockais minutieusement dans un petit cahier . Lorsque je ne retenais pas, j’inventais directement un moyen mémotechnique, et ça marchait a chaque fois.
Cela me permettait de ne pas refaire les mêmes erreurs, parce que certains QCM sont redondants … Il y avait donc des +++ partout ahah !

Avez-vous travaillé seul(e) ? En groupe ?
Je bossais seul. En primant, je me mettais à la table d’un ami qui est lui passé, comme il bossait tout le temps, ça m’entrainait à faire de même. En doublant, la même chose, mais j’aimais me mettre seul à la fenêtre de la bibliothèque pour que je ne vois personne et que je ne sois pas distrait. Il arrivait aussi qu’avec 2 amis, on se pose des questions en période de révisions.

Le dimanche soir, je travaillais chez une amie où l’on se récitait les cours : cela permettait de commencer la semaine de bonne humeur, en étant un peu plus relaché mais en travaillant quand même. De plus, on voit ce que l’autre oublie quand il récite, on peut trouver des moyens mémotechniques communs et même se rendre compte qu’on a zappé une partie du cours. C’était donc super enrichissant !

Travailliez-vous à la bibliothèque de votre université ou chez vous ?
Je bossais tout le temps à la BU, et le WE en salle de travail ou chez mes parents. J’habitais dans un studio de 14M2 et je trouvais ça déroutant de tout faire dans la meme pièce.. Psychologiquement, je n’arrivais pas très bien à travailler dans la pièce ou je mangeais, dormais et ou parfois je regardais des films. J’avais donc besoin d’une salle dédiée au travail.

Etiez-vous au tutorat de votre fac ou dans une prépa privée ? Pourquoi ? Que recommandez vous ?
Tutorat ! Je n’aime pas du tout le fait qu’il faille payer pour réussir, de plus les deux se valent. Après chacun fait comme il l’entends, c’est sur que certains ont plus besoin d’encadrement que d’autres et dans ce cas là, la prépa est peut être plus adaptée, mais en général le tutorat est vraiment bien. A Poitiers, il est excellent, les P2 sont très impliqués 🙂 Et je trouve que donner ce qu’on a reçu, est un principe très très important.

Etiez-vous bien classé aux colles du tutorat et/ou de la prépa privée ?
En primant, vraiment moyen, entre en dessous de la moyenne et la moyenne 🙂 Et en doublant, j’étais plutôt bien classé.

Aviez-vous du retard dans vos cours ? Si oui, comment le gériez-vous ?
Comme j’allais rarement en cours, je n’avais quasiment jamais de retard 🙂

Quel était votre rythme de travail ?
Acharné, je bossais entre 8 et 12H par jour, jamais moins, en révisions j’ai atteint 14-15h une ou deux fois.

Dans quel état d’esprit étiez-vous pour réussir ? Esprit compétition ? Altruiste ?
Esprit compétition quand même vu qu’en p1 c’est un concours, j’aimais savoir le classement des gens et j’étais content quand j’avais une meilleure note que mes amis. Mais je n’hésitais pas à expliquer les choses si une personne ( par exemple en salle de travail, ou à la BU ) me posait une question. La médecine c’est avant tout la coopération, la solidarité : écraser les autres ne sert strictement à rien.

Vous étiez plutôt stressé(e) ou plutôt décontracté(e) ?
Stressé, et très stressé en période de revisions : en doublant au premier semestre, c’etait un stress de peur et d’angoisse mais au second, un bon stress qui provoque des montées d’adrénaline et me mettait dans d’excellentes conditions pour travailler : j’avais la gnaque !

Quelle attitude aviez-vous en cours théorique ? Concentré(e) ou dispersé(e) ?
J’etais concentré la première heure et après… Je jouais aux échecs sur mon portable ou à DuelQuizz ahaha! Après certains profs sont captivants, et dans ces cas là, je me mettais vers les premiers rangs et j’écoutais tout !

Comment preniez-vous vos cours ? Sur ordinateur ? Sur papier ? Avec un dictaphone ?
Sur papier, mais on avait les poly tut qui facilitaient la tâche 🙂

Vous serviez-vous des annales pour réviser ?
Oh oui, en période de révisons, je consacrais beaucoup de temps de mon après midi aux annales, ou même le soir quand j’étais KO. Ca permettait de compléter mes fiches erreurs, de voir là ou j’en étais, et de réviser autrement. Je faisais des QCM quand j’en avais marre d’apprendre en gros 🙂

Comment était organisée votre journée ?
8h-20h : en général le matin les matières à par coeur, et l’après midi plus cool, des annales, vu que la digestion m’endormait. Et de 17Ha 20h j’etais de nouveau efficace, et entre 20h et 22h aux nocturnes encore plus.
En général je me faisais un programme sur 2-4 jours que je voulais tenir 🙂

Quels seraient vos conseils pour les futurs étudiant(e)s en PACES ?
Restez motivé du début à la fin, mangez bien, dormez bien, ne lâchez jamais rien. On a tous des coups de mou, des coups de fatigue, mais il faut garder la motivation, et ça finit par payer.
Si vous ne pouvez pas travailler, que vous êtes trop fatigués, prenez une pause, une heure, une journée, un WE si ça vous fait du bien, il faut tenir sur le long terme.

Qu’est ce qui vous a fait réussir selon vous, par rapport aux autres étudiants ?
Ma motivation, je n’ai rien laché pendant deux ans, j’avais envie d’être médecin et rien ne pouvait empêcher ça. Ma foi et ma confiance en Dieu, la confiance et les bons mots de mes parents et de ma famille en général, les encouragements de mes amis m’ont permis de réussir.

(Doublant uniquement) Qu’est ce qui a contribué selon vous, à votre redoublement ? Quels enseignements en avez-vous tiré pour in fine, réussir ?
Des méthodes de travail un peu laborieuses et une mauvaise gestion du temps. Dés l’été, il faut direct se repenser et repenser sa manière de travailler.

Pour terminer, comment avez-vous trouvé cette première année des études de santé ?
C’est une année vraiment compliquée, moralement surtout : on est sans cesse entre la voix de la motivation, et la voix qui nous dit qu’on en a marre. Pour bosser à ce rythme deux ans, faut avoir un vrai mental, mais ça vaut le coup et juste l’annonce des résultats vous fait oublier tous les sacrifices.

Que pensez-vous du site www.reussirmapaces.fr ?
Excellent, je l’utilisais avant la p1 et ça m’a vraiment éclairci les idées ! Super initiative !

15